JANNIOT Alfred- Sculpteur

Biographie

Sculpteur - Paris
  • né à Paris en 1889 - Mort en 1969
  • Élève de l'École des beaux-arts de Paris, Alfred Janniot fait partie de la génération des « artistes du feu », en rapport avec la Grande Guerre.
  • Revenu de la Première Guerre mondiale, il obtient en 1919 le premier prix de Rome de sculpture qu'il partage avec le sculpteur Raymond Delamarre.
  • Il est professeur à l'École des beaux-arts de Paris.
  • Ami de Jacques-Émile Ruhlmann, du peintre Louis Bouquet il participe à l'Exposition des Arts décoratifs de 1925, réalise le grand bas-relief de pierre sur la façade du musée des colonies, construit à l'occasion de l'Exposition coloniale de 1931, et décora de deux grands bas-reliefs l'arrière du palais de Tokyo construit en 1937, près de la fontaine.
  • Son œuvre est également présente à New York et à Nice, où il réalisa avec l'architecte Roger Séassal le grand monument aux morts de style Art déco sur la Corniche ainsi que la fontaine du soleil de la place Masséna.
  • Il a également sculpté les bas-reliefs ornant le fronton de l'Hôtel de Ville et du bureau de poste principal de Puteaux en 1934, la fresque de l'escalier d'honneur étant confiée à Louis Bouquet.
  • À Bordeaux il réalise en 1937 des reliefs sur la façade de la bourse du travail.
  • Il est également l'auteur de la statue qui se trouve sur le palier du département des estampes et de la photographie de la Bibliothèque nationale de France.
  •     Prix de Rome en sculpture de 1919.
  •     Officier de la Légion d'honneur le 31 octobre 1938.
  •     Élu en 1961 au 5e fauteuil de l'académie des Beaux-Arts, section sculpture

Œuvres

Aux États-Unis
    New-York, Rockefeller Center : Les Trois Grâces et la rencontre de l'Amérique et de l'Europe, 1934, bas-relief de l'entrée de la Maison de la France.

En France
    Alençon, lycée Marcel Mézen : La Science et l'Esprit, 1967-1968.
    Barentin, mairie.
    Bordeaux :
        bourse du travail : Allégorie de la Ville de Bordeaux avec la Paix et les Muses, 1936.
        centre municipal d'athlétisme : Athlète, 1939, destiné au stade municipal Chaban-Delmas.
    Boulogne-Billancourt, musée des Années Trente :
        Éros, 1922, pierre, envoi de Rome ;
        Diane, 1940, marbre.
    Cachan, École nationale supérieure.
    Chambéry : cinq bas-reliefs sur un immeuble de la reconstruction (bloc B), 1950.
    Châteauroux, chambre de commerce de l'Indre : bas-relief, 1934.
    Maubeuge, mairie : Figure féminine, vers 1930, pierre.
    Menton, mairie :
        Février, 1958, pierre ;
        Figure féminine, 1958, pierre.
    Montchamp, mairie : L'Arrondissement de Vire aux patriotes victimes des nazis, 1952, pierre.
    Mont-de-Marsan, musée Despiau-Wlérick :
        Buste de femme ou Les Lettres, 1934, plâtre ;
        Buste de Madame Janniot, 1938, bronze ;
        Moisson ou L'Été, 1960, plâtre.
    Mont-Valérien : L'Action, 1959, élément du Mémorial de la France combattante, œuvre collective.
    Nice :
        Monument aux morts de Nice, 1924.
        place Masséna : Fontaine du Soleil, 1956.
    Nogent-sur-Seine, lycée Louis Armand Vulcain, 1964.
    Orsay, parc de la faculté des sciences, université Paris-Sud : La Terre ou Terra Mater, 1963.
    Paris :
        Bibliothèque nationale de France, palier du département des estampes et de la photographie : Baigneuse, 1941.
        cimetière de Passy : Tombeau de Jacques-Émile Ruhlmann, 1934.
        École nationale supérieure des beaux-arts : La Gloire ramène le héros au foyer familial, 1919, plâtre, prix de Rome de sculpture.
        lycée Claude Monet : Baigneuse à la draperie, 1950.
        musée d'art moderne de la ville de Paris : Tête de nymphe, 1927, plâtre.
        musée national d'art moderne : Taureau, 1937, bronze.
        palais du Luxembourg : L'Été, 1950, pierre.
        palais de la Porte Dorée : Les Richesses des colonies, 1931, Paris, bas-relief pour le musée des colonies de l'Exposition coloniale de 1931.
        palais de Tokyo, grand-degré du parvis :
            La Légende de la Terre, 1937, bas-relief ;
            La Légende de la Mer, 1937, bas-relief.
    Puteaux :
        hôtel des Postes : bas-relief du fronton, 1934.
        hôtel de ville : bas-relief, 1934.
    Saint-Louis, lycée Jean Mermoz : Le Père Rhin, 1955.
    Saint-Quentin, lycée Condorcet : Prométhée, 1963.
    Strasbourg, École supérieure des arts décoratifs : Arts, Beauté, Sciences, 1961.

Au Portugal
    Lisbonne, musée Calouste Gulbenkian : Hommage à Jean Goujon, 1925, marbre, destiné au jardin de l'hôtel du Collectionneur à l'Exposition des Arts décoratifs de 1925.

Localisation inconnue
    La Nymphe de Fontainebleau, 1927, groupe en bois doré pour le paquebot Île-de-France.

Monument dont il est l'un des auteurs (1)

France
Nice (06000)

Autre

1914-18, AFN-Algérie (54-62)

Monument , Haut(s)-relief(s), Urne(s)