France (Loire-Atlantique) Châteaubriant (44110)

Conflits commémorés
  • 1939-45
  • Monument spécifique - Aux fusillés
informations déposées par Yziquel Jacques dernière mise à jour le 25/03/2017

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Pilier commémoratif
      • Piédestal
    • Stèle
  • Autres représentations humaines
    • Fusillé(s)

Ce vaste site historique où ont été fusillés 27 otages le 22 octobre 1941 comprend:

  •  un groupe de six statues, devant un poteau d'exécution, reposant sur un piédestal, oeuvre d'Antoine ROHAL, sculpteur né en 1905 à Temersav (Hongrie), naturalisé français en 1953 et décédé en 1978. Ce mémorial est situé au centre de la carrière.
  • 185 alvéoles, disposées au pied du mémorial, contenant des terres "provenant des lieux d'exécution et des camps de la mort" ainsi que l'explique une plaque en marbre.
  • 27 stèles, regroupées par trois, comportant une photographie et quelques renseignements personnels pour chacun des 27 otages.
  • une plaque commémorative portant le nom des 27 fusillés.
  • 9 poteaux, rappelant les 9 poteaux d'exécution.

Un monument provisoire avait été exécuté par un artisan local, M. Buffet et la face antérieure  décorée par un Castelbriantais, Yves Treverdy,  Grand Prix de Rome de peinture en 1943. La faucille et le marteau qui figuraient à l'origine sur le monument, sous la colombe, furent par la suite effacés. La première commémoration officielle des fusillades du 22 octobre 1941 s'est déroulée le 22 octobre 1944.

Inscriptions présentes sur le monument

Sur le piédestal:

  • A la gloire des héros de Châteaubriant
  • 22 octobre 1941
  • Aux fusillés et massacrés de la résistance

Sur la plaque posée au pied du mémorial:

  • MÉMORIAL DES FUSILLÉS et MASSACRÉS de la RÉSISTANCE
  • Ces terres proviennent  des lieux d'exécution et des camps de la mort

Sur la plaque commémorative

  • Ici le 22 octobre 1941
  • 27 PATRIOTES ont été FUSILLÉS par les NAZIS
  • MORTS POUR LA FRANCE

Les morts

MICHELS Charles 38 ans de Paris
POULMARC’H Jean 31 ans de Paris
TIMBAUD Pierre 31 ans de Paris
VERCRUYSSE Jules 48 ans de Paris
GRANET Désiré 37 ans de Vitry
GARDETTE Maurice 49 ans de Paris
GRANDEL Jean 50 ans de Gennevilliers
AUFFRET Jules 39 ans de Bondy
GUEGUEN Pierre 45 ans de Concarneau
LAFORGE Raymond 43 ans de Montargis
BASTARD Maximilien 21 ans de Nantes
LEPANSE Julien 34 ans de Nantes
MOQUET Guy 17 ans de Paris
POURCHASSE Henri 34 ans de Paris
RENELLE Victor 53 ans de Paris
TÉNINE Maurice 34 ans d’Antony
BARTHELEMY Henri 58 ans de Thouars
TELLIER Maurice 44 ans d’Amilly
BOURHIS Marc 34 ans de Tregunc
BARTOLI Titus 58 ans de Digoin
KERIVEL Eugène 50 ans de Basse Indre
HUYNH KHUONG An 29 ans de Saïgon
LALET Claude 21 ans de Paris
PESQUE Antoine 55 ans d’Aubervilliers
DELAVACQUERIE Charles 19 ans de Montreuil
LEFEVRE Edmond 38 ans d’Athis-Mons
DAVID Emile 19 ans de Nantes

Historique du monument

  • À propos...
    Source : musée de la résistance Châteaubriant

    L’Amicale de Châteaubriant Voves-Rouillé s’est fixé comme tâche de donner à la Carrière où furent fusillés les 27 otages du 22 octobre 1941, un caractère de mémoire historique. ...

    Lire la suite
    À propos...

    L’Amicale de Châteaubriant Voves-Rouillé s’est fixé comme tâche de donner à la Carrière où furent fusillés les 27 otages du 22 octobre 1941, un caractère de mémoire historique.

    C’est grâce à plusieurs souscriptions nationales et par les dons des adhérents que celle-ci put acquérir les différents lots de terrain dit « Le champ de la Sablière ».

