France (Indre) Saint-Août (36120)

Conflits commémorés
  • 1914-18
  • 1939-45
  • AFN-Algérie (54-62)
  • Monument communal
informations déposées par Choubard Alain et mises à jour par Dubant Didier dernière mise à jour le 10/04/2018

Description du monument

Caractéristiques

  • Représentations - Soldats
    • Bustes
      • Buste de Poilu
  • Autres éléments
    • Entourages
      • Entourage avec obus
      • Entourage Bornes/Chaînes ou barres
  • Ornementation militaire - Armes
    • Armes
      • Épée
  • Décorations militaires
    • Croix de Guerre
  • Ornementation associée
    • Drapeau(x) et palme entrecroisés
  • Ornementation végétale
    • Couronne
      • Couronne végétale
  • Ornementation religieuse
    • Croix
      • Croix latine

Le monument est constitué d’un buste de «Poilu » en fonte bronzée, dominant un piédestal posé sur un socle quadrangulaire, reposant sur trois niveaux d’assise formant emmarchement, la plus basse reposant sur une base maçonnée en léger relief.

Le buste de «Poilu » en fonte bronzée représente un homme portant moustache le regard légèrement tourné vers sa droite. Le casque de type Adrian, qu’il porte est orné d’une couronne végétale, probablement du laurier. La jugulaire qui passe sous le menton est représentée avec soin. La capote dont il est revêtu est fermée par deux boutons circulaires, le troisième proche du col non visible est sous entendu déboutonné. Sur le côté gauche de sa poitrine, l’homme porte la Croix de guerre suspendue à son ruban. Au niveau de son épaule gauche se distingue bien qu’incomplète la tresse de la fourragère, décoration récompensant une unité militaire pour fait de guerre ou bravoure exemplaire.

A la base du buste sur la face antérieure du monument apparaissent en creux les dates «1914 - 1918 ».

Ce buste réalisé par le «statuaire «Lorenzi » » se retrouve exactement avec les mêmes caractéristiques sous le n° 504, sous le titre «BUSTE », de la planche 627, du catalogue de la Société anonyme des fonderies & ateliers de construction du Val d’Osne, 58 boulevard Voltaire à Paris

(http://www.e-monumen.net/index.php?option=com_volumen&volumenTask=volumenDetails&volumenId=2645). Les dimensions proposées dans le catalogue sont 0m90 ou 0m70 de hauteur, pour 0m338 x 0m250 ou 0m260 x 0m205.

Pour plus de précisions concernant la Société anonymes des Fonderies et Ateliers de construction du Val-d’Osne, Paris (Siège) et Osne-le-Val, Haute-Marne (usine), voir : https://monumentsmorts.univ-lille.fr/auteur/208/val-dosne/.

Pierre Lorenzi est un sculpteur, italien de naissance vivant à Paris. Il aurait travaillé pour les fonderies du Val d’Osne qui seraient en outre à l’origine de la diffusion de son «buste de Poilu » (http://pierresdememoire.fr/?page_id=300).

Le même buste existe sur les Monuments aux Morts des communes de Turgy dans le département de l’Aube (voir www.monumentsauxmorts.fr/crbst_156.html et https://monumentsmorts.univ-lille.fr/monument/6443/turgy-rue/) et de Villiers-Charlemagne dans le département de la Mayenne (http://www.monumentsauxmorts.fr/cariboost1/crbst_731.html).

La base de la face antérieure du piédestal porte gravées et dorées, sur un fronton lisse à deux pans supérieurs, les dates «1914 » et «1918 » de part et d’autre d’une croix latine.

La face antérieure du piédestal qui supporte «le buste de Poilu » comporte au sommet en lettres gravées et dorées sur 4 lignes l’inscription principale. En dessous une reproduction en relief d’une Croix de guerre suspendue par un anneau à son ruban (ruban qui porte une étoile et une palme), domine un ensemble en haut-relief. Cet ensemble en haut-relief est constitué d’une couronne végétale circulaire représentée verticale, traversée par un drapeau avec hampe et pointe. La couronne elle-même est placé devant une palme dont la tige est visible en bas à gauche et la pointe en haut, à droite de la Croix de guerre. Cet ensemble est complété par deux poignées d’arme blanche dont les lames sont supposées passer derrière la couronne. Celle de gauche fait penser à un modèle «Type Empire » et celle de droite à une épée-dague.

La face antérieure, les faces latérales du socle, ainsi que la face antérieure et les faces latérales de l’assise supérieure, portent 6 plaques de teinte noire. Sur ces plaques sont apposés en lettres d’or les 75 noms et prénoms des enfants de Saint-Août,  morts pendant la première guerre mondiale (sur deux colonnes sur les plaques de la face antérieure, sur une colonne sur les plaques des faces latérales).

