France (Seine-Maritime) Bolleville (76210)

Conflits commémorés
  • 1914-18
  • 1939-45
  • Monument communal
informations déposées par Pezot Jean-françois dernière mise à jour le 14/08/2015

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Pilier commémoratif
      • Piédestal
  • Statuaires - Soldats
    • Poilus ou soldats
      • Poilu avec drapeau

Matériaux

Pierre d'Euville

Marbre rouge pour les plaques

Economie

Prix

4096 francs

Souscription

4096 francs

Inscriptions présentes sur le monument

À NOS HÉROS DE LA GRANDE GUERRE 

1914 - 1919

Ce monument a été élevé par souscription communale

Les morts

COUSSIN Louis9.9.14
DOUTEMENT Léon16.11.14
RENAULT Charles31.3.15
GIRONDEL Anthime4.3.15
DOUTEMENT Joseph23.04.15
EDET Léon30.5.15
LAMBERT Gustave6.5.15
BAUDRY Louis6.10.15
DOUTEMENT Paul17.6.15
GUENET Anthime 3.4.16
TRENCHART Auguste22.5.16
LELIÈVRE Henri6.1.16
KARBOVIAC Pierre20.7.16
LAMBERT Ferdinand10.6.16
BLONDEL Louis8.2.17
LELIÈVRE Fernand4.5.18
LAMBERT Désiré 1.6.18
AUBRY Pierre12.7.18
SIMON Raymond21.7.18
DUFOUR Samuel8.9.18
LACORNE Louis26.9.18
FENETRE Marcel18.10.18
En souvenir de Michel RICHARD Mort pour la France 12 avril 1945

Sources / Bibliographies / Sites Internet

Jean-François PEZOT, Les Monuments aux Morts de la Première Guerre mondiale dans le département de Seine-Inférieure, U.F.R. Lettres et Sciences humaines, Université de Rouen, 1987

http://www.memorialgenweb.org/memorial3/html/fr/resultcommune.php?insee=76115&dpt=76&idsource=9110&table=bp02

Historique du monument

  • 1918
  • Comité d'érection 12/1918
    Source : Journal de Rouen, 30 décembre 1918

    Formation d'un comité d'érection

  • Délibérations Conseil municipal 12/1918
    Source : Journal de Rouen, 30 décembre 1918

    Décision d'érection d'un monument aux morts

  • 1919
  • Délibérations Conseil municipal 10/06/1919
    Source : AD 76, 2 O 321
    Acceptation des devis, plans et marché de gré à gré pour l'érection d'un monument
  • Courriers divers 20/06/1919
    Source : AD 76, 2 O 321

    Réponse du Préfet de Seine-Inférieure au sous-Préfet du Havre : "Il n'est pas possible, dans tous les cas, d'autoriser le vote d'une imposition extraordinaire pour faire face à une dépense ...

    Lire la suite
    Courriers divers 20/06/1919
    Réponse du Préfet de Seine-Inférieure au sous-Préfet du Havre : "Il n'est pas possible, dans tous les cas, d'autoriser le vote d'une imposition extraordinaire pour faire face à une dépense qui, bien que répondant au désir de la population, présente un caractère somptuaire; les participations de cette nature ne pourraient être admises que sur les disponibilités de la caisse municipale. J'ajoute que l'érection de ces monuments doit être laissée, autant que possible, à l'initiative privée et la dépense couverte au moyen de souscriptions particulières. À mon avis, une plaque au mur de la Mairie ou dans la salle des délibérations, ..... serait l'hommage digne et sobre qui répondrait à la situation."
  • Courriers divers 23/06/1919
    Source : AD 76, 2 O 321

    Lettre du sous-Préfet du Havre au Préfet de Seine-Inférieure : "Par délibération du 10 juin 1919, le Conseil municipal de Bolleville a adopté les devis estimatifs, plans et marché de ...

