France (Nièvre) Dun-les-Places (58230)

Conflits commémorés
  • 1914-18
  • 1939-45
  • Monument communal
informations déposées par Laprevote Paul et mises à jour par Choubard Alain dernière mise à jour le 15/04/2020

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Pilier commémoratif
      • Piédestal
  • Représentations - Soldats
    • Diverses Représentations de Poilus
      • Poilu - Au Repos
  • Autres éléments
    • Entourages
      • Entourage Bornes/Chaînes ou barres
1 poilu arme au pied sur socle

Matériaux

statue poilu fonte de fer bronzée
socle pierre

Inscriptions présentes sur le monument

1914 - 1918

AUX ENFANTS
DE
DUN-LES-PLACES
MORTS
POUR LA FRANCE

1939 - 1945
 

Les morts

COPPIN Georges
LAURENT Robert
MARION Georges
LACOUR Jean
GUYARD Philibert
VOILLOT Jean
TARDY Robert
LABORDE Gustave
POILLOT Joseph
FEROT Auguste
MATHIEU Gustave
CAMUS Robert
PICOCHE Étienne
BOUCHE André
MALCHAUSSE Auguste
FEROT Claude
MATHIEU Antoine
LEPAGE Claude
CHEVREU Joseph
VENER Jean
CHATELAIN Armand
-----
NOËL Henri
DESCLOIS Paul
LIGET Georges
BERTIN Pierre
CORTET Philippe
NOËL Ernest
MILLOT Gaston
LORIOT Charles A.
LORIOT Albert
SACONNET ALbert
ROULIER Paul
BERNARD Georges
MATHIEU Jean
RABDEAU Lazare
CHOUREAU Léon
GILBERT Émile
BESLU Jean
BAUDRY Gabriel
MEUNIER Joseph
VERONNET Émile
DOUGNIEAU Émile
BERNARD Jean
BARAT René
CARON Marcel
LEGER Louis

Historique du monument

  • 1920
  • Délibérations Conseil municipal 06/06/1920
    Les élus confient à Camille Espérin, agent-voyer de Lormes, le soin d'établir plans et devis.
  • 1922
  • Marché de gré à gré 08/1922
    Signé avec Jacomet pour le Poilu = 3500 francs
    et
    Antoine Hégray, tailleur de pierre de la commune pour la réalisation du piédestal = 6000 francs
  • 1923
  • Inauguration 07/10/1923

    L'inauguration se déroule dans un village entièrement pavoisé. Une grande partie de la population, les enfants des écoles, les élus, mais aussi M. Vrin, sous-préfet de Clamecy, le député ...

    Lire la suite
    Inauguration 07/10/1923
    L'inauguration se déroule dans un village entièrement pavoisé.
    Une grande partie de la population, les enfants des écoles, les élus, mais aussi M. Vrin, sous-préfet de Clamecy, le député Renard et les conseillers généraux Gay et Grandioux assistent à la cérémonie et défient devant le fier poilu 
    Dans un silence impressionnant, l'instituteur du village fera l'appel des 67 morts pour la France avant que ne retentisse une vibrante Marsaillaise et que tout le monde se retrouve pour un vin d'honneur à la mairie