France (Indre) Varennes-sur-Fouzon (36210)

Conflits commémorés
  • 1914-18
  • 1939-45
  • Indochine (46-54)
  • Monument communal
informations déposées par Didier Dubant dernière mise à jour le 27/11/2017

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Plaque commémorative
    • Stèle
  • Ornementation religieuse
    • Croix
      • Croix latine

Le monument est constitué par une “stèle en pierre de taille de Lavoux” (Vienne), de forme rectangulaire (plus haute que large) posée sur un “socle de même nature” présentant en partie supérieure de trois hauteurs différentes.

Le sommet de la face antérieure de la stèle est occupé par l’incription principale, qui se présente sur trois lignes en lettres d’or. Viennent ensuite sous un trait horizontal, en lettres d’or sur deux colonnes, les 28 noms et prénoms des enfants de la commune, Morts pour la France pendant la grande guerre.

La partie centrale du socle (la plus haute) est ornée du côté de la face antérieure du monument par une croix latine dorée. De part et d’autre des bras horizontaux de cette croix latine figurent à gauche “1914” et à droite “1918”. Sous les bras horizontaux de cette croix latine sont inscrits à gauche “1939” et à droite “1945”. Au pied de la croix, figurent en lettres d’or trois noms et prénoms : l’un gauche, l’autre à droite, le dernier en dessous. Ce sont les trois Morts pour la France de la commune pour la période 1939 – 1945.

Encore plus bas au niveau de la “fondation sur béton de chaux hydraulique”, sur une plaque de teinte blanche, est inscrit sur deux lignes en lettres d’or : “INDOCHINE 1945-1954”, puis vient en dessous un nom et prénom. En avant de la stèle une dalle de forme rectangulaire permet de déposer gerbes et couronnes, lors des cérémonies.

Des cartes postales anciennes, ainsi que des devis conservés sous la cote 2 O/229 art. 7. des Archives Départementales de l’Indre, montrent qu’à l’origine un escalier permettait d’accéder au monument depuis le carrefour et qu’une grille avec des portillons assurait la protection du monument. Tout ceci a disparu avec l’aménagement actuel du carrefour.

Matériaux

Calcaire. Pierre de Lavoux (Vienne).

Economie

Prix

10 453,35 francs

Subvention commune

18 000 francs

Subvention Etat

1 750 francs

Commentaires (économie)
Forfait de 5 000 francs pour le monument + 2 416,20 pour l’escalier face au monument et 3 037,15

Inscriptions présentes sur le monument

Au sommet de la stèle, sur la face antérieure :
LA COMMUNE
DE VARENNES
A SES ENFANTS
MORTS POUR LA FRANCE

Sur la face antérieure du socle, au niveau des bras horizontaux de la croix latine à gauche “1914 ” et à droite “1918”.

Sur la face antérieure du socle, sous les bras horizontaux de la croix latine à gauche “1939” et à droite “1945” .

