France (Loire-Atlantique) Châteaubriant (44110)

Conflits commémorés
  • 1914-18
  • 1939-45
  • Indochine (46-54)
  • AFN-Algérie (54-62)
  • Autres
  • Monument communal
informations déposées par Hunault Alain et mises à jour par Choubard Alain, Yziquel Jacques dernière mise à jour le 08/02/2017

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Pilier commémoratif
      • Piédestal
  • Représentations - Soldats
    • Soldats blessés et mourants
      • Poilu mourant défendant son drapeau
  • Ornementation civile
    • Armes de la ville
  • Décorations militaires
    • Croix de Guerre
  • Ornementation végétale
    • Couronne
      • Couronne végétale
  • Autres éléments
    • Entourages
      • Entourage Grilles

Poilu debout avec drapeau sur un piedestal.

Matériaux

sculpture : marbre

Economie

Commentaires (économie)

Le coût des travaux, de l’ordre de 32 000F, a été financé par le versement de subventions, par la Ville, au Comité d’érection du monument (11 000F), le solde étant réparti entre le produit d’une tombola et d’une souscription publique.

Commentaires

Le projet d’ériger un monument aux morts a été accepté par le Conseil municipal le 19 juin 1919,  un Comité ad hoc étant chargé de « matérialiser cette manifestation patriotique. »

L’élément essentiel du monument est un Poilu debout, en marbre blanc de Carrare, symbolisant la France victorieuse et dont la réalisation sera confiée à la Marbrerie Générale de Paris. 

L’emplacement du monument a été choisi le 3 février 1921.

Initialement prévue le 11 novembre 1921, l’inauguration interviendra le 7 mai 1922.

