FORESTIER Gabriel- Sculpteur

Biographie

Sculpteur - Paris
  • né à Eymet le 18 novembre 1889 - mort à Paris le 24 mai 1969
  • Issu d'une famille paysanne qui exploitait une propriété située au lieu-dit l'Angle, commune d'Eymet en Périgord, il a manifesté, très jeune un gout et un talent remarquable de sculpteur mais aussi de peintre et de dessinateur.
  • Il commence la sculpture dès l'âge de 10 ans sur le chemin de l'école. À 14 ans, dans la cours de sa ferme il produit le buste de Monsieur Bonnetou une des personnalités de la ville de Eymet. Sous l'impulsion des personnalités de Eymet, il entre à l'École Municipale des Beaux-Arts de Bordeaux en 1907.
  • Il obtient le concours de fin d'année de 1907 et est autorisé à concourir pour l'École Nationale des Beaux Arts de Paris où il est admis à titre définitif en 1908. Il s'installe à Paris. Dès 1909 à 20 ans Il reçoit ses premières commandes. Il expose régulièrement au Salon des artistes français entre 1910 et 1939, et y sera plusieurs fois médaillé.
  • Il effectue son service militaire de 1911 à mars 1913. Il sera mobilisé durant la première guerre mondiale en aout 1914 jusqu'en mars 1919 ayant fait la campagne d'Italie. Il sera pendant plus de sept ans éloigné de son art.
  • Après guerre il obtient plusieurs commandes de monuments aux morts à travers la France : Il sculpte ainsi le Monument aux morts de La Force, celui de Ducey en 1921. En 1922, Il effectue un voyage d'étude en Italie et poursuit ses recherches artistiques. Il réalise les monuments aux morts de Bergerac en 1927, et celui de sa ville natale, Eymet. En 1930-1931, il participe à la réalisation du grand bas-relief de la façade du Musée des Colonies, pour l'exposition coloniale de 1931.
  • Il effectue un second voyage en Italie en famille en 1931, brutalement interrompu par l'écroulement de la bibliothèque du Vatican, dans lequel la mère de ses enfants décède.
  • Revenu à Paris, Il continue son œuvre. Son Géant étouffant un serpent du Salon de 1934 lui vaut une médaille d'or, et il reçoit le grand prix de l'Exposition internationale de 1937 pour la réalisation de la sculpture de la porte en bronze du musée d'art moderne de la Ville de Paris.
  • Il reçoit le titre de chevalier en 1939, puis Officier de la Légion d'Honneur des Arts et des lettres en 1949 pour ses œuvres. Il aura été Jury à l'École des Beaux-Arts entre 1939 et 1942 Il réalise après guerre, aux côtés de Marcel Loyau la fontaine des Chevaux marins pour Chicago.]. 1927 Il s'illustre aussi en peinture : il réalise ainsi le décor peint de la banque d'Algérie.

 

Œuvres

  •     L'Offrande 1913 Eymet Dordogne
  •     Monument aux morts de La Force 1924
  •     Monument aux morts de Ducey (Manche), 1921
  •     Monument aux morts d'Eymet 1922
  •     Monument aux morts de Bergerac, "La Victoire ailée", bronze 1927
  •     "Buste de Eugène le Roy, bronze, 1927 Montignac
  •     "Bas relief du Palais de la Porte Doré avec A. Janniot et C. Barberis 1931
  •     Vénus, 1934, bronze, Beauvais, préfecture de l'Oise
  •     Géant étouffant un serpent, 1934, bronze, Skikda (Algérie), mairie
  •     "Porte du Musée d'Art Moderne" Palais de Tokyo 1937
  •     La Messagère, 1938, pierre, Paris, Jardins du Luxembourg

Bibliographie

FORESTIER André, Gabriel Forestier, sculpteur-statuaire, Eymet 1889-Paris 1969 [https://issuu.com/elisebaudry75/docs/memoire-laurentfortier_compressed]

Monuments dont il est l'un des auteurs (3)

France
Bergerac (24100)

Place

1914-18, 1939-45

Colonne quadrangulaire, Femme = Victoire ailée

France
Ducey (50220)

Place

1914-18, 1939-45

Piédestal, Femme avec couronne mortuaire, Couronne mortuaire, Armes de la ville

France
Eymet (24500)

Rue/Route

1914-18, 1939-45, AFN-Algérie (54-62)

Monument , Femme avec couronne mortuaire, Cercueil, Plaques/Pied monument