France (Pas-de-Calais) Bucquoy (62116)

Conflits commémorés
  • 1870-71
  • 1914-18
  • 1939-45
  • AFN-Algérie (54-62)
  • Monument communal
informations déposées par Choubard Alain et mises à jour par Martine Aubry dernière mise à jour le 21/05/2019

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Pilier commémoratif
      • Colonne quadrangulaire / Chapiteau sculpté
  • Ornementation civile
    • Urne(s)/Vase
      • Urne voilée au sommet
  • Représentations féminines
    • Femme(s)
      • Femme en deuil
  • Ornementation végétale
    • Couronne
      • Couronne mortuaire et palme(s) entremélées
    • Fleurs
      • Bouquet de fleurs
  • Décorations militaires
    • Croix de Guerre

Matériaux

Statue en bronze.

Economie

Prix

36 300 francs

Commentaires

La statue a été dérobée le 4 septembre 2011 et n'a pas été retrouvée

Inscriptions présentes sur le monument

LA COMMUNE DE
BUCQUOY
À SES ENFANTS
MORTS POUR LA PATRIE
1914-1918

Les morts

CROHEN Ernest
DESVIGNES Emiles
HERFAUT Louis
DANCHIN Maurice Sergent-Major
AUDEGOND Émile Sergent
BILBAUT Julien Sergent
BOUCHEZ Martial Sergent
CATHELAIN Léon Sergent
FERBUS Maurice Sergent
MARICAILLE Alfred Sergent
SIMON Émile Sergent
AUDEGOND Félix Caporal
DELCAYRE Jules Caporal
LENGLET Fernand Caporal
ROGER Paul Caporal
AUCHART Arthur Soldat
AUCHART Léon Soldat
AUDEGOND Alfred Georges Soldat
AUDEGOND Alfred Victor Soldat
AUDEGOND Ferdinand Fleury Soldat
AUDEGOND François Soldat
-
AUDEGOND Victor Nicolas Soldat
BILBAUT Désiré Soldat
BLONDEL Louis Soldat
BOISLEUX Alfred Soldat
BONIFACE Louis Soldat
CANDELIER Adalbert Soldat
CANDELIER Eugène Soldat
CATHELAIN Victor Soldat
CAUWET Charles Soldat
CAUWET Cyrille Soldat
COLLE Alphonse Soldat
CROHEN Albert Soldat
CROHEN Georges Soldat
DAVRINCHE Léon Soldat
DEBEUGNY Germain Soldat
DELAMBRE Georges Soldat
DEMAZURE Gaston Soldat
DEMEULIN Eugène Soldat
------
DÉMOULIN Georges Soldat
DERANCOURT Alfred Eugène Soldat
DUFLOS Louis Soldat
DUVAL Albert Soldat
ELOY Adalbert Soldat
HÉQUET Alexis Soldat
HOURIEZ Camille Soldat
JACQUES Louis Soldat
LABOURE Émile Soldat
LEGRAND Victor Soldat
LEMAIRE PAUL Hector Soldat
LETÉVÉ Émile Soldat
MERCIER Gaston dit Joseph Soldat
MERCIER Maurice Soldat
MITERNIQUE Gustave dit Léon Soldat
MITERNIQUE Louis Soldat
MOREL Charles Soldat
PRANGERE Arthur Soldat
-
PRANGÈRE Augustin Soldat
RIVAUX Eugène Soldat
RIVAUX Georges Soldat
RIVAUX Henri Soldat
RIVAUX Louis Soldat
RIVAUX Zéphir Soldat
ROGER Émile Octave Soldat
THÉRY Jules Soldat
THÉRY Julien Soldat
THÉRY Louis Soldat
THONNEL Jules Soldat
THUEUX Georges Soldat
VAQUETTE Eugène Soldat
-----
Victimes civiles
AUCHART Émile
AUCHART Louis
AUDEGOND Léonie
AUDEGOND Marie
CATHELAIN Eugène
CATHELAIN Léa
COLLE Émelie
COLLE Louis
CHOQUET Germaine
CHOQUET Joséphine
CHOQUET Léonie
CROHEN Argentine
CROHEN Daniel
CROHEN Ernest
CROHEN Eugène
DASSONVILLE Marcel
DEBRETZ Joseph
-
DEMARET Jeanne
HEQUET Alfred
LETURQUE Ulysee
MERCIER Charles
MITERNIQUE Marie
PAGAT Thérèse
PHILIPPE Élise
PRANGERE Léon
RAISON Juliette
RICQBOURG Francis
THÉRY Jules
THÉRY Marcel
VARÉE Michel
VAQUETTE Louise
VAQUETTE Luce
VAQUETTE Octavie
Morts au champ d'honneur
DEBRETZ Louis Lieutenant
PLANCOT Émile Capitaine
-
Morts en captivité
PEYRATOU Gabriel G.
THÉRY Joseph
-
Victime civile
ROGER Clotaire
DARTUS Jean-Paul 1961

Historique du monument

  • 1924
  • Inauguration 05/10/1924
  • 2011
  • Dégradations 14/12/2011
    Source : La Voix du Nord

    Bucquoy : la statue en bronze ornant le monument aux morts a été volée dimanche 04.12.2011, 05:03 - La Voix du Nord Du haut de ses deux ...

    Lire la suite
    Dégradations 14/12/2011
    Bucquoy : la statue en bronze ornant le monument aux morts a été volée
    dimanche 04.12.2011, 05:03 - La Voix du Nord
    Du haut de ses deux mètres et quelques, elle signifiait depuis l'après Première Guerre mondiale le respect et le recueillement dus au sacrifice des soldats, de Bucquoy et d'ailleurs, morts pour la France. La gracieuse statue féminine drapée dans la douleur éternelle a été enlevée de son socle, le monument aux morts de la commune, pendant la nuit de jeudi à vendredi, victime de la rapacité de voleurs appâtés par le gain espéré de sa revente, ou sa refonte. Au matin du 2 décembre, c'est un employé communal qui s'est le premier aperçu de la disparition de cette belle dame métallique qui trônait aux pieds d'une mairie actuellement en rénovation. Les malfaiteurs ne se sont pas gênés pour écarter les barrières défendant l'accès au monument aux morts si proche des travaux, et déboulonner la statue. Sans doute leur repérage leur avait-il permis de penser que leur vol nocturne n'aurait pas trop de témoins, étant donné que les trois immeubles faisant face au monument sont libres de tout habitant. Et dans leur hâte de faire sortir la statue de ses deux ergots à vis, les malfrats ont écorné le dernier signe de reconnaissance envers les morts, une branche de lauriers également en bronze, symbole des vertus militaires dans le langage de la statuaire. Deux cents kilos de bronze La plupart des monuments communaux ont été construits entre 1918 et 1925. Ils étaient subventionnés par l'État, financés en partie par les communes et souvent une souscription publique. La forme de stèle que Bucquoy avait choisie était courante, c'est l'obélisque, où sont gravés les noms des braves. Le granit venait de Jeumont dans le Nord, la signature est de Rombaux-Roland. La statue, dont le poids est estimé à 200 kg de bronze au bas mot, ne semble pas avoir été un ajout postérieur à la stèle puisqu'un socle du même granit lui était aménagé. Le maire de Bucquoy, Pierre Colle, premier prévenu, a été sidéré par ce vol qu'il qualifie de honteux. Il a déposé plainte. L'enquête a été confiée à la gendarmerie de Foncquevillers.
    Danielle Bécu