France (Indre) Crozon-sur-Vauvre (36140)

Conflits commémorés
  • 1914-18
  • 1939-45
  • Monument communal
informations déposées par Dubant Didier et mises à jour par Martine Aubry dernière mise à jour le 16/06/2019

Description du monument

Caractéristiques

  • Autres éléments
    • Entourages
      • Entourage Bornes/Chaînes ou barres
      • Entourage avec obus
    • Photographie(s)
  • Structure
    • Pilier commémoratif
      • Piédestal
    • Croix
      • Croix monumentale
  • Ornementation végétale
    • Couronne
      • Couronne végétale
    • Palme(s)
Le monument est constitué d’une croix installée au-dessus d’un piedestal élancé, de forme trapézoidale, reposant sur quatre niveaux d’assise, les deux niveaux inférieurs constituant emmarchement.
Sur la face antérieure de la croix ont été représentées en relief, une couronne et en dessous une palme verticale. Toujours sur la face antérieure, sur le ressaut constituant la base de la croix, ont été accrochées : une palme en alliage cuivreux et une plaque de teinte noire portant les noms et prénoms des quatre morts pour la France pendant la période 1939-1945 avec pour trois d’entre eux leur date de décès et pour deux d’entre eux leur grade.
Sur la face antérieure du piédestal sur une plaque de teinte noire, sous l’inscription principale, se trouve dans l’ordre chronologique la liste des 61 «ENFANTS DE CROZON MORTS POUR LA FRANCE » d’août 1914 à janvier 1919. La liste comporte à chaque fois le nom, le prénom,  le mois de décès et pour certains le grade.
De part et d’autre du piédestal une grille supporte des plaques métallique émaillées (17 à gauche et 5 à droite). Ces plaques individuelles comportent, à chaque fois de part et d’autre de la représentation photographique en buste du défunt en uniforme, le dessin de deux médailles (à gauche la  médaille militaire et à droite la Croix de guerre). En dessous figure à chaque fois le nom et le prénom du défunt, son unité d’appartenance, la mention «MORT POUR LA FRANCE », le lieu et la date du décès et l’âge au moment du décès.
Du côté droit a également été fixée, sur le même support métallique, une plaque de teinte noire sur laquelle figure le prénom et le nom du combattant décédé en Algérie en 1960.
Quatre obus de 125 mm de diamètre (pour 410 mm de hauteur) sont diposés autour du monument (ils occupent les angles du second niveau d’emmarchement).
Le monument est protégé côté route par une chaine tendue entre deux bornes pyramidales surmontées d’une boule.

Matériaux

. Granit de commune de La Forêt du Temple (département de la Creuse).

Economie

Prix

5 900 francs

Souscription

3 200 francs

Subvention commune

2 700 francs

Inscriptions présentes sur le monument

Sur la face antérieure du piédestal, en lettres d’or sur une plaque de teinte noire, l’inscription :
AUX ENFANTS DE CROZON MORTS POUR LA FRANCE

