BAUER Jacques- Architecte

Biographie

Architecte -  installé à Troyes (Aube)

né à Chartres (Eure-et-Loir) le 3 mai 1887 et décédé le 2 mai 1960 à Paris
Jacques Bauer est un architecte des monuments historiques.
Après de brillantes études à Paris, Jacques Bauer s’installa à Troyes en 1911 et y fut Inspecteur et architecte des Monuments historiques, architecte diocésain et architecte des hospices. Il se préoccupa principalement des églises de l’Aube qu’il étudia et restaura après avoir dressé l’état des lieux.
Il fut aussi un spécialiste de la construction traditionnelle. Ses avis furent souvent sollicités hors de l’Aube.
Jacques Bauer fut aussi architecte privé.

Son activité d’archéologue lui assura une réputation nationale et internationale.
En 1925, il fut le fondateur, avec Jean Scapula, d’une éphémère Société archéologique de l’Aube. Après la Seconde Guerre mondiale, il publia de nombreux articles sur des fouilles menées à Troyes et dans l’Aube et participa à des ouvrages collectifs (Activités et travaux archéologiques dans le département de l’Aube, 1955). Ses recherches et articles sur le peuplement ancien de l’Europe, le style animal dans les tribus nomades, l’âge de la pierre en Scandinavie, les origines orientales de l’art gothique, etc. le mirent en contact avec de nombreux confrères étrangers et il tint une grande place dans le monde des archéologues internationaux.

Œuvres

On lui doit le monument aux morts de la Grande Guerre au cimetière de Troyes (1926)
la cité des Noës, rues Mauchauffée et Vignes, ensemble de 30 maisons jumelées édifié pour la société d’Habitations à Bon Marché Mon Logis (1931)
un groupe scolaire à deux classes rue des Lombards, à Saint-André-les-Vergers (1926) et son agrandissement (1929)
la mairie et la salle des fêtes de Saint-André-les-Vergers (1932), le bureau de poste (1931), la mairie et le groupe scolaire de Buchères (1934)
l’hôpital des Hauts Clos, dont la construction, débutée à la fin des années 1930, est inachevée quand survient la guerre.
Jacques Bauer intervint aussi sur des bâtiments troyens existants : usine Bellot, Banque populaire (1927), usine Herbin, rue Voltaire (1926 et 1933)

Monument dont il est l'un des auteurs (1)

France
Troyes (10000)

Cimetière communal

1914-18