France (Nièvre) Pouilly-sur-Loire (58150)

Conflits commémorés
  • 1914-18
  • 1939-45
  • Indochine (46-54)
  • AFN-Algérie (54-62)
  • Monument communal
informations déposées par Choubard Alain et mises à jour par Berthon Pierre dernière mise à jour le 22/04/2020

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Pilier commémoratif
      • Colonne quadrangulaire / Chapiteau sculpté
  • Représentations animalières
    • Coq(s)
      • Coq au sommet
  • Ornementation végétale
    • Guirlande
Le Coq (modèle C au catalogue de l'éditeur) est une oeuvre de série.
Il exista en plusieurs matériaux (bronze, fonte) et en deux versions : ailes ouvertes ou fermées. Il ne faut pas confondre cette oeuvre avec un autre Coq, très proche, du même sculpteur animalier, édité par les fonderies du Val-d'Osne. Les principales différences résident dans la présence ici d'une branche de laurier, et dans la disposition des pattes : la droite ici avancée, la gauche concernant le modèle du Val-d'Osne.

Matériaux

Sculpture : fonte de fer bronzée

Inscriptions présentes sur le monument

POUILLY
À SES ENFANTS
MORTS
POUR LA PATRIE
1914-1918
ILS SONT MORTS EN HÉROS POUR LA DÉFENSE DE LA LIBERTÉ, DU DROIT ET DE L'HUMANITÉ
QUE CE MONUMENT SYMBOLE DE LEUR SUBLIME SACRIFICE SOIT ÉTERNELLEMENT RESPECTÉ

Les morts

Plaque
LA RÉSISTANCE
À
SES CAMARADES
DISPARUS EN DÉPORTATION

1914
ROY Louis
VILLATTE Maurice
BURET Paul
ROCHET Léon
DAGUENEAU Alfred
MOLLET Paul
LEGROS Raoul
LAURENT Joseph
RENAULT Edmond
BAUDIERE Raymond
BAUDIERE Raymond
GUYOT ALphonse
FESREAUX Célestin
MICHEL Édouard
DEBONDANT Louis
DUTARTE Lucien
MUSSIER Eugène
MILLET Émile
-
1915
BEAUJOIN Ernest
MARTIN Émile
MILLET Louis
-----

1915
BOITIAT Paul
JACOUTOT Georges
PABIOT Lucien
DUTARTE Fernand
MORIN Lucien
GOUIGOUX Edmond
CHAPOTET Pierre
LAFONT Claude
DUTARTE Maurice
BLONDELET Abel
CHABANNE Maurice
JEANNOT Albert
MASSE Eugène
DUTARTE Célestin
JARREAU Eugène
MAZERY Henri
DUTARTE Raymond
CHABANNE Marcel
LAFOND Robert
BONNARD Gustave
LABROSSE Joseph
-----
1916
VAILLY Camille
PICAULT Joseph
KRUGESHEREZ Auguste
LEGUAY Louis
GUYOUX Pierre
PETIT Léon
CARROY Eugène
DENIS Émile
ODIER Eugène
MORIN Jean
-
1917
ANCESSY Jules
PETIT Eugène
BRIT Louis
SAINTIER Gaston
LE GOFF Georges
CHAILLOUX Louis
BARRIER Étienne
CARROY Paul
RONGIER Pierre
SIMON Gaston
GASTE Gaston
-----
1917
VIOLETTE Louis
-
1918
BEAUFILS Adolphe
MECHE Clovis
MINET Georges
BLANCHET Lucien
NASLOT Marcel
MAUNAY Alexandre
VIOLETTE Émile
MARANDIN Gilbert
FREMONT André
SADON Louis
VILAIN René
BONNARD Georges
DONARD Constant
CARROY Léon
-
1919
GOUSSE Georges
NOIZET Paul
PILLET Louis
-
1920
DESFOSSE Ernest