Inscriptions présentes sur le monument

PRO PATRIA

À LA MÉMOIRE GLORIEUSE
DES ENFANTS DE
CHATEAUBRIANT
MORTS POUR LA FRANCE
1914-1918

Les morts

ALLARD PierreSoldat
AMOSSE IsidoreCaporal
AUBIN EmileSoldat
AUDO louisSoldat
AUDOUIS StanislasSoldat
AULNETTE PierreSoldat
AUVRAY HenriSergent
AVRIL Pierre pèreSoldat
AVRIL Pierre filsSoldat
AVRIL RogerSoldat
BARBARIT EmileSergent
BARBAZANGES EmileCaporal
BARDOUL AlbertSoldat
BEAULAND LouisSoldat
BERNIER AlexandreSoldat
BERRE GustaveSergent
BERTHEUX JosephSergent
BESNIER AleaxandreSoldat
BIZET LéonSoldat
BLAIS Jean MarieSoldat
BLIVET YvesSoldat
BLOND JosephSoldat
BLOT FrançoisSoldat
BLOT IsidoreSoldat
BODIN JosephCaporal
BONNIER LouisSergent Fourrier
BORDAGE FranceSoldat
BOSSARD Jean MarieSergent
BOUDET georgesSergent
BOUDET VictorienSoldat
BOUDIER AlbertSoldat
BOULET FrançoisSoldat
BOURDET JeanSoldat
BOURGINE JeanSoldat
BOUTON EmileSoldat
BREANT AlphonseCaporal
BRETECHAIS GabrielSoldat
BRETTES LouisSous Lieutenant
BRILLET JulienSoldat
BRIZARD louisInfirmier
CAMUS LouisSoldat
CHANTEBEL LéonSoldat
CHARRON PierreSoldat
CHARROT EmmanuelSoldat
CHATELAIN JeanSoldat
CHATELAIN JosephSoldat
CHERAY ErnestCaporal
CHEVALIER LouisSoldat
CHERHAL JeanSoldat
CHEVREL EmileSous Lieutenant
CHEVREL MarcelSoldat
CHOUANNEAU AndréMatelot
CLOTEAU FrançoisSoldat
COCHAIS SimonCannonier
COIFFET AndréCannonier
COLLIN AlexisSoldat
COLOMBEAU AlexandreSoldat
COMMUNAL ArmandSoldat
COMMUNAL FrançoisSoldat
COQUELIN LéonSoldat
CORRIER AlexandreSoldat
COTTREL PierreSoldat
COUPEL FrançoisSoldat
COUPEL JeanSoldat
COURCOUL JulesLieutenant
COURCOU EmileSoldat
COURCOU ThéophileSoldat
COURCOUX JeanCanonnier
COURJEON FrançoisSoldat
COUVRANT JeanSoldat
COUVRANT FrançoisSoldat
CRESPIN LouisSoldat
DANOT EmmanuelSoldat
DAVID DonatienSoldat
DAVID VictorienSoldat
DE CAMBOURG AugustinCapitaine
DELIMEL HenriSoldat
DEME DonatienChasseur
DEME FrançoisSoldat
DENIEUL LéonSoldat
DEROUALLIÈRE PierreSoldat
DEROUELLE LouisSoldat
DERVAL ÉtienneSoldat
DESMOTTES Jules Soldat
DESVANDES Louis Soldat
DEVEZIN AlfredSoldat
DROUARD Georges Soldat
DUBLE François Soldat
DUCHATEAU François Soldat
DUPRE Marcel Soldat
DUPRE ProsperSoldat
DURAND Charles Lieutenant
DURAND Henri Soldat
ELUÈRE François Soldat
FAUCHEUX Jean Soldat
FLECHAIS Marcel Soldat
FLOCK RobertLieutenant
FOUASSIER Charles Brigadier
GAIGNARD Jean Soldat
GANDUBERT Constant Soldat
GAREL Victorien Soldat
GARREAU Jean Soldat
GARREAU PierreCanonnier
GATINEAU Victor Soldat
GAUDION Jean Soldat
GAULTIER François Soldat
GAUTIER AlbertCaporal
GEMIN René Caporal
GERARD JeanSoldat
GESLIN Émile Sergent
GESLIN François Soldat
GICQUEL PierreSoldat
GISLET Victor Soldat
GLEDEL Léon Soldat
GOHIER Jules Soldat
GOUESNARD Henri Soldat
GOUSSET Edmond Soldat
GRÉGOIRE AlphonseSoldat
GRENON EugèneSoldat
GUENIEUL Vincent Soldat
GUERIN Joseph Sergent
GUERIN Pierre Soldat
GUIBERT Jean Soldat
GUIHARD LouisSoldat
HAMON Victorien Soldat
HARROUN François Soldat
HAUBERT Théophile Soldat
HEMELIN Edouard Soldat
HEMELIN Pierre Soldat
HERBETTE Henri Soldat
HOUSSAIS Auguste Soldat
HOUSSAIS Donatien Soldat
HUBERT Léon Caporal
HUNEAU Sébastien Soldat
HUREL Lucien Soldat
JAMBU Henri Soldat
JAMET Hyppolyte Soldat
JARMET Louis Soldat
JEHANNO Joseph Sous Lieutenant
JOLY Albert Soldat
JOUAN François Soldat
JOUSSELIN René Soldat
JOUTARD Louis Soldat
LAHAIE Jean Soldat
LANDAIS Charles Soldat
LANGOUET Philippe Caporal
LARDEUX Julien Soldat
LAUBAN Charles dragon
LAURENT ArmandSoldat
LAVANDIER Eugène Soldat
LEBLANC MartialSoldat
LEBRETON AlexisSoldat
LECOQ Jean Soldat
LEGAL RenéSous Lieutenant
LEGENDRE Clovis Soldat
LEGRAIS Jean Soldat
LELIEVRE JeanMatelot
LIGNEUL Pierre Sous Lieutenant
LORANS Franck Caporal
MAINGUET Jean Caporal
MARINIER Auguste Soldat
MARTIN Louis Soldat
MAURIN Jean Soldat
MELOT Clément Soldat
MÉZERETTE Maurice Soldat
MIGNEAUX ErnestSoldat
MOQUET Julien Caporal
MOREAU Gaston Soldat
MORICE Baptiste Soldat
MUSTIÈRE FrançoisSoldat
NOURY Camille Sapeur Mineur
NOURY Louis Soldat
OUAIRY Félix Canonnier
PAILLUSSON Louis Soldat
PAITEL Maxime Soldat
PATRIE AlexandreCaporal
PATRIE Pierre Caporal
PATRIS René Soldat
PEHUET Donatien Caporal
PEIGNE Louis Soldat
PENIGUEL Jean Soldat
PERRAULT Jean Caporal
PERRIN Eugène Soldat
PESLERBE Albert Soldat
PEUDELET Jean Soldat
PODEVIN Albert Caporal
POISSON Eugène Soldat
PONCY Jean Adjudant
PORTAIS EmileSapeur
POTIN Marcel Soldat
POTIN Pierre Soldat
POUSSIN Jean Soldat
PRAMPART Alexandre Soldat
PRAMPART JeanSoldat
PRAMPART JulienSoldat
PRAMPART LéonSoldat
PRIME AugusteSoldat
PRIME Félix Soldat
RABINE Louis Soldat
RABOT Ferdinand Soldat
RABOUESNEL François Caporal
RAIMBAULT ArmandSoldat
RALLU Amand Soldat
RAMEL Pierre Soldat
RENAUD Alexandre Soldat
RENAUD Fernand Soldat
RETIF Eugène Soldat
RICAUD Auguste Sapeur
RICHARD Henri Caporal
RICHARD Pierre Soldat
RICHER Henri Lieutenant
RICHOMME François Caporal
RIOCHET Émile Soldat
RIVAU François Maréchal des Logis
ROBERT Emile Soldat
ROBERT François Soldat
ROBERT François Soldat
ROLLET Léon Sapeur
ROSSAY Prosper Soldat
ROUL Jean Sergent
ROUSSEL Amand Soldat
RUELLAND Auguste Caporal
SAVINEL LouisSoldat
SEGAUD AugusteCaporal
SIMON Auguste Soldat
THEARD JeanSoldat
THOMAS Joseph Soldat
TIRARD JosephSoldat
TIROUFLET Francis Sergent
TOURNEUX Joseph Soldat
TRIGNAU Donatien Caporal Fourrier
TRIQUE Christian Soldat
TURPIN Émile Soldat
TURPIN Félix Caporal
VIAVANT FrançoisSoldat
VIVIEN Amand Soldat
VONNER Claude Soldat
CAMPAGNE 1939-1940
BOURDEAUX Emile
BREMONT Alexandre
CARIS Andre
DOS Auguste
FOURNIER Andre
GELABERT Michel
LEMASSON Claude
LAINE Gilbert
PAICHOUX Jean
RENAUD Francis
TELLIER Pascal
TROSSAIL Georges
AYOUL Emile
CAURET Lucien
GEFFRAY Pierre
RIVIERE Eugene
BRIZARD Louis 1943
DÉPORTÉS MORTS EN CONCENTRATION 1944-1945
ALBERT Roger
BEAUSSIER André
BINESSE Berthe
BIGNON Alfred
BLAIS Marcel
BRIAND Ferdinand
BUFFERTRILLE Frédéric
DEMILT André
DUMAZEAU Georges
FICHOUX Jean
GLAIN Robert
GOTH Jean
LAGUILLEZ François
MORANTIN Auguste
MALIN André
LETERTRE Marcel
LEMARRE Léon
LERAY Pierre
PLASSAIS Robert
Mme SINEMBERG Marcelle
SINEMBERG René
SINEMBERG Marcel
SINEMBERG Jean
BEAUDOUIN Robert requis 1943
GUY Pierre requis 1944
Mme GAUTIER Anne fusillée 1944
PRISONNIERS MORTS EN CAPTIVITÉ
BOURGUILLEAU Joseph
CHATELIER Louis
COLIN Marcel
COLOMBEAU Constant
GOUGEON Henri
HARDOUIN Alphonse
LÉON Henri
PINCEMY Paul
QUADIEU André
VAILLANT Pierre
MAQUISARD FFI 1944-1945
BRISSON Louis
DENIEUL Louis
ERMOUIN Francis
GASTINEAU Robert
GUITTON René
GUINEL François
CADIOT Émile Allemagne
VICTIMES CIVILES
BRICAUD Marie
LOËZER Renée
PERENES Sylvanie
PERON Philomène
ROUX Eugénie
TORTELLIER Anne Marie
LEMARQUIER Pierre
NOEL Marguerite
ROUAUD Roger
RIGAUD Germaine
CHAPLAIS Raymond Indochine 1946
LEMASSON Guy Indochine 1947
PRUNGET Yves Indochine 1946
Quartier-Maître ANDRÉ Jean-Yves (Indochine)
Caporal BELLIN Adrien
Caporal TAUPIN Loïc
Soldat TERRIEN Constant
Soldat PILARD Jean
Sergent-Aviateur URVOY Albert (Maroc)
LOSSOIS Fannie Sœur Marie Sylvia Iles Salomon

Historique du monument

  • 1919
  • Délibérations Conseil municipal 19/06/1919
    Source : archives de la commune

    Conseil municipal du 19 juin 1919. Objet : Monument aux Morts pour la Patrie. M. Martin-Duchêne propose au conseil municipal que la Ville fasse procéder ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 19/06/1919

    Conseil municipal du 19 juin 1919.

    Objet : Monument aux Morts pour la Patrie.

    M. Martin-Duchêne propose au conseil municipal que la Ville fasse procéder à l’érection d’un monument à la mémoire des enfants de Châteaubriant morts pour la France.

