France (Pas-de-Calais) Wissant (62179)

Conflits commémorés
  • 1914-18
  • 1939-45
  • Indochine (46-54)
  • AFN-Algérie (54-62)
  • Autres
  • Monument communal
informations déposées par Helin Corinne et mises à jour par Choubard Alain dernière mise à jour le 19/05/2020

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Pilier commémoratif
      • Piédestal
  • Représentations - Sculptures (de série)
    • Poilu - Sentinelle (Camus - Jacomet)
  • Ornementation végétale
    • Couronne
      • Couronne de lauriers
  • Ornementation militaire - Armes
    • Armes
      • Épée
Au-dessus du monument, un soldat qui symbolise le sacrifice des soldats français pour leur patrie. Sur un des côtés, une couronne de laurier entrelacée d'un bandeau aux couleurs de la France qui symbolise la victoire.

Matériaux

sculpture : fonte de fer bronzée

Economie

Prix

15 207 francs

Inscriptions présentes sur le monument

AUX
HÉROS
DE LA GRANDE GUERRE
1914-1918
ALLIANCE DE WISSANT
LA COMMUNE DE
WISSANT
À SES ENFANTS
MORTS AU CHAMP D'HONNEUR
GUERRE 1914-1918
AUX
COMBATTANTS
RÉSISTANTS
DÉPORTÉS
DE LA GUERRE
1939-1945

Les morts

AUX COMBATTANTS
D'AFN ET DES TOE
CAROUX François
LECLERCQ Léon
PICHON Maurice
DETANT Louis
BRUNET Louis
DELPLANQUE Eugène
BARBAUX Joseph
PICHON Gustave
LEULIETTE Georges
BODART Louis
HONVAULT Antoine
CARON Albert
DEZOTEUX Théodore
BEAUGRAND François
PICHON Arthur
DUPONT Émile
DETANT Charles
LEDET Jean
BAUDE François
NOYELLE Alfred
SIAME Jean-Marie
LEULIETTE Émile
TERNISIEN Emmanuel
DEZOTEUX Pierre
LEFEBVRE Léon
DEZOTEUX Alexandre
DEVRED Eugène
DARRE Constant
DEZOTEUX Auguste
LEDET Jean-Marie
PICHON Ernest
LEJEUNE Louis
NOYELLE Georges
PORQUET Louis
LEFEBVRE Louis
COUSTILLIER Georges
DUCLOY François
LAPIERRE Louis
BERTHET Gabriel
POUILLY Jules
DUVAL Louis
CHEVALIER Joseph
CHEVALIER Louis
CHEVALIER Antoine
COZE Charles
MARTIN Léon
VANLAER Jacques
DEZOTEUX Jules
HONVAULT Louis
POURRE Louis Jean-Baptiste
LEDET Louis
POURRE Louis
MENU Auguste
PICQUENDAR Louis
morts pour la France
BAUDE André Lieutenant
DUBOIS Jean Lieutenant
BEAUGRAND J.M.
BUTEZ Henri
DESVAUX Émile
KUYPERS Robert
LEDET Célestin
PENEL Albert
PORQUET Noël
POURRE J.B.
--
victimes civiles
BAUDE Marguerite
BRUNET René
DUPONT Léon
BEAUGRAND Célestin
POURRE Thérèse
BOUTOILLE Adélaide
BRASSEUR Louis
LEDET J.M.
DURAND Roger 27-12-1948
CHIARONI Pierre Caporal 27-03-1958
Marcel POURRE Mort pour la France en Allemagne le 20-06-1955

Historique du monument

  • 1922
  • Inauguration 25/06/1922

    Ce monument a été érigé par souscription publique et inauguré le 25 juin 1922

  • Inauguration - Presse 02/07/1922
    Source : La Croix du Pas-de-Calais

    édition du 2 juillet 1922 (Mémoires de pierre) Dimanche a eu lieu dans la coquette petite commune de Wissant, l’inauguration du monument élevé à la mémoire de ...