     21 juin 1948 : Achat du champ (lieu d’exécution)
     6 décembre 1963 : Achat de la parcelle où fut édifié le monument des 27 otages.
     18 avril 1978/ 16 avril 1980 Acquisition de parcelles complémentaires.
     17 octobre 1986 : Achat de la ferme.

    Les premières démarches pour le classement du site furent faites en 1949. Le site fut classé en 1993.

    Le monument inauguré le 22 octobre 1950 fut réalisé par Antoine ROHAL, sculpteur.
    Depuis 1951, les alvéoles devant le monument contiennent un peu de terre des hauts lieux de la Résistance.

    La ferme acquise en 1986 devient le Musée de la Résistance de Châteaubriant, avec une première exposition inaugurée en 2001.
    L’inauguration du Musée définitif a eu lieu le 21 octobre 2006.

    Tout autour de la carrière sont installées en 1986 les stèles portant photographie et les indications personnelles de chaque fusillé.

     

    http://www.musee-resistance-chateaubriant.fr/spip.php?article8

  • 1944
  • Cérémonies diverses 22/10/1944
    Source : archives municipales

    Première commémoration des fusillades du 22 octobre 1941. Sur la photo "les officiels" on reconnaîtra: - Marcel Cachin (moustache), sénateur communiste ...

    Lire la suite
    Cérémonies diverses 22/10/1944

    Première commémoration des fusillades du 22 octobre 1941.

    Sur la photo "les officiels" on reconnaîtra:

    - Marcel Cachin (moustache), sénateur communiste

    - Charles Tillon (grande taille), député communiste de la Seine

    - Michel Debré (sur la droite), Commissaire de la république

    Étaient présents dans la tribune :  un amiral anglais, le Colonel Rol Tanguy, le Colonel Courtois (FFI), le Capitaine Maurice Schumann, M. Vincent (Préfet) ainsi que Paul Huard, maire de Châteaubriant.

  • 1945
  • Cérémonies diverses 06/08/1945
    Source : archives municipales

    Cérémonie du 6 août 1945 - commémoration des fusillades du 22 octobre 1941

  • À propos... 30/09/1945
    Source : amicale de Châteaubriant-Voves-Rouillé

    Création de l’Amicale Le 30 septembre 1945, à la mairie d’Issy les Moulineaux, sous la présidence du maire, M. Maillet, ancien interné de Châteaubriant, et de Léon Mauvais ...

    Lire la suite
    À propos... 30/09/1945

    Création de l’Amicale

    Le 30 septembre 1945, à la mairie d’Issy les Moulineaux, sous la présidence du maire, M. Maillet, ancien interné de Châteaubriant, et de Léon Mauvais évadé du même camp en juillet 1941, est constituée « L’Amicale Des Anciens Internés Politiques de Châteaubriant-Voves » (camp où furent transférés les internés de Choisiel en mai 1942, après la fermeture du camp, à l’exception des femmes.

    Quelques années plus tard, le titre devient « Amicale de Châteaubriant-Voves-Rouillé » (camp près de Poitier où furent transférés des internés arrêtés des 1940, venant d’Aincourt (Sud et Ouest).

    Extrait des statuts :

    Article 2 : l’Association à pour but :

     d’exalter l’exemple des internés de Châteaubriant-Voves-Rouillé  de maintenir leur souvenir :
    - par l’entretien du mémorial national érigé à Châteaubriant, l’aménagement de la carrière des fusillés, l’entretien de la Stèle de la Blisière,
    -  par l’organisation des manifestations commémoratives de Châteaubriant, de la Blisière, de Voves, de Rouillé…
     de conserver entre les anciens internés et leurs familles des liens de solidarité et de fraternité.
     d’assurer la défense des droits des anciens internés et de leurs familles.

    Source :

    http://www.amicale-hateaubriant.fr/spip.php?page=amicale_chateaubriant_nous_presentation

  • 1946
  • Autres 1946
    Source : poème de René-Guy Cadou

    « Les Fusillés de Châteaubriant » Ils sont appuyés contre le ciel Ils sont une trentaine appuyés contre le ciel Avec toute la vie derrière ...