A l’extrémité droite de la face antérieure de l’assise la plus haute est fixé une toute petite plaque de forme discoïde. Elle porte en noir l’inscription: «LES GRANITS PIERRES  MARBRES Néret  SCULPTEUR  60 Rue des Américains Châteauroux».

Sur la face antérieure de la deuxième assise en partant du haut, une plaque de teinte noire porte dorés les dates : «1939 – 1935 » et en dessous  8 noms et prénoms, sur deux colonnes.

Sur la face antérieure de la troisième assise en partant du haut, une plaque de teinte noire porte dorées les inscriptions : «ANCIENS D’A.F.N. »  et en dessous sur deux colonnes : «Segelle Bernard 1935-1957 » et «Girault Célestin 1935 – 1958 ».

Le monument est protégé sur ses quatre faces par une grille métallique.

A l’intérieur du périmètre, ainsi protégé, dans chacun des quatre angles se trouve un obus de 160 mm de diamètre, pour 540 mm de haut. Au-dessus, chaque obus est doté d’un support porte-drapeau orné d’une représentation florale en relief.

Matériaux

. Poilu en fonte bronzée.

. Piédestal en granit de belgique.

. Plaques en marmorite.

Economie

Prix

11.000 francs + 876 francs pour la grille entourant le monument.

Souscription

4.027 francs.

Subvention commune

7.000 francs.

Inscriptions présentes sur le monument

. Sur la face antérieure de la base du buste :
1914-1918

. Sur la face antérieure au sommet du piédestal :
AUX ENFANTS DE SAINT-AOUT MORTS POUR LA FRANCE

. Sur la face antérieure à la base du piédestal :
1914 » et « 1918

. A droite sur la face antérieure de l’assise la plus haute :
LES GRANITS
PIERRES MARBRES
NERET
SCULPTEUR
60 rue des Américains
CHATEAUROUX

Les morts

- Face antérieure socle et assise supérieure de haut en bas
. Plaque 1.1 (socle) :
. colonne de gauche : Blanchard Napoléon, Bonnin Emile, Chalumeau Frédéric, Couraudon Jean, Delarbre Anthime, Forest Henri et Félix, Jardat Emile, Laveau Justin, Merlaud Jules, Michaud Augustin, Martinat Jean, Pornin Henri et René, Pearon Jean, Pearron Jules, Rebillot Silvain, Bernard Jules,
. colonne de droite : Blanchard Alexandre, Beaujé Jean, Chantôme René, Chéramy Clément, Defradat Gustave, Duchaud Augustin, Girault Ernest, Lorien Jean, Limousin Emile, Michaud Gustave, Piget Joseph, Pinault Henri, Roux Henri, Rivière Emile, Baty Maurice, Bertrand Léon.
. Plaque 1.2 (assise supérieure) :
. colonne de gauche : Bourbier Bathélémy, Bourbier Raymond,
. colonne de droite : Alaphilippe Louis, Cherret Constant.
- Face latérale gauche, socle et assise supérieure de haut en bas
. Plaque 2.1 (socle) : Aubard Jean, Bruneau Léon, Bonnin Louis, Carteron Louis, Chénevat Jean, Cheval Louis, Feuillepain Charles, Montagnet Emile, Pétoin Ernest, Roger Jean, Rafin Silvain, Rafin Marcel, Ragot Fernand, Vergne Maurice, Bailly Jean, Ballaire Jean
. Plaque 2.2 (assise supérieure) : Fouquet Gaston, Germain Louis.
- Face latérale droite, socle et assise supérieure de haut en bas
. Plaque 3.1 (socle) : Bonnin Jules, Chantôme Louis, Lamoureux Joseph et Jules, Guillemain Edouard, Mignot Jean, Aurouet Gustave, Bonnin Léon, Joliveau Alfred, Lorien Henri, Lapouge Jean, Jugand Emile, Proteau Eugène, Ségelle Gustave, Tites Emile, Teinturier Ernest, Noizat Edmond.
. Plaque 3.2 (assise supérieure) : Defradat Georges, Audoux Alexandre.
- Face antérieure de haut en bas
. Plaque 1.3 «1939 – 1935 » (assise n° 2 depuis le haut)
. colonne de gauche : Aubrun Marius, Aubrun Georges, Daumy Charles, Jarda Léon,
. colonne de droite : Malassinet Joseph, Lavaud Jean, Forest Jean, Forest Georges.
. Plaque 1.4 «ANCIENS D’A.F.N. » (assise n° 3 depuis le haut)
. colonne de gauche : Segelle Bernard 1935-1957,
. colonne de droite : Girault Célestin 1935 – 1958.