    Lire la suite
    Inauguration - Presse 02/07/1922

    édition du 2 juillet 1922 (Mémoires de pierre)

    Dimanche a eu lieu dans la coquette petite commune de Wissant, l’inauguration du monument élevé à la mémoire de ses chers enfants tombés pour la défense du sol sacré de la patrie.

    Ce fut une belle cérémonie en tous points réussie et dont tous les habitants de Wissant garderont un fidèle et durable souvenir.

    Le matin avait eu lieu dans l’église de Wissant, une messe solennelle au cours de laquelle M. l’abbé Delattre, curé de la commune, prononça une belle allocution, rappelant le souvenir de nos chers poilus enlevés à l’affection des leurs et adressa aux parents et aux familles des paroles de consolation. A cette messe assistaient de nombreux fidèles, la municipalité au complet, les anciens combattants, mutilés, membres de la société de secours mutuels avec leurs bannières, les douaniers, etc.

    Le monument
    Au milieu d’un quadrilatère situé en bordure de la route, formé à droite par l’église, au fond par la mairie, à gauche par les bureaux de postes et télégraphes, est érigé le monument à la mémoire des enfants de la commune morts au champ d’honneur. Il se compose d’un piédestal quadrangulaire surmonté d’un poilu en bronze, à l’attitude du repos, l’arme au pied, faisant face à la route.
    En dessous, une couronne de rose est gravée, entourée d’un ruban tricolore. Sur une plaque de marbre est l’inscription suivante : la commune de Wissant à ses enfants morts aux champ d’honneur, guerre 1914-1918. Deux plaques apposées sur les côtés indiquent les noms des 53 enfants de Wissant tombés pour la défense de la patrie. Le monument est entouré d’une grille ouvragée en fer et bois.
    Sur chaque face de ce dernier on lit les inscriptions : Aux héros de la grande guerre 1914-1918, ce monument a été érigé par souscription

    L’inauguration
    Dès deux heures trente, les différentes sociétés avec leurs drapeaux se groupent devant le monument.
    C’est d'abord la musique municipale de Marquise qui défile en jouant un hymne patriotique ; puis la société de secours mutuels l’Alliance de Wissant, la société de gymnastique La Patriote, de Marquise, les enfants des écoles et les diverses délégations publiques le 25 juin 1922, et, Wissant à ses glorieux morts.
    Après que le cortège eut parcouru les rues de la ville, il vient se placer tout autour du monument. La musique de Marquise interpréta magnifiquement un morceau de musique, puis les autorités arrivent et sont reçues à la mairie.
    La réception terminée, les autorités (conduite par M. Playout, maire, et tous les conseillers municipaux), MM. Laban, sous-préfet, présidant la cérémonie ; N. Boulanger, député ; Valleins, commissaire spécial ; Rigaut, secrétaire de la sous-préfecture ; Huin, inspecteur primaire, etc., viennent se placer à la gauche du monument. Le clergé, conduit par M. le doyen Varlet, de Marquise, et M. l’abbé Delattre, curé de Wissant, se place à droite du monument. Les discours Des discours éloquents, entremêlés de chants et morceaux de musique, furent prononcés par M. le doyen Varlet, MM. Ch. Honvault, Playout, maire, Blaud, instituteur, Camille Marcq, Huin, inspecteur primaire, Boulanger N. député, et Laban, sous-préfet de Boulogne.
    La cérémonie terminée, M. le maire et les notabilités se dirigèrent dans la salle de la mairie. M. le maire remercia encore une fois les personnalités qui avaient bien voulu assister à l’inauguration. Puis la cérémonie se termina par une dernière aubade des musiciens Marquisiens et la Marseillaise.

    Ajoutons qu’un service d’ordre discret avait été organisé par les gardes champêtres et la gendarmerie.