À la base du monument, sur une plaque :
INDOCHINE
1945-1954

Les morts

1914 - 1918
Sur la face antérieure de la stèle
Colonne de gauche :
Samain Gaston (Samain Gaston, né le 29 novembre 1891 à Varennes (Indre), 2e classe au 95e Régiment d’Infanterie, tué à l’ennemi le 25 août 1914 à Mattexey (Meurthe-et-Moselle), jugement rendu le 5 juillet 1920 par le tribunal d’Issoudun (Indre), transcrit le 18 juillet 1920 à Varennes (Indre)),
Lebrun Camille (Lebrun Camille Alphonse, né le 24 décembre 1890 à Neuvy-Pailloux (Indre), 2e classe au 90e Régiment d’Infanterie, 4e compagnie, Mort pour la France le 24 octobre 1914 à Fortuyn (Belgique) des suites de blessures de guerre, transcrit le 3 avril 1916 à Varennes (Indre)),
Depont Louis (Depont Louis né le 12 février 1885 à Lucay-le-Mâle (Indre), 2e classe au 95e Régiment d’Infanterie, tué à l’ennemi le 3 novembre 1914 à Marbotte (Meuse), transcrit le 3 février 1916 à Varennes (Indre), n° de registre d’état civil 97/260),
Lessault Désiré (Lessault Désiré, né le 15 mai 1891 à Varennes (Indre), 2e classe au 66e Régiment d’Infanterie, 1ère compagnie, tué à l’ennemi le 14 novembre 1914 à Langemark-Poelkapelle (Belgique), jugement rendu le 17 avril 1917 par le tribunal d’Issoudun (Indre), transcrit le 27 avril 1917 à Varennes (Indre)),
Fuzelier Louis (Fuzelier Louis, né le 27 février 1880 à La Ferté-Imbault (Loir-et-Cher), soldat au 210e Régiment d’Infanterie, Mort pour la France le 1er décembre 1914 à Apremont (Meuse) des suites de blessures de guerre, transcrit le 23 août 1915 à Varennes (Indre)),
Champion Julien (Champion Julien Brossard, né le 7 juillet 1888 à Varennes (Indre), 2e classe au 226e Régiment d’Infanterie, tué à l’ennemi le 27 décembre 1914 à Carency (Pas-de-Calais), transcrit le 8 juin 1915 à Varennes (Indre)),
Renault Gustave (Renault Gustave, né le 27 octobre 1880 à Parpeçay (Indre), 2e classe au 295e Régiment d’Infanterie, Mort pour la France le 9 juillet 1915 à l’Hôpital Temporaire n° 52 de Noeux-les-Mines (Pas-de-Calais), des suites de ses blessures, extrait du registre des décès adressé le 13 juillet 1915 à Varennes (Indre), n° du registre d’état civil 485/662),
Barbellion Auguste (Barbélion Alexandre Auguste, né le 31 octobre 1873 à Varennes (Indre), 2e classe au 4e Régiment du Génie, Mort pour la France le 7 octobre 1915 à Neuville-Saint-Vaast (Pas-de-Calais) des suites de blessures de guerre, transcrit le 6 mai 1916 à Varennes (Indre)),
Bodin Henri (Bodin Henri, né le 2 octobre 1879 à Varennes (Indre), 2e classe au 91e Régiment d’Infanterie, Mort pour la France le 30 novembre 1915 à l’Ambulance 5/55 à Salvange (commune de Froidos - Meuse) des suites de blessures de guerre, transcrit le 9 février 1915 à Varennes (Indre), n° du registre d’état civil 398/237),
Guignard Ernest (Guignard Ernest, 1er janvier 1895 à Varennes (Indre), sapeur au 1er Régiment de Génie, Mort pour la France le 24 décembre 1915 à l’Hôpital Dominique Larrey à Versailles (Yvelines), d’une pleurésie purulente streptococcique (maladie contractée en service), extrait du registre des décès adressé à Varennes(Indre)),
Maubert Joseph (Maubert Joseph, né le 16 juillet 1894 à Varennes (Indre), 1ère classe au 158e Régiment d’Infanterie, Mort pour les France le 14 mars 1916 à l’Ambulance 1/21, secteur postal 117 dans le département de la Meuse, des suites de blessures de guerre, transcrit le 15 mai 1916 à Varennes (Indre), n° du registre d’état civil 689/308),
Briaux Léopold,
Valin Narcisse (Valin Narcisse, né le 17 mars 1873 à Gièvres (Loir-et-Cher), soldat au 67e Régiment d’Infanterie Territorial, Mort pour la France, le 6 juin 1916 à Saint-Dizier (Haute-Marne) de blessures de guerre, domicile à Varennes (Indre)),
Chabot Georges.
Colonne de droite :
Barbellion Georges (Barbelion Georges, né le 19 août 1895 à Varennes (Indre), sergent au 412e Régiment d’Infanterie, tué à l’ennemi le 11 décembre 1916 à la Côte-du-Poivre (Meuse), transcrit le 20 février 1917 à Varennes (Indre), n° du registre d’état civil 909/17),
Robert André (Robert André Gaston, né le 19 juillet 1892 à Varennes (Indre), maître pointeur au 37e Régiment d’Artillerie, 5e batterie, tué à l’ennemi à la position de la batterie, 400 mètres à l’ouest du village de Berzieux (Marne), transcrit le 1er juin 1917 à Varennes (Indre)),