    M. le Maire appuie pleinement cette proposition, et ajoute qu’à son avis il conviendrait même, non seulement pour donner plus de magnificence à ce monument (les ressources de la Ville étant limitées) mais aussi plus de valeur morale, d’y associer la population toute entière.

    Il propose, en conséquence, qu’il soit nommé un Comité provisoire qui serait ensuite chargé de former un comité définitif  en vue de la matérialisation de cette manifestation patriotique sans exemple.

    Le Comité provisoire pourrait être composé de six membres du Conseil Municipal qui s’adjoindraient le concours des Membres du Comité de l’Oeuvre des Prisonniers de Guerre du Castelbriantais.

    Le Conseil approuve à l’unanimité et désigne pour la composition dudit comité : M. M. Franco, Maire, F. Lepecq, adjoint, Guillard-Martin, Duchesne, Vissault et Laumaillé, conseillers municipaux auxquels sont adjoints les membres du Prisonnier de Guerre du Castelbriantais savoir : M.M. F. Lecoconnier vice-président, Niglais père, secrétaire, Raymond de la Provoté et Simon Cloteau, trésorier adjoint, Selbert, Geslin et Plaud membres.

     

  • Presse 16/08/1919
    Source : Le Journal de Châteaubriant

    Érection d’un monument commémoratif à la Mémoire des Enfants de la Commune Morts pour la France On nous prie d’insérer: « Dans sa séance du ...

    Lire la suite
    Presse 16/08/1919

    Érection d’un monument commémoratif à la Mémoire des Enfants de la Commune Morts pour la France

    On nous prie d’insérer:

    « Dans sa séance du 19 juin dernier, le Conseil Municipal de Châteaubriant a, à l’unanimité de ses membres présents, décidé que la Ville manquerait à tous ses devoirs si elle n’entretenait pas, parmi les générations futures, le souvenir impérissable de ceux des siens qui ont succombé au cours de la gigantesque lutte qui vient de se terminer par la victoire de nos armes, et dont le sublime sacrifice (espérons-le du moins !) en préservera nos enfants du retour pour toujours.

    Il lui a semblé que la meilleure manière de matérialiser l’éternelle reconnaissance que nous devons à ces héroïques compatriotes consisterait en l’érection d’un monument commémoratif à édifier dans un emplacement à déterminer ultérieurement et que, de plus, pour rendre ce monument non seulement plus imposant (les ressources de la commune étant limitées) mais surtout pour lui donner plus de valeur morale, il convenait de faire participer à cette manifestation la population toute entière de la ville.

    Dans cet ordre d’idées, l’Assemblée communale a immédiatement désigné, pour former un Comité provisoire ayant mandat pour la constitution d’un Comité définitif, six de ses membres auxquels elle a adjoint ceux de « l’Oeuvre du Prisonnier de Guerre Castelbriantais ».

    Ce Comité provisoire s’est immédiatement mis au travail de sa tâche, qui est à peu près terminée et lui a été rendue d’autant plus facile qu’il n’a rencontré qu’acquiescements spontanés et concours empressés de toutes les personnalités qu’il a sollicitées pour former le Comité d’érection définitif devant lequel il va disparaître sous peu.

    Donner dès à présent la composition exacte de ce Comité définitif serait précipité ; qu’il nous suffise de dire, pour aujourd’hui, que nous l’avons placé sous la haute protection à Châteaubriant du Gouvernement de la République, de tous les mandataires du peuple, cantonaux et régionaux. Quant au Comité d’action proprement dit, que nous avons voulu faire très large, afin d’associer virtuellement à notre œuvre le plus grand nombre possible de sympathiques compatriotes (qui sont légion à Châteaubriant), pour le choix de ceux-ci, nous sous sommes servilement  inspirés des principes qui ont crée le pacte de l’Union sacrée, auquel la France doit la victoire.

    Les convocations pour organisation d’une réunion générale, qui aura à nommer un Bureau, dont le premier soin sera d’arrêter les conditions de fonctionnement de l’œuvre, vont être adressées à Mesdames et Messieurs les Membres à très bref délai.

    Telle est, exposée dans ses grandes lignes, la manifestation à laquelle nous demanderons sous peu à tous nos compatriotes, pour en assurer la réussite complète, leur coopération morale et individuelle, persuadés que tous, non seulement  se feront un devoir, mais seront même heureux de nous accorder l’un et l’autre.

    Nous devons ajouter, pour terminer, que nos ambitions ne sont pas modestes, car nous faisons partie de ceux qui estiment, à juste raison, nous le croyons, que pour glorifier, à tout jamais, ceux dont le sacrifice nous aura valu d’être restés Français, l’on ne saurait faire rien de trop beau, rien de trop imposant, la reconnaissance patriotique ne devant pas se mesurer avec parcimonie ! La vaillante population castelbriantaise qui possède au plus haut point le culte du souvenir, aura certainement à cœur de nous permettre d’atteindre ce but. »

     

    Châteaubriant le 16 août 1919

    Pour le Comité provisoire,

    Le Président L Guillard

    Membres du Comité provisoire :

    A. Franco, Maire, F. Lapecq, adjoint, L. Guillard, Martin-Duchêne, Laumaillé et Vissault, conseillers municipaux ;  F. Lecoconnier vice-président de l’Ouvre du prisonnier de guerre castelbriantais, V. Niglais père, secrétaire, R. de la Provoté, trésorier,  Simon Cloteau, trésorier adjoint, Geslin, Selbert,  Piaud membres.

  • Délibérations Conseil municipal 22/09/1919
    Source : Registre des délibérations - archives communales

    Vote de crédits Réunion du 22 septembre 1919 Objet : Monument aux Morts pour la Patrie. M ; le Maire expose à l’assemblée ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 22/09/1919

    Vote de crédits

    Réunion du 22 septembre 1919

    Objet : Monument aux Morts pour la Patrie.

    M ; le Maire expose à l’assemblée que, pour faire suite à la décision prise par l’assemblée communale dans sa séance du 19 juin dernier de faire procéder à l’érection d’un monument à la mémoire des enfants de la Commune morts pour la Patrie, il invite ses collègues à déterminer le montant de la subvention allouée par le Conseil Municipal comme part contributive de la commune dans l’édification de ce monument.

    Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré :

    À l’unanimité fixe à 5.000F la subvention de la commune pour le monument à ériger à la mémoire des soldats de la commune morts au champ d’honneur.

    Mais considérant que l’état des finances de la commune  ne permet pas l’inscription de cette somme au budget additionnel de 1919 ni au budget primitif 1920 dont l’établissement  et l’équilibre ont, faute de recettes suffisantes, nécessité le vote d’un nombre élevé de centimes additionnels,

    Décide qu’un crédit spécial de 5.000F sera inscrit à cet effet au budget additionnel de 1920.

