France (Loire-Atlantique) Saint-Aubin-des-Châteaux (44110)

Conflits commémorés
  • 1914-18
  • 1939-45
  • Indochine (46-54)
  • AFN-Algérie (54-62)
  • Autres
  • Monument communal
informations déposées par Yziquel Jacques dernière mise à jour le 12/12/2020

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Pilier commémoratif
      • Piédestal
  • Autres éléments
    • Plaques/Pied monument
  • Décorations militaires
    • Croix de Guerre
  • Statuaires féminines
    • Femme - Représentation symbolique
      • Jeanne d'Arc
  • Statuaires de série
    • Médaillons de série
      • Médaillon Poilu barbu de profil (J. Pollacci, Ed. Guichard)
  • Ornementation végétale
    • Palme(s)
  • Ornementation civile
    • Drapeau(x)
      • Drapeaux entrecroisés
Ce monument se compose d'un socle de 52 pièces de granit taillé, mesurant à sa base 2,50mètres au carré sur une hauteur de 3 mètres. Le granit a été acheté d'occasion aux Marbreries Générales Gourdon de Paris (granit identique à celui acheté par la ville de Châteaubriant) et posé par Victor Baur, marbrier à Châteaubriant qui a fourni le marbre et gravé les 1 625 lettres du monument.
A l'origine, ce monument, érigé en 1924, était entouré d'une chaîne à entretoise, d'un poids de 145kg, achetée d'occasion, aux Etablissements E et A Blanchard Fils, 1, rue des Ecollets à Nantes, pour la somme de 116,50F. En outre, 8 têtes d'obus d'un poids de 35kg, fournies par la Fonderie de Fer et de Cuivre A. Franco de Châteaubriant, au prix de 61,25F, entouraient le monument. 4 obus ont été transportés en chemin de fer depuis Rennes. Les dés de granit sur lesquels étaient posés les obus ont été réalisés par l'Entreprise de pierres de tailles François Bouvet, de Nozay, au prix de 336F. 
Le socle est surmonté d'une statue de Jeanne d'Arc en prière avant le combat, en fonte bronzage métallique et d'une hauteur de 1,70m pour un poids de 193kg. Cette statue a été achetée à l'Union Internationale Artistique à Vaucouleurs (Meuse) au prix de 3 130F.
(Source Mairie de Saint-Aubin-des-Châteaux)
Le monument comprend une plaque commémorative pour les soldats morts avant 1914-1918, 3 plaques pour les morts pendant la guerre 1914-1918, une plaque pour les morts pendant la guerre 1939-1945, une plaque, compenant 3 noms, pour des morts pendant les guerres 1914-1918 , 1939-1945 et guerre d'Algérie.

Matériaux

  • granite pour le socle et marbre pour les plaques
  • glacis en ciment  à la base du monument
  • statue de Jeanne d'Arc en fonte
  • bronze pour les plaques commémoratives 1939-1945

Economie

Prix

14 038,05 francs (source mairie)

Commentaires (économie)
  • Travaux, a priori financés par la commune.
  • S'agissant du socle, le devis établi par M Baur, marbrier à Châteaubriant, s'élève à 6 511,50F et comprend l'achat, d'occasion,  auprès des Marberies Gourdon de granit pour 5 460,40F et les travaux de pose pour 1 051,10F. A cette somme viennent s'ajouter la fourniture  de marbre et la gravure de 1 625 lettres pour 1 657F.
  • L'acquisition des têtes d'obus, 490F,  et leur pose, 336F, représente une dépense de 826F.
  • La chaîne a été achetée pour 116,50F.
  • La statue de Jeanne d'Arc a coûté 3 130F.

Commentaires

L'aménagement de la place Jeanne d'Arc en 1996 a nécessité l'enlèvement des obus et de la chaîne, valant "des remarques, parfois acerbes, de la part de certaines personnes". (bulletin municipal janvier 1997)
Bien que le traité de gré à gré avec le marbrier ait été accepté le 11 décembre 1921, les travaux n'ont été achevés qu'au printemps 1924.
Le récit de l'inauguration du monument le 24 mars 1924 a donné lieu à deux versions très différentes selon les journaux qui la rapportent: L'Express du Dimanche fait état d'une foule enthousiaste alors que le Courrier de Châteaubriant et de la Région évoque "une déplorable parodie".

