France (Hautes-Pyrénées) Gaillagos (65400)

Conflits commémorés
  • 1914-18
  • Monument communal
informations déposées par Yziquel Jacques et mises à jour par René Vidal dernière mise à jour le 02/09/2018

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Rocher
      • Rocher [avec plaque commémorative]
    • Plaque commémorative
Plaque commémorative rappelant la guerre 1914-1918, la guerre 1939-1945 anisi que la guerre d'Algérie et posée sur un support en granit reposant sur un emmarchement.

Matériaux

granit et marbre

Economie

Prix

1 450 €

Commentaires

Jusqu'en 2012, seule une plaque posée dans l'église commémorait la guerre 1914-1918.

Inscriptions présentes sur le monument

MONUMENT DU SOUVENIR

AUX ENFANTS DE GAILLAGOS
MORTS POUR LA FRANCE
GUERRE 1914-1918

A LA MÉMOIRE DES COMBATTANTS 1939-1945
AU 19 MARS 1962 CESSEZ LE FEU EN ALGÉRIE

Les morts

À la pose du monument, sept noms ont été gravés sur le monument aux morts alors que la plaque commémorative posée dans l’église en comprend 8, dont deux Sobraillet Pierre, tous deux nés à Gaillagos. L'un d'eux dit La boule, né le 9/11/1895  est mort (porté disparu) en Turquie le 21/06/1915. L'autre, né le 7/4/1891, est mort en captivité en Allemagne le 17/11/1917.
Sur le monument communal, un deuxième nom Sobraillet Pierre a été gravé par la suite.
SOBRAILLET Pierre
PELHUET Jean-Louis
SOBRAILLET Pierre
CAZAJOUS François
CAZAJOUS Pierre
LAGAYE Jean-Marie
THOMAS Michel
LACAZE Paul

Historique du monument

  • 2012
  • Délibérations Conseil municipal 18/05/2012
    Source : délibération

    Délibération du 18 mai 2012 décidant l'érection d'un monument aux morts pour un montrant de 1 450€ et confiant la réalisation du projet à M. Abdallah.

  • Inauguration - Presse 11/11/2012
    Source : La Dépêche du Midi

    Inauguration du monument aux morts « La commune de Gaillagos a inauguré le monument dont elle vient de se doter. Une pierre, une plaque, un monuments aux  morts ...

    Lire la suite
    Inauguration - Presse 11/11/2012

    Inauguration du monument aux morts

    « La commune de Gaillagos a inauguré le monument dont elle vient de se doter. Une pierre, une plaque, un monuments aux  morts modeste, à l’image de la commune, comme l’a si justement souligné Isidore Miqueu, maire du village, lors de son discours. De nombreuses personnalités politiques du Val d’Azun, les autorités militaires, anciens combattants et habitants du village étaient venus nombreux assister à cette inauguration et saluer la mémoire de ces enfants du village tombés sur les champs de bataille.

    Leurs noms ont été énumérés par les enfants du village pour leur rendre hommage. Après le traditionnel dépôt de gerbes, la chorale Ets d’Azu et les chœurs d’Azun ont entonné La Marseillaise. Le président départemental du comité Fnaca présent pour l’occasion a lui aussi pris la parole pour saluer l’initiative du village.

    Enfin, Marc Léo, président de la communauté des communes et conseiller général, a évoqué, lors de son discours, un village de l’Hexagone qui n’est toujours pas doté d’un monument aux morts car aucun de ses habitants n’est « tombé pour la France » lors des différents conflits. Mais il reste, à ce jour, près de 4 000 communes sans plaque commémorative. A l’issue de cette cérémonie riche en émotion, Isidore Miqueu a convié les personnes présentes à partager le verre de l’amitié dans la salle des fêtes. »

    Article signé N.N. paru dans La Dépêche du Midi du 22/11/2012

     

Soumettre de nouvelles informations

Localisation

Place
sur le muret de la place à proximité de la mairie et de l'église.