France (Nord) Douai (59500)

Conflits commémorés
  • 1914-18
  • Monument communal
informations déposées par Choubard Alain et mises à jour par Saget Philippe dernière mise à jour le 10/03/2023

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Monument
  • Statuaires - Soldats
    • Poilus ou soldats
      • Poilu
    • Divers Types de Soldats
      • Arbalétrier(s)
      • Mitrailleur(s)
  • Représentations animalières
    • Lion(s)
"Trois éléments composent l'oeuvre. Au centre, un bas-relief représente La Victoire au lion des Flandres. D'un côté, un arbalétrier de 1214 évoque la bataille de Bouvines - l'utilisation de cette iconographie fournit une expression de l'esprit de revanche anti-allemand. De l'autre côté, un poilu, coiffé de son lourd casque et engoncé dans un grand manteau, tient une mitrailleuse à la main. L'oeuvre de Descatoires est riche car elle combine guerriers d'un lointain passé et ceux de la Grande Guerre : allégorie de la Victoire (aboutissement de ce conflit) accompagné du Lion des Flandres. Les inscriptions, portées sur le monument, ainsi que le bas-relief, sont de style assyrien. L'originalité de Descatoires réside dans ces mélanges : les époques, les techniques de représentation - bas-relief et rondes-bosses (même si cela était fréquent, ici le bas-relief a autant d'importance que les statues) - et les styles, combinant les apports de l'Orient et de l'Europe. C'est ce genre de réalisation que l'on reconnaît également la richesse d'une ville. Descatoire était originaire de la ville, il conçut alors un hommage à ses compatriotes et amis. Les dommages que l monument a malheureusement subis le 11 août 1944 lors des bombardements ont pu être réparés. Le sculpteur Albert Bouquillon, lui aussi douaisien, a restauré le monument entre 1950 et 1951. Le poilu avait été décapité et l'arbalétrier amputé du bras gauche. Quant à La Victoire et Au Lion, ils avaient respectivement perdu un pied et une patte. "

Matériaux

sculpture : calcaire

Economie

Prix

225 000 francs

Commentaires

On peut noter, également, que le monument subit des dégradations sous l'Occupation et fut restauré - en particulier la tête du Poilu et le bras gauche de l'Arbalétrier - en 1951 par le sculpteur Albert Bouquillon. Enfin, il faut préciser que l'Arbalétrier évoque un des épisodes dramatiques de l'histoire douaisienne : la bataille de Mons-en-Pévelle, en 1324, où périrent 600 natifs de la ville.

Inscriptions présentes sur le monument

À SES ENFANTS MORTS POUR LA
LIBERTÉ ET L'INDÉPENDANCE NATIONALE
LA VILLE DE DOUAI RECONNAISSANTE


Sur les poteaux de chaque côté :
à gauche
1870
1914-1918
LA GRANDE GUERRE
1939-1945
LA SECONDE
GUERRE MONDIALE


à droite
THÉÂTRES
D'OPÉRATIONS
EXTÉRIEURES
ET OUTRE-MER
AFRIQUE ÉQUATORIALE
ALGÉRIE - CROÉE
INDOCHINE - LIBAN
MADAGASCAR - MAROC
SYRIE - TCHAD - TUNISIE


Au dos
ÉRIGÉ EN 1927
ÉTAIENT MAIRE-DÉPUTÉ DU NORD
LÉON ESCOFFIER
ADJOINTS : 
FLEURY PROUST
ANDRÉ CANIVEZ
NAPOLÉON DELPLANQUE
JULES MATHIEU

Les morts

Pas de noms

Sources / Bibliographies / Sites Internet

Historique du monument

  • Commission d’art
    Source : AdN-Douai-2O-176/1243

    La porte Vaqueresse dite de Valenciennes et le projet de monument aux morts - Observations - en règle d'art on ne place pas un monument devant un ...

    Lire la suite
    Commission d’art

    La porte Vaqueresse dite de Valenciennes et le projet de monument aux morts - Observations

    - en règle d'art on ne place pas un monument devant un monument

    - panneau du monument est de forme rectangulaire alors que la forme de la porte est ogivale

    - inesthétique du projet, peu importe où l'on place le monument aux morts exactement autour de la porte

    - le monument ne sera vu qu'en sortant de la ville

    - le choix de cet emplacement est loin d'avoir rencontré l'unanimité des suffrages

  • 1923
  • Emplacement 09/02/1923
    Source : AdN-Douai-2O-176/1243

    Extrait du registre aux procès-verbaux des assemblées générales - Société nationale d'agriculture, des sciences et des arts Voeu "Considérant que l'ensemble architectural constitué par ...

