France (Nord) Anor (59186)

Conflits commémorés
  • 1914-18
  • 1939-45
  • AFN-Algérie (54-62)
  • Autres
  • Monument communal
dernière mise à jour le 15/03/2016

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Pilier commémoratif
      • Piédestal
  • Représentations - Soldats
    • Diverses Représentations de Poilus
      • Poilu offensif
  • Autres éléments
    • Entourages
      • Entourage Bornes/Chaînes ou barres

Poilu prêt au combat, la jambe gauche en avant portant son fusil avec baïonnette

Economie

Prix

21 000 francs

Souscription

12 400 francs

Subvention commune

6 000 francs

Subvention Etat

2 600 francs

Inscriptions présentes sur le monument

1914-1918

ANOR
À SES ENFANTS

Les morts

175 noms inscrits

ALBERT Alphonse
ARDOISE Anatole Charles
AUGUSTE Charles
AUTIER Adrien
BASQUIN Camille
BASQUIN Hubert
BAYARD Marcelline
BERTEAUX Albert
BERTRAND Marcel
BESANÇON Léonce
BIERLER Gervais
BIERLER Verner
BOLVIN Georges
BONDOUX Léon
BOTTIAU Georges
BOUDART Eloi
BOURGEOIS Albert
BOUSSU Jean-Baptiste
BRIHAYE Edmond Victor
BRIHAYE Émile
BRIHAYE Hector
BRILLET Alfred
BRUCELLE Elie
BURY Henri
CAMBRAYE Jules Émile
CAMUZEAUX Louis
CANONNE Auguste
CARLIER Georges
CARPENTIER Maximilien
CAUCHEFER Achille
CAULIER Maurice
CHAPPELET Eugène
CHOLET Emile
COLISSON Constant
COMEAU Gaston
COMEAU Léon
COMTESSE Paul
CONTHIER Fernand
COURTHÉOUX Louis Édouard
CUVELIER Emile Armand
CUVELIER Ernest
DANIS Colbert Désiré Victor
DAUBERCIES Albert Maurice
DE LÈYE Siméon
DEHEINZELIN Fernand
DELADERRIÈRE Victor
DEMOUSTIER Gaston
DEPIENNE Eugène Alphonse
DEPIENNE Fernand Hector
DESERME Louis
DESVIGNES Emile
DIVRY Eusèbe
DUBRAY Arthur
DUFRENOIS Albert
DUSSAUBAT Salva
EVRARD Maurice
FAUX Pierre
FIATTE Charles
FLOURETTE Michel
FOSTIER Albert Emile
FOSTIER Ernest
FRAISON Jules
FRANÇOIS Clotaire
GABET César
GIROUL Arsène
GOMET Gaston
GONTIER Albert
GONTIER Camille
GOSSE Jules
GRAUX Léon
HARDY Alphonse
HARDY Nestor
HAYOT Auguste
HIVET Camille
HOCQUET Adrien
HOSSELET Léon
HUART Omer
HUFTIER Vital
HUYAUX Aimé
LAGNEAUX Marceau
LALIN André
LAMBRET Jules
LAPY Paul Charles
LAROSE Léon
LEBALOUE Camille
LECLERCQ André
LEFÈVRE Eugène
LEFÈVRE Octave
LEFORT Henri
LEGAIE Albert
LELEU Charlemagne
LELEU Maurice
LELEUX Fernand
LEMERCIER Maurice
LESOIL Albert Louis.
LONGUET Jules
MANIL Albert
MARÉCHAL Alfred
MARTIN Albert
MEUNIER Alphonse
MEUNIER Eugène
MEUNIER Félicien
MEUNIER Fénelon
MEUNIER Fernand
MEUNIER Frédéric
MEURANT Hippolyte
MILLET Jean-Baptiste
MONELLS Jean
MONTIGNY Eugène
NICOLAS Pierre
PARASSOLS Antonin Pierre Auguste
PETIT Marcel Jules
PETIT Maurice Ernest
PETIT Pol
PHILIPPE Henri
PIETTE Numa
PLADISE Jean-Baptiste
PRINCE Paul
QUEHEN Emile
QUEHEN Marius
QUEHEN Paul
RENAUT Augustin
REUMONT Hector
RIVES Georges
ROBERT Fernand
ROUSSEAU Emile
RUBIGNY Henri
RUCHE Charles
SACRÉ Fernand
SALMON Emile
SAVELLY Antoine
SCORY Gaston
SERAND Léon
SIMON Cyrille
STUVAL César
THORON Léon
TORLET Clovis
TORLET Gustave
TOULOUSE Marcel
TRIQUET Amédée
TRIQUET René
TROTIN Jules
VALLERAND Louis
WAIRY Jules
WAIRY Oscar Louis
WARDAVOIR Paul
WAROQUET Georges
WERNER Eugène
ALLUITE Jean Louis Émile
ARDOISE Gustave
BAILLOT Jean
BOLVIN Roger
BRIHAYE Gilbert
CAMBRAYE René
CUVELEIR Kléber
DEHARBES André
DELLOUE Paul
DOGNA Eduard
FORTIN Emile
FOSTIER Emile
GUILLUY Camille
HEBERT Jacques
HEBERT René
HOUGARDY Robert
LAVOINE Kléber
LECLERCQ Marceau
MARTY Maurice
MEUNIER Paul
PERRIER Jean
STERBECQ André
SÜE François
THIBAUT Charles
GILOTAUX Raymond Alfred
JUMEAUX Maurice
Maroc
FONTAINE André Paul Lucien

