France (Doubs) Les Fourgs (25300)

Conflits commémorés
  • 1914-18
  • 1939-45
  • AFN-Algérie (54-62)
  • Monument communal
informations déposées par Montécot Francis dernière mise à jour le 28/07/2016

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Pilier commémoratif
      • Obélisque sur socle
  • Représentations - Soldats
    • Soldats blessés et mourants
      • Poilu mourant dans les bras de la Victoire
  • Ornementation végétale
    • Couronne
      • Couronne mortuaire et palme(s) entremélées
  • Décorations militaires
    • Croix de Guerre
      • Croix de Guerre au sommet

Pyramide tronquée surmontée de la croix de guerre.

Sur la face avant du monument, une statue allégorique de la France ailée recueille un soldat qui meurt dans ses bras.

Matériaux

Granit des Vosges et statues en marbre de Carrare.

Economie

Prix

37 900 Francs (1920) pour le monument initial + 3 000 Francs (1921) pour l’ajout de pierres de taill

Subvention commune

L’argent de l’édification provient de l’aliénation d’une partie de la rente que la commune possède s

Commentaires (économie)

Projet du 29 février 1920, Marbreries générales GOURDON, rue Poussin à Paris.

Suivi du projet, Monsieur PARROD, architecte à Pontarlier.

En 1921, travaux complémentaires assurés par l’Entreprise FRANCIOLI.

Les travaux de 2013 (déplacement, nettoyage du monument) ont été réalisés par l'entreprise Robert PATEU de Besançon.

Inscriptions présentes sur le monument

Sur le reposoir de la statue mention :
PRO PATRIA

Plaque de la face avant du monument :
À LA MÉMOIRE GLORIEUSE
DES ENFANTS
DES FOURGS
MORTS POUR LA PATRIE
AUX COURS
DES DEUX GUERRES

Les morts

Plaques

Plaque fendue posée sur le côté droit du monument :
« À la mémoire de Mr LONCHAMP Armand instituteur aux Fourgs de 1883 à 1918 ÉDUCATEUR DE TOUS CES BRAVES ».

Plaque ajoutée sur la face avant du monument portant la mention :
« En mémoire à Georges GIROD, déporté à Buchenwald le 16 janvier 1944, dirigé vers Neuengamme le 25 octobre 1944, où il a été porté disparu. Le Souvenir Français ».

(45 noms inscrits sur deux faces du monument)
MOLIERE Robert Gustave – 15 août 1914
RENAUD Henri Edmond – 21 août 1914
BULLE Joseph Léon – 22 août 1914
ROUSSELET Camille – 22 août 1914
TISSOT André Origène – 28 août 1914
GUYON Henri Ferréol – 9 septembre 1914
MUSY Joseph Félicien
GAUTHIER Émile – Disparu en 1914
GENRE-GRANDPIERRE Louis Auguste – 9 janvier 1915
GAUTHIER Émile Théophile – 1er mars 1915
GENRE-GRANDPIERRE Charles François – 15 avril 1915
ROUSSELET Maurice Jules – 22 mai 1915
CÔTE Armand François – 15 septembre 1915
CÔTE-COLISSON François Hilaire – 25 septembre 1915
CÔTE-COLISSON François Joseph – 25 septembre 1915
RENAUD François Alexis – 26 septembre 1915
RENAUD Mathieu Joseph Jean – 29 septembre 1915
GENRE-GRANDPIERRE Joseph Pierre – 27 octobre 1915
BULLE Charles Joseph – 6 mars 1916
HUMBERT Constant Émile 19 avril 1916
SAGET Victor Delphin – 9 juillet 1916
AYMONIER Joseph François 14 septembre 1916
FERRY Constant Charles – 1916
GENRE-GRANDPIERRE Lucien François – 26 octobre 1916
TISSOT Charles Auguste 28 janvier 1917
RENAUD Alexis Joseph – 14 février 1917
RENAUD Armand Jean Joseph 14 février 1917
GENRE-TOUOUET Hippolite – 23 mars 1917
TISSOT François – 30 mars 1917
TISSOT Justin François Auguste – 9 juillet 1917
BERRARD Marius – 17 juillet 1917
BULLE Armand Lucien Donat – 26 août 1917
ROUSSELET Armand – 5 janvier 1918
GUILLEMIN Gaston – 25 avril 1918
YMONIER Pierre Léon – 16 mai 1918
BOUTHIAUX Arthur – 5 août 1918
BULLE François Édouard – 29 août 1918
MOLIÉRE Joseph François – 15 septembre 1918
MOLIÉRE Marcel Louis – 19 octobre 1918
LANQUETIN Octave – Octobre 1918
RENAUD-PETIT Paul – 1er novembre 1918
CÔTE Jean Baptiste Émile – 19 novembre 1918
GAUTIER Maurice – 1918
GRESSET-BOURGEOIS François Jules 27 février 1919
STOCKLI Émile – 5 novembre 1918.
AYMONIER Raymond
Abbé BULLE Georges
CÔTE-COLISSON Maurice
GAILLARD Georges
GIROD Georges.
DORNIER Paul

Sources / Bibliographies / Sites Internet

Extraits des registres de délibération du conseil municipal et du bureau de Bienfaisance – archives communales (1919 – 1920).

BULLE, Pierre, « Sur le toit du département – Le village Les Fourgs » - Essai historique - 1988, Ouvrage publié à compte d'auteur par le club du 3ème âge des Fourgs

http://www.memorialgenweb.org/memorial3/html/fr/resultcommune.php?insee=25254&dpt=25&idsource=21308&table=bp04

Historique du monument

  • Emplacement

    Initialement, le monument devait être érigé dans l’enceinte du cimetière. A cet effet, la commission administrative du bureau de Bienfaisance avait renoncé (3 octobre 1920) à percevoir la quote-part lui ...

    Lire la suite
    Emplacement

    Initialement, le monument devait être érigé dans l’enceinte du cimetière. A cet effet, la commission administrative du bureau de Bienfaisance avait renoncé (3 octobre 1920) à percevoir la quote-part lui revenant en matière de concession au cimetière. Alors que les premiers travaux commencent, une polémique s’instaure sur cette localisation. Finalement, il est décidé que le monument sera installé devant la mairie.

  • 2013
  • Déplacement 10/2013
    Source : Commune

    En 2013, des travaux de réaménagement de la place de mairie ont entrainé le déplacement du monument de quelques dizaines de mètres et son installation à l’emplacement actuel.