GUILLAUME Émile Oscar- Sculpteur

Biographie

Ssculpteur statuaire - Neuilly-sur-Seine
  • né le 21 avril 1867 à Paris 17e - Mort 17 juillet 1954 à Paris 15e.
  • Il est le fils d’Oscar Amédée, bottier à Paris et de Célestine Aimable Blanche Berthault.
  • Il fait ses études artistiques à l’École des Arts Décoratifs de Paris puis à l’École des Beaux-Arts et fut l’élève de Jules Cavelier, Aimé Millet et Louis-Ernest Barrias.
  • Lorsqu'il réalise le monument aux morts d'Haspres en 1923, il est « sculpteur statuaire à Neuilly-sur-Seine »

Œuvres

  • Le Pluviôse est un monument de bronze commémoratif, situé près de la plage de Calais.
  • Une statue en bronze d'Aristide Briand, installée en 1934, se trouve à Hardencourt-Cocherel, non loin d'Houlbec-Cocherel où il est inhumé.
  • La même statue est aussi sur le port de Ouistreham où Briand aimait à passer ses vacances.
  • Un monument l'honneur d'Aristide Briand, orné de statues dues également à Émile Guillaume, se trouve (ou se trouvait ?) à Pacy-sur-Eure, inauguré le 11 novembre 1933
  • La Délivrance (1920), bronze doré, monument aux morts à Nantes qui suscita des polémiques à son époque. Elle sera déboulonnée plusieurs fois puis réinstallée définitivement en 1987.
  • Onze copies devaient être faites pour orner plusieurs villes de France et de Belgique. Un exemplaire de la statue se trouve à Londres dans la banlieue de Finchley.
  • Neuf monuments aux morts : Cherchell, Blida (Algérie), Ballancourt sur Essonne (91), Bray-sur-Seine (77), Toucy (89), Varetz (19), Haspres (59), Le Caire (04) et Chéroy (89).
  • Il est également l’auteur de la plaque commémorative dédiée aux fonctionnaires du Gouvernement général d’Algérie morts pour la France (Alger).
  • En 1922, il expose au Salon des Artistes français, une oeuvre intitulée « Le soldat mourant victorieux ». Cette oeuvre servira de support à cinq monuments : Ballancourt, Varetz, Toucy, Bray ainsi que pour la plaque commémorative d’Alger.
  • Il s’agit d’une figure allégorique : un soldat est étendu à terre. Son visage est marqué par la souffrance. Il sait qu’il va mourir. Alors, dans un dernier sursaut d’énergie, il nous montre le soleil qui se lève à l’horizon. Le message est clair : ce soldat nous montre le chemin de la lumière. Pour Émile Guillaume, il n’y a pas de peuples vainqueurs ou de peuples vaincus ; il n’y a que des peuples victimes d’une folie meurtrière sans précédent. Seules une prise de conscience collective et une réconciliation collectives des européens permettront l’instauration d’une paix durable, une ère nouvelle représentée par ce beau soleil levant.

Monuments dont il est l'un des auteurs (9)

France
Ballancourt-sur-Essonne (91610)

Rue/Route

1914-18, 1939-45, AFN-Algérie (54-62)

Piédestal, Poilu

France
Bray-sur-Seine (77480)

Place

1914-18, 1939-45

Piédestal, Poilu - Mourant couché (Jules Dechin), Palme(s), Entourage Bornes/Chaînes ou barres

France
Chéroy (89690)

Place

1914-18, 1939-45

Monument , Femme avec épée, Palme(s), Feuille(s) de Chêne et Feuille(s) d'Olivier

France
Chéroy (89690)

Dans l'église

1914-18

Autel, Vierge à l'Enfant, Croix latine au sommet

France
Floing (08200)

Cimetière militaire

1870-71

Monument , Femme debout, Bas-relief, Cocarde Souvenir Français

France
Haspres (59198)

Près de l'église

1870-71, 1914-18, 1939-45, AFN-Algérie (54-62)

Colonne quadrangulaire, Poilu avec fusil, Guirlande

France
Le-Caire (04250)

Place

1914-18

Piédestal, Femme en pied

France
Toucy (89130)

Cimetière communal

1914-18, 1939-45, Indochine (46-54), AFN-Algérie (54-62)

Mur, Poilu - Mourant couché (Jules Dechin), Soleil

France
Varetz (19240)

Place

1914-18, 1939-45, Autres

Stèle, Poilu mourant