Historique du monument

  • 1920
  • Délibérations Conseil municipal 30/11/1920
    Source : AdN 2O-12/111-1921

    Objet - Monument aux Morts pour la France - Crédit Exposé : Le Conseil municipal ayant, dans sa séance du 21 mai dernier, décidé, en principe, de ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 30/11/1920

    Objet - Monument aux Morts pour la France - Crédit

    Exposé : Le Conseil municipal ayant, dans sa séance du 21 mai dernier, décidé, en principe, de faire ériger un Monument aux Morts pour la France, il convient aujourd'hui qu'il fixe le montant de la dépense qu'il entend engager afin que la Commune soit mise en possession de l'allocation à laquelle elle peut prétendre en vertu de l'article 81 de la loi des finances du 31 juillet dernier. Après en avoir délibéré, l'Assemblée communale arrête à 20000 francs le montant du Crédit à inscrire au Budget de la Ville y compris les sommes à provenir de la souscription publique et de la subvention de l'État ; Sollicite, conséquemment, le bénéfice des dispositions de la loi susvisée du 31 juillet 1920 et la déclaration d'hommage public du projet. ...

    Fait et délibéré en séance publique à Anor...

  • 1921
  • Délibérations Conseil municipal 09/02/1921
    Source : AdN 2O-12/111-1921

    Transmis au Préfet La parole est donnée à M. Victor Buriez qui lit la déclaration suivante : Messieurs, Si votre intention est de reléguer ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 09/02/1921

    Transmis au Préfet

    La parole est donnée à M. Victor Buriez qui lit la déclaration suivante :