Inscriptions présentes sur le monument

2 inscriptions :
sur la face antérieure 
St-AUBIN-DES-CHATEAUX
À SES
HÉROIQUES ENFANTS
MORTS POUR LA FRANCE
1914-1918

Au pied de la statue de Jeanne d'Arc 
PRO PATRIA

Les morts

Dans le documents joints après les photos des noms des morts gravés sur le monument, vous trouverez en fichier PDF :
Liste des morts pour la France, toutes guerres confondues, établie en 1981 par la Mairie.
Cette liste comporte quelques  noms qui ne sont pas gravés sur le monument aux Morts.
1914
ADRON JULIENSOLDAT
BARBOTIN PIERREd°
BERTHELOT FERNANDd°
BESNIER FRANCISd°
BIGOT CONSTANTd°
BOUDET PIERREd°
BOULET EUGENEd°
BRUNET FERDINANDd°
BRUNET JEAN-BAPTISTEd°
BRUNET JEAN-MARIEd°
CHOUIN JEANN-MARIEd°
GADESAUD ALFREDd°
GENET FRANCOISd°
GLAIN LOUISd°
GUERIN EMILEd°
GUYON JEANSERGENT
JUGUIN FRANCOISSOLDAT
JUGUIN THEOPHILEd°
PINARD PIERRESERGENT
PRIMAUD EMILESOLDAT
RACAPE JEANd°
SONGEUX SIMILIENd°
1915
BONNIER LEONSOLDAT
BOUSSICAUD JEAN-MARIEd°
CHALLON JULESd°
CLEMENT AUGUSTEd°
DELAUNAY LOUISd°
DEME VICTORd°
DENIEL JEANd°
FAVEL PIERREd°
GAUTRON FRANCOISd°
GENET LOUISd°
GIRAULT JEANd°
HOUSSAIS LOUISd°
LANGLAIS LOUISd°
MORICE JEAN-MARIEd°
NAVINEL MARCELd°
PORTAIS PIERREd°
POULAIN JULIENd°
POULAIN THEOPHILEd°
ROINE FRANCOISd°
SILORET JOSEPH CAPORAL
SIMON ARMANDSOLDAT
SONGEUX ALFREDd°
TRILLARD JEAN-MARIEd°
TRILLARD LOUISd°
TRILLARD LOUISd°
TRILLARD THEOPHILEd°
1916
BEAUTRAIS LOUISSERGENT
BIORET PIERRESOLDAT
BLANCHET ALBERTSERGENT
BOUSSICAULT AUGUSTESOLDAT
BOUVAIS PIERREd°
CADOREL FRANCOISd°
CHATELAIN CLEMENTd°
FAUCHEUX JEAN-MARIEd°
FAVEL FRANCISd°
GENET PIERREd°
GICQUEL AUBINd°
HOUSSAIS VICTORd°
JAMBU PIERREd°
JOUAN PIERREd°
LAURENT JEAN-MARIEd°
LETORT JEANd°
LEVEQUE ARMANDd°
MOTTAIS LOUIS JEANd°
PESLERBE JOSEPHd°
ROCHE LOUISd°
SEULET JEAN-MARIEd°
THOMAS EMILEd°
BEAUSSIER (DE) EMMANUEL M des LOGIS
CHATELAIN FRANCOISSOLDAT
CHAUVIN JEAN-MARIEd°
DUFOURD PIERREd°
GADESAUD ARISTIDEd°
HOUGUET FRANCOISd°
JULIENNE ALEXISd°
LEFEUVRE LOUISd°
LEGENDRE FERDINANDd°
LEGRAY FRANCOISd°
LERAY ARMANDd°
LEVEQUE EMMANUELd°
MASSON EMILEd°
MORIN JULIENd°
PASSARD JOSEPHCAPORAL
POINCON XAVIERSOLDAT
PORTAIS LOUISCAPORAL
RACAPE PIERRESOLDAT
RIALLAND JEANd°
VENTROUX ALEXANDREd°
1918
BIORET EMILESOLDAT
CHAUVIN JOSEPHd°
CHRETIEN FRANCISd°
DAVID FRANCOISd°
DAVY JULESd°
DENIARD ALPHONSEd°
DOITEAU ALPHONSEd°
ELIN SIMEONd°
FAVEL THEOPHILEd°
GUERIN ALPHONSEd°
LAURENT FRANCOISd°
LETORT JOSEPHd°
ROINE FRANCOISd°
TRILLARD PIERREd°
JULIENNE FRANCOISd°
LERAT JEAN-MARIE d°
1920
CHATELAIN AUGUSTE SOLDAT
TRILLARD LOUIS SERGENT1940
BOSSARD PIERRESOLDAT1940
CHAUVIN FELIX""
TAILLANDIER RAYMOND""
TRILLARD RAYMOND"1941
FERRIERE RAOUL""
DEME ALFRED"1942
HELIN JEAN"
DURAND GEORGESFFI1944
LANGOUET ALFREDSTO1945
MELOIS HENRISOLDAT1946
HOUGRON JOSEPHSOLDAT1962
GOUSSET Philippe Mayence 1794
BONTANIEU 1er Bataillon de la Loire Inférieure Lauterbourg 1794
BONNIER François 2ème id Strasbourg 1794
HAMON René id 1794
CHAPELET Yves 54ème Demi-Brigade Colmar 1794
BESNIER Nicolas 92ème Demi-Brigade Beinheim 1795
MALLIÉ Jean engagé volontaire 1er bataillon de Loire-Inférieure mort à l'Hôpital de Landau le 22 mars 1795
LEGRELLE Julien 54ème Demi-Bigade Wissembourg 1795
MAILLÉ René 8ème bataillon de l'Ain Spire 1795
ROUAN Julien 86ème Demi-Brigade Milan 1801
FERRÉ Jean Marie 7ème bataillon de chasseurs à pied Constantinople 1855
GAUDHUBERT René Matelot Saïgon 1861
CADOREL Jean 23ème Régiment de Marche Paris 1870
LEFEUVRE Pierre Marie 4ème Zouaves Reuily 1870
GAUTRON Joseph 123ème de Ligne Paris 1871
DELALANDE Julien Garde Mobile Falaise 1871
LANGLAIS Pierre Marie 123ème de Ligne Paris 1871
BIORET Louis 76ème de Ligne Angers 1871
HAMON Jean 59ème de Ligne Toulouse 1871
LANGOUEC Joseph 35ème d'Artillerie Gabès (Tunisie) 1881
LELIÈVRE François 2ème Régiment d'Infanterie de Marine Nam-Dinh (Tonkin) 1884
LATRIE Julien 1er Régiment d'Infanterie de Marine Que-Nhane (Tonkin)1886

