Guadeloupe Les Abymes (97139)

Conflits commémorés
  • 1914-18
  • OPEX (1962---)
  • Monument communal
informations déposées par Lambey Brigitte et mises à jour par Ducrot Marc, dernière mise à jour le 19/12/2017

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Pilier commémoratif
      • Colonne
  • Autres représentations humaines
    • Homme/Groupe(s)
  • Représentations féminines
    • Femme(s)

Source : Séverine Laborie, « Les monuments aux morts de la Guerre de 14-18 en Guadeloupe avant 1945 », In Situ [En ligne], 25 | 2014, mis en ligne le 16 janvier 2015, consulté le 02 novembre 2015. URL : http://insitu.revues.org/11721

La première singularité du monument aux morts des Abymes réside dans la transformation de l’obélisque, symbole traditionnel des vainqueurs, en engin de guerre. Si l’obus a été assez couramment utilisé pour matérialiser une barrière autour du monument – comme c’était d’ailleurs le cas aux Abymes avant que les abords immédiats du monument ne subissent plusieurs transformations –, l’application de cette forme au monument lui-même est beaucoup plus exceptionnelle. Instrument de la guerre moderne et mondialisée, symbole de destruction massive, l’obus est ici cloué au sol et comme neutralisé. Il devient aussi, grâce au dessin de Baldjian, un élément décoratif résolument nouveau. Toutefois, la principale originalité du monument réside dans les quatre panneaux décoratifs qui ornent le fût et réinterrogent les sujets traditionnels du genre commémoratif en inventant une iconographie très contextualisée :

  • ⁃ Le premier panneau, situé à peu près dans l’axe de l’ancienne mairie, s’intitule La République offrant une couronne à ses enfants
  • ⁃ Le panneau suivant, La Guadeloupe victorieuse
  • ⁃ Le panneau de La République recueillant un blessé
  • Le dernier panneau est celui de La participation des troupes coloniales dans tous les corps d’armée

À ce programme iconographique original s’ajoute un traitement très moderne, pictural, du décor figuratif. La composition va à l’essentiel, vise la sobriété. Le dessin privilégie les formes rondes, les lignes épurées ; le volume est rendu par des ombres simplifiées.

Economie

Prix

136 000 francs français

Commentaires (économie)

gros oeuvre - 71 000 et les travaux de céramique peinte 65 000

Inscriptions présentes sur le monument

LA COMMUNE
DES ABYMES
RECONNAISSANTE
À SES
ENFANTS HÉROÏQUES
MORTS POUR LA MÈRE PATRIE
1914-1918

Les morts

Sur le socle du monument figurent les 43 noms des morts auquel il rend hommage.

ALBERT Théophile
ANDRÉ Alphonse
ANDRÉ Saint Éloi
AVRIL Paul
BLONBOU Emmanuel
BORDELAIS Charlemagne
CAFRE Étienne
CAPET Elphège
CLAIRE Paul-Stanislas
CLAUDÉON Jules
COMBE Émilien
CORANDIN Thierry

DANIEL Gilles
----
EDOM Céran
FAROUIL Casimir
FAROUIL Léon
FAROUIL Siméon
FAROUIL Thimothée
FAROUILLE Jean Baptiste
FERAS Hildevert
FERRANT Louis Zéphirin
FILOMIN Denis
FILOMIN Ignace
GEOFFROY Laurent Dargouville Dachonée
HERMINE Constant Auguste
JALTON Albert Anélor
JEAN-JACQUES Jean Augustin
JUDOR Hubert
JUDOR Léon
KANCEL Maximilien
----
KANCEL Pierre
LIRVAT Antonin
LOUISON Mathias
MARIE Eliza-Lionel
MÉRY Alfred
MIHIAT René
MOZAR Alexandre
NELSON Victor
ORVEU Gontran
PHILOMEU Denis
PHILOMEU Ignace
PIEREAU Édouard
ROSTANT Émile
URUS Marcel Hubert

Théophile SYLVESTRE (Opérations extérieures)

Sources / Bibliographies / Sites Internet

Séverine Laborie, « Les monuments aux morts de la Guerre de 14-18 en Guadeloupe avant 1945 », In Situ [En ligne], 25 | 2014, mis en ligne le 16 janvier 2015, consulté le 02 novembre 2015. URL : http://insitu.revues.org/11721

Inventaire général de Guadeloupe, 2002. © Inventaire général.