RAPPENEAU Roger
BAUDIN Pierre
ALLIER Eugène
PATARD Raymond
SOARES José
BOHEC Yves
DEMARQUI Marcel
-
JAMET Hilaire
RAMEY Georges
LABAUME Marcel
MOLLET Paulus
MORIN Théophile
MOLLET Paulo
COUARD René
BIERRE Louis

PERLAT Ramon

CHALLANDE Philippe

Sources / Bibliographies / Sites Internet

http://monuments.piwigo.com/index?/category/43-58_nievre
http://www.memorialgenweb.org/memorial3/html/fr/resultcommune.php?insee=58215&dpt=58&idsource=26227&table=bp04
http://monumentsauxmorts.fr/crbst_715.html
1999 : Moisan (Hervé), Sentinelles de pierre. Les monuments aux morts de la guerre de 1914-1918 dans la Nièvre, Saint-Pourçain-sur-Sioule, Editions Bleu Autour, p. 189.

Historique du monument

  • 1919
  • Délibérations Conseil municipal 1919
    Source : Hervé Moisan

    décision d'érection fin 19 début 1920. Une sosucription publique est lancée et des soirées récréatives et sportives sont organisées au profit du monument. Dès cette époque également, le conseil municipal ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 1919
    décision d'érection fin 19 début 1920. Une sosucription publique est lancée et des soirées récréatives et sportives sont organisées au profit du monument. Dès cette époque également, le conseil municipal a retenu l'architecte neversois Louis Mohler pour dessiner le projet.
  • 1920
  • Devis 05/1920

    Mohler soumet une première esquisse accompagnée d'une estimation tournant autour de 33 000 Francs La municipalité juge ce coût prohibitif et fait savoir à l'architecte qu'elle ne veut pas ...

    Lire la suite
    Devis 05/1920
    Mohler soumet une première esquisse accompagnée d'une estimation tournant autour de 33 000 Francs
    La municipalité juge ce coût prohibitif et fait savoir à l'architecte qu'elle ne veut pas dépasser la somme de 22 000 francs, dont 7 000 proviennent d'une subvention municipale et 840 francs d'une subvention de l'État.
    Les relations entre Mohler et le maire M. Pabiot, seront assez agitées
  • 1921
  • Travaux 1921

    Mohler réussira toutefois à conserver le marché malgré les 2 longues années qui lui furent nécessaires pour terminer le monument. Il y travailla avec le sculpteur neversois Barré pour la ...

    Lire la suite
    Travaux 1921
    Mohler réussira toutefois à conserver le marché malgré les 2 longues années qui lui furent nécessaires pour terminer le monument. Il y travailla avec le sculpteur neversois Barré pour la réalisation des décors et avec l'entrepreneur local Théophile Morin qui avait été retenu après adjudication en octobre 1921.
  • 1922
  • Inauguration 20/08/1922

    La cérémonie a commencé par un office religieux puis s'est poursuivie par un déplacement en cortège au cimetière où les tombes des morts pour la France ont été fleuries.  ...

    Lire la suite
    Inauguration 20/08/1922
    La cérémonie a commencé par un office religieux puis s'est poursuivie par un déplacement en cortège au cimetière où les tombes des morts pour la France ont été fleuries. 
    En début d'après-midi, les personnalités arrivent à la gare.
    Il y a là les sénateurs Massé et Provost-Dumarchais, les députés Renard et BOurgier, le sous-préfet de Cosne, les conseillers généraux Pabion, Moineau et Leboeuf, les conseillers d'arrondissement Leroy et Guyot.
    Le cortège s'ébranle jusqu'au monument précédé des enfants des écoles, des sapeurs-pompiers et des sociétés de musique.
    Enfin, de nombreux discours saluent la réalisation de cette oeuvre dont le correspondant de Paris-Centre signale qu'il comporte ce qui a fait la gloire de Pouilly, à savoir la vigne.
     
  • 2004
  • Déplacement 2004