    Messieurs, Si votre intention est de reléguer les morts glorieux du cataclysme mondial au rang des morts ordinaires qu'on oublie trop souvent ou auxquels on pense une fois l'an, le jour de la Toussaint, le monument que vous vous proposez d'édifier doit avoir sa place au Cimetière, mais si, au contraire, votre volonté est de magnifier, de perpétuer à jamais leur souvenir, c'est à la place d'honneur que vous devez le placer. Et cette place d'honneur se trouve à l'endroit le plus fréquenté du pays, où la vie règne le plus, où se célèbrent les grands anniversaires, en un mot la Place de la Mairie, face à l'Hôtel de Ville, face aux Écoles publiques. Cette place d'honneur choisie par les représentants de la commune pour y faire revivre à jamais les défenseurs du sol natal tombés glorieusement pour sauver le pays de la plus exécrable des dominations.
    Je vous propose, Messieurs, de l'appeler : Place du Souvenir, Place des Poilus ou Place de la République. C'est là que les morts glorieux seront plus vivants que jamais.
    C'est là qu'ils participeront à toutes les douleurs comme à toutes les grandes joies - sauf les bals - ; c'est là que, chaque jour, ils relèveront les défaillances et donneront à tous de grandes leçons de concorde, de sacrifice et d'héroïsme.
    C'est là aussi qu'une pauvre mère viendra verser des larmes, c'est là que les conscrits puiseront de grands exemples d'obéissance, d'abnégation et de courage civique.
    C'est là que les instituteurs de nos Écoles présenteront constamment à leurs élèves l'exemple du sacrifice et graveront dans la mémoire des jeunes générations la reconnaissance que nous devons aux héros qui nous ont sauvés.
    C'est là aussi que nos institutrices, parlant de nos martyrs, devant leurs jeunes élèves, leur inspireront l'horreur, des guerres, et leur diront que, devenues mères et armées du bulletin de vote, elles seules mettront un terme aux hécatombes des peuples, parce que jamais une mère, sauf le cas de légitime défense, n'offrira son fils aux montres couronnés et autres pour exterminer vingt millions d'êtres humains et livrer le monde à la plus ruineuse des faillites.
    C'est là aussi que les opprimés, si on n'y remédie, viendront puiser les forces nécessaires pour secouer le jour des oppresseurs et réclamer la liberté de penser et d'écrire, l'égalité civique et politique, la suppression des trois ordres d'enseignement, la vérité, la justice pour tous, grands et petits, et la République et Sociale.
    Messieurs, J'ai parlé du présent, car dans un avenir plus ou moins lointain encore, le monument sera enlevé du vieil Anor, de ce centre moyenâgeux, impropre à la transformation, pour être placé ailleurs de la cité nouvelle qui s'édifiera tout autour de l'étang, devenu : Place Publique, Place de la Concorde, Place de la Fraternité, des Peuples et de la Paix Universelle.

    La discussion étant ouverte, le Conseil décide à l'unanimité :

    1. Le monument sera édifié sur la Place de la Mairie
    2. Les inscriptions suivantes y seront gravées "Morts pour la Patrie, le droit, la liberté et pour fonder à jamais la Paix universelle
    3. .. (Barrer)
  • Délibérations Conseil municipal 09/02/1921
    Source : AdN 2O-12/111-1921

    La discussion étant ouverte, le Conseil décide à l'unanimité que : Le monument sera édifié sur la Place de la Mairie ; Les inscriptions ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 09/02/1921

    La discussion étant ouverte, le Conseil décide à l'unanimité que :

    1. Le monument sera édifié sur la Place de la Mairie ;
    2. Les inscriptions suivantes y seront gravées "Morts pour la Patrie, le droit, la Liberté et pour fonder à jamais la Paix universelle"
    3. La place de la Mairie sera dénommée "Place des Poilus" M. Buriez propose, en outre, de dénommer la place de L'église, place Jean Jaurès, ...
  • Délibérations Conseil municipal 18/03/1921
    Source : AdN 2O-12/111-1921

