France (Nord) Étrœungt (59219)

Conflits commémorés
  • 1914-18
  • 1939-45
  • AFN-Algérie (54-62)
  • Monument communal
dernière mise à jour le 08/10/2019

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Pilier commémoratif
      • Colonne quadrangulaire
  • Représentations - Soldats
    • Médaillons
      • Médaillon Tête de Poilu
  • Ornementation végétale
    • Couronne
      • Couronne mortuaire et palme(s) entremélées
    • Palme(s)
  • Ornementation militaire - Armes
    • Équipement militaire
      • Casque
  • Décorations militaires
    • Croix de Guerre
Obélisque Sur la base une gerbe de blé, dans la partie intermédiaire un médaillon de bronze avec la tête d'un soldat de profil

Matériaux

obélisque en pierre d’environ 5 mètres de haut

Commentaires

A l’origine, les noms des victimes de 1914-1918 devaient être inscrits sur le monument de la guerre franco-prussienne de 1870-1871 dans le cimetière.
Finalement, il a été décidé de construire un monument séparé. Il s’agit d’un obélisque en pierre d’environ 5 mètres de haut placé au centre d’un large rond-point de gravillons.
Son accès se fait par un escalier comptant 5 marches. La partie inférieure de l’obélisque est assez originale car elle se prolonge par 4 murets en biais par rapport au monument. Posée juste devant cette base, une plaque de marbre commémore les 14 victimes de la seconde Guerre Mondiale et un soldat mort pendant la guerre d’Algérie, Robert Sénécail.
Sur la base une gerbe de blé, puis sur la partie intermédiaire de l’obélisque la dédicace sculptée à même la pierre Au dessus de l’inscription est placé un médaillon de bronze représentant la tête d’un soldat de profil.
Dans la partie supérieure du monument, divers symboles sont sculptés sur la pierre : une couronne d’olivier, deux sabres, une feuille de chêne et une croix de guerre.
Sur les 3 autres faces de l’obélisque sont gravés les noms des 61 victimes de 1914-1918, parmi lesquelles Albert Balasse dont la dépouille n’a été retrouvée qu’en 2005 lors de travaux d’aménagement de la RN2.

Les morts

Plaque Victimes de la Guerre 1939-1945

ALLAIRE René
APPLAINCOURT Jules
BALASSE Albert
BAUDOIN Alfred
BAUDOIN Arthur
BAUDRY Doléac
BERTEAUX Albert
BERTIN Albert
BLANCHARD Albert
BLANCHARD Alcide
BONTANT Armand
BONTANT Édouard
BOULANGER Georges
BRABANT Jean-Baptiste
CLOEZ Louis

COUROUBLE Adolphe
COUVEZ Henri
CREQUIT Gaston
CUVELLIER Albert
DANY Adolphe
DEBRESSY Justin
DEFACQ Georges
DÉJARDIN Arthur
DELGRANGE Henri
DERVILLÉE Gaston
ESCARMUR André
EVRARD Hermann
FLORENT Gaston
GODBILLE Gaston
HEUCLIN Auguste
HEUCLIN Eugène
HOSSELET Jules
JOLY Lucien
LECLERCQ Jules
LEGROS Léon
LENCLUD Achille
LOBET Edgard
LOBET Robert
LOUSSE René
MALARME Georges
MARCHAND Albert
MARÉCHAL Paul
MARTIN Fernand
MATHON Albert
NATIER Léon
NORMAND Octave
NORMAND Oscar
PILLOT Edmond
ROBERT Georges
ROGER Georges
SERVIEN Georges
SERVIEN Olivier
SOYEZ Octave
SPILMONT Augustin
TOURAILLE Eugène
VENET Albert
VINCENT Arthur
WIART Ovide

BAUDRY Marcel
BONNAIRE Lucien
BOUTILLIER André
DELESIERE René
DELPLANCHE Paul
HECQ Albert
HEDON Maurice
HURIEZ Louis
LABRE Edmond
LENET Eugène
PHILIPPE Eugène
PRISSETTE Jean
SOUMIER Philippe
WAUTIER Émile

SENECAIL Robert

Sources / Bibliographies / Sites Internet

Historique du monument

  • 1922
  • Inauguration 27/08/1922

    Il est inauguré le 27 août 1922. Au matin, un service solennel est célébré par l’abbé Davoine à l’église Saint-Martin avant que le cortège se dirige vers le monument accompagné ...

    Lire la suite
    Inauguration 27/08/1922
    Il est inauguré le 27 août 1922. Au matin, un service solennel est célébré par l’abbé Davoine à l’église Saint-Martin avant que le cortège se dirige vers le monument accompagné par la marche funèbre de Chopin. Différentes personnalités assistent à la bénédiction du monument, le député M. Pasqual, le sous-préfet, M. Leroy, M. Marchand, président des Anciens Combattants, M. Allaire, maire d’Etroeungt. L’après-midi, un défilé musical est organisé. Les enfants des écoles avec des bouquets, précédent un char de la France en paix, allégorie conçue par l’institutrice, Mme Laurent. Après les discours et l’appel aux morts, les écoliers chantent ensuite « L’hymne aux morts » de Victor Hugo puis déposent des gerbes au pied du monument. La journée se clôt en mairie où est offert un vin d’honneur.
  • Inauguration - Presse 30/08/1922
    Source : Écomusée Fourmies
    L'Observateur, 30 août 1922 - Coll. Écomusée de l'Avesnois