  • Délibérations Conseil municipal 22/09/1919
    Source : Registre des délibérations - archives communales

    Réunion du 22 septembre 1919 Objet : trophées militaires. M. le Maire donne communication au Conseil d’une lettre par laquelle M. le Préfet l’informe que ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 22/09/1919

    Réunion du 22 septembre 1919

    Objet : trophées militaires.

    M. le Maire donne communication au Conseil d’une lettre par laquelle M. le Préfet l’informe que M. le Sous Secrétaire d’État aux Finances peut maintenant donner satisfaction aux demandes de trophées qui viendraient à lui être adressées. Toutefois, en raison du nombre relativement restreint de canons disponibles, il recommande de réduire les demandes au strict nécessaire en ce qui concerne ces pièces.

    Sur la proposition de son Président, le conseil demande que M. le Sous Secrétaire d’État aux Finances, veuille bien faire obtenir à la commune de Châteaubriant quelques trophées de guerre, de préférence un canon, à défaut quelques mitrailleuses.

  • 1920
  • Délibérations Conseil municipal 22/01/1920
    Source : Registre des délibérations - archives communales

    Réunion du 22 janvier 1920. Objet : Monument aux Morts pour la  Patrie. M. le Maire donne lecture d’une lettre de M. le Préfet au ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 22/01/1920

    Réunion du 22 janvier 1920.

    Objet : Monument aux Morts pour la  Patrie.

    M. le Maire donne lecture d’une lettre de M. le Préfet au sujet de la subvention de l’État pour l’érection d’un monument aux morts pour la patrie qui sera proportionnelle aux efforts pécuniaires de la commune, puis la question est renvoyée à la Commission du Monument.

     

  • Délibérations Conseil municipal 22/01/1920
    Source : Registre des délibérations - archives communales

    Réunion du 22 janvier 1920 Objet : organisation d’une fête patriotique à l’occasion de la réception des trophées de guerre. M. le Maire donne communication ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 22/01/1920

    Réunion du 22 janvier 1920

    Objet : organisation d’une fête patriotique à l’occasion de la réception des trophées de guerre.

    M. le Maire donne communication de la séance de la Commission des Fêtes qui s’est réunie le 21 courant à la Mairie.

    Les membres de la Commission des Fêtes ont décidé à l’unanimité de renvoyer cette fête à une date ultérieure afin de lui donner tout l’éclat qu’elle comporte.

     

  • Presse 06/03/1920
    Source : Le Journal de Châteaubriant

    Le Monument aux Morts Nous croyons intéressant de rappeler, à l’occasion d’une certaine polémique qui, nous signale-t-on, aurait tendance à se rouvrir, l’article 28 de la loi ...

    Lire la suite
    Presse 06/03/1920

    Le Monument aux Morts

    Nous croyons intéressant de rappeler, à l’occasion d’une certaine polémique qui, nous signale-t-on, aurait tendance à se rouvrir, l’article 28 de la loi du 9 décembre 1905.

    Cet article est ainsi conçu :

    « Il est interdit, à l’avenir, d’élever ou d’apposer aucun signe ou emblème  religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit, à l’exception des édifices servant au culte, des terrains de sépulture dans les cimetières, des monuments funéraires, ainsi que des musées ou expositions. »

    Par conséquent, un monument commémoratif érigé sur un emplacement public en dehors d’un lieu de sépulture, ne peut pas comporter, en l’état actuel de la législation, d’emblème religieux.

    Et ceci est, croyons-nous, de nature à clore irrévocablement toute polémique.

                                                                   Le Journal de Châteaubriant 6 mars 1920

     

  • Presse 24/07/1920
    Source : Le Journal de Châteaubriant

    COMITÉ pour l’Érection d’un Monument aux Soldats de la Commune morts pour la France. Les personnes faisant partie du Comité sont instamment priées de vouloir bien se ...

    Lire la suite
    Presse 24/07/1920

    COMITÉ pour l’Érection d’un Monument aux Soldats de la Commune morts pour la France.

    Les personnes faisant partie du Comité sont instamment priées de vouloir bien se trouver à l’Hôtel de Ville de Châteaubriant, salle du Conseil Municipal, le jeudi soir 29 juillet 1920, à 5 heures.

    OBJET DE LA RÉUNION

    1. Élection d’un Président.
    2. Examen  de l’état de caisse.
    3. Moyen d’augmenter la somme des souscriptions, insuffisantes jusqu’ici pour élever un monument digne  des enfants de la commune morts pour la France.

    Les souscriptions jusqu’ici s’élèvent, y compris celles qui ont été promises, à 18.718 fr.20. Les fonds reçus sont employés en rente française 1920.

    Le Comité attend la réponse de l’État au sujet de la subvention qui doit être accordée, et pour l’obtention de laquelle tous les renseignements ont été envoyés.

    Le Bureau du Comité

                                                                       Le Journal de Châteaubriant 24 juillet 1920

  • Délibérations Conseil municipal 05/08/1920
    Source : Registre des délibérations - archives communales

    Réunion du 05 08 1920 M. le maire donne communication à l’assemblée d’une circulaire de M. le Préfet précisant la question des emblèmes religieux des monuments commémoratifs ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 05/08/1920

    Réunion du 05 08 1920

    M. le maire donne communication à l’assemblée d’une circulaire de M. le Préfet précisant la question des emblèmes religieux des monuments commémoratifs des morts pour la patrie à  ériger soit dans les cimetières, soit sur les places publiques.

    Le Conseil décerne acte à M. le Maire de cette communication.

     

  • Délibérations Conseil municipal 16/09/1920
    Source : Registre des délibérations - archives communales

    Vote du budget additionnel 1920: une subvention de 7 000 francs est accordée au Comité d'érection du monument aux morts.

  • 1921
  • Presse 05/02/1921
    Source : Le Journal de Châteaubriant

    CHRONIQUE LOCALE Le Comité du Monument commémoratif aux soldats Morts pour la France a tenu jeudi 17 heures, à la mairie, une réunion plénière. ...

    Lire la suite
    Presse 05/02/1921

    CHRONIQUE LOCALE

    Le Comité du Monument commémoratif aux soldats Morts pour la France a tenu jeudi 17 heures, à la mairie, une réunion plénière.

    Malgré l’opposition très vive d’une partie de l’assemblée, dont la préoccupation dominante paraissait plutôt étrangère au caractère d’hommage respectueux aux héros tombés au champ d’honneur, l’emplacement des Terrasses a été choisi.

    Le Monument adopté sera constitué par un socle sur lequel un « Poilu » debout symbolisera la France victorieuse.

