France (Indre) Cléré-du-Bois (36700)

Conflits commémorés
  • 1914-18
  • 1939-45
  • Monument communal
informations déposées par Dubant Didier dernière mise à jour le 27/08/2015

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Stèle
  • Autres éléments
    • Entourages
      • Entourage Bornes/Chaînes ou barres
    • Cocarde Souvenir Français
  • Ornementation religieuse
    • Croix
      • Croix latine
  • Ornementation végétale
    • Couronne
      • Couronne végétale
    • Guirlande
  • Ornementation militaire - Armes
    • Équipement militaire
      • Casque
  • Ornementation civile
    • Drapeau(x)
      • Drapeaux entrecroisés
    • Urne(s)/Vase
      • Urne avec flambeau

Le monument est constitué d’une stèle surmontée de la reproduction d’une urne. Cette stèle repose sur un socle lui-même installé sur deux niveaux d’assise. Une représentation horizontale de faisceaux (branches longues et fines liés par des lanières) assure la jonction entre la stèle et le socle.

Au sommet l’urne qui est ornée d’une guirlande sur sa face antérieure et sa face postérieure, avec retombées verticales sur ses faces latérales est dominée par une flamme.

En dessous, la stèle de forme quadrangulaire porte en son sommet sur ses quatre faces un cartouche avec une inscription en relief (la face antérieure «PATRIE », la face postérieure «HONNEUR » et les faces latérales à gauche et à droite respectivement les dates «1914 » et «1918 ». A chaque fois ce cartouche se trouve à la fois sous et au-dessus d’un décor végétal. En dessous sur la face antérieure ont été gravés : une croix latine et les sept lignes de l’inscription principale. Les faces gauche, puis droite portent elles, gravés sur une colonne, les noms et prénoms des 32 enfants de la commune morts pour la France pendant la Première Guerre Mondiale. La décoration des deux tiers inférieurs des faces antérieure et postérieure de la stèle est renforcé sur les côtés par une imposante guirlande végétale verticale. Ces quatre guirlandes végétales (donc deux sur la face antérieure et deux sur la face postérieure) rejoignent au niveau du socle une couronne végétale posée verticalement, en avant de deux drapeaux croisées, dont les hampes sont tournées vers le haut et vers l’extérieur. La couronne végétale elle même est dressée derrière un casque de type Adrian vu de face, entouré de feuilles de chêne et posé bien à plat sur une sorte de petit socle. Le casque de type Adrian, porte comme insigne une grenade (caractérisant usuellement une appartenance à l’Infanterie) et la jugulaire est représentée posée en partie sur la visière.

Le Monument aux morts est protégé sur ses quatres faces par un entourage en pierre orné à ses quatre angles d’un pot surmonté d’une flamme, réalisé dans la même matière. Des bacs à fleurs et un dallage périphérique renforcent actuellement la décoration générale du monument.

Matériaux

Pierre calcaire dure de Chauvigny (département de la Vienne) pour l’entourage et le socle du monument.

Pierre calcaire de Lavoux (département de la Vienne) pour le «soubassement », la «stèle » et l’ «urne ».

Economie

Prix

11.000 francs

Subvention commune

9.767 francs.

Subvention Etat

1.465 francs.

Inscriptions présentes sur le monument

En relief au sommet de la face antérieure : «PATRIE ».

Gravé sur la face antérieure : «CLÉRÉ-DU-BOIS À SES ENFANTS MORTS POUR LA FRANCE ».

En relief au sommet de la face de gauche : «.1914. ».

En relief au sommet de la face postérieure : «HONNEUR ».

En relief au sommet de la face de droite : «.1918. ».

