France (Gironde) Soussans (33460)

Conflits commémorés
  • 1914-18
  • 1939-45
  • Monument communal
informations déposées par Marque Thierry et mises à jour par Choubard Alain, dernière mise à jour le 17/02/2018

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Pilier commémoratif
      • Colonne
  • Représentations animalières
    • Coq(s)
      • Coq au sommet
  • Autres éléments
    • Entourages
      • Entourage Bornes/Chaînes ou barres

Colonne circulaire surmontée d'un coq. 

Matériaux

sculpture : bronze

Base en pierre jointe, le haut en pierre calcaire polie (Pierre de Lavoux).

Inscriptions présentes sur le monument

SOUSSANS
A SES ENFANTS MORTS POUR LA FRANCE
1914-1918

Les morts

Les noms des morts sont gravés dans la pierre et peints en rouge. Ils sont répartis en 3 colonnes, par ordre alphabétique.

AMILHAT-LAFOY Michel
BARRAUD Georges
BOUTAIN Daniel
BUREAU Élie
BUREAU Eugène
BUREAU Hubert
CASTAING Émile
CAZEAU François
CAZEAU Pierre
CHARREIRE Joseph
COLARDEAU Joseph
COLARDEAU Marcel
COUCHARRIERE Joseph
DELAS Henri
-
DOMEC Marcel
DURIBAUD Joseph
ESCARRET Louis
EYQUEM Henri
GLEMET Louis
GOMABUD Abel
GUIRAUD Clovis
JOFFRE André
LACOSTE Georges
LAVANTIER Roger
MEYMAT Henri
MEYNIEU Georges
MOREAU Raymond
NONIER Louis
-
PAUPIN Joseph
PAUQUET Paul
PEJOT Marcel
PELON René
PINEAU Robert
RABIT Edmond
RAYMOND Armand
REPAIN Ulysse
RIBOT Joseph
SENCEY Jules
TECHOUEYRES Jean
VEILLON Alfred
BOMPAN Marcel
BUISSON Maurice
COUSTEAU François
PEJOT Guy

Historique du monument

  • 1920
  • Érection 01/05/1920
    Source : AC Soussans

    Erection d´un monument à la mémoire des Enfants de la commune morts pour la France : devis estimatif, 1er mai 1920.

  • 1921
  • Procès-verbal de Réception 12/04/1921
  • Marché de gré à gré 24/06/1921
    Source : AC Soussans

    Marché de gré à gré pour fourniture d´un coq, destiné à surmonter le monument érigé à la mémoire des enfants morts pour la France, entre Jean Duranton, fondeur à Paris, ...

    Lire la suite
    Marché de gré à gré 24/06/1921

    Marché de gré à gré pour fourniture d´un coq, destiné à surmonter le monument érigé à la mémoire des enfants morts pour la France, entre Jean Duranton, fondeur à Paris, boulevard Voltaire, n°58 et M. Alfred de Luze, maire de la commune de Soussans, 24 juin 1921.