                                                                     Le Journal  de Châteaubriant 5 février 1921

     

  • Presse 12/02/1921
    Source : Le Journal de Châteaubriant

    A propos du choix de l’emplacement du monument qui sera élevé en mémoire des enfants de Châteaubriant morts pour la France, nous recevons de Maître A. Chauvin avoué, la lettre ...

    Lire la suite
    Presse 12/02/1921

    A propos du choix de l’emplacement du monument qui sera élevé en mémoire des enfants de Châteaubriant morts pour la France, nous recevons de Maître A. Chauvin avoué, la lettre suivante que nous nous faisons un devoir d’insérer.

    Monsieur le Directeur,

    Le journal du 5 rendant compte de la réunion du Comité d’érection d’un monument aux soldats morts pour la France, écrit que l’emplacement des Terrasses a été choisi malgré l’opposition très vive d’une partie de l’assemblée, dont la préoccupation dominante paraissait plutôt étrangère au caractère d’hommage respectueux aux héros tombés au champ d’honneur.

    Je vous demande à m’autoriser à rectifier l’inexactitude de cette interprétation.

    Parmi les opposants, une partie proposait le cimetière. Personne ne saurait s’étonner que M. le curé de Saint-Nicolas ait défendu cette opinion tout-à-fait respectable, qui ne s’écartait point, bien au contraire de l’idée d’un hommage  à rendre aux soldats morts pour la France, mais donnait à cette hommage un caractère religieux, sinon cultuel.

    D’autres souscripteurs en excluant l’idée d’un monument funéraire excluaient aussi l’emplacement des Terrasses.

    Mais en dehors de la question d’esthétique envisagée par rapport à la façade du château, ils s’inspiraient avant tout du respect qui sera dû au monument et à ceux dont il est destiné à commémorer le souvenir. Ils estiment qu’il sera tout à fait déplacé sur une promenade où se donnent les fêtes publiques et où il sera encadré par le kiosque à musique et les divertissements forains.

    L’emplacement préconisé, au chevet de l’église, avec aspect sur le boulevard de l’Éperon, leur paraissait donner toute satisfaction. Ce serait de plus d’améliorer les abords de l’église et d’aménager un emplacement disponible très bien situé, sur le boulevard le mieux tenu de la ville.

    Enfin, un membre du comité, dont la compétence est reconnue, a signalé qu’on eût pu utiliser pour les fondations,  les soubassements de l’ancien rempart, ce qui aurait diminué les frais de maçonnerie.

    Toutes ces considérations ont été écartées, de même qu’un recours à un référendum, mais il faut en retenir que les deux solutions exclues s’inspiraient, au moins autant que celle qui a triomphé, de l’hommage et des devoirs à rendre aux soldats morts pour la Patrie.

    Veuillez agréer…..

    A. Chauvin

                                                               Le Journal de Châteaubriant  12 février 1921

     

  • Délibérations Conseil municipal 22/03/1921
    Source : Registre des délibérations - archives communales

    Objet : Monument aux Morts pour la Patrie. M. le Maire fait connaître que la Comité du Monument aux Morts pour la Patrie, a manifesté le désir de ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 22/03/1921

    Objet : Monument aux Morts pour la Patrie.

    M. le Maire fait connaître que la Comité du Monument aux Morts pour la Patrie, a manifesté le désir de solliciter une nouvelle subvention de la Commune, mais la Commune ayant déjà accordé une subvention de 7.000F, d’autre part, le Comité devant organiser une tombola, il estime qu’il y a lieu d’attendre les résultats de cette loterie, avant de prendre une nouvelle décision.

     

  • Délibérations Conseil municipal 23/03/1921
    Source : Registre des délibérations - archives communales

    Réunion du 23 mars 1921 Objet : réception des corps ramenés du front. M. le Maire donne communication  d’une circulaire préfectorale contenant les instructions relatives ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 23/03/1921

    Réunion du 23 mars 1921

    Objet : réception des corps ramenés du front.

    M. le Maire donne communication  d’une circulaire préfectorale contenant les instructions relatives aux formalités à remplir pour le transport, la réception et la conduite au cimetière des soldats morts pour la France ramenés des cimetières du front. Il ajoute que, les corps de nos compatriotes devant arriver ici isolément, il n’est pas possible d’organiser chaque fois une manifestation comme il conviendrait, mais la Commune doit néanmoins faire individuellement une réception digne de leur sacrifice.

  • Délibérations Conseil municipal 28/04/1921
    Source : Registre des délibérations - archives municipales

    Réunion du 28 avril 1921 Objet : Transport des corps des soldats ramenés du front. M. le Maire fait connaître à l’Assemblée que, suivant la ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 28/04/1921

    Réunion du 28 avril 1921

    Objet : Transport des corps des soldats ramenés du front.

    M. le Maire fait connaître à l’Assemblée que, suivant la décision prise dans la réunion du 23 mars dernier, il s’est entretenu avec M. Godard, adjudicataire du service des pompes funèbres, de la question du transport, de la gare aux Eglises et au cimetière, des cercueils contenant les restes des 38 soldats qui doivent être ramenés du front.

    Il a été convenu que les convois individuels ou en groupe, auront lieu par corbillard attelé de 2 chevaux, avec décor et tenture de la 2ème classe, ils seront ornés des drapeaux tricolores par les soins du service des pompes funèbres.

    Ces divers convois seront faits moyennant la somme forfaitaire de 3 500 francs, plus l’indemnité de 25 francs par convoi accordée par l’Etat.

    Le Conseil, après en avoir délibéré, approuve cette convention, dit que la somme de 3 500 francs nécessaire au paiement de cette dépense sera inscrite au budget additionnel de 1921.

  • Presse 18/06/1921
    Source : Le Journal de Châteaubriant

    CHRONIQUE LOCALE Monument érigé à ma Mémoire des castelbriantais « Morts pour la France » Les travaux d’érection du monument élevé à la ...

    Lire la suite
    Presse 18/06/1921

    CHRONIQUE LOCALE

    Monument érigé à ma Mémoire des castelbriantais

    « Morts pour la France »

    Les travaux d’érection du monument élevé à la mémoire des enfants de Châteaubriant, morts pour la Patrie, sont en cours d’exécution. La statue en marbre blanc de Carrare est arrivée et le piédestal en granit sur lequel elle s’élèvera sera bientôt à son emplacement.

    Mais le coût du monument sera d’environ trente deux mille francs, et les souscriptions atteignent à peine 22 000 francs. Pour mener à bien la tâche qu’il a assumée , et se procurer une partie des ressources nécessaires, le Comité, institué pour l’érection du monument commémoratif, organise une tombola dont le tirage aura lieu, à la mairie, le 14 juillet prochain.  La liste des lots sera publiée dans les journaux locaux et une exposition de ces lots sera installée, quelques jours avant le tirage de la tombola, dans une des vitrines de M.P. Jagot, chapelier, par lui mise obligeamment à la disposition des organisateurs.