    Lire la suite
    Autres 1946

    « Les Fusillés de Châteaubriant »

    Ils sont appuyés contre le ciel
    Ils sont une trentaine appuyés contre le ciel
    Avec toute la vie derrière eux
    Ils sont pleins d’étonnement pour leur épaule
    Qui est un monument d’amour
    Ils n’ont pas de recommandations à se faire
    Parce qu’ils ne se quitteront jamais plus
    L’un d’eux pense à un petit village
    Où il allait à l’école
    Un autre est assis à sa table
    Et ses amis tiennent ses mains
    Ils ne sont déjà plus du pays dont ils rêvent
    Ils sont bien au-dessus de ces hommes
    Qui les regardent mourir
    Il y a entre eux la différence du martyre
    Parce que le vent est passé là ils chantent
    Et leur seul regret est que ceux
    Qui vont les tuer n’entendent pas
    Le bruit énorme des paroles
    Ils sont exacts au rendez-vous
    Ils sont même en avance sur les autres
    Pourtant ils disent qu’ils ne sont pas des apôtres
    Et que tout est simple
    Et que la mort surtout est une chose simple
    Puisque toute liberté se survit.

    René-Guy Cadou, Pleine Poitrine, 1946

    http://www.chateaubriant.org/600-la-sabliere

  • 1949
  • Délibérations Conseil municipal 31/03/1949
    Source : registre des délibérations - archives municipales

    Délibération du 31 mars 1949 Monument à la mémoire des fusillés de la Sablière - Souscription nationale Monsieur le Maire donne lecture d'une lettre ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 31/03/1949

    Délibération du 31 mars 1949

    Monument à la mémoire des fusillés de la Sablière - Souscription nationale

    Monsieur le Maire donne lecture d'une lettre en date du 15 Février 1949 du Comité National du Souvenir des héros de Chateaubriant

    « Comme vous l'avez appris dans un précédent procès-verbal de notre Comité, celui-ci a décidé de s'adresser aux organismes nationaux pour leur demander une participation à l'érection du Monument qu'il a l'intention de faire élever à Châteaubriant, dans la carrière où 27 patriotes furent fusillés le 22 Octobre 1941;

    Je me permets de vous rappeler qu'il s'agit d'un monument National symbolisant le sacrifice des héros de Châteaubriant et de tous les patriotes fusillés ou massacrés, pris comme otages par les Allemands, dans les prisons et les camps d'internement en France.

    Pour rassembler les  fonds importants nécessaires, une grande souscription Nationale est ouverte. Le Comité National du souvenir s'adresse non seulement aux organismes nationaux, mais aussi aux collectivités et à tous les Français et Françaises qui n'oublient pas ceux qui sont morts en héros pour libérer notre pays.

    Nous ne doutons pas que le Conseil municipal de Châteaubriant, dont la population conserve plus que toute autre le souvenir de cette journée du 22 Octobre 1941, rendue historique par le courage de nos 27 héros, se fasse un devoir de contribuer largement à la réalisation de l'oeuvre entreprise.

    Châteaubriant a eu l'honneur de vivre cet épisode héroïque qui contribua à rassembler la résistance en France, comme il a eu aussi la douleur de perdre les meilleurs de ses fils, tombés dans des circonstances identiques au cours de la lutte conre l'ennemi commun.

    Châteaubriant est maintenant entré dans l'histoire; le monument qui perpétuera le sacrifice de ses héros, doit être l'oeuvre de la nation tout entière.

    Persuadés que le Maire de Châteaubriant, membre du Comité National du Souvenir, saura faire entendre notre appel à l'assemblée communale pour que celle-ci accorde une importante subvention à notre Comité, je vous prie de croire, Monsieur le Maire, à l'assurance de nos sentiments dévoués et patriotiques.»

    Le secrétaire: A.Delavois

     

    Monsieur le Maire:- Il n'y a rien à ajouter à cette lettre qui définit la position telle que je la vois. A mon avis, ceux qui sont morts pour la France, à un titre quelconque, à quelque parti qu'ils appartiennent, doivent être honorés et ils appartiennent à la Nation tout entière. C'est d'ailleurs ainsi que s'expriment les membres du Comité du souvenir. Vous savez que ce Comité comprend parmi ses membres des personnalités très marquantes, venues de tous les horizons politiques.

    On nous demande de participer à une oeuvre nationale, j'estime que Châteaubriant ne peut pas se dérober! Non seulement elle ne peut se dérober mais encore se doit de tenir une place d'honneur sur la liste de souscription Nationale.

    Monsieur Lahogue:- Pourquoi une certaine catégorie de morts?

    Monsieur le Maire:- Je sais par expérience que deux manifestations au moins, celle de 1946 et 1947 ont pris un caractère politique si violent que je ne suis pas resté, mais j'estime que cela n'a rien à voir avec l'attitude que nous avons à tenir.

