France (Allier) Moulins (03000)

Conflits commémorés
  • 1914-18
  • 1939-45
  • Monument communal
informations déposées par Dupuis Claude et mises à jour par Choubard Alain, dernière mise à jour le 18/05/2017

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Monument
  • Représentations féminines
    • Femme casquée
      • Femme casquée, ailée et palme
    • Femme agenouillée
      • Femme agenouillée devant une tombe
  • Ornementation associée
    • Casque, Palme(s)
  • Ornementation civile et militaire
    • Armes de la ville

Une Victoire, dans le style Art Déco et dont les ailes déployées dépassent de la stèle, tient dans chaque main, une couronne de lauriers au-dessus des noms des batailles où périrent des soldats originaires de Moulins. La liste prévue sur la maquette a été modifiée : la Somme, l'Yser, Verdun, la Champagne, l'Artois et la Marne, à quoi s'ajoutent Les Dardanelles et l'Orient.
Sous l'inscription, une silhouette féminine dépose une palme près du casque, placé sur un autel aux armes de Moulins.
Pourquet sculpta la statue de la Victoire sur place, à Moulins, tandis que l'autre fut réalisée dans son atelier à Paris.

Matériaux

(des sculptures) : calcaire

Economie

Prix

100 000 francs

Souscription

106 073 francs

Subvention commune

20 000 francs

Inscriptions présentes sur le monument

LA SOMME - CHAMPAGNE
L'YSER - ARTOIS
VERDUN - LA MARNE
DARDANELLES - ORIENT

LA VILLE DE MOULINS
À SES GLORIEUX ENFANTS

1914-1918 - 1939-1945

Les morts

Pas de noms
Pas de noms

Sources / Bibliographies / Sites Internet

Historique du monument

  • 1916
  • Délibérations Conseil municipal 1916

    Dès 1916, on décide à Moulins d'élever un monument aux morts dans le cimetière et le voeu est renouvelé en 1919

  • 1922
  • Comité d'érection 1922

    Un comité est constitué en 1922 et une souscription est lancée

  • 1923
  • Souscriptions 12/01/1923

    150 listes circulent dans la ville. On espère recueillir 30 000 francs
    On parvient à la somme de 106 073 frances au 12 janvier 1923

  • Emplacement 15/06/1923

    Lorsque la municipalité choisit, le 15 juin 1923, d'installer le monument au couer de la ville, place de la République, dans un jardin aménagé près de la gare, la décision ...

    Lire la suite
    Emplacement 15/06/1923

    Lorsque la municipalité choisit, le 15 juin 1923, d'installer le monument au couer de la ville, place de la République, dans un jardin aménagé près de la gare, la décision mécontente une partie des souscripteurs, qui avaient pris soin de préciser de voir le monument construit dans le cimetière.

    Heureusement l'importance de la somme rassemblée permet de satisfaire tout le monde en donnant la possibilité d'élever deux monuments : l'un pour célébrer la victoire, en ville, l'autre, aucimetière, pour honorer les morts

  • Concours 09/10/1923

    Un concours à deux tours fut organisé par la municipalité, du 9 octobre 1923 au 30 janvier 1924, en vue de l'attribution de la commande. 37 projets ...

    Lire la suite
    Concours 09/10/1923

    Un concours à deux tours fut organisé par la municipalité, du 9 octobre 1923 au 30 janvier 1924, en vue de l'attribution de la commande.

    37 projets différents (25 émanent d'architectes ou d'artistes parisiens, et 2 sont l'oeuvre de Moulinois vivant à Paris, le sculpteur Pierre Fournier des Corats et l'architecte Pierre Mouret) y participèrent.

    Les maquettes furent exposées à l'hôtel de ville, où le public put venir les voir et la presse régionale ne manqua pas de les commenter.

    Le jury chargé de les départager porta son choix sur Mouret associé, pour la circonstance, au sculpteur Charles-Henry Pourquet, qui avait passé son enfance dans le département voisin de la Nièvre, où résidait une partie de sa famille.

    Le projet du statuaire parisien Marius Saïn est classé second.

  • 1924
  • Délibérations Conseil municipal 28/10/1924

    On sait, par ailleurs, d'après une délibération du conseil municipal en date du 28 octobre 1924, que l'architecte proposa, en cours de réalisation, de couler la figure de pleureuse représentant ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 28/10/1924

    On sait, par ailleurs, d'après une délibération du conseil municipal en date du 28 octobre 1924, que l'architecte proposa, en cours de réalisation, de couler la figure de pleureuse représentant la ville de Moulins en bronze, afin qu'elle fût mise en valeur. Il était prêt, pour ce faire, à renoncer à ses honoraires. La municipalité refusa finalement car, malgré ce geste, le surcoût à sa charge aurait été de 5.000 F.

  • 1925
  • Inauguration 29/03/1925

    Le comité remis le monument à la ville au cours d'une cérémonie sans discours, d'une grande sobriété