    Les billets de tombola sont en vente dans les Librairies Corbin, Lamarre et Boursier, Ouest-Eclair, Bonne Presse, ainsi que tous les membres du Comité. Il est certain que tous ceux qui ont souci d’honorer la mémoire de nos héros auront à cœur d’apporter le plus largement possible leur obole et que les billets, dont le prix est seulement de 0 fr. 50 centimes, seront vite placés.

    Le Comité fait un pressant appel aux sentiments de générosité de tous les castelbriantais. Il les prie notamment, plus particulièrement les commerçants, de bien vouloir fournir les lots pour augmenter la liste déjà intéressante ; et il est demandé d’indiquer, avant le 1er juillet, soit à M. Martin, Café des Voyageurs, soit à MM. Noël et Billaud, Avoués, soit à M. Lainé, notaire, les lots que les organisateurs de la tombola pourront faire prendre chez eux à partir du 1er juillet.

                                                                                                    Le Comité 18 juin 1921

  • Presse 13/08/1921
    Source : Le Journal de Châteaubriant

    CHRONIQUE LOCALE Le Monument aux Morts Le Monument à la mémoire des castelbriantais « Morts pour la France » sera inauguré le 11 novembre prochain, jour ...

    Lire la suite
    Presse 13/08/1921

    CHRONIQUE LOCALE

    Le Monument aux Morts

    Le Monument à la mémoire des castelbriantais « Morts pour la France » sera inauguré le 11 novembre prochain, jour anniversaire de l’Armistice.

    La statue en marbre de Carare, et son socle en granit, sont arrivés, et les fondations vont incessamment être entreprises.

    L’emplacement de ce monument qui, lors d’une précédente réunion du Comité, avait été fixé sur les promenades des Terrasse a été à la réunion de mardi dernier, définitivement établi au milieu de la grande allée, à une quinzaine de mètres de l’entrée sur la promenade.

    Ce n’est pas sans discussion que les membres présents à la réunion du Comité, qui s’étaient transportés sur les lieux pour fixer l’emplacement définitif du monument ont pu, à la majorité des voix, choisir cet emplacement. Des incidents se sont même produits qui déterminèrent un des dévoués secrétaires, M C…, à donner sa démission ; mais, cédant aux sollicitations de ses amis qui lui représentèrent combien cette décision serait fâcheuse pour le Comité et pour la mise à bien de l’œuvre entreprise, M C… a bien voulu retirer sa démission et continuer son utile concours au Comité qui l’en remercie bien sincèrement.

                                                                             Le Journal de Châteaubriant 13 août 1921

  • Presse 20/08/1921
    Source : Le Journal de Châteaubriant

    CHRONIQUE LOCALE Le Monument aux Morts Le Bureau du Comité pour l’Erection d’un Monument aux Enfants de Châteaubriant morts pour la France a procédé ...

    Lire la suite
    Presse 20/08/1921

    CHRONIQUE LOCALE

    Le Monument aux Morts

    Le Bureau du Comité pour l’Erection d’un Monument aux Enfants de Châteaubriant morts pour la France a procédé jeudi après-midi à la réception des pierres destinées au socle du monument.

    Un certain nombre de ces pierres, ouvragées ou moulurées, ont été détériorées au cours du transport en chemin de fer et il a fallu les refuser.

    Le remplacement de ces pierres nécessitera un délai difficile à évaluer mais qui ne retardera pas, croit-on, la date de l’inauguration. Celle-ci reste fixée au 11 Novembre prochain, ainsi que nous l’avons annoncé dans notre précédent numéro.

     

    Le Journal de Châteaubriant 20 août 1921

  • Presse 10/09/1921
    Source : Le Journal de Châteaubriant

    CHRONIQUE LOCALE Le Conseil approuve cette façon de voir et, à l’unanimité, le budget additionnel de 1921 et le budget primitif de 1922 sont adoptés. ...

    Lire la suite
    Presse 10/09/1921

    CHRONIQUE LOCALE

    Le Conseil approuve cette façon de voir et, à l’unanimité, le budget additionnel de 1921 et le budget primitif de 1922 sont adoptés.

    Le budget additionnel – à l’influence des mots ! – reçoit en passant quelques additions. […] le Comité du Monument aux Morts reçoit 4 000 francs. Ceux-ci s’ajoutent aux 2 000 précédemment votés et aux 5 000 accordés par la municipalité Franco, ce qui porte le total des sommes versées par la Ville à 11 000 francs.

     

                                                                 Le Journal de Châteaubriant 10 septembre 1921

  • Presse 08/10/1921
    Source : Le Journal de Châteaubriant

    CHRONIQUE LOCALE UNION SACRÉE Lundi à 6 heures du soir les Entrepreneurs castelbriantais mobilisés avaient été convoqués à la Mairie pour procéder à l’adjudication ...

    Lire la suite
    Presse 08/10/1921

    CHRONIQUE LOCALE

    UNION SACRÉE

    Lundi à 6 heures du soir les Entrepreneurs castelbriantais mobilisés avaient été convoqués à la Mairie pour procéder à l’adjudication des travaux de fondation pour l’érection du Monument aux Morts, travail évalué à 946 francs.

    Désireux de témoigner de leur parfait accord, les entrepreneurs présents MM. Diais, Jamin, Leduc, Martin et Taupin, décidèrent de tirer au sort. Ce fut le nom de M. Leduc qui sortit.

    Il nous a paru intéressant de signaler cette manifestation d’entente professionnelle qui eut pour effet d’empêcher la concurrence de jouer vilainement à l’occasion d’un hommage rendu par toute la population aux héros tombés au Champ d’Honneur.

                                                                       Le Journal de Châteaubriant 8 octobre 1921

  • Presse 22/10/1921
    Source : Le Courrier de Châteaubriant et de la Région

    état des recettes perçues par le Comité

  • Presse 22/10/1921
    Source : Le Courrier de Châteaubriant et de la Région

    Le monument de la Victoire : on a refusé la première statue envoyée…   Et pourtant les sujets d’actualité ne manquent pas ! C’est ainsi que ...

    Lire la suite
    Presse 22/10/1921

    Le monument de la Victoire : on a refusé la première statue envoyée…

     

    Et pourtant les sujets d’actualité ne manquent pas ! C’est ainsi que la mésaventure arrivée à un brave poilu est demeurée complètement ignorée des Castelbriantais.

    Nous l’avions fait photographier, ce brave poilu (de profil et de face) et reproduit dans le Courrier du 20 août 1921.