    Monsieur Lahogue:- Le monument aux morts doit être pour tout le monde et non pour une catégorie seulement.

    Monsieur le Maire:- Vous avez tout à fait raison; mais il ne s'agit pas d'une manifestation locale, il s'agit de la participation locale à une manifestation Nationale. Pour vénérer les morts, il y a des lieux où ce culte est particulièrement indiqué parce qu'il revêt un caractère historique. Vous avez en France d'autres exemples tels que la prison de Montluc à Lyon, le Mont Valéren, Fort Penthièvre....C'est le lieu que l'on marque de quelque chose. C'est à Châteaubriant qu'ont eu lieu les premières exécutions massives et il est normal que Châteaubriant ait un monument National érigé par une souscription de la Nation tout entière.

    Pour honorer les morts de la localité chaque pays a un monument aux Morts, ici il ne s'agit pas tout à fait de la même chose. Il s'agit de marquer le lieu.

    Le terrain où ont eu lieu les exécutions appartient au Comité National du Souvenir mais nous devons faire ce qu'il faut et ce qui est dû. Si quelqu'un doit salir la mémoire de ces morts ce n'est pas nous et nous ne devons pas oublier que ces gens-là sont morts en chantant l'Internationale, mais aussi la Marseillaise.

    Je vous proposerai de voter une somme de 30000 F.

    Le Conseil municipal après avoir entendu l'exposé de Monsieur le Maire et en avoir délibéré,

    Vu la demande du Comité National du Souvenir qui se propose d'ériger un monument national à la mémoire des 27 otages fusillés à la Sablière le 22 Octobre 1941,

    Considérant que ce monument érigé sur les lieux de leur supplice perpétuera pour les générations futures le souvenir de nos morts et marquera notre résistance à l'ennemi,

    Décide d'accorder au Comité du Souvenir des héros de Châteaubriant une subvention de 30000 F à titre de participation communale, se réservant de revoir la question suivant ses possibilités lorsque la maquette définitive du projet lui sera proposée;

    Cette subvention sera inscrite au budget supplémentaire de l'exercice 1949.

     

  • Délibérations Conseil municipal 25/08/1949
    Source : registre des délibérations - archives municipales

    Erection d'un monument à la Mémoire des Fusillés de la Sablière du 22/10/1941 Monsieur le Maire expose que les membres du Comité National du Souvenir des Héros ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 25/08/1949

    Erection d'un monument à la Mémoire des Fusillés de la Sablière du 22/10/1941

    Monsieur le Maire expose que les membres du Comité National du Souvenir des Héros de Châteaubriant sont venus à Châteaubriant le 25 Juin, afin de lui rendre visite. En son absence, une correspondance a été engagée avec ce Comité qui demande à modifier le cadre du site actuel, par la création d'un chemin qui descendrait devant le monument qui remplace celui existant actuellement; l'élargissement de la route nationale sur 100 mètres environ; la pose de 2 bornes de chaque côté de la route; la pose d'un panneau à l'entrée du nouveau chemin d'accès; la constitution d'un Comité local du Souvenir sous l'égide de la Municipalité.

    Ces projets étant susceptibles de modifications sérieuses, il y a lieu d'attendre la prochaine visite des membres du Comité et la présentation de la maquette du monument. Le conseil s'est déclaré favorable sur le principe.

  • Délibérations Conseil municipal 15/12/1949
    Source : registre des délibérations - archives municipales

    Erection d'un monument à la mémoire des fusillés de Châteaubriant Demande du classement du site - Approbation du projet Monsieur le Maire, après avoir ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 15/12/1949

    Erection d'un monument à la mémoire des fusillés de Châteaubriant

    Demande du classement du site - Approbation du projet

    Monsieur le Maire, après avoir exposé l'objet de la réunion, soumet à l'examen de l'assemblée les pièces techniques et administratives du dossier relatif à l'érection d'un monument dit « du souvenir » qui serait érigé dans la carrière de la Sablière, sur le lieu même du supplice infligé le 22 Octobre 1941, aux 27 patriotes tombés héroïquement sous les balles allemandes.

    Pour commémorer à jamais le souvenir de cet événement devenu historique et qui fait de Châteaubriant l'un des hauts lieux de la Résistance, le Comité National qui s'est formé envisage l'édification, par souscription publique d'un monument National, qui deviendra dans l'avenir un lieu de pèlerinage et de recueillement à la mémoire des héros qui sont tombés pour la grandeur de la Patrie.