Historique du monument

  • 1921
  • Délibérations Conseil municipal 17/04/1921
    Source : DUBANT Didier

    Le 17 avril 1921, le Conseil municipal de Saint-Août réunit, sous la présidence de Jean Gaillat le Maire, «après en avoir délibéré à l’unanimité, vote la somme de 7.000 francs ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 17/04/1921

    Le 17 avril 1921, le Conseil municipal de Saint-Août réunit, sous la présidence de Jean Gaillat le Maire, «après en avoir délibéré à l’unanimité, vote la somme de 7.000 francs à prendre sur les fonds libres de la présente année pour la construction du Monument aux Morts pour la France 1914 – 19 ».

    Cette délibération fut approuvée le 16 novembre 1921 par le Secrétaire Général au nom du Préfet de l’Indre.

  • Marché de gré à gré 10/05/1921
    Source : DUBANT Didier

    Le 10 mai 1921, un traité de gré à gré est passé entre «Monsieur Gaillat Jean, maire de la Commune de Saint-Août et Monsieur Néret entrepreneur de monument funéraire à ...

    Lire la suite
    Marché de gré à gré 10/05/1921

    Le 10 mai 1921, un traité de gré à gré est passé entre «Monsieur Gaillat Jean, maire de la Commune de Saint-Août et Monsieur Néret entrepreneur de monument funéraire à Châteauroux ». «Il a été convenu et arrêté ce qui suit : M. Néret s’engage à fournir à la Commune de Saint-Août un monument Commémoratif en pierre bleue de Belgique dite «Petit granit » d’après plan à l’échelle de 1/10e du 3 mai 1921 (Néret), hauteur 3m30 sur tertre gazon, hauteur 3m70, sur ce monument un buste de Poilu du statuaire «Lorenzi » en fonte bronzée de 90 cm de haut, trois plaques marmorite noire inaltérable, gravure et dorure de 60 noms et prénoms, compris mise en place du monument pour la somme forfaitaire de 11.000 francs.

    Le transport du monument par voitures de la gare d’Ardentes à Saint-Août, les frais de timbres de d’enregistrement, les fondations, terrassements et maçonnerie à la charge de la commune. Paiement ½ à la commande, ½ le monument terminé ». Ce document est signé du Maire et de l’Entrepreneur.

  • Commission d’art 30/07/1921
    Source : DUBANT Didier

    Le 30 juillet 1921, la Commission chargée d’examiner, du point de vue artistique, les projets de monuments aux “Morts pour la France”, répond “approuvé ” au projet de la commune de ...

    Lire la suite
    Commission d’art 30/07/1921

    Le 30 juillet 1921, la Commission chargée d’examiner, du point de vue artistique, les projets de monuments aux “Morts pour la France”, répond “approuvé ” au projet de la commune de Saint-Août.

  • Courriers divers 08/1921
    Source : DUBANT Didier

    Août 1921, le Préfet de l’Indre écrit au maire de Saint-Août : «Vous m’avez transmis, pour approbation par décret, le dossier d’un projet de monument que la Municipalité ...

    Lire la suite
    Courriers divers 08/1921

    Août 1921, le Préfet de l’Indre écrit au maire de Saint-Août :

    «Vous m’avez transmis, pour approbation par décret, le dossier d’un projet de monument que la Municipalité de St-Août se propose d’élever en souvenir des soldats de la Commune «Morts pour la France ».

    Je m’empresse de vous faire connaître que, dans sa séance du 30 juillet dernier la Commission instituée en conformité de la circulaire de M. le Ministre de l’Intérieur en date du 10 mai 1920 a donné un avis favorable à l’érection projetée.

    Toutefois pour me permettre la transmission de ce dossier au Ministère, je vous prie de vouloir bien m’indiquer les voies et moyens dont ce propose d’user le Conseil Municipal pour faire face à la totalité de la dépense, la somme votée le 17 avril 1921 étant de 7.000 francs, alors que le projet s’élève à 11.000 francs ».

  • Marché de gré à gré 31/08/1921
    Source : DUBANT Didier

    Le 31 août 1921,  le Maire de Saint-Août écrit à Monsieur Néret : «J’ai l’honneur de vous adresser le marché de gré à gré fait en double sur ...

    Lire la suite
    Marché de gré à gré 31/08/1921

    Le 31 août 1921,  le Maire de Saint-Août écrit à Monsieur Néret :

    «J’ai l’honneur de vous adresser le marché de gré à gré fait en double sur timbre et sur feuille libre que vous voudrez bien signer. Si toutefois, il vous est possible de les soumettre à la Préfecture vous-même cela avancerait les formalités de quelques jours. Vous pourriez prier la Préfecture d’aviser M. le Percepteur dans le plus bref délai possible afin que vous puissiez recevoir le montant de la souscription.