Historique du monument

  • 1921
  • Courriers divers 09/11/1921
    Source : archives départementales

    Courrier du 9 novembre 1921 adressé par Monsieur Gourdon, Directeur des marbreries Générales Gourdon de Paris à Monsieur Baur, marbrier à Châteaubriant :   Monsieur, Conformément à votre ...

    Lire la suite
    Courriers divers 09/11/1921
    Courrier du 9 novembre 1921 adressé par Monsieur Gourdon, Directeur des marbreries Générales Gourdon de Paris à Monsieur Baur, marbrier à Châteaubriant :
     
    Monsieur,
    Conformément à votre télégramme et à  votre lettre du 7 courant, je vous confirme accord pour vous vendre le granit que j’avais fourni pour la Ville de Châteaubriant pour le monument commémoratif pour le prix à forfait de cinq mille quatre cent francs net, à prendre tels qu’ils sont et où ils sont et, vu que ce sont des marchandises  d’occasion, payables 5 400F au comptant avant enlèvement sans escompte et à condition que j’ai  une solution dans la huitaine au plus tard car je vais amener l’autre monument de Châteaubriant et à défaut de solution je disposerai autrement de ces granits.
    Suivant votre demande, je vous envoie le dessin du monument que je dois fournir pour Châteaubriant et me tiens à votre disposition pour vous fournir en dehors des granits ci-dessus les panneaux marbre blanc sculptés, Croix de guerre et écussons etc…
    Veuillez agréer….
  • Devis 19/11/1921
    Source : archives départementales

    devis de fournitures et travaux pour l'érection du monument aux Morts

     

  • Marché de gré à gré 20/11/1921
    Source : registre des délibérations

    délibération du 20 novembre 1921 demandant l'autorisation de traiter de gré à gré

  • Marché de gré à gré 11/12/1921
    Source : registre des délibérations

    délibération du 11 décembre 1921 autorisant la signature du marché de gré à gré pour un montant de 6 511,50F

  • 1924
  • Financement 27/01/1924
    Source : registre des délibérations

    délibération du 27 janvier 1924 demandant l'ouverture de crédits et fixant la date de l'inauguration au 30 mars 1924

  • Inauguration - Presse 30/03/1924
    Source : Le Courrier de Châteaubriant et de la région

    Inauguration du monument Jeanne d'Arc le 24 mars 1924 rapportée par Le Courrier de Châteaubriant et de la Région L’inauguration du Monument Jeanne d’Arc. ...

    Lire la suite
    Inauguration - Presse 30/03/1924

    Inauguration du monument Jeanne d'Arc le 24 mars 1924 rapportée par Le Courrier de Châteaubriant et de la Région

    L’inauguration du Monument Jeanne d’Arc.