    En conséquence, M. le Maire prie le Conseil municipal de bien vouloir s'associer au vœu du Comité National du Souvenir des Héros de Châteaubriant déposé le 1er Juin 1949 à la direction des monuments historiques et tendant à ce que « La Sablière » soit classée comme site historique.

    Le Conseil municipal après en avoir délibéré, adopte les propositions de son Président et déclare faire siennes les conclusions du Comité National du Souvenir des Héros de Châteaubriant pour solliciter le classement du lieu précité au rang des sites et lieux historiques.

    En conséquence M. le Maire prie l'assemblée de bien vouloir fixer le montant de la participation financière de la Ville dans les frais d'érection de ce monument.

    Le Conseil municipal après en avoir délibéré et entendu l'exposé de M. le Maire

    Vu les pièces du dossier administratif et technique soumis à son examen, décide:

    1°) d'approuver l'ensemble du projet

    2°) d'approuver au budget primitif de la Ville pour l'exercice 1950 une subvention complémentaire de 100 000 F. à titre de participation de la Ville dans les frais d'érection du monument projeté.

    3°) La dite subvention est subordonnée à la condition que l'ensemble du monument et de ses accès soient mis à la disposition du public et que les pouvoirs de police et de maintien de l'ordre soient entièrement placés sous l'autorité du Maire de la Ville de Châteaubriant, ou à son défaut, de l'autorité administrative.

     

  • 1950
  • Inauguration 22/10/1950

    Mémorial inauguré le 22 octobre 1950

  • Subvention 18/11/1950
    Source : Journal Officiel 18 novembre 1950

    Journal Officiel 18 novembre 1950 page 7915 Adoption sans «débat d'une proposition de loi. M. le président. L'ordre du jour appelle le vote sans ...

    Lire la suite
    Subvention 18/11/1950

    Journal Officiel 18 novembre 1950 page 7915

    Adoption sans «débat d'une proposition de loi.

    M. le président. L'ordre du jour appelle le vote sans débat, conformément à l'article 36 du règlement, de la proposition de loi de M. Fernand Grenier et plusieurs de ses collègues tendant à subventionner l'érection à Chàteaubriant d'un monument du souvenir (nos 9276. 10385, 11163).-

    Je consulte l'Assemblée sur le passage aux articles.

    (L’Assemblée, consultée, décide de passer aux articles.)

    M. le président, a Art. 1er, — Il est alloué :

    « 1° Au comité du souvenir, une subvention de 5 millions de francs;

    « 2° A la ville de Nantes, une subvention de 5 millions de francs,

    « pour l'érection à Châteaubriant et à Nantes de monuments & la mémoire des 49 otages fusillés par les Allemands le 22 octobre 1941. »

    Je mets aux voix l'article 1er.

    [L’article 1er, mis aux voix, est adopté.)

    « Art. 2. — Les fonds nécessaires à celte subvention seront dégagés sur le budget du  ministère des finances, conformément aux dispositions de l'article 28 de la loi de finances pour l'exercice 1950. » — {Adopté.)

    M. le président. Avant de mettre aux voix l'ensemble, je dois faire connaître à l'Assemblée que la commission propose de rédiger comme suit le titre de la proposition de loi:

    « Proposition de loi tendant à subventionner l'érection, par 3e comité du souvenir et la ville de Nantes, de monuments à la mémoire des otages fusillés par les Allemands le 22 octobre

    1941. »

    Il n'y a pas d'opposition ?...

    Le titre demeure ainsi rédigé.

    Je mets aux voix l'ensemble de la proposition de loi.

    (L’ensemble de la proposition de loi, mis aux voix, est adopté.)

  • 1993
  • Arrêté 07/05/1993
    Source : Journal Officiel 27 mai 1993

    Arrêté du 7 mai 1993 portant classement de sites Par arrêté du ministre de l’équipement, des transports et du tourisme et du ministre de l’environnement en date ...

    Lire la suite
    Arrêté 07/05/1993

    Arrêté du 7 mai 1993 portant classement de sites

    Par arrêté du ministre de l’équipement, des transports et du tourisme et du ministre de l’environnement en date du 7 mai 1993, est classé parmi les sites du département de la Loire-Atlantique, sur la commune de Châteaubriant, l’ensemble formé, au lieudit, La sablière, par la carrière des Fusillés.