    Veuillez agréer, je vous prie, Monsieur Néret l’assurance de mes sentiments dévoués et respectueux ».

  • Paiements 23/11/1921
    Source : DUBANT Didier

    Le 23 novembre 1921, le Maire de Saint-Août établi un Mandat de Paiement intitulé « Crédit alloué pour Erection d’un monument aux «Morts pour la France ». Article 22 du ...

    Lire la suite
    Paiements 23/11/1921

    Le 23 novembre 1921, le Maire de Saint-Août établi un Mandat de Paiement intitulé « Crédit alloué pour Erection d’un monument aux «Morts pour la France ».

    Article 22 du budget additionnel : 7.000 francs,

    Produit de la souscription aux Morts pour la France : 4.027 francs.

    (Total) 11.027 francs » et demande au Receveur Municipal de payer 5.500 francs à

    «M. Néret sculpteur à Châteauroux 60 rue des Américains ».

    Objet : «Erection d’un monument en granit aux «Morts pour la Patrie », compris un buste de Poilu en fonte bronzée du statuaire Lorenzi 11.000 francs dont la moitié payable à la commande soit 5.500 francs » .

  • Devis 23/11/1921
    Source : DUBANT Didier

    Le 23 novembre 1921, «M. Néret Sculpteur » fait valider par le Maire de Saint-Août un mémoire pour travaux, fournitures et ouvrages faits pour le Compte de la Commune : «Monument Commémoratif hauteur ...

    Lire la suite
    Devis 23/11/1921

    Le 23 novembre 1921, «M. Néret Sculpteur » fait valider par le Maire de Saint-Août un mémoire pour travaux, fournitures et ouvrages faits pour le Compte de la Commune : «Monument Commémoratif hauteur totale 3m30, largeur 2m05 x 1m35, hauteur totale 3m70 sur tertre gazon, 3 plaques marmorite noire inaltérable, gravure et dorure de 60 noms et prénoms y compris la mise en place du monument (en granit)…. 10.000 francs.

    Supplément pour buste «Poilu » en fonte bronzée du statuaire Lorenzi 1.000 francs.

    Total 11.000 francs ». 

  • Marché de gré à gré 10/12/1921
    Source : DUBANT Didier

    Le 10 décembre 1921, un traité de gré à gré est passé entre «Monsieur Gaillat Jean, maire de Saint-Août d’une part et Monsieur Néret entrepreneur à Châteauroux d’autre part» : «Monsieur Néret fournira ...

    Lire la suite
    Marché de gré à gré 10/12/1921

    Le 10 décembre 1921, un traité de gré à gré est passé entre «Monsieur Gaillat Jean, maire de Saint-Août d’une part et Monsieur Néret entrepreneur à Châteauroux d’autre part» : «Monsieur Néret fournira une grille à barreau fer demi-rond creux enfilés dans des traverses en cornières modèle n° II de 0m90 de haut, peinte au minium et rendu gare (d’) Ardentes. Cette grille aura 4 mètres de long et 3m30 de largeur, une porte à deux vanteaux et loquet sans serrure, de 1 mètre de largeur. Le prix de cette grille est de 60 francs le mètre, soit 14 mètres 60 à 60 francs le mètre – 876 francs ».

    Le 12 décembre 1921, ce traité est approuvé par le Secrétaire Général au nom du Préfet de l’Indre.

  • Paiements 29/12/1921
    Source : DUBANT Didier

    Le 29 décembre 1921, un mémoire des sommes dues par la commune de Saint-Août à  «M. Néret entrepreneur » précise : «Monument Commémoratif granit de Belgique, hauteur totale 3m30, largeur 2m05 x ...

    Lire la suite
    Paiements 29/12/1921

    Le 29 décembre 1921, un mémoire des sommes dues par la commune de Saint-Août à  «M. Néret entrepreneur » précise : «Monument Commémoratif granit de Belgique, hauteur totale 3m30, largeur 2m05 x 1m35, 3 plaques marmorite noire inaltérable, gravure et dorure de 65 noms et prénoms y compris la mise en place du monument… 10.000 francs.

    Supplément pour buste - Poilu en fonte bronzée «du statuaire Lorenzi » 1.000 francs.

    (Total) 11.000 francs ». 

    1er acompte payé : 5.500 francs.

    Restent dus 5.500 francs ».

    Le Mandat de paiement d’un montant de 5.500 francs, pour le règlement de cette «deuxième moitié due à la livraison » est établi le jour même par la Mairie de Saint-Août.

  • 1922
  • Inauguration 07/05/1922
Soumettre de nouvelles informations

Localisation

Rue/Route

Le monument se trouve en centre bourg, le long de la route d’Issoudun (D918), en face de l’ensemble Mairie-Ecole.