France (Allier) Lapalisse (03120)

Conflits commémorés
  • 1914-18
  • Monument communal
informations déposées par Choubard Alain et mises à jour par dernière mise à jour le 11/09/2017

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Pilier commémoratif
      • Colonne
  • Représentations - Soldats
    • Diverses Représentations de Poilus
      • Poilu écrasant un aigle
  • Autres éléments
    • Entourages
      • Entourage Bornes/Chaînes ou barres

Matériaux

(de la sculpture) : bronze

Economie

Prix

41 000 francs

Inscriptions présentes sur le monument

À
LA
GLOIRE
DE
NOS
POILUS
MORTS
POUR
LA
FRANCE
1914-1918

Les morts

Pas de noms

Sources / Bibliographies / Sites Internet

http://www.memorialgenweb.org/memorial3/html/fr/resultcommune.php?insee=03138&dpt=03&idsource=100171&table=00

http://www.monumentsauxmorts.fr/crbst_1004.html

CHALINE Nadine, Gardiens de la mémoire : les monuments aux morts de la Grande Guerre dans l'Allier, Yzeure, Amis du patrimoine religieux en Bourbonnais, 2008, 327 p., p. 226

Historique du monument

  • Polémique

    Lorsque le maire apprend que Meroni et Radice, fondeurs à Vanves dans la banlieue parisienne, refusent de livrer la statue avant d'être payés, et que Petit, qui devait le faire, ...

    Lire la suite
    Polémique

    Lorsque le maire apprend que Meroni et Radice, fondeurs à Vanves dans la banlieue parisienne, refusent de livrer la statue avant d'être payés, et que Petit, qui devait le faire, les renvoie vers la mairie, sa colère est à son comble.

    Désormais, à Lapalisse, on ne veut plus donner un sou à Petit et on traite directement avecles fondeurs.

  • 1920
  • Devis 01/12/1920

    Pour répondre à la demande du maire, M. Coche, deux architectes de Vichy, Percilly et Brière, présentent le 1er décembre 1920, un devis s'élevant à 41 200 francs et comprenant ...

    Lire la suite
    Devis 01/12/1920

    Pour répondre à la demande du maire, M. Coche, deux architectes de Vichy, Percilly et Brière, présentent le 1er décembre 1920, un devis s'élevant à 41 200 francs et comprenant :

    • un piédestal en granit de Droiturier (15 000 francs avec gravure et dorure) fourni par Frobert, propriétaire des Carrières de granit du Roc Guérin
    • une grille de fer forgé (4 000 francs)
    • une statue en bronze du sculpteur Petit (18 500 francs)
    • les travaux en sous-sol pour fixer le piédestal
    • leurs honoraires

    Pour la statue, Percilly conseille au maire de faire appel au Roannais Gaston Petit, qui possède un atelier à Paris, près des Invalides, et fournit une maquette donnant toute satisfaction : un fier Poilu écrase d'un pied assuré l'aigle germanique aux ailes pantelantes.

    ....

  • 1921
  • Polémique 25/01/1921

    Entre le suclpteur et les responsables de Lapalisse D'abord Petit a eu l'idée de faire commencer, "pour gagner du temps", le travail par l'un de ses amis, ...

    Lire la suite
    Polémique 25/01/1921

    Entre le suclpteur et les responsables de Lapalisse

    D'abord Petit a eu l'idée de faire commencer, "pour gagner du temps", le travail par l'un de ses amis, Laurent Collomb, et de mande à la mairie de Lapalisse d'expédier à ce dernier le haut de la maquette : "vous pourriez couper au niveau de l'aile la plus basse", précise-il dans sa lettre du 25 janvier 1921

    Que Collomb soit prix de Rome ne suffit pas à calmer la colère des édiles de la sous-préfecture, qui dénoncent "la désinvolture extraordinaire" de Petit, qui "passe son traité à l'un de ses amis, un bel inconnu, et nous invite à lui adresser la maquette diminuée, et à déposer dans une banque la somme que nous devons lui verser le 1er février prochain"
     

  • Polémique 18/07/1921

    La satisfaction affichée par le sculpteur ne fait qu'exaspérer un peu plus le maire, notamment lorsque Petit écrit : "Votre monument est d'un aspect superbe et fait l'adminration de tous ...

    Lire la suite
    Polémique 18/07/1921

    La satisfaction affichée par le sculpteur ne fait qu'exaspérer un peu plus le maire, notamment lorsque Petit écrit : "Votre monument est d'un aspect superbe et fait l'adminration de tous ceux qui le voient ; et je l'aurais déjà placé deux fois dans des villes du Nord, si je ne vous avais promis de vous le réserver à vous seuls... Mon travail ne sera pas rémunéré d'un centime et j'aurai travaillé pour la gloire..."
    Percilly doit faire montre de beaucoup de diplomatie pour apaiser tous les couroux

  • 1922
  • Inauguration 30/07/1922

    L'inauguration a lieu en grande pompe par une chaude journée d'été. Le maire de Lapalisse a invité le sénateur Albert Peyronnet, ministre du Travail, le député Gaston Vidal, sous-secrétaire ...

    Lire la suite
    Inauguration 30/07/1922

    L'inauguration a lieu en grande pompe par une chaude journée d'été.
    Le maire de Lapalisse a invité le sénateur Albert Peyronnet, ministre du Travail, le député Gaston Vidal, sous-secrétaire d'État à l'Enseignement technique, le préfet de l'Allier, le sous-préfet de Lapalisse, le sénateur Régnier et les députés Lamoureux et Péronnet

    La cérémonie a commencé à 10 h, puis est suivie par un vin d'honneur dans les salons de la mairie, avant un banquet de 250 couverts organisé au sein du nouvel hôpital.