    Lire la suite
    Emplacement 09/02/1923

    Extrait du registre aux procès-verbaux des assemblées générales - Société nationale d'agriculture, des sciences et des arts

    Voeu

    "Considérant que l'ensemble architectural constitué par l'Eglise Notre-dame, l'Hopital général et la porte de Valenciennes, d'une si belle ordonnance, vue du square Jemmapes, perdrait de son harmonie si l'un de ces éléments venait à être masqué,

    Emet le voeu que le Monument aux morts de la grande guerre ne soit pas placé auprès de la Porte de Valenciennes"

    Signé Dablincourt

  • Délibérations Conseil municipal 27/12/1923
    Source : AdN-Douai-2O-176/1243

    Monument aux morts - Marché Le Maire soumet au Conseil le projet de marché avec M. Descatoires, statuaire à Paris, pour la fourniture du monument à la ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 27/12/1923

    Monument aux morts - Marché

    Le Maire soumet au Conseil le projet de marché avec M. Descatoires, statuaire à Paris, pour la fourniture du monument à la mémoire des Douaisiens morts pour la France. Le projet a été examiné par la commission des finances et des travaux, et ils y sont favorables. La dépense lié au monument serait payée par des crédits au budget communal de l'exercice courant.

    Le Conseil autorise le Maire à passer un marché de gré à gré et s'accorde pour les crédits à ouvrir.

  • 1924
  • Devis 01/1924
    Source : AdN-Douai-2O-176/1243

    Devis estimatif des travaux à exécuter pour l'édification du monument aux morts de la grande guerre. M. DESCATOIRE, statuaire M. WIKLHORSKI, architecte ...

    Lire la suite
    Devis 01/1924

    Devis estimatif des travaux à exécuter pour l'édification du monument aux morts de la grande guerre.

    M. DESCATOIRE, statuaire

    M. WIKLHORSKI, architecte

    Total = 225 000 francs

    (25 juillet 1924: date de réception à la préfecture)

  • Marché de gré à gré 18/01/1924
    Source : AdN-Douai-2O-176/1243

    Traité entre le Maire de la ville de Douai, M. Francis Godin, et M. Alexandre Descatoire, statuaire à Paris. Montant = 225 000 francs (page 1 : ...

    Lire la suite
    Marché de gré à gré 18/01/1924

    Traité entre le Maire de la ville de Douai, M. Francis Godin, et M. Alexandre Descatoire, statuaire à Paris. Montant = 225 000 francs

    (page 1 : fichier trop lourd, dépasse la limite autorisée pour être affiché)

  • Emplacement 29/03/1924
    Source : AdN-Douai-2O-176/1243

    Lettre de l'Ecole régionale d'architecture (qui fait partie du Ministère de l'instruction publique et des beaux-Arts) au Préfet du nord

  • Emplacement 08/04/1924
    Source : AdN-Douai-2O-176/1243

    Lettre de la Commission historique du département du Nord au Préfet Le Préfet a demandé l'avis de la Commission concernant l'emplacement du futur monument aux morts. la ...

    Lire la suite
    Emplacement 08/04/1924

    Lettre de la Commission historique du département du Nord au Préfet

    Le Préfet a demandé l'avis de la Commission concernant l'emplacement du futur monument aux morts. la commission, dans sa séance du 7 avril, a examiné la question.

  • Emplacement 19/05/1924
    Source : AdN-Douai-2O-176/1243

    Lettre du Directeur des Beaux-Arts au secrétaire général du Préfet du Nord Transmet les plaintes de plusieurs groupes divers de la ville quant à l'édification prochaine du ...

    Lire la suite
    Emplacement 19/05/1924

    Lettre du Directeur des Beaux-Arts au secrétaire général du Préfet du Nord

    Transmet les plaintes de plusieurs groupes divers de la ville quant à l'édification prochaine du monument aux morts en face de la Porte de Valenciennes (lettre de la société nationale d'agriculture et les "Amis de Douai", comité d'initiative et de tourisme). Il s'associe aux protestations, ajoutant qu'il subsiste déjà peu de monuments datant du Moyen-Age, et qu'il s'agirait d'une faute de goût de placer là le monument aux morts.

