France (Pas-de-Calais) Rang-du-Fliers (62180)

Conflits commémorés
  • 1870-71
  • 1914-18
  • 1939-45
  • Monument communal
dernière mise à jour le 13/02/2015

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Pilier commémoratif
      • Piédestal
  • Représentations - Soldats
    • Types de Poilus (de série)
      • Poilu - Sentinelle (Camus - Jacomet)
  • Représentations animalières
    • Aigle
      • Aigle écrasé

Poilu Sentinelle écrasant l'Aigle allemand, casque à pointe en arrière du poilu

Les morts

DECUINE Joseph
PERRÉ Ludger
ALTHOFF Louis
ANSELOT Camille Caporal
BECLIN Léon Sergent
BEURRIER Joseph
BIBLOQUE Achille Sous-Lieutenant
BOITEL Charles
BOULANGER Jules
BLONSEL Alfred
BROQUET Eugène
BROUSSIER Marius
CARON René Sous-Lieutenant
DELOZIERE Raymond
DUCORROY Georges
FAUQUEMBERGUE François
FOURNIER Charles
AMAND Marcel
DELPORTE Joseph
---
GALLET Alfred
GILLET Joseph Sergent
GODEFROY Gaston
GRISIER Ernest
HENRI Prosper
LENOIR Serge
LENOIR Vincent
LOISEL Fernand Sergent
MAILALRD Lucien
MAILLY Victor Sergent
MARSEILLE Arthur
MARSEILLE Georges Caporal
MARSEILLE Jules
MARSEILLE Marcel
OUDIN Naopléon
RICHARD Antoine Caporal
CHOCHOY Alexandre
---
OUBRON Jules
OUBRON Léon
PETIT Eugène Sergent
PETIT Joseph
QUENNEHEN Émile
REGNIER Désiré
REGNIER Georges
REVEILLON Élie Sergent
SYLVAIN Joseph
TRIPLET Jules
TRIPLET Paul
Morts pour la France
ROIDOT Max Capitaine
DELPIERRE Roger
MARSEILLE Marius
NOREL Léon
LEVELEUX André
BRICHET Raoul
PROVIN Robert
BLONDEL Joseph
FLASCUL Robert
BRICO Roger
CORNE René Sous-Lieutenant
VANDAMME Jacques Sous-Lieutenant
LOY Maurice
GATOUX Jean-CLaude
-
Victimes civiles
Mr Mme BERTAUX GAQUERE
BEART Carlos
Melle BOUBET Paulette
BRAYE Jean
M. Mme CHABERT LAURIOT
CHABERT Jean
Mme Paul GAPRY
GREGOIRE René
Mme HÉNIN-LIMOSINO
LAMART Lucien
LAURIOT Louis
Mme LAURIOT-HARLÉ
Mr Mme LECUYER LAURIOT
Mr Mme LOCQUENAUX-MARIETTE
Melle QUENNEHEN Pierre

Historique du monument

  • 1920
  • Inauguration 03/10/1920

    (Mémoires de pierre) 3 octobre 1920 Le jour de l'inauguration, le jeune Davril a lu un poème au pied du monument : Devant ce peuple ému, recueilli en prière, ...

    Lire la suite
    Inauguration 03/10/1920
    (Mémoires de pierre) 3 octobre 1920 Le jour de l'inauguration, le jeune Davril a lu un poème au pied du monument : Devant ce peuple ému, recueilli en prière, Je viens vous saluer, mes amis, ô grands morts, Vous dont les noms sacrés, gravés sur cette pierre, Me remplissent d'émoi et j'envie votre sort, Car vous êtes tombés en défendant la France, Elle a jeté sur vous un grand manteau de gloire, Vous aviez sacrifié toutes vos espérances ; Elle comptait sur vous, vous fîtes sa victoire, Respectueusement, je fléchis le genou, Car si je fus blessé pendant l'horrible guerre, Ce ne fût pas hélas ! l'arme au poing comme vous, Mais captif, loin du front, sur la terre étrangère ! Voilà pourquoi ici je m'incline un instant, Devant cette humble pierre où vos noms sont tracés, En belles lettres d'or, dignes du combattant, Homage du pays à votre sang versé, Vous immortalisant à jamais en ce monde, C'est là que nous viendrons, à toute heure où l'on prie, Puisque tous, vous n'avez même pas une tombe, Où s'élève une croix, où la terre fleurit Dormez, dormez en paix, mes chers compagnons d'armes, Nous veillons sur vos cendres, et sur cette frontière, Qui nous a fait couler tant de sang et de larmes, S'il le faut, nous irons, comme vous, l'âme fière, Vous, jeune gens de l'Amicale, mes amis, Souvenez-vous toujours de la grande leçon, De ces héros obscurs tombés à l'ennemi, Que sans cesse nos coeurs battent à l'unisson, Vénérons à jamais leur modeste tombeau, Honorons les, car ce sont les grands vainqueurs, Devant ce monument, inclinons le drapeau, Et que, pour les venger, le sang bouille en nos coeurs, Puis saluons aussi, humblement, leur famille, Et s'il faut les défendre, soyons prêts à mourir, Qu'à nos yeux attristés, notre devise brille, Et gardons fièrement leur pieux souvenir !