Les morts

Sur des plaques métalliques émaillées fixées sur un support métallique à gauche et à droite du piédestal :
. à gauche :
Nicolas Joseph 290e Rég. Inf. Mort pour la France à Ypres le 3 Déc. 1914 à 33 ans (tué à l’ennemi à Ypres (Belgique) selon sa fiche sur le site mémoire des hommes).
Chicaud Louis 85e Rég. Inf. Mort pour la France à Dancourt le Templier le 19 Sept. 1914 à 26 ans. (tué à l’ennemi au combat de Doncourt-aux-Templiers (Meuse) selon sa fiche sur le site mémoire des hommes).
Sabarly Alexandre 95e Rég. Inf. Mort pour la France à Mallexey (Lorraine) le 25 août 1914 à 20 ans (tué à l’ennemi à Mattexey (Meurthe-et-Moselle) selon sa fiche sur le site mémoire des hommes).
Meurgues Léon Sergent 90e Rég. Inf. Mort pour la France à Zillebech (Belgique) le 11 Nov. 1914 à 33 ans (décédé d’une blessure de guerre à Zillebecke (Belgique) selon sa fiche sur le site mémoire des hommes).
Sur la face antérieure du piédestal, sur une plaque de teinte noire, en lettres dorées sous l’inscription principale :
1914
MOULIN Georges août
SABARLY Alexandre août
YVERNAULT Clément septembre
CHICAUD Louis septembre
VIDARD Louis septembre
YVERNAULT Hippolyte septembre
MERCIER Alexis Septembre
LABBÉ Jean octobre
RANTY Ernest octobre
MIJOIN Léon octobre
DALLOT Alexis novembre
AUDEBERT Joseph novembre, sergent
MEURGUES Léon novembre
NICOLAS Joseph décembre
DALLOT Alexandre décembre
TOUCHET Louis décembre
AGEORGES Joseph décembre
TAVERNIER Louis décembre
-
1915
ALADENISE Camille janvier
COLAS Auguste janvier
MERCIER Léon janvier
SIMON Alexandre janvier
RICHARD Xavier février
Capitaine VERMARIEN Albert Avril
PAGNARD Alexis mai
LAMY Louis mai
GAGNERAULT Jean-B juin
DAVEAU Jules juin
PROSPERT Clovis juin
CHICAUD Eugène septembre
DAUDON Jean septembre
RICHARD François septembre
PÉNIN Henri octobre
DEBUJET Jean octobre
PELLETIER Auguste octobre
DALLOT Jean-B octobre
DURAND Pierre novembre
DALLOT Alexandre décembre
-
1916
JOLY Silvain janvier
BOTTARD Adolphe avril
DAURY Louis mai
Sergent BUJON Marcel Mai
MERCIER Victor mai
GAGNERAULT Louis août
RAVEAU Jean-B août
MAUDUIT Alphonse août
DAVEAU Henri août
TISSIER Jules août
AUDEBERT Alexis septembre
DONNIN Alphonse novembre
JOLIS Étienne décembre 
-
1917
AUDEBERT Pierre janvier
NICOLET Joseph mai
Sergent RENAUD Louis septembre
-
1918
Caporal VENDEMIAIRE Roger Février
BERNARDET Louis mars
Sergent DENOYER François Juillet
PERRIN Jean septembre
PRIN Louis octobre
FRADET Joseph octobre
-
1919
NICOLET Ernest janvier
Sur la face antérieure de la base de la croix, en lettres dorées sur une plaque de teinte noire : 1939-1945
LACAUD Georges 14 mai 1940
Sergt BACHELIER Marcel 14 juin 1940
Capl CARRIONS Marcel 22 mai 1944
YVERNAULT Raymond

Historique du monument

  • 1920
  • Emplacement 25/08/1920
    Source : DUBANT Didier

    le Secrétaire général de la Préfecture de l’Indre s’adresse au Maire de Crozon, au nom du Préfet : «Monsieur le Maire de Crozon est prié de vouloir bien nous faire connaître ...

    Lire la suite
    Emplacement 25/08/1920

    le Secrétaire général de la Préfecture de l’Indre s’adresse au Maire de Crozon, au nom du Préfet : «Monsieur le Maire de Crozon est prié de vouloir bien nous faire connaître l’emplacement choisi pour l’érection d’un monument aux enfants de la Commune Morts pour la France et par quels moyen la somme de 5.900 F montant du devis sera couverte ».

     

  • Emplacement 28/08/1920
    Source : Didier Dubant

    le Maire de Crozon-sur-Vauvre, M. Yvernaud, répond au Préfet : «le monument commémoratif élevé par la commune à la mémoire de ...

    Lire la suite
    Emplacement 28/08/1920

    le Maire de Crozon-sur-Vauvre, M. Yvernaud, répond au Préfet : «le monument commémoratif élevé par la commune à la mémoire de ses enfants morts pour la France sera érigé en bordure de la route de Crozon à Crevant, sur la partie supérieure de la parcelle n° 391 au plan cadastral, section A dite de «Le Bourg de Crozon ».

    La dépense de 5.900F00 portée au devis sera couverte par les ressources suivantes :

    . souscription publique 3.200F00,

    . subvention de la Commune 1.000F00,

    . idem 1.700F00 ;

    somme égale au montant du devis 5.900F00 ».

  • Commission d’art 07/10/1920
    Source : DUBANT Didier

    la Commission chargée d’examiner, du point de vue artistique, les projets de monuments aux “Morts pour la France”, répond “Accepté” ...

    Lire la suite
    Commission d’art 07/10/1920

    la Commission chargée d’examiner, du point de vue artistique, les projets de monuments aux “Morts pour la France”, répond “Accepté” au projet de monument aux Morts présenté par la commune «CROZON ».

  • Emplacement 11/11/1920
    Source : DUBANT Didier

    nouveau courrier de M. Yvernaud le Maire de Crozon-sur-Vauvre au Préfet de l’Indre : «Monsieur le Préfet, ...

