MAILLARD Charles- Sculpteur

Biographie

Sculpteur - installé à Paris 199, rue de Vaugirard
  • né le 29 juin 1876 à Cholet (Maine-et-Loire) et mort le 4 août 1973 à Corné (Maine-et-Loire)
  • Charles Pierre Maillard est le fils d'Émile Maillard, boulanger et de Clémence Célina Aubry. Il a un frère, le docteur Émile Henri Maillard (1874-1962), médecin dès 1905, administrateur lui aussi (comme leur père) à compter de 1944 de l'hôpital de Cholet où il a une rue à son nom.
  • Élève au collège Colbert à Cholet, il entre au lycée David-d'Angers, étudie à l'école régionale des beaux-arts d'Angers — où il reçoit l'enseignement de Brunelair — puis s'installe à Paris où il fréquente l'Académie Julian et rejoint l'École nationale supérieure des beaux-arts où il est élève dans les ateliers de Louis-Ernest Barrias et de Jules Coutan.
  • Il concourt plusieurs fois sans succès au prix de Rome.
  • À partir de 1901, après ses études, Charles Maillard expose régulièrement au Salon des artistes français. Il reçoit plusieurs médailles et mentions honorables.
  • Il établit son atelier à Paris, où il demeure 199, rue de Vaugirard. Deux lettres datées des 24 octobre 1944 et 6 février 1945 — présentant sa candidature au poste vacant de directeur de l'école des beaux-arts d'Angers — mentionnent qu'il a passé la fin des hostilités en Maine-et-Loire, à la Haie-Longue près de Saint-Aubin-de-Luigné.
  • Charles Maillard épouse son modèle, Marthe Ovillé, le 20 juillet 1920 dans le 16e arrondissement de Paris. Le couple n'a pas eu d'enfant. Il meurt le 4 août 1973 à Corné et son épouse le 25 février 1978 à Dinard

Œuvres

  • Parmi ses principales réalisations sculptées se trouvent :
  •     le monument érigé sur le caveau d'Adrien Delhumeau dans le transept droit de la chapelle Saint-Louis à Cholet (1903-1904) ;
  •     le Monument aux morts en hommage aux anciens élèves dans la cour du collège Colbert de Cholet (1921) ;
  •     Le Poilu saluant une tombe à Baugé (1921)
  •     le Monument à Maurice Berteaux, ministre de la guerre, inauguré en 1922 à Chatou;
  •     L'Aspirant blessé, monument aux morts des anciens élèves et professeurs, à l'entrée du lycée David d'Angers, à Angers, inauguré par le ministre de l'Intérieur (1923) ;
  •     La Victoire remettant une couronne de lauriers, monument aux morts réalisé en deux exemplaires : l'un à Condé-sur-Huisne, inauguré le 27 mai 1923 et l'autre à Feneu ;
  •     le Monument de gloire et de reconnaissance 1914-1918 à Châteaudun, inauguré le 18 novembre 1923 ;
  •     le Monument aux morts de la grande guerre, place du 77e régiment d’infanterie à Cholet, inauguré par le maréchal Joffre le 13 décembre 1925. Un premier projet de monument qui n'a pas été retenu représente Clovis, Godefroy de Bouillon, le Grand Condé et Napoléon entourant « la figure de l'immortel poilu que la victoire vient couronner de lauriers ». Jean Maillard indique que « le monument commémoratif de la guerre 1914-1918 sera construit devant la gare par le sculpteur Charles Maillard, à qui Gustave Fouillaron demandera de le représenter en buste » ;
  •     bronze à la cire perdue d'un lion assis sur un rocher à côté d'une lionne, qui s'approche d'un serpent (1925) ;
  •     les buste des auteurs anciens, bibliothèque du palais Guanabara, Rio de Janeiro ;
  •     le Monument à François-Joseph Talma, inauguré le 19 juillet 1931, statue en bronze à Poix-du-Nord. Cette statue de François-Joseph Talma, réalisée par Charles Maillard en 1931, a disparu pendant la guerre 39/45 et n'a jamais été retrouvée ; elle remplaçait la statue d’origine exécutée par Léon Fagel en 1904. La troisième statue en ce lieu est de 1986 ;
  •     le Mémorial du cardinal Luçon, en marbre blanc, dans la première nef latérale droite en l'église Notre-Dame de Cholet (1931) ;
  •     le Buste de Gustave Fouillaron, bronze, à la Chambre de commerce et d'industrie de Cholet ;
  •     le Monument aux morts de l’église Saint-Médard de Thouars

Monuments dont il est l'un des auteurs (5)

France
Baugé (49150)

Place

1914-18, 1939-45

Piédestal, Poilu saluant une tombe, Palme avec ruban

France
Châteaudun (28200)

Place

1914-18

Monument , Femme debout bras ouvert, Femme = Victoire ailée, Groupe de Poilus, Croix de Guerre

France
Cholet (49300)

Autre

1914-18, 1939-45, Indochine (46-54)

Monument à colonnes, Médaillon Tête de Poilu, Drapeau(x) et palme entrecroisés, Couronne de lauriers

France
Cholet (49300)

Rue/Route

1914-18, 1939-45

Mur, Femme debout bras ouvert, Femme = Victoire ailée, Groupe de Poilus, Femme assise en pleurs avec couronne de fleurs, Tombe - Casque au-dessus, Guirlande, Croix de Guerre

France
Thouars (79100)

Dans l'église

1914-18

Retable, Haut(s)-relief(s), Poilu mort avec drapeau, Poilu mourant dans les bras d'un ange, Ange avec palme, Christ en croix, Entourage Bornes/Chaînes ou barres