     

    Dimanche dernier a eu lieu à Saint-Aubin-des-Châteaux, l’inauguration d’un monument à sainte Jeanne d’Arc. Contrairement à la volonté formelle exprimée par les Anciens Combattants et presque toute la population, la municipalité, ou plus exactement, M. le Maire, ou plus exactement encore, Mme la Mairesse,  en étroit accord avec M. le curé, a voulu faire du monument à la mémoire des enfants de la commune Morts pour la France, une banale statue de Jeanne d’Arc.

    Aussi, les Anciens Combattants et presque toute la population se sont-ils abstenus d’assister à la cérémonie. Devant moins de deux cents personnes, les habituels discours ont été prononcés. Les orateurs eux-mêmes d’ailleurs, et particulièrement M. Ginoux-Defermon, semblaient gênés par leur tête à tête avec la Pucelle. Et celle-ci, métamorphosée en « Poilu », semblait regarder de travers les « officiels » qui avaient vraiment l’air de se payer sa tête

    Les auteurs de cette déplorable parodie n’ont pas lieu d’être fiers.

     

    Le Courrier de Châteaubriant et de la Région 30 mars 1924

     

  • Inauguration 30/03/1924
  • Inauguration - Presse 06/04/1924
    Source : L'Express du dimanche

    L'Express du dimanche du 6 avril 1924, rapportant l'inauguration du monument aux Morts faite le 30 mars 1924. Dimanche dernier, le bourg de Saint-Aubin, si pittoresque au-dessus ...

    Lire la suite
    Inauguration - Presse 06/04/1924

    L'Express du dimanche du 6 avril 1924, rapportant l'inauguration du monument aux Morts faite le 30 mars 1924.

    Dimanche dernier, le bourg de Saint-Aubin, si pittoresque au-dessus de sa calme rivière, était en fête. Des multitudes de petits drapeaux éclairaient la façade des vieilles maisons serrées autour de leur clocher, et dans l'église toute remise à neuf, une décoration du meilleur goût encadrait l'autel.
    A 10h, pour la grand messe, il n'y avait plus une place vide. M. le chanoine Lemoine, vicaire général, après avoir félicité M. le curé et ses paroissiens de leur zèle pour la maison de Dieu, fit resplendir dans un beau sermon la grandeur de saint Michel, dont il devait bénir une statue neuve à l'issue de la messe: il montra comment l'archange a toujours aimé notre pays et comment la France a, dans le cours des âges, répondu à cet amour. Mais la principale partie de la fête était réservée à l'après-midi.
    A 2 heures, derrière le gracieux défilé des enfants qui portaient des branches de laurier, les autorités entraient dans l'église. Citons, parmi les personnalités présentes, MM. Ginoux-Defermon et de la Ferronnays, députés ; un capitaine représentant le général du 11ème corps ; M. de Bellevue, conseiller général ; M. Dauffy, conseiller d'arrondissement, et, parmi les membres du clergé, MM. le chanoine Clavier, curé de Châteaubriant, Couronné, curé de la Rouxière, ancien vicaire de Saint-Aubin. Après une cantate aux morts, chantée par les jeunes gens de la paroisse et par la voix vibrante de M. Painaoux (appartenant à la maîtrise de Châteaubriant), M. le vicaire génral Lemoine monta en chaire. Il fit un émouvant parallèle entre les poilus et sainte Jeanne d'Arc ; paysane comme le grand nombre d'entre eux, intrépide comme eux tous, elle a comme eux sauvé la France par sa mort, laissant aux vivants le soin d'achever son oeuvre de salut. C'est en effet la statue de Jeanne que Saint-Aubin a choisie pour symboliser le courage de ses héros. Elle se dresse, épée à la main, alerte guerrière de bronze sur un haut socle de granit bleu : magnifique monument à la fois chrétien et français. Quel beau spectacle, tout ce peuple rassemblé devant l'héroïne, après le salut su Saint-Sacrement, pour écouter les voix qui glorifient les 105 morts, appelés au milieu du silence comme s'ils allaient répondre à chacun de leurs noms : voix de M. Richard, maire de Saint-Aubin, remerciant les autorités et toute la population ; voix de M. Billaud, président des Combattants de Châteaubriant ; voix de M. de Bellevue, conseiller général ; voix, enfin, de M. Ginoux-Defermon, député, redisant les vertus et les exemples des chers disparus. Et maintenant que ces voix ont parlé, une autre voix continuera de se faire entendre à tous les habitants de Saint-Aubin : la voix même du monument qui incarne si bien, à l'entrée de leur pittoresque bourg, le vrai et loyal amour de la France.