Marseille Octave (Marseille Octave Joseph, né le 14 juillet 1883 à Varennes (Indre), 2e classe au 13e Régiment d’Infanterie, Mort pour la France le 26 avril 1917 à l’Ambulance 4/10 à Saulx (Marne) des suites de blessures de guerre, transcrit le 4 septembre 1917 à Varennes (Indre),
Barboux Eugène (Barboux Eugène Raymond, né le 9 juillet 1898 à Valençay (Indre), soldat au 13e Régiment d’Infanterie, Mort pour la France le 12 juin 1917 à l’Hôpital Complémentaire n° 17 de Nevers (Nièvre), d’une maladie contractée en service, extrait des registres de décès adressé le 12 juin 1917 à Varennes (Indre)),
Hardy Gustave (Hardy Ferdinand Gustave, né le 11 mars 1898 à Varennes (Indre), maréchal des logis au 11e Régiment d’Artillerie de Campagne, Mort pour la France le 2 août 1917 à l’Ambulance 201 (?) des suites de blessures de guerre, transcrit le 28 août 1919 à Varennes (Indre)),
Arnoult Arthur (Arnould Arthur, né le 18 novembre 1897 à Viel-Saint-Rémy (Ardennes), 2e classe au 25e Bataillon de Chasseurs à Pied, Mort pour la France le 10 juin 1918 à l’Ambulance 9/2 de Senoncourt (Meuse), des suites de blessures de guerre, transcrit le 18 août 1918 à Varennes (Indre)),
Montmoril Edmond (probablement Montmoril Emon (Edmond) Charles, né le 20 décembre 1895 à Valençay (Indre), 2e classe au 29e Bataillon de Tirailleurs Sénégalais, Mort pour la France le 12 juin 1918 à l’Hôpital d’Evacuation n° 36 à Catenoy (Oise) des suites de blessures de guerre, transcrit le 26 mars 1920 à Valençay (Indre)),
Lemoine Fernand (Lemoine Fernand, né le 31 mars 1898 à Varennes (Indre), 2e classe au 90e Régiment d’Infanterie, tué à l’ennemi le 29 août 1918 au Combat de l’Aisne, transcrit le 21 novembre 1921 à Varennes (Indre)),
Franchet Sylvain (Franchet Silvain, né le 11 mai 1894 à Varennes (Indre), soldat au 298e Régiment d’Infanterie, tué à l’ennemi le 7 septembre 1918 en Forêt de Coucy (Aisne), transcrit le 17 mai 1919 à Varennes (Indre)),
Sajot Marcel,
Lehoux Marie (Lehoux Marie Georges, né le 27 juin 1889 à Saint-Hilaire-la-Gravelle (Loir-et-Cher), 2e classe à la 9e Section de Commis et Ouvriers Militaires d’Administration, Mort pour la France le 12 octobre 1918 à l’Hôpital Mixte de Tours (Indre-et-Loire), d’une maladie (broncho pneumonie grippale), extrait adressé au maire de Saint-Hilaire-la-Gravelle (Loir-et-Cher) le 12 octobre 1918, résidait à Varennes-sur-Fouzon (Indre)),
Gibault Fernand (Gibault Fernand, né le 2 mai 1896 à La Vernelle (Indre), soldat au 27e Régiment d’Infanterie, Mort pour la France le 6 novembre 1918 à l’Hôpital n° 14 à Thiais (Val-de-Marne) des suites de blessures de guerre, transmis à Varennes (Indre)),
Caillat Fernand,
Gouron Félix (Gouron Félix, né le 22 juin 1889 à Neuilly-sur-Marne (Yvelines) 2e classe au 68e Régiment d’Infanterie, Mort pour la France le 17 juillet 1919 à l’Ambulance 2/154, SP 34, à Nassau (Allemagne), d’une maladie contractée au front, transcrit le 8 mai 1920 à Varennes (Indre)).
Sur la face antérieure du socle, sous “1939” “1945”
A gauche de la base de la croix :
Pesson Jean.
A droite de la base de la croix :
Hérioux René (34 ans, agriculteur tué par des soldats allemands se dirigeant vers Valencay (Indre) le 16 août 1944, alors qu’il travaillait dans son champ – Stèle de La Borde) http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre/Communes/Varennes-sur-Fouzon/n/Contenus/Articles/2016/08/22/val-fouzon-2815784
En dessous de la base de la croix :
Cochereau Daniel (21 ans, agriculteur tué par des soldats allemands se dirigeant vers Valençay (Indre) le 16 août 1944, alors qu’il travaillait dans son champ – Stèle de La Borde) http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre/Communes/Varennes-sur-Fouzon/n/Contenus/Articles/2016/08/22/val-fouzon-2815784
Sur une plaque, fixée à la base du monument,
sous “INDOCHINE 1945-1954” :
Hervet René (René Hervet, né le 14 novembre 1926 à Varennes-sur-Fouzon (Indre), militaire au 4e Groupe de Régiment d’Artillerie colonial du Maroc, mort le 19 avril 1948 en Cochinchine (tué dans une embuscade), transcription du décès à Valençay (Indre).

