ALAPHILIPPE Camille- Sculpteur

Biographie

Sculpteur - né à Tours en 1874, et mort en Algérie après 1934.

Camille Alaphilippe est l'élève de Jean-Paul Laurens et Louis-Ernest Barrias à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris.
En 1898, il obtient le premier grand prix de Rome de sculpture avec une statue ayant pour sujet Caïn après la mort d'Abel poursuivi par la vengeance céleste ou Caïn après la mort d'Abel entend la malédiction de l'Éternel.
Dès 1901, il s'intéresse à la céramique. Son art s'inscrit dans la mouvance de l'Art nouveau.
Avec son épouse, la sculptrice Avog, ils décorent les grands magasins Félix Potin du boulevard Malesherbes à Paris et le jardin de François Carnot.
En 1914, il est nommé directeur de la manufacture de grès flammés d'Alexandre Bigot à Mer (Loir-et-Cher).
Après la Grande Guerre, démobilisé, malade et ruiné, il se rend en Algérie. Responsable de la section sculpture à l'École des beaux-arts d'Alger, il a pour élève André Greck en 1925.

Œuvres

Il réalise le Monument à Raffi, à la mémoire d'un ancien maire d'Alger, ainsi que les monuments dédiés aux victimes de la guerre dans plusieurs villes d'Algérie : Tipaza, Mostaganem, Aïn Témouchent, Bordj Bou Arréridj, Bordj el kiffan,Bougie, Batna, Guelma, Saïda, Tebessa.

Bibliographie

Benezit E., Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, Grund, 1999, Tome 1, p. 137

Monument dont il est l'un des auteurs (1)

France
Toulouse (31000)

Cimetière communal

1914-18

Mur, Bas-relief, Soldat(s), Femme = Victoire ailée, Mat avec drapeau