    Le Conseil, Vu la lettre de M. le sous-préfet d'Avesnes, en date du 4 janvier 1921, relative aux conditions dans lesquelles doit être présenté le projet d'érection d'un Monument ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 18/03/1921
    Le Conseil, Vu la lettre de M. le sous-préfet d'Avesnes, en date du 4 janvier 1921, relative aux conditions dans lesquelles doit être présenté le projet d'érection d'un Monument commémoratif en l'honneur des soldats de la Commune morts pour la Patrie. Vu le budget additionnel de 1920 approuvé le 15 mars 1921 par M. le Préfet du Nord, notamment l'article 32 où figure à cet effet un crédit de 21000 francs ; Vu les projets en instance ; Adopte celui déposé par M. Camille Raguet, entrepreneur à Anor et Calais qui s'engage à en entreprendre l'exécution aux clauses et conditions particulières ci-après et moyennant le prix net et forfaitaire de 20000 francs. Clauses et conditions particulières L'entreprise comprendra tous travaux de terrassement, maçonnerie des fondations, la fourniture et la pose du monument, la statue du poilu en marbre blanc, la gravure de tous les noms des poilus d'Anor tombés au Champ d'Honneur et celle des inscriptions suivantes "MORTS pour la PATRIE, le DROIT, la LIBERTÉ et pour fonder à jamais la PAIX UNVIERSELLE" Sollicite l'autorisation de traiter de gré à gré avec cet entrepreneur, qui supportera les frais d'enregistrement ; Fixe au 30 juin la date extrême à laquelle les travaux devront être totalement exécutés. Fait et ...
  • Courriers divers 04/04/1921
    Source : AdN 2O-12/111-1921

    Le Préfet du Nord au sous-préfet d'Avesnes Par délibération du 9 février dernier, le conseil municipal d'Anor a décidé l'érection sur la place de la Mairie, d'un ...

    Lire la suite
    Courriers divers 04/04/1921

    Le Préfet du Nord au sous-préfet d'Avesnes

    Par délibération du 9 février dernier, le conseil municipal d'Anor a décidé l'érection sur la place de la Mairie, d'un monument commémoratif en l'honneur des Morts de la Grande Guerre Pour me permettre de donner suite au projet, je vous prie de vouloir bien m'adresser un dossier comprenant :

    1. la délibération du conseil municipal adoptant le projet,
    2. le croquis coté du monument, avec l'indication de son emplacement
    3. le devis estimatif de la dépense 
    4. l'indication des voies et moyens (crédit inscrit au budget, souscriptions publiques, subvention de l'État)
  • Marché de gré à gré 18/06/1921
    Source : AdN 2O-12/111-1921

    Camille Raguet Marché de gré à gré Entre les soussignés Monsieur Prédhomme Georges Albert, maire de la ville d'Anor, arrondissement d'Avesnes, département du Nord, agissant au nom ...

    Lire la suite
    Marché de gré à gré 18/06/1921

    Camille Raguet Marché de gré à gré

    Entre les soussignés Monsieur Prédhomme Georges Albert, maire de la ville d'Anor, arrondissement d'Avesnes, département du Nord, agissant au nom de la dite ville, d'une part

    Et Monsieur Raguet Camille, marbrier, entrepreneur, demeurant à Calais, d'autre part a été convenu ce qui suit :

    • Article 1 - Monsieur Raguet Camille agit au compte et au nom de la ville d'Anor
    • Article 2 - Monsieur Prédhomme Georges Albert, passe commande ferme à M. Raguet Camille, précité, qui accepte d'un monument à ériger aux Soldats d'Anor "Morts pour la France", pendant la guerre 1914-1918, et ce suivant plan n°2070, soumis par M. Raguet, à la commission municipale du monument pour le prix net et forfaitaire de 20000 francs M. Raguet s'engage à exécuter les travaux, aux clauses et conditions suivantes : Les travaux comprenant : la fouille et la maçonnerie de fondation, la fourniture et la pose du monument, l'inscription, en lettres gravées et dorées, des noms et un prénom des soldats d'Anor, morts pendant la guerre ; la gravure d'une dédicace à rédiger par la ville d'Anor. Les chiffres formant 1914-1918, seront en relief de cinq millimètres
    • Article 3. Monsieur Raguet s'engage à terminer les travaux pour le 4 juillet prochain au plus tard.
    • Article 4. Les frais de timbre, d'enregistrement et d'expédition auxquels ce marché donne lieu seront à la charge de l'entrepreneur
    • Article 5. Le présent traité ne sera définitif et ne pourra recevoir son exécution, qu'après avoir été approuvé par Monsieur le Préfet du Nord.
  • Délibérations Conseil municipal 21/06/1921
    Source : AdN 2O-12/111-1921