    Nous avions été heureux de déclarer solennellement à nos lecteurs : « Le Voilà ! C’est Lui ! C’est bien Lui ! » Eh bien, nous sommes confus d’avouer aujourd’hui que ce n’était pas lui…Non ! le poilu que nous avions fait photographier, on n’en n’a pas voulu, na ! Et on lui a fait reprendre le train suivant : comme il ne payait qu’1/4 de place, on a trouvé que les frais de retour ne seraient pas élevés. Et de celui-là, il ne nous reste que le cher souvenir…et la photographie.

    Recherches faites, la commande avait cependant bien été remise, - les mesures avaient été exactement données ; mesures réglementaires- signalement complet.

    Il avait été reçu comme il convient dans pareil cas ; on avait été le chercher jusqu’à la gare…on l’avait aidé à monter en voiture et à en descendre…puis comme le voyage l’avait un peu fatigué, on l’avait laissé reposer pendant quelque temps.

     

    Mais quand on avait voulu le vérifier, on s’était aperçu qu’il manquait…quelques centimètres au brave Poilu…

    Alors, comme il ne payait qu’1/4 de place … (voir plus haut la suite).

    Il est reparti, on l’a aidé à remonter en voiture, on l’a reconduit jusque sur le quai et on l’a mis dans un wagon…de marchandises…Un des conducteurs ayant voulu faire observer qu’il aurait dû prendre un « aller et retour » au départ, il lui fut objecté justement qu’il ne le pouvait pas pour deux raisons : la première c’est qu’il croyait rester à Châteaubriant, la seconde c’est qu’il voyageait au tarif réduit.

    Restait le piédestal : on l’a vendu à Saint-Aubin-des-Châteaux.

    C’est ainsi que ce premier monument de la Victoire qui doit s’élever sur les Promenades aura eu deux statues : la première qui n’est pas restée et la seconde qui, nous l’espérons restera.

    « C’est égal : on  pourrait faire un petit peu attention, pensait le Poilu, en retournant à la gare. »

    Mais comme disait Cambronne : « La gare demeure et le Poilu s’y rend » !

                                                Le Courrier de Châteaubriant et de la Région 22 octobre 1921

  • 1922
  • Presse 06/01/1922
    Source : Le Journal de Châteaubriant

    à propos de la tombola...

  • Inauguration - Presse 25/02/1922
    Source : Le Journal de Châteaubriant

    Le Comité d’érection du Monument élevé à la mémoire des Castelbriantais morts pour la France s’est réuni jeudi soir à la Mairie, sous la présidence de Me   Noël, président, assisté ...

    Lire la suite
    Inauguration - Presse 25/02/1922

    Le Comité d’érection du Monument élevé à la mémoire des Castelbriantais morts pour la France s’est réuni jeudi soir à la Mairie, sous la présidence de Me   Noël, président, assisté de MM. Chenet, secrétaire, et Massiot, trésorier.

    L’objet de la réunion était de fixer la date de l’inauguration du monument et d’établir le programme de cette cérémonie.

    Le Comité a décidé d’adopter la date du 7 mai prochain. Comme cela se passe un peu partout, une cérémonie religieuse aura lieu dans la matinée, la partie officielle de l’inauguration se déroulant l’après-midi.

    Toutes les sociétés locales ainsi que les enfants des écoles, ceux-ci portant chacun une fleur qu’ils déposeront au pied du Monument, se réuniront à 14 heures, place de l’Hôtel de Ville, pour se rendre en cortège sur les Terrasses.

    Peut-être un ministre, ou un ancien ministre, acceptera-t-il de présider la cérémonie. En tous cas, le Comité compte sur la présence  de M. le Préfet de Loire-Inférieure, de MM. les Sénateurs et Députés du département, des Conseillers généraux et d’arrondissement, des Maires des principales communes, etc…

    On espère obtenir le concours de la musique du 65e  régiment d’infanterie de Nantes. On espère aussi …, mais nous ne voulons pas commettre d’indiscrétions.

    Toujours est-il que cette journée qui marquera sans doute dans les annales castelbriantaises, attirera dans notre cité une foule considérable.

    On sait qu’à la base du monument se trouvent quatre rectangles de terre dans lesquels on se proposait de semer du gazon ou des fleurs. En raison de la pente fort accentuée de ces petits parterres, pente qui provoquerait par les grandes pluies des éboulements inévitables, il a été décidé de les recouvrir d’un béton de cailloux qu’on enduira d’un ciment dans le quel seront incrustés des graviers. Ces quatre rectangles cimentés serviront à placer des palmes en bronze, dont la première sera déposée le jour de l’inauguration.

    Ajoutons que le tirage de la tombola organisée pour parer aux frais de la cérémonie du 7 mai aura lieu dans la salle des fêtes de la mairie, le dimanche 30 avril, à 10 heures du matin.

    Le Journal de Châteaubriant 25 février 1922
     

  • Inauguration - Presse 25/02/1922
    Source : Le Courrier de Châteaubriant et de la Région

    Monument aux Morts Dans sa réunion du 23 courant le Comité chargé de l’érection d’un monument aux enfants de la Commune de Châteaubriant morts pour la France ...

    Lire la suite
    Inauguration - Presse 25/02/1922

    Monument aux Morts

    Dans sa réunion du 23 courant le Comité chargé de l’érection d’un monument aux enfants de la Commune de Châteaubriant morts pour la France pendant la dernière guerre, a pris les résolutions suivante :

    L’inauguration du monument aura lieu le 7 mai prochain, le matin après la messe de 8h15 dite pour le souvenir français, bénédiction du monument par le clergé ; le soir à 2h.1/2 remise du monument à la ville, en présence des autorités civiles et militaires, députés et sénateurs, conseillers généraux et d’arrondissement, sociétés militaire et de gymnastiques, enfants des écoles etc…

    Le tirage de la petite loterie organiser pour parer aux frais de l’inauguration aura lieu à la mairie salle des fêtes le dimanche 30 avril à 10 heures du matin.

    La base du monument sera garnie d’un béton de cailloux recouvert d’un enduit en ciment dans lequel seront incrustés des graviers, des espaces étant ménagés sur les quatre faces pour y déposer des palmes en bronze dont la première sera déposée le jour de l’inauguration.

     

    Le Courrier  de Châteaubriant et de la région 25 février 1922

  • Délibérations Conseil municipal 06/04/1922
    Source : Registre des délibérations - archives communales

    Réunion du 6 avril 1922 Objet : érection du monument aux Morts. M. le Maire donne communication d’une lettre du comité d’érection du Monument aux ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 06/04/1922

    Réunion du 6 avril 1922

    Objet : érection du monument aux Morts.

