France (Saône-et-Loire) Dommartin-lès-Cuiseaux (71480)

Conflits commémorés
  • 1914-18
  • 1939-45
  • Monument communal
dernière mise à jour le 01/11/2019

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Pilier commémoratif
      • Obélisque sur socle
  • Représentations - Sculptures (de série)
    • Poilu - Écrasant l'aigle (Pourquet)
  • Ornementation végétale
    • Palme(s)
  • Décorations militaires
    • Croix de Guerre
  • Autres éléments
    • Entourages
      • Entourage avec obus

Economie

Prix

14 700 francs

Subvention commune

9 000 francs

Subvention Etat

1 260 francs

Dons particuliers

4 400 francs

Commentaires

Le monument d'orignie a été modifié, le poilu était sur le piédestal et se retrouve aujourd'hui à côté du monument

Les morts

1914
GOUX Xavier
GREVOT Louis
PONT Émile
LYONNAIS Ferdinand
MOISSONNIER Joseph
CLERMIDY Eygène
BARDET Marius
BILLET Joseph
-
1915
JANNET Henri
MONNET Émile
GUDEFIN Jean-Pierre
THIELLAND Frnaçois
BILLIARD Camille
GUILLET Camille
VILLANCHER Claude Marie
BOUDET Joseph
-----
1915
HUMBERT Jules
PONT Lucien
BERTHIER Adrien
-
1916
FOURNIER Alexandre
LUZY Camille
COUILLEROT CLaude
PIGUET Joseph
BILLIARD Henri
VUILLOT Eugène
GRANGER Victor
GIRARD Henri
-
1917
MICHEL Joseph
PIRAT Victor
MOISSONNIER Ferdinand
MICHAUD Eugène
-----
1917
GREVOT Jules
PIRAT Émile
PECHOUX ALphonse
CLAIR Alexandre
DUMONT Jules
-
1918
MOISSONNIER Henri
CHAVANELLE Frnaçois
PIRAT CLaude
MAZIER Ferdinand
RAPPIN Louis
FLOCHON Auguste
PIRAT Paul
BEY Émile
PUTIN Ferdinand
-
1920
PERROT Ferdinand
RAFFIN Édouard
BOUCHARD Eugène né le 22 juillet 1913 à Curciat-Dongalon (Ain) prisonnier de guerre décédé le 11 mai 1941 au lazaret de Bigge (Allemagne) inhumé à Bigge le 15 mai 1941
-
RUDE Arsène André né le 2 octobre 1915 à Varennes St Sauveur (S. et L.) prisonnier de guerre, rapatrié malade le 10 septembre 1940, mort dans ses foyers le 31 octorbe 1940
-----
Sergent-Chef DREUILLE MIZANDRE né à Agde (Hérault) douanier détaché à Dommartin-les-Ciseaux du groupe FFI Robert engagé volontaire au 2e BCP mortellement blessé à Mulhouse (Haut-Rhin) le 12 décembre 1941 à l'âge de 30 ans
-
CHasseur COUILLEROT Gaston né à DOmmartin-les-Cuiseaux du groupe FFI Robert engagé volontaire au 2e BCP tombé dans la forêt de Nonenbruch près de Burnjhaupt-le-Bas le 20 janvier 1945 à l'âge de 20 ans

Historique du monument

  • 1922
  • Inauguration 29/10/1922
  • 2019
  • Rénovation 25/06/2019
    Source : Le Journal de Saône-et-Loire

    Les Dommartinois ont eu la surprise de découvrir, vendredi matin, le soldat du monument aux morts remis en place : enlevé pour rénovation il y a quelques jours, il vient d’être ...

    Lire la suite
    Rénovation 25/06/2019
    Les Dommartinois ont eu la surprise de découvrir, vendredi matin, le soldat du monument aux morts remis en place : enlevé pour rénovation il y a quelques jours, il vient d’être réinstallé, placé différemment, plus en évidence et surtout considérablement rafraîchi. Sa tenue de soldat est en effet désormais peinte en bleu, selon les couleurs de l’époque, au lieu de sa couleur fer bronzé.
    Repeint à quelques mètres de son emplacement
    Déplacé grâce à Alain Mansiat, charpentier à la retraite, il a été repeint à quelques mètres de là, bien à l’abri dans l’entreprise de peinture Yannis Mégard, chargée des travaux. Le soldat, qui représente un poilu de 1915, a été installé en 1922 sous la mandature de Jules Prabel en hommage aux 47 Dommartinois victimes de la Grande Guerre.
    Sous l’impulsion de Michel Favre, adjoint, la municipalité et son maire Jean-Luc Villemaire ont entériné l’opération de rénovation et de remise en valeur, financée sur les fonds propres de la commune.
    Des travaux aussi pour l’église et ses abords
    Les abords de l’église font également en ce moment l’objet de différents travaux : le monument aux morts, dont la pierre de la partie haute se fend, va être réparé, tandis que la croix ouvragée à côté du monument va être rafraîchie par la commune. À l’église, la restauration d’un vitrail cassé vient d’être financée par le comité de restauration de l’église, qui prend en charge également la restauration de la grande croix de mission près des écoles. Pour cette dernière, la peinture sera effectuée par Yannis Mégard. Le lycée Hector-Guimard, de Lyon, est chargé de reproduire en fonderie les parties manquantes du “soleil de justice” derrière le Christ.