    Monsieur le Maire, donne connaissance d'une lettre, adresser le 5 avril dernier, par M. le Préfet du Nord, demandant qu'un dossier soit établi, sur les voies et moyens nécessaires à ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 21/06/1921

    Monsieur le Maire, donne connaissance d'une lettre, adresser le 5 avril dernier, par M. le Préfet du Nord, demandant qu'un dossier soit établi, sur les voies et moyens nécessaires à l'érection d'un Monument aux Enfants d'Anor Morts pour la France.

    Le dossier à établir est le suivant :

    • a) La délibération du Conseil municipal, adoptant le projet du monument à ériger
    • b) Le croquis du monument, avec l'indication de son emplacement,
    • c) Le devis estimatif des voies et moyens (Crédit inscrit au budget au busget, souscription publique, subvention de l'État) M. le Maire expose qu'il y a lieu de prendre une délibération d'urgence sollicitant une comme complémentaire de 6000 francs justifiée comme suit :
      - Estimation de l'érection du Monument et frais divers 21000 francs
      - Produit de la souscription publique 12400 francs
      - Subvention de l'État 2600 francs
      - Somme complémentaire sollicitée, subvention de la commune 6000 francs
      Total 21000 francs

    Le Conseil après examen de la situation approuve l'exposé ci-dessus et invite le Maire à solliciter de l'État le crédit nécessaire
    Décide d'adresser une délibération dans ce sens à M. le Préfet du Nord, avec pièces justificatives à l'appui et vote un crédit de 6000 francs qui sera imputable sur les ressources disponibles du budget primitif 1921

    Adopté à l'unanimité

  • Courriers divers 09/08/1921
    Source : AdN 2O-12/111-1921

    Camille Raguet au Maire Veuillez trouver ci-joint le marché de gré à gré en 2 exemplaires ainsi qu'un croquis du monument. Le croquis est ...

    Lire la suite
    Courriers divers 09/08/1921

    Camille Raguet au Maire

    Veuillez trouver ci-joint le marché de gré à gré en 2 exemplaires ainsi qu'un croquis du monument.

    Le croquis est fait à l'échelle de 1/10e comme vous voudrez bien le remarquer l'ai élargi de 5 centimètres les 4 pierres formant le corps du monument.
    J'ai également ajouté 5 marches et 2 limons sur le devant du monument et ce parce que je suppose que la face principale du monument va se trouver du côté de la place face au kiosque. Cet escalier est nécessaire au cachet du monument en raison de la pente du sol que j'indique d'ailleurs sur mon dessin à la vue de côté.
    Il devient inutile su vous mettez la face du monument face à la rue Voudriez-vous me fixer à ce sujet aussitôt que possible et un retour approuvé d"un des dessins ci-joint
    À seule fin de me permettre de faire faire la fouille et la maçonnerie de fondation quelques temps avant de commencer à poser le monument vous m'obligeriez beaucoup en voulant bien activer le déplacement de la pompe.

  • Courriers divers 11/08/1921
    Source : AdN 2O-12/111-1921

    Le Préfet du Nord à Monsieur le Ministre de l'Intérieur Par délibération du 21 juin 1921, le conseil municipal d'Anor a décidé l'érection, sur place publique de ...

    Lire la suite
    Courriers divers 11/08/1921

    Le Préfet du Nord à Monsieur le Ministre de l'Intérieur

    Par délibération du 21 juin 1921, le conseil municipal d'Anor a décidé l'érection, sur place publique de la commune, d'un monument commémoratif en l'honneur des soldats morts pour la Patrie.

