France (Meuse) Vigneulles-lès-Hattonchâtel (55210) Hattonchâtel

Conflits commémorés
  • 1914-18
  • AFN-Algérie (54-62)
  • Monument communal
informations déposées par Lacour Lucien et mises à jour par Choubard Alain, Malchair Luc dernière mise à jour le 13/01/2018

Description du monument

Caractéristiques

  • Représentations féminines
    • Femme - Représentation symbolique
      • Femme = Douleur

   « Le monument aux morts … représente une paysanne, les mains jointes, recueillie sur la tombe de son fils mort pour la France. » (Le Petit Parisien, 16/09/1923). Pour être plus précis la statue, qui s’élève sur une base rehaussée par un socle, est celle d’une paysanne d’autrefois, dans ses vêtements de travail de tous les jours, chaussée de sabots. La tête inclinée douloureusement, les mains réunies au niveau de la taille (mais non jointes), elle est représentée dans l’attitude du recueillement. Une croix de guerre est gravée à ses pieds sur la base.

   Son costume n’est pas davantage celui d’une paysanne lorraine que de femmes de nombreuses régions de France. Aussi bien le sculpteur, Ernest Nivet, s’illustra pour ses monuments aux morts d’inspiration pacifiste  dans le département de l’Indre et puisa son inspiration dans le monde rural de sa terre natale. La statue d’Hattonchâtel est d’ailleurs une réplique de celle que l’on voit à La Châtre, mais dans cette ville, au pied de la paysanne, gisent les dépouilles d’un soldat : une capote, une musette, un bidon et un casque.

   La maquette de la paysanne, à l’échelle 1/1 est dans les collections du musée Bertrand de Châteauroux où elle est entrée en 1926. 

Matériaux

La statue est en pierre calcaire (probablement des carrières de Lavoux dans la Vienne, comme toutes les statues de Nivet).

Economie

Commentaires (économie)

   Le coût du monument a été entièrement supporté par miss Bella Skinner, qui a financé la reconstruction du village d’Hattonchâtel après la Grande Guerre. Les archives de la famille du sculpteur n'ont gardé aucune trace comptable de cette commande.  

Commentaires

De fait l'actuelle commune de Vigneulles-lèsHattonchâtel possède plusieurs monuments aux morts.

Inscriptions présentes sur le monument

Sur la face principale du socle :
AUX
ENFANTS DE HATTONCHATEL
MORTS POUR LA FRANCE
PENDANT LA GRANDE GUERRE
1914 – 1918

Au dos du monument : sur la base de la statue
HONNEUR AUX FEMMES DE FRANCE
et en bas du socle à droite
DON DE
MISS BELLE SKINNER
MARRAINE DE HATTONCHATEL

Les morts

Une plaque rapportée donne le nom d’Ernest BOCK. 

CHEVELT Charles
CHEVELT Marcel
CHEVELT Pierre
COLLIGNON Amédée
CROIX Henri
GODARY Alexis
GODARY Georges
HERBIN Jules
LAMIREL Maurice
PIERRON Edmond
SCHERRINI Germain
SIRANTOINE Robert
 

Ernest BACK 1935-1959

Sources / Bibliographies / Sites Internet

Voir les ouvrages de référence cités dans la fiche du monument de La Châtre.

Le monument d’Hattonchâtel est aussi cité dans Daniel J . Scherman, The construction of memory in interwar France, Chicago, The University of Chicago Press, 1999, p. 212-3 (avec photo)

http://www.memorialgenweb.org/memorial3/html/fr/resultcommune.php?insee=55233&dpt=55&idsource=1460&table=bp01

CHOUBARD Alain, L’histoire des 500 plus beaux monuments aux morts de France, collection Les 500 plus beaux, Clermont-Ferrand, Editions Christine Bonneton, 2014, p. 138.

Historique du monument

  • - Nom de commune (ancien, hameau)
    Hattonchâtel
  • 1921
  • Projet(s) 07/05/1921
    Source : La Croix de l'Indre

    Sollicité par le comité qui s'est formé à La Châtre (Indre) pour élever un monument aux morts, le sculpteur Nivet élabore un projet de statue : « Une Berrichonne, en costume du ...

    Lire la suite
    Projet(s) 07/05/1921

    Sollicité par le comité qui s'est formé à La Châtre (Indre) pour élever un monument aux morts, le sculpteur Nivet élabore un projet de statue : « Une Berrichonne, en costume du pays, debout devant les dépouilles du soldat héroïquement tombé, portant, sur son visage admirablement expressif, la douleur causé par les ruines de la plus terrible guerre en même temps que la fierté et l’espérance que donne la Victoire ».

    Le sculpteur entame ensuite la réalisation de ce monument, qui connaîtra quelque retard. En juillet 1921 la mise au point de la statue est terminée. 

  • 1923
  • Autres 05/1923
    Source : Ensemble de la presse

    En mai 1923, Ernest Nivet présente au salon des Artistes français, une statue de "Paysanne" en plâtre, maquette de son monument à l'échelle définitive. Il obtient la médaille d'or, consécration ...

    Lire la suite
    Autres 05/1923

    En mai 1923, Ernest Nivet présente au salon des Artistes français, une statue de "Paysanne" en plâtre, maquette de son monument à l'échelle définitive. Il obtient la médaille d'or, consécration officielle de sa carrière. 

       On doit penser que c'est au plus tard à cette date que miss Skinner lui passe commande du monument d'Hattonchâtel. 

  • Inauguration 15/09/1923
    Source : Ensemble de la presse

    Le monument d’Hattonchâtel est inauguré en même temps qu’est célébrée la reconstruction, achevée pour l’essentiel, du village. La presse nationale (ainsi Le Figaro, le Journal des Débats, Le Petit Parisien, ...

    Lire la suite
    Inauguration 15/09/1923

    Le monument d’Hattonchâtel est inauguré en même temps qu’est célébrée la reconstruction, achevée pour l’essentiel, du village. La presse nationale (ainsi Le Figaro, le Journal des Débats, Le Petit Parisien, La Croix, L’Echo de Paris du 16 septembre 1923) rend compte de l’événement, parfois en première page, en raison de la venue du président du Conseil Raymond Poincaré. Un film est aussi tourné en cette occasion, où l’on voit l’inauguration du monument

     (visible sur : www.facebook.com/VigneullesLesHattonchatel/videos/10200258644017263).

    Le monument de La Châtre sera inauguré le 18 novembre de la même année (après sa réplique en quelque sorte). De tous les monuments de Nivet c'est le seul dont il existe deux exemplaires.  

Soumettre de nouvelles informations

Localisation

Place

Le monument aux morts de l'ancienne commune d'Hattonchâtel, réunie avec quelques autres en 1973 pour former celle de Vigneulles-lès-Hattonchâtel, est situé rue miss Skinner, au centre du bourg, devant les ruines de la "maison aux voûtes" (monument historique du XIIe siècle).