    M. le Maire donne communication d’une lettre du comité d’érection du Monument aux morts, invitant le conseil municipal à la cérémonie d’inauguration de ce monument qui aura lieu le dimanche 7 mai à deux heures et demie. Tous les conseillers municipaux sont instamment invités. Les autorités seront reçues à l’Hôtel de Ville où un vin d’honneur leur sera offert.

  • Presse 29/04/1922
    Source : Le Journal de Châteaubriant

    Pour nos Morts Le Maire de Châteaubriant adresse le plus pressant appel à ses concitoyens en les priant d’assister en grand nombre à l’Inauguration du 7 mai. ...

    Lire la suite
    Presse 29/04/1922

    Pour nos Morts

    Le Maire de Châteaubriant adresse le plus pressant appel à ses concitoyens en les priant d’assister en grand nombre à l’Inauguration du 7 mai.

    Il les invite à marquer leur admiration et leur respect en décorant leurs maisons aux couleurs nationales.

    Il les avise que les personnalités les plus importantes du département rendront les Honneurs aux Enfants de Châteaubriant morts pour la France.

                                                                               Le Journal de Châteaubriant 29 avril 1922

  • Inauguration - Presse 06/05/1922
    Source : Le Courrier de Châteaubriant et de la Région

    La statue du Poilu, vue par Le Courrier de Châteaubriant  la veille de l'inauguration

  • Inauguration - Programme 06/05/1922
    Source : Le Journal de Châteaubriant

    Demain dimanche, la ville de Châteaubriant rendra à ses enfants tombés au champ d’honneur un solennel hommage de reconnaissance et d’admiration. Le monument élevé à la mémoire ...

    Lire la suite
    Inauguration - Programme 06/05/1922

    Demain dimanche, la ville de Châteaubriant rendra à ses enfants tombés au champ d’honneur un solennel hommage de reconnaissance et d’admiration.

    Le monument élevé à la mémoire de nos glorieux concitoyens sera inauguré avec toute la pompe désirable et toutes les familles castelbriantaises, celles qui ont connu les deuils tragiques comme celles qui en ont été indemnes, défileront avec émotion et respect devant le Poilu symbolique.

    Faisons que cette journée du Souvenir, de la Fidélité, soit digne en tous points des nobles sentiments qui l’ont inspirée. Et demain, quand les officiels se seront en allés, quand se sera tu l’écho des vains discours, quand l’auguste silence aura repris ses droits, méditons devant le monument fleuri et songeons avec douceur, avec piété, à ceux que la guerre a tués. Ceux-là seraient morts pour rien si la guerre  recommençait.

    ***

    La Journée

    8 heures ¼.- En l’église Saint Nicolas, messe à l’intention des Morts pour la patrie, à laquelle les Sociétés sont spécialement conviées. Des places leur seront réservées dans l’église.

    9 heures. – Départ du cortège de la Place de l’Eglise pour la Promenade des Terrasses. Bénédiction solennelle du monument.

    2 heures. – Réunion sur la place de l’Hôtel de Ville de toutes les Sociétés et enfants des écoles qui prendront part au cortège. – réception des autorités.

     

    2 heures ½. – Départ du cortège par la rue de l’Hôtel de Ville et le boulevard des Terrasses. – Cérémonie et discours d’inauguration.

    ***

    Pavoisez !

    Pavoiser c’est rendre un hommage public de respect et de reconnaissance à nos glorieux morts.

    Toutes les maisons de Châteaubriant doivent être, demain, ornées d’au moins un ou deux drapeaux.

    Castelbriantais, pavoisez en l’honneur de vos héros !

    Que chaque fenêtre salue demain, avec nos trois couleurs, ceux que le monument veut immortaliser !

    ***

    Le Maire de Châteaubriant prie ses concitoyens de pavoiser le 7 mai et de déposer  des fleurs le plus possible sur le Monument aux Morts pour la France.

     

    Pour les familles des morts

    Un emplacement spécial sera réservé près du monument pendant l’inauguration, aux familles des Castelbriantais « Morts pour la France ».

    ***

    Les Membres des Sociétés des Mutilés et Réformés, des Poilus de l’arrondissement de Châteaubriant et de l’Union des Anciens Prisonniers de Guerre de l’arrondissement de Châteaubriant sont instamment priés de se grouper autour de leur drapeau, le dimanche 7 mai, pour l’inauguration du Monument aux Morts, d’abord le matin à 8 heures sur la place de l’église Saint Nicolas et, l’après-midi, à 1 heure ¾, sur la place de l’Hôtel de Ville, pour prendre part et assister aux diverses cérémonies d’inauguration du monument.

    ***

    Le dimanche 7 mai, à l’occasion de l’inauguration du Monument de Châteaubriant, les Vétérans de la Section sont priés de se trouver avec leur drapeau et porteurs de leurs insignes sur la place St Nicolas, à 8 heures.

    Après la messe et la bénédiction du monument, aura lieu à 11 heures, chez M Delavaud, au buffet de la gare, le banquet annuel de la Section, auquel sont invités, avec les Vétérans, les Anciens Combattants de 70 de Châteaubriant et MM. les Maires du canton, MM. les Députés de la région, MM. les Conseillers Généraux de l’arrondissement et MM. les  délégués de la Section cantonale des Pupilles de la Nation.

    A 14 heures : inauguration du Monument.

    Le Président de la 2142e Section

    De BELLEVUE

    Le Journal de Châteaubriant  6 mai 1922

  • Inauguration - Presse 13/05/1922
    Source : Le Courrier de Châteaubriant et de la Région

    Le banquet A 11 heures, au buffet de la gare de Châteaubriant, un banquet très bien servi offert par Monsieur le marquis de Bellevue, réunissait MM. les ...

    Lire la suite
    Inauguration - Presse 13/05/1922

    Le banquet

    A 11 heures, au buffet de la gare de Châteaubriant, un banquet très bien servi offert par Monsieur le marquis de Bellevue, réunissait MM. les sénateurs et députés qui avaient assisté à la bénédiction du monument, diverses personnalités de l’Arrondissement et les vétérans des armées de terre et de mer.

    MENU

    Hors d’œuvre variés

    Dorade sauce hollandaise

    Langue de boeuf aux champignons

    Aloyau rôti

    Salade de saison

    Petits pois à la Française

    Riz Condé

    Vallet-Médoc-Champagne

    Café cognac

     

  • 1930
  • Cérémonies diverses 29/03/1930
    Source : Le Journal de Châteaubriant

    Annonce de la tenue, le 30 mars,  de l'Assemblée Générale de l'UNC de Loire-Inférieure.

    Une plaque commémorative a été fixée sur le monument à cette occasion.

  • 2017
  • Presse 27/01/2017
    Source : Ouest-France

    Le mystère du doigt coupé du monument aux morts