    L'exécution du monument entraînera une dépense de 21000 francs couverte en totalité :

    1. par la souscription publique ouverte dans la commune qui a produit 12400 francs
    2. par le crédit de 6000 francs voté par le conseil municipal
    3. par une subvention de 2600 que cette assemblée se propose de solliciter de l'État ...

    La Commission instituée pour l'examen au point de vue esthétique des projets votés par les municipalités, a émis un avis favorable à l'approbation du projet présenté par la commune d'Anor

  • Courriers divers 13/10/1921
    Source : AdN 2O-12/111-1921

    Le Préfet du Nord au sous-préfet d'Avesnes J'ai l'honneur de vous transmettre une ampliation d'un décret du 7 octobre 1921 approuvant les délibérations des conseils municipaux d'Anor, ...

    Lire la suite
    Courriers divers 13/10/1921

    Le Préfet du Nord au sous-préfet d'Avesnes

    J'ai l'honneur de vous transmettre une ampliation d'un décret du 7 octobre 1921 approuvant les délibérations des conseils municipaux d'Anor, Assevent, Avesnelles, Aymeries, Eppe-Sauvage, Hautmont, Houdain, Mecquignies, Obrechies, Sains-du-Nord, et Trélon décidant l'érection de monuments ou l'apposition de plaques commémoratives en l'honneur des Morts de la Grande Guerre.

    Vous trouverez ci-joints, revêtus de mon visa approbatif, les marchés intervenus pour l'exécution de monuments dans les communes d'Anor, Aymeries, Hautmont, Mecquignies.

    Je vous prie d'inviter les municipalités des autres communes à me soumettre les traités à passer avec les entrepreneurs chargés des travaux.

    Vous voudrez bien m'accuser réception de ces documents

  • Décret Approbation Préfecture 21/10/1921
    Source : AdN 2O-12/111-1921

    Notification d'un décret J'ai l'honneur d'accuser réception à Monsieur le Préfet de l'ampliation d'un décret en date du 14 octobre 1921, approuvant les délibérations par lesquelles les ...

    Lire la suite
    Décret Approbation Préfecture 21/10/1921

    Notification d'un décret

    J'ai l'honneur d'accuser réception à Monsieur le Préfet de l'ampliation d'un décret en date du 14 octobre 1921, approuvant les délibérations par lesquelles les conseils municipaux de Anor, Assevent, Avesnelles, Aymeries, Eppe-Sauvage, Hautmont, Houdain, Mecquignies, Obrechies, Sains du Nord et Trélon, ont décidé l'érection d'un monument à la mémoire des enfants de leurs communes morts pour la France

  • Délibérations Conseil municipal 26/11/1921
    Source : AdN 2O-12/111-1921

    Monsieur le Maire fait part au Conseil que le règlement des comptes, en recettes et en dépenses pour le Monument érigé à la Mémoire des Enfants d'Anor, morts pour la ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 26/11/1921

    Monsieur le Maire fait part au Conseil que le règlement des comptes, en recettes et en dépenses pour le Monument érigé à la Mémoire des Enfants d'Anor, morts pour la France doit être solutionné, dans le plus bref délai possible.

    La Commission des finances, dans sa réunion du 22 novembre courant a examiné en détail, la situation, tant en recettes qu'en dépenses.
    Il ressort de ses conclusions, que les souscriptions à domicile, dons divers prouvés par les pièces justificatives y compris la prévision d'une subvention accordée par l'État, s'élèvent à la somme de 17500 francs environ.
    Les dépenses pour l'érection du monument et les inscriptions s'élèvent au chiffre net de 21000 francs, d'où un déficit de 3500 francs qu'il y a nécessité de couvrir
    Le conseil municipal, après explications fournies, à l'unanimité, vote une subvention de pareille somme et décide qu'elle sera prise sur les fonds disponibles de l'exercice courant