France (Pas-de-Calais) Wardrecques (62120)

Conflits commémorés
  • 1914-18
  • 1939-45
  • Monument communal
dernière mise à jour le 16/10/2023

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Pilier commémoratif
      • Pilier surmonté d'un pyramidion
  • Ornementation végétale
    • Palme(s)
  • Décorations militaires
    • Croix de Guerre

Economie

Prix

6314 francs

Inscriptions présentes sur le monument

AUX ENFANTS
DE
WARDRECQUES
MORTS
POUR LA
FRANCE

Les morts

DEBUISSER Victor
RYCKELYNCK Albert
LEFEBVRE Victor
BRICHE Ernest
DELCHAMBRE Georges
GUILBERT Charles
BERRIER Eloi
BOYER Albert
CARON Gaston
CLAPE André
CLAPE Robert
COURCHER Alphonse
COUSYN Rémi
DENOYELLE Fernand
HANON René
HOCQUETTE Apollinaire
MAY Eugène
PATOU Octave
PENEL Léon
CARON Maurice
--
Victimes civiles 
BAUX Gilbert
BONNET Jean
LABOUR Pierre

Historique du monument

  • 1920
  • Inauguration 07/11/1920
  • Inauguration - Presse 14/11/1920
    Source : La Croix du Pas-de-Calais

    édition du 14 novembre 1920 (Mémoires de pierre) Wardrecques – le souvenir des héros Dimanche dernier, Wardrecques honorait les morts de la grande guerre. A 10 heures, le ...

    Lire la suite
    Inauguration - Presse 14/11/1920
    édition du 14 novembre 1920 (Mémoires de pierre) Wardrecques – le souvenir des héros Dimanche dernier, Wardrecques honorait les morts de la grande guerre. A 10 heures, le saint sacrifice de la messe réunissait à l’église, trop petite pour la contenir toute, une foule religieusement recueillie. Le conseil municipal assistait à la cérémonie. L’appel du cœur groupait autour du catafalque, encadré et dominé par les symboliques trois couleurs, les veuves de la guerre et les familles en deuil toutes frémissantes encore au souvenir de leurs chers disparus. Les magnifiques gerbes de fleurs que tour à tour les petits orphelins de guerre y vinrent déposer attestaient la force et l’attrait de ce divin souvenir. M. l’abbé Marquant, en une touchante allocution, salua dans la France victorieuse, le renouveau de la foi chrétienne. Nos morts ne sont pas tombés en vain, dit-il en substance, car, si la France se retrouve aujourd’hui davantage elle-même, c’est à eux que nous le devons. Après la messe eut lieu l’inauguration du monument commémoratif. Le dessin en est simple, harmonieux et léger. La croix de guerre se détache au centre de la façade principale comme supportée par les noms glorieux qui l’entourent. M. le docteur Bommier, maire de la commune, rappela le courage des humbles, des obscurs, des sans grades, fit ressortir tout l’héroïsme de ces morts, cachées aux yeux des camarades, mais grandes quand même car, est-ce point toute leur gloire qui nous a fait frémir à la vue de ces drapeaux hachés et mutilés. M. Toulotte, ancien lieutenant d’infanterie, vint ensuite au nom de l’armée, dont il avait revêtu l’uniforme par une faveur spéciale de M. le général commandant la région, proclamer la vaillance de tous ces soldats qu’il a bien connus et aimés partout où il les rencontra, en Champagne, sur l’Yser, en Italie, soldat toujours égal à lui-même, fier et digne de l’uniforme qu’il portait M. Joseph Lefebvre, ancien médecin, sous-major, parlant au nom des anciens poilus de Wardrecques exalta les vertus de ses compatriotes. Si tous les Français, avec un mérite égal, ont coopéré au salut du pays, le peuple des campagnes a surpassé par sa ténacité, son courage constant, sa présence effective au front du premier au dernier jour, la somme d’héroïsme que la France demandait à chacun de ses fils. M. l’abbé Wallart, curé de la paroisse bénit ensuite le monument. Une petite fille récita une poésie avec une grâce parfaite. Cette journée qui vit autour de nos morts l’unanimité de la reconnaissance et de l’affection, restera pour tous belle par son geste et grande par l’espérance qu’elle nous a laissé.
  • 1979
  • Déplacement 1979
    Déplacé et remis en état en 1979