  • Emplacement 27/05/1924
    Source : AdN-Douai-2O-176/1243

    Lettre du Touring-Club de France, club de tourisme, au Préfet du Nord Transmission de la lettre envoyée au directeur des Beaux-Arts au sujet de la Porte de ...

    Lire la suite
    Emplacement 27/05/1924

    Lettre du Touring-Club de France, club de tourisme, au Préfet du Nord

    Transmission de la lettre envoyée au directeur des Beaux-Arts au sujet de la Porte de Valenciennes et du projet de monument aux morts. Demande aide du Préfet pour préserver le monument historique.

  • Emplacement 28/05/1924
    Source : AdN-Douai-2O-176/1243

    Lettre au directeur des Beaux-Arts Argumente pour empêcher que le monument aux morts soit construit près de la porte de Valenciennes, monument ancien. - ...

    Lire la suite
    Emplacement 28/05/1924

    Lettre au directeur des Beaux-Arts

    Argumente pour empêcher que le monument aux morts soit construit près de la porte de Valenciennes, monument ancien.

    - cela créérait un manque d'harmonie

    - au vu des croquis et plans, cela cacherait même le monument ancien, et amènerait à confondre les 2

    Demande l'étude d'un autre emplacement pour le monument aux morts.

  • Cérémonies diverses 31/05/1924
    Source : AdN-Douai-2O-176/1243

    Carte postale du Comité des sites et monuments au Préfet du Nord, avec documents transmis

  • Délibérations Conseil municipal 16/06/1924
    Source : AdN-Douai-2O-176/1243

    L'administration municipale a reçu le 7 mai une lettre du sous-préfet, annonçant que si le monument en lui-même ne présentati pas de problèmes ni d'observations, l'emplacement choisi ne pouvait être ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 16/06/1924

    L'administration municipale a reçu le 7 mai une lettre du sous-préfet, annonçant que si le monument en lui-même ne présentati pas de problèmes ni d'observations, l'emplacement choisi ne pouvait être adopté. En effet, le monument serait juste à côté de la porte de Valenciennes, en train d'être classée monument historique, et le monument cacherait la porte en grande partie. Un autre emplacement doit donc être trouvé par la municipalité.

    De plus, des réclamations concernant l'emplacement du futur monument étaient parvenues déjà avant, de la part d'autres groupes, notamment du Comité d'initiative et de tourisme "les amis de Douai", de la société nationale d'agriculture, des sciences et des Arts, et du comité des sites et des monuments.

    Le Maire a réuni une commission spéciale pour l'érection du monument, et après examen des deux emplacements possibles, elle maintient presque à l'unanimité son premier choix (près de la porte de Valenciennes).

    Argumentation des deux côtés de l'assemblée pour ou contre l'emplacement d'origine...

    Le Conseil confirme à 10 voix contre 4 le premier emplacement.

  • Emplacement 14/08/1924
    Source : AdN-Douai-2O-176/1243

    Lettre du Ministre de l'Instruction publique et des Beaux-Arts au Préfet du Nord. Le Ministre, en accord avec la Commission des monuments historiques, veut faire classer les ...

    Lire la suite
    Emplacement 14/08/1924

    Lettre du Ministre de l'Instruction publique et des Beaux-Arts au Préfet du Nord.

    Le Ministre, en accord avec la Commission des monuments historiques, veut faire classer les parties basses de la porte de Valenciennes (à Douai) en tant que monument historique, et prie le Préfet de l'annoncer au Maire de Douai.

    La construction du monument aux morts étant originellement prévue juste en face de cette porte, le Ministre souligne que ce n'est plus l'emplacement idéal. Le monument serait plus en valeur s'il était situé à l'autre bout de la place.

    De plus, une partie de la population, certains groupes sociaux et même le sculpteur sont plutôt favorables à cet emplacement. La ville de Douai quant à elle, serait prête à déplacer l'emplacement du monument si la porte était classée monument historique, donc en principe, il ne devrait pas y avoir de problème.

  • 1927