Archives départementales de la Guadeloupe

http://www.memorialgenweb.org/memorial3/html/fr/resultcommune.php?insee=97101&dpt=971&idsource=62262&table=bp09

ERBS, Philippe. Les Monuments aux morts de la guerre 1914-1918 de la Guadeloupe. Mémoire de maîtrise d’histoire dirigé par Danielle Bégot, Université Antilles-Guyane, 2003. Archives départementales de la Guadeloupe, cote 22J6

Mélitza Lafages-Vitalis, Anaïs Delumeau, Maïté Geoffroy, Les monuments aux morts de la Grande Guerre 1914-1918 en Guadeloupe, CRDP Guadeloupe, 2006, p. 54-65. http://pedagogie.ac-guadeloupe.fr/files/File/hist_geo/monuments_aux_morts_pdf_49b81ce0c5.pdf

Historique du monument

  • 1937
  • Marché de gré à gré 04/03/1937
    Source : CRDP-PDF

    Source : Séverine Laborie, « Les monuments aux morts de la Guerre de 14-18 en Guadeloupe avant 1945 », In Situ [En ligne], 25 | 2014, mis en ligne le 16 janvier 2015, consulté ...

    Lire la suite
    Marché de gré à gré 04/03/1937

    Source : Séverine Laborie, « Les monuments aux morts de la Guerre de 14-18 en Guadeloupe avant 1945 », In Situ [En ligne], 25 | 2014, mis en ligne le 16 janvier 2015, consulté le 02 novembre 2015. URL : http://insitu.revues.org/11721

    Les moyens qu’elle y consacre sont d’ailleurs importants puisque le contrat signé entre la Ville et l’entrepreneur Payot-Kahn-Farcy révèle un coût de 136 000 F, répartis entre l’entrepreneur (71 000 F) et l’artiste (65 000 F), soit un montant près de 160 % plus élevé que le monument aux morts de Baie-Mahault (50 000 F) inauguré la même année. Ce même contrat indique encore que Baldjian s’est rendu en France pendant plusieurs mois pour l’exécution et la cuisson des carreaux de céramique et qu’il a ensuite dirigé leur assemblage et leur pose sur le monument en Guadeloupe.

  • Courriers divers 01/12/1937
    Source : Archives départementales de la Guadeloupe

    Sources : Archives départementales de la Guadeloupe, fonds de l’incendie, cote provisoire INC 152 / 1. et Séverine Laborie, « Les monuments aux morts de la Guerre de 14-18 en Guadeloupe ...

    Lire la suite
    Courriers divers 01/12/1937

    Sources : Archives départementales de la Guadeloupe, fonds de l’incendie, cote provisoire INC 152 / 1.
    et Séverine Laborie, « Les monuments aux morts de la Guerre de 14-18 en Guadeloupe avant 1945 », In Situ [En ligne], 25 | 2014, mis en ligne le 16 janvier 2015, consulté le 02 novembre 2015. URL : http://insitu.revues.org/11721

    Le gouverneur joue un rôle important en Guadeloupe et Éboué est  l’interlocuteur de Baldjian, qui lui adresse un courrier le 1er décembre 1937 dans lequel il donne des informations intéressantes sur le programme iconographique de son œuvre, en légendant les photos qui l’accompagnent

  • Inauguration 26/12/1937

    Source : Séverine Laborie, « Les monuments aux morts de la Guerre de 14-18 en Guadeloupe avant 1945 », In Situ [En ligne], 25 | 2014, mis en ligne le 16 janvier 2015, consulté ...

    Lire la suite
    Inauguration 26/12/1937

    Source : Séverine Laborie, « Les monuments aux morts de la Guerre de 14-18 en Guadeloupe avant 1945 », In Situ [En ligne], 25 | 2014, mis en ligne le 16 janvier 2015, consulté le 02 novembre 2015. URL : http://insitu.revues.org/11721

    L’inauguration a lieu le 26 décembre 1937, en présence du maire Max Clainville Bloncourt et du gouverneur Félix Éboué, en poste de 1936 à 1938

  • Inauguration - Presse 29/12/1937
    Source : Le Nouvelliste de la Guadeloupe

    Sources : Le Nouvelliste de la Guadeloupe, 29 décembre 1937 et Séverine Laborie, « Les monuments aux morts de la Guerre de 14-18 en Guadeloupe avant 1945 », In Situ [En ...

    Lire la suite
    Inauguration - Presse 29/12/1937

    Sources : Le Nouvelliste de la Guadeloupe, 29 décembre 1937 et
    Séverine Laborie, « Les monuments aux morts de la Guerre de 14-18 en Guadeloupe avant 1945 », In Situ [En ligne], 25 | 2014, mis en ligne le 16 janvier 2015, consulté le 02 novembre 2015. URL : http://insitu.revues.org/11721

    Dans cette perspective, l’inauguration du monument aux morts des Abymes a donc été un moment de rassemblement et d’union républicaine, dans l’esprit du discours prononcé par Maurice Bourgeois, secrétaire général de l’Union des anciens combattants de la Guadeloupe, qui porte l’espoir d’un renouveau : « bannies à nos yeux les luttes fratricides, génératrices de misère et de ruines (…). Nous croyons fermement à une rénovation du genre humain, vivant désormais sous le signe de l’union dans la Paix »

  • 2013
  • Protection MH 10/12/2013

    Le monument aux morts est inscrit au titre de monument historique par arrêté du 10 décembre 2013, signé par la préfète de région Marcelle Pierrot