Les morts

Face gauche de la stèle :
Assailly Marcel,
Baron Prudent,
Biais Henri,
Boucheron Charles,
Boucheron Joseph,
Brault Louis,
Carpy Joseph,
Coulon Constant,
Coulon Pierre,
Coulon Georges,
Dechene Louis,
Deniault Louis,
Depond Jean,
Grateau René,
Guérin Auguste,
Guérin Joseph.
-
Face droite de la stèle :
Heroux Ernest,
Jouffrillon Joseph,
Jouffrillon Joseph,
Lecomte Eugène,
Mahuteau Georges,
Mandhel Jean,
Metivier Georges L.,
Monet Émile,
Pallu Roger,
Perreau Louis,
Robin Lucien,
Roy Georges CAPle,
Tanchoux Léon,
Tardy Alphonse,
Villeret Paul,
Souverain Justin.
En lettres dorées sur une plaque de marbre blanc fixée sur la face antérieure du socle : «GUERRE 1939-1945 », puis en dessous
. colonne de gauche :
Feuillade Georges,
Liot Aimé,
-
. colonne de droite :
Montier André,
Riffet Moïse.
-
et au centre :
Viovy Alexandre.

Sources / Bibliographies / Sites Internet

Archives Départementales de l’Indre 2 O/054 art. 7, sous-dossier : construction d’un monument aux morts 1924-1926.

http://www.memorialgenweb.org/memorial3/html/fr/resultcommune.php?insee=36054&dpt=36&idsource=8178&table=bp02

Historique du monument

  • 1924
  • Délibérations Conseil municipal 07/12/1924
    Source : DUBANT Didier

    - Le 7 décembre 1924, M. Paul Laurent, le Maire de Cléré-du-Bois, «soumet au Conseil, le projet d’un monument commémoratif aux Morts pour la France de 1914-1918. ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 07/12/1924

    - Le 7 décembre 1924, M. Paul Laurent, le Maire de Cléré-du-Bois, «soumet au Conseil, le projet d’un monument commémoratif aux Morts pour la France de 1914-1918.

    Le Conseil, approuvant ce projet, vote les ressources nécessaires à sa construction, soit la somme de 6.000 francs à prélever sur l’article 16 du Budget additionnel, la somme de 3.767 francs à prélever sur fonds libres.

    En outre, demande à l’Etat la subvention proportionnée à la somme votée par le Conseil, conformément à l’article 81 de la Loi de Finances du 31 juillet 1920, qui doit s’élever à 781,36 + 683,69 soit 1.465,05 ».

    Ce projet est l’œuvre des architectes S.A.D.G. Gaud et Grelier. Une version non datée de ce «Projet de Monument Commémoratif » pour la «Commune de Cléré-du-Bois » est conservée dans la cote 2 O/054 art. 7. des Archives Départementales de l’Indre, dans le sous-dossier : construction d’un monument aux morts 1924-1926. Cette version indique que le coût du monument est évalué à un montant total de 11.000 francs. De plus il est précisé sur le document «RESERVE : le monument sera exécuté avec réduction de 1/10 sur les dimensions du plan ».  

    Le chiffrage comprend la réalisation du monument et celle de l’entourage, la fourniture de pierre brute rendue au pied du monument : pierre dure de Chauvigny (département de la Vienne) pour l’entourage et le socle du monument, pierre de Lavoux (département de la Vienne) pour le «soubassement », la « stèle » et l’ «urne ».

    Le chiffrage comprend également la taille, la sculpture («1 motif réduit au soubassement dit avec guirlande », «1 urne », «1 motif grès flammé à l’avant sans sculpture », «Inscriptions » et «1 motif arrière en relief sans grès ni sculpture » et la gravure.

  • Commission d’art 16/12/1924
    Source : DUBANT Didier

    - Le 16 décembre 1924, la Commission chargée d’examiner, du point de vue artistique, les projets de monuments aux “Morts pour la France”, répond “Adopté” au projet de monument aux ...

    Lire la suite
    Commission d’art 16/12/1924

    - Le 16 décembre 1924, la Commission chargée d’examiner, du point de vue artistique, les projets de monuments aux “Morts pour la France”, répond “Adopté” au projet de monument aux Morts présenté par la commune de Cléré-du-Bois.

  • Courriers divers 18/12/1924
    Source : DUBANT Didier

    - Par arrêté du 18 décembre 1924, la Préfecture de l’Indre approuve «les délibérations des 7 et 16 décembre 1924 par lesquelles le Conseil Municipal de Cléré-du-Bois a décidé au ...

