ANTOINE Henri Victor- Architecte

Biographie

Architecte - Nancy, 11 palce du Marché et 21, rue Jeanne d'Arc

Né le 24 février 1895 à Moyenmoutiers (Vosges) - Décédé le 3 juillet 1975 à Grasse (Alpes-Maritimes)

Il est le fils de Victor ANTOINE, ouvier de fabrique, et de Marie-Louise BERNARD, couturière.

Il est le dernier d'une fratrie de trois garçons.
Lorsque la guerre est déclarée, il a 19 ans et réside à Nancy, au 31 rue du Sergent Blandan, chez ses parents.
Il est alors étudiant à l'école municipale des Beaux-arts, où il s'est fait remarqué en recevant le 29 juillet 1914 un prix dans la catégorie « Architecture » .
Il fit ses études à l'école régionale des Beaux-Arts de Nancy et devint l'élève de Paul Charbonnier, architecte des Monuments historiques de Meurthe-et-Moselle. Il obtint deux années de suite la Première Médaille d'Architecture en 1913 et en 1914.

Il décide de s'engager comme volontaire le 26 août 1914.
Il déclare alors exercer la profession de dessinateur. Il est versé au 1er régiment de dragons.
Le 1er juin 1916, il passe au 2e régiment léger, constitué de cavaliers à pieds, avant d'être affecté le 17 août 1916 au 111e régiment d'artillerie lourde (RAL), puis le 1er octobre 1917 au 102e RAL, le 3 mars 1918 au 130e RAL.
Le 13 août 1919, il est mis en congés illimités.
De 1914 à 1918, au grès des déplacements de ses régiments, il est présent sur l'ensemble du front : Somme, Oise, Champagne, Aisne, Verdun, Picardie, Haute-Alsace, Meuse, Marne, Meurthe-et-Moselle. De 1914 à 1915, il tient trois carnets illustrés de dessins, témoignant de son parcours : tranchées, champs de bataille, villages en ruines, pièces d'artillerie, chars, avions. Les illustrations, souvent aquarellées, légendées et datées, sont saisissantes de réalisme.
Le 11 avril 1921, il épouse Jeanne Camille PERROT à Nancy.
En 1922, il réside au 11 place du Marché à Nancy, et est qualifié "d'élève architecte" dans le contrat qui le lie à la ville de Remiremont pour la construction de son monument aux morts.
À compter du 21 juillet 1923, il réside au 21 rue Jeanne d'Arc, toujours à Nancy.
Son cabinet est installé au 21 rue Jeanne d'Arc.
En 1938, il expose plusieurs aquarelles lors de l'exposition « La guerre vue par les artistes anciens combattants lorrains » tenue au Musée des Beaux-arts de Nancy à l'occasion du vingtième anniversaire de l'armistice.
Mobilisé le 26 août 1939, il fait prisonnier à Remiremont le 21 juin 1940 puis interné en Allemagne, avant d'être rapatrié et démobilisé le 22 août 1941.
Il décède le 3 juillet 1975 à Grasse (Alpes-Maritimes).

Œuvres

1923 : Monument aux morts de la Ville de Remiremont.

Bibliographie

Archives municipales de Remiremont :
1 M 1 : Monument aux morts. - Choix de l'architecte : 3ème concours (1922).

Monuments dont il est l'un des auteurs (3)

France
Badonviller (54540)

Près de l'église

1914-18, 1939-45, Indochine (46-54), AFN-Algérie (54-62), Autres

France
Remiremont (88200)

Cimetière communal

1914-18, 1939-45, Indochine (46-54)

Monument , Femme en pied, Armes de la ville, Guirlande, Couronne mortuaire, Épée

France
Toul (54200)

Place

1914-18

Monument , Femme avec couronne mortuaire, Victoire ailée, Casque, palme(s)