    Lire la suite
    Courriers divers 23/06/1919
    Lettre du sous-Préfet du Havre au Préfet de Seine-Inférieure : "Par délibération du 10 juin 1919, le Conseil municipal de Bolleville a adopté les devis estimatifs, plans et marché de gré à gré, dressés en vue de l'érection dans le cimetière d'un monument. La dépense, prévue pour 3740 Francs, sera couverte à l'ide d'une souscription de 3394,25 Francs et du produit d'une imposition extraordinaire de 4,9 centimes à recouvrer en 1920"
  • Courriers divers 29/06/1919
    Source : AD 76, 2 O 321

    Réponse du Maire au Préfet de Seine-Inférieure : "... Je me plais à constater que vous reconnaissez que l'érection de ce monument répond à un désir de la population. Celle-ci ...

    Lire la suite
    Courriers divers 29/06/1919
    Réponse du Maire au Préfet de Seine-Inférieure : "... Je me plais à constater que vous reconnaissez que l'érection de ce monument répond à un désir de la population. Celle-ci l'a indiqué en souscrivant massivement (pour une population de 400 habitants) à 3394,25 Francs. C'était clairement indiquer qu'elle voulait manifester sa reconnaissance à nos soldats morts pour la France par un monument public qu'elle ne trouverait jamais assez somptueux et que le caractère digne et sobre qu'aurait revêtu une plaque lui semblait insuffisant...... Si donc la question pécuniaire est seule en présence, je déclare compléter la souscription publique et fournir les 300 Francs qui font la différence."
  • Inauguration 13/07/1919
  • Inauguration - Presse 20/07/1919
    Source : Journal de Rouen, 20 juillet 1919

    L'inauguration du monument élevé à la mémoire des enfants de Bolleville a été une imposante manifestation envers les familles des victimes de la grande guerre, et c'est avec un recueillement ...

    Lire la suite
    Inauguration - Presse 20/07/1919
    L'inauguration du monument élevé à la mémoire des enfants de Bolleville a été une imposante manifestation envers les familles des victimes de la grande guerre, et c'est avec un recueillement ému que tous les habitants de cette commune ont rendu à leurs morts l'hommage qui leur est dû. Le comité ayant à sa t^te M. Louis Langer, maire et président d'honneur, recevait les invités à la mairie, parmi lesquels on remarquait : MM. Dumontier, juge de paix de Bolbec; A. Bois, président, et une délégation de l'Association des mutilés du canton avec leur drapeau; plusieurs maires et notabilités des environs. Le cortège s'est rendu le matin à l'église où un service funèbre a été célébré. L'après-midi, une seconde cérémonie religieuse a eu lieu, sous la présidence de M. le chanoine Dubois, curé-doyen de Bolbec. L'édifice avait reçu une décoration florale du meilleur goût et était pavoisé aux couleurs alliées. différents chants ont été exécutés par M. Ch. Lerot, de Bolbec, et les jeunes filles de la commune. Une allocution a été prononcée par M. l'abbé Fély. À l'issue des vêpres, la procession s'est rendue au pied du monument élevé près de l'église, dans l'ancien cimetière désaffecté. Ce mausolée, en pierre de Lorraine, le premier élevé dans le canton de Bolbec, se compose d'un socle rectangulaire, reposant sur deux marches, et portant en avant une plaque de marbre avec cette inscription : "À nos héros de la grande guerre, 1914-1919". Deux autres plaques, également de marbre rouge, portent avec la date de leur décès les noms des 22 soldats tués ou disparus que compte la commune. Ce socle est surmonté d'un poilu en tenue de campagne étreignant le drapeau de son régiment. D'une allure dégagée et gracieuse, haut de 4 mètres environ, le monument avait reçu une riante ornementation de fleurs et de guirlandes de lierre due au bon goût de Mlle Rachinel, institutrice. Après la bénédiction par M. le curé-doyen de Bolbec, le monument a été remis à la municipalité et des discours ont été prononcés par MM. Dubois, secrétaire du comité; L. Langer, maire et A. Bois, président des mutilés de Bolbec. M. l'abbé Videbout, curé de Belleville, a droit à la reconnaissance de tous, par l'empressement qu'il a mis, malgré son grand âge et les fatigues de la journée, à assurer la réussite de la fête et à lui donner un vif éclat.
  • 1921
  • Hommages publics 03/06/1921
    Source : AD 76, 2 O 321
    Décret d'hommage public rendu par le Préfet