    Lire la suite
    Courriers divers 18/12/1924

    - Par arrêté du 18 décembre 1924, la Préfecture de l’Indre approuve «les délibérations des 7 et 16 décembre 1924 par lesquelles le Conseil Municipal de Cléré-du-Bois a décidé au titre d’hommage public l’érection d’un monument à la mémoire des enfants de la commune morts pour la France ».

     

  • 1925
  • Marché de gré à gré 05/01/1925
    Source : DUBANT Didier

    - Le 5 janvier 1925, un traité de gré à gré est passé entre le Maire de Cléré-du-Bois d’une part et M. Sajous, entrepreneur de sculpture, demeurant avenue de Déols ...

    Lire la suite
    Marché de gré à gré 05/01/1925

    - Le 5 janvier 1925, un traité de gré à gré est passé entre le Maire de Cléré-du-Bois d’une part et M. Sajous, entrepreneur de sculpture, demeurant avenue de Déols à Châteauroux, d’autre part. Par ce traité, M. Sajous accepte d’exécuter la construction d’un monument conformément au devis et cahier des charges de la Société des Architectes diplômés par le gouvernement, suivant les conditions du forfait, c'est-à-dire pour 11.000 F.

     

  • Délibérations Conseil municipal 18/01/1925
    Source : DUBANT Didier

    - Le 18 janvier 1925, le Maire de Cléré-du-Bois, Paul Laurent, «à nouveau soumet au Conseil le projet de construction d’un monument commémoratif en même temps qu’une lettre de M. ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 18/01/1925

    - Le 18 janvier 1925, le Maire de Cléré-du-Bois, Paul Laurent, «à nouveau soumet au Conseil le projet de construction d’un monument commémoratif en même temps qu’une lettre de M. Sajous, entrepreneur-sculpteur à Châteauroux, qui accepterait de traiter de gré à gré avec la commune suivant le devis de M. Gaud, architecte s’élevant à onze mille francs… …Le Conseil en conséquence demande à Monsieur le Préfet de bien vouloir autoriser le Maire à traiter au plus tôt de gré à gré avec M. Sajous ».

  • 1926
  • Délibérations Conseil municipal 21/03/1926
    Source : DUBANT Didier

    - Le 21 mars 1926, le Maire de Cléré-du-Bois, «fait observer au Conseil que le Monument aux Morts qui sera achevé très prochainement n’ayant pas été payé sur l’exercice 1925, il ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 21/03/1926

    - Le 21 mars 1926, le Maire de Cléré-du-Bois, «fait observer au Conseil que le Monument aux Morts qui sera achevé très prochainement n’ayant pas été payé sur l’exercice 1925, il y a lieu de reporter sur le budget de 1926 les sommes… …inscrites aux articles… …du budget additionnel de 1925, afin de permettre au Receveur Municipal d’effectuer le paiement aussitôt après la réception du dit monument. Le Conseil approuvant la proposition du Maire décide de reporter les sommes mentionnées ci-devant sur le budget de 1926… ».

     

  • Procès-verbal de Réception 15/09/1926
    Source : DUBANT Didier

    - Le 15 septembre 1926, «Département de l’Indre, Commune de Cléré-du-Bois, Monument Commémoratif. Procès-verbal de réception définitive » : «Les architectes soussignés certifient que les travaux excécutés pour érection d’un Monument Commémoratif ...

    Lire la suite
    Procès-verbal de Réception 15/09/1926

    - Le 15 septembre 1926, «Département de l’Indre, Commune de Cléré-du-Bois, Monument Commémoratif. Procès-verbal de réception définitive » : «Les architectes soussignés certifient que les travaux excécutés pour érection d’un Monument Commémoratif à Cléré du-Bois par Monsieur Sajous, Entrepreneur à Châteauroux, peuvent être reçus définitivement… …En conséquence, ils certifient en outre qu’il peut être versé à Monsieur Sajous, la somme de 5.500 francs, pour solde de son forfait en date du 5 janvier 1925 ». Le document est signé par «Les Architectes » Gaud et Grelier, l’«Entrepreneur » Sajous et «Le Maire de Cléré-du-Bois ».

     

Soumettre de nouvelles informations

Localisation

Près de l'église

Le monument se trouve au nord de l’église Saint-Pierre, le long de la D63.