France (Manche) Sartilly (50530)

Conflits commémorés
  • 1914-18
  • Monument spécifique - Aux fusillés
dernière mise à jour le 23/04/2016

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Stèle
  • Représentations - Soldats
    • Diverses Représentations de Poilus
      • Groupe de Poilus
  • Représentations féminines
    • Femme avec divers attributs
      • Femme avec épée

Les morts

Les 4 caporaux de Souain fusillés pour l'exemple sont Louis LEFOULON
Théophile MAUPAS
Lucien LECHAT
Louis GIRARD

Historique du monument

  • À propos...

    17 mars 1915, Suippes, les caporaux Maupas, Lechat, Lefoulon, Girard sont fusillés pour l’exemple car leur compagnie, en position à Souain, n’est pas sortie des tranchées. 19 ans plus tard, ...

    Lire la suite
    À propos...

    17 mars 1915, Suippes, les caporaux Maupas, Lechat, Lefoulon, Girard sont fusillés pour l’exemple car leur compagnie, en position à Souain, n’est pas sortie des tranchées. 19 ans plus tard, la cour spéciale de justice militaire les réhabilite en déchargeant leur mémoire des condamnations prononcées.

    La nomination de Blanche Maupas, veuve d’un des 4 caporaux, au poste de directrice de l’école des filles de Sartilly en 1922 a fait que ce drame est entré dans l’histoire de Sartilly. La ré-inhumation en 1923 de Théophile Maupas au cimetière de Sartilly et l’inauguration en 1925 du Monument aux fusillés de Souain, élevé sur la tombe du caporal Maupas, ont été deux événements majeurs du combat pour la réhabilitation des 4 caporaux et ont associé à tout jamais Sartilly et les fusillés pour l’exemple de Souain.

    La municipalité de Sartilly a été plusieurs fois sollicitée par Blanche Maupas (ré-inhumation de son mari, inscription sur le monument aux Morts, achat du terrain nécessaire pour l’élévation du Monument) et elle a donné, à chaque fois, son accord alors que la réhabilitation était loin d’être acquise.

    La commune a montré à plusieurs reprises son attachement au souvenir des 4 caporaux de Souain. Il en est ainsi de l’inauguration de la rue Théophile Maupas, le 11 novembre 1994, et du nom de Blanche Maupas donné à l’école maternelle en 2000.

    Chaque 8 mai et chaque 11 novembre, les Anciens Combattants se recueillent devant le monument aux fusillés de Souain et il est fréquent de rencontrer dans le cimetière des personnes, certaines venues de très loin, pour voir le Monument qui présente, par ailleurs, un intérêt artistique incontestable incluant un bas-relief en bronze de Paul Moreau-Vauthier.

  • 1923
  • Autres 09/08/1923

    Le 9 août 1923, la réinhumation de Théophile Maupas à Sartilly prit la forme d'une manifestation d'une grande dignité rassemblant plus de 6000 personnes venues témoigner de leur volonté que ...

    Lire la suite
    Autres 09/08/1923

    Le 9 août 1923, la réinhumation de Théophile Maupas à Sartilly prit la forme d'une manifestation d'une grande dignité rassemblant plus de 6000 personnes venues témoigner de leur volonté que justice soit rendue. Ce même jour, le Conseil municipal décida d'ériger, là où reposaient les restes de Théophile Maupas, un monument à la mémoire des fusillés de Souain qui fut inauguré en 1925.

  • 1925
  • Inauguration 1925