    Lire la suite
    Emplacement 11/11/1920

    nouveau courrier de M. Yvernaud le Maire de Crozon-sur-Vauvre au Préfet de l’Indre : «Monsieur le Préfet,

    En réponse à la question que vous avez bien voulu me poser, j’ai l’honneur de vous déclarer que le terrain sur lequel doit être érigé le monument commémoratif des morts de la guerre dans la commune de Crozon est un terrain privé.

    J’ai l’honneur de vous prier d’agréer, Monsieur le Préfet mes respectueuses salutation ».

    Le reste du document révèle que la parcelle en question est en réalité la propriété privée et collective des habitants du bourg de Crozon (14 noms et prénoms sont cités).

  • 1921
  • Paiements 21/02/1921
    Source : DUBANT Didier

    M. Yvernaud le Maire de Crozon établit un mémoire de travaux : «doit la commune de Crozon-sur-Vauvre à Monsieur Mercier Paul ...

    Lire la suite
    Paiements 21/02/1921

    M. Yvernaud le Maire de Crozon établit un mémoire de travaux : «doit la commune de Crozon-sur-Vauvre à Monsieur Mercier Paul aux Bourijauds, commune de La Forêt du Temple (Creuse), octobre 1920. Fourniture de pierre brute en carrière 4m3 à 100 francs : 400F. certifié véritable le présent mémoire s’élevant à la somme de 400 francs ».

  • Paiements 21/02/1921
    Source : DUBANT Didier

    - Le 21 février 1921, M. Yvernaud le Maire de Crozon établit un mémoire de travaux : «doit la commune de ...

    Lire la suite
    Paiements 21/02/1921

    - Le 21 février 1921, M. Yvernaud le Maire de Crozon établit un mémoire de travaux : «doit la commune de Crozon-sur-Vauvre à Monsieur Ageorges, terrassier à Rimbert, commune de Crozon-sur-Vauvre, octobre 1920. Fouilles pour fondations. 5 mètres à 6 francs : 30 francs ; maçonnerie ordinaire 4 mètres à 50 francs : 200 francs ; maçonnerie moellons, bétons et joints 3m3 à 100 francs : 300 francs. Total 530 francs. Certifié le présent mémoire s’élevant à la somme de530 francs ».

  • Paiements 21/02/1921
    Source : DUBANT Didier

    M. Yvernaud le Maire de Crozon établit un mémoire de travaux : «doit la commune de Crozon à M. Chenet Auguste, ...

    Lire la suite
    Paiements 21/02/1921

    M. Yvernaud le Maire de Crozon établit un mémoire de travaux : «doit la commune de Crozon à M. Chenet Auguste, entrepreneur de travaux à Crozon, octobre 1920. Taille de la pierre y compris moulures 7m3 à 80 F : 560F00. Certifié véritable, le présent mémoire s’élevant à la somme de 560F00 ».

  • Paiements 21/02/1921
    Source : DUBANT Didier

    M. Yvernaud le Maire de Crozon établit un mémoire de travaux : «doit la commune de Crozon-sur-Vauvre à Monsieur Néret, sculpteur ...

    Lire la suite
    Paiements 21/02/1921

    M. Yvernaud le Maire de Crozon établit un mémoire de travaux : «doit la commune de Crozon-sur-Vauvre à Monsieur Néret, sculpteur à Châteauroux Indre, octobre 1920. Fourniture d’une plaque, avec noms en lettres dorées des morts. Prix convenus 560F00. Certifié véritable le présent mémoire s’élevant à 560F00 ».

  • Paiements 21/02/1921
    Source : Didier Dubant

    M. Yvernaud le Maire de Crozon établit un mémoire de travaux : «doit la commune de Crozon-sur-Vauvre à Monsieur Auguste Dallot ...

    Lire la suite
    Paiements 21/02/1921

    M. Yvernaud le Maire de Crozon établit un mémoire de travaux : «doit la commune de Crozon-sur-Vauvre à Monsieur Auguste Dallot Charpentier à Chezeau Moreau, commune de Crozon-sur-Vauvre, octobre 1920. Pose de monument. Prix convenu 450 francs. Certifié véritable le présent mémoire s’élevant à la somme de 450 francs ».

Soumettre de nouvelles informations

Localisation

Près de l'église
sur un éminence au nord-ouest de l’église Saint-Germain, le long de la voie communale n° 5 de Crozon-sur-Vauvre à Crevant (dans le département de l’Indre).
Installé au-dessus du chemin départemental n° 73 d’Aigurande à Chassignoles et dominant le vallée de La Vauvre, le Monument aux Morts de Crozon-sur-Vauvre se détache sur un paysage constitué par les parcelles et zones boisées du lieu-dit la «Chaume du bourg ».