ESCOULA Jean- Sculpteur

Biographie

Sculpteur - Paris
  • ​né à Bagnères-de-Bigorre en 1851 et mort à Paris en 1911 est un sculpteur français.
  • Son fils Jacques Escoula (1883-1930) est également sculpteur
  • Jean Escoula reçoit une formation d'apprenti chez son père marbrier jusqu'en 1871. Il travaille comme praticien dans les ateliers de Jean-Baptiste Carpeaux, Jean Gautherin, Alfred Lenoir et Auguste Rodin, tout en développant parallèlement son œuvre personnel.
  • Entre 1884 et 1900, il exécute pour Rodin les marbres de Ève, Éternelle idole, Madame Alfred Roll (vers 1887, avec Louis Cornu), Madame Vicuna (en 1888, avec Louis Cornu), Danaïde (vers 1889), ainsi que les chevaux du Monument de Claude Gellée (en 1892, avec Victor Peter).
  • Entre 1868 et 1908, il expose au Salon des artistes français, et de 1892 à 1910 au Salon de la Société nationale des beaux-arts.
  • Il remporte une médaille d'or à l'Exposition universelle de 1889 et à celle de 1900.

Œuvres

  • ​Châlons-en-Champagne, musée des Beaux-Arts et d'Archéologie : Jeunes baigneuses, plâtre.
  • Douai, musée de la Chartreuse : Jeunes baigneuses, 1888, plâtre, exposé au Salon de 1886 sous le no 3858.
  • Feurs, musée de Feurs : Souvenir, 1904, marbre.
  • Nîmes, jardins de la Fontaine : Vers l'amour, 1901, groupe en marbre.
  • Paris, musée d'Orsay : Tête de Céphale, dit aussi La Douleur, vers 1890, tête issue du groupe La Mort de Procris, plâtre3.
  • Rambouillet, parc du château de Rambouillet : La Mort de Procris, 1898, groupe en marbre.
  • Sèvres, musée national de Céramique : Vers l'amour ou Au Ruisseau ou Paul et Virginie, réduction en biscuit par la Manufacture de Sèvres.
  • Tarbes, musée Massey : Tête de Céphale, dit aussi La Douleur, vers 1890, plâtre.
  • Valenciennes, musée des Beaux-Arts : Tête de Céphale, dit aussi La Douleur, bronze, fonte Siot-Decauville.

Monument dont il est l'un des auteurs (1)

France
Catillon-sur-Sambre (59360)

Près de l'église

1914-18

Piédestal, Femme en deuil, Casque, palme(s)