Historique du monument

  • 1925
  • Commission d’art 10/01/1925
    Source : Didier Dubant

    - Le 10 janvier 1925, la Commission chargée d’examiner, du point de vue artistique, les projets de monuments aux “Morts pour la France”, répond en l’absence de M. Bougault-Fauchais, Conseiller ...

    Lire la suite
    Commission d’art 10/01/1925

    - Le 10 janvier 1925, la Commission chargée d’examiner, du point de vue artistique, les projets de monuments aux “Morts pour la France”, répond en l’absence de M. Bougault-Fauchais, Conseiller Général à Levroux excusé, “Approuvé” au projet de monument aux Morts présenté par la commune de “Varennes-S/-Fouzon”.

  • Subvention 20/12/1925
    Source : Didier Dubant

    - 20 décembre 1925 : “République Française. Commune de Varennes S/ Fouzon. Nous, Maire de la Commune de Varennes S/ Fouzon, ...

    Lire la suite
    Subvention 20/12/1925

    - 20 décembre 1925 :

    “République Française.

    Commune de Varennes S/ Fouzon.

    Nous, Maire de la Commune de Varennes S/ Fouzon, certifions que la subvention de 1.750 francs accordée à cette Commune sur les fonds de l’Etat par décision de M. le Ministre de l’Intérieur en date du 7 octobre, pour l’aider dans les travaux d’érection d’un Monument aux Morts pour la France, peut recevoir son affectation, attendu que les travaux étaient en cours d’exécution ou terminés au...

    Attestons, en outre, que la commune contribue pour une somme de 18.000 frs dans la dépense dont il s’agit.

    A Varennes S/ Fouzon, le 20 décembre 1925.

    Le Maire de Varennes S/ Fouzon”.

  • 1928
  • Délibérations Conseil municipal 17/06/1928
    Source : Didier Dubant

    - 17 juin 1928, réunion ordinaire du Conseil municipal de la commune de “Varennes S/ Fouzon” : “après examen de 3 projets présentés en Conseil Municipal par le Maire (M. ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 17/06/1928

    - 17 juin 1928, réunion ordinaire du Conseil municipal de la commune de “Varennes S/ Fouzon” : “après examen de 3 projets présentés en Conseil Municipal par le Maire (M. Trouard-Riolle), après longue discussion des conseillers, M. Boullet demande si le dernier projet consistant à installer un square autour de l’église et du monument coûterait plus cher. Sur la réponse négative du Maire, il ajoute, nous nous en rapportons au choix de la Commission des travaux pour faire bien et pas cher”.

     

  • Marché de gré à gré 25/07/1928
    Source : Didier Dubant

    - 25 juillet 1928 : “Département de l’Indre. République Française. Erection d’un Monument aux Morts de la Guerre de 1914 – ...

    Lire la suite
    Marché de gré à gré 25/07/1928

    - 25 juillet 1928 :

    “Département de l’Indre.

    République Française.

    Erection d’un Monument aux Morts de la Guerre de 1914 – 1918.

    Marché à Forfait.

    Entre les soussignés :

    M. Trouard-Riolle, Maire de la cne de VARENNES S/. FOUZON agissant en cette qualité et en vertu d’une délibération du conseil Municipal de la dite Commune en date du... d’une part

    et M. Villeneuve, tailleur de pierre, demeurant à Châteauroux, rue des Américains d’autre part.

    Il a été convenu ce qui suit :

    M. Villeneuve s’engage à fournir, tailler, transporter et mettre en place à Varennes (-sur-Fouzon), à l’emplacement, qui lui sera indiqué une stèle en pierre de taille de Lavoux (Vienne) de qualité statuaire, 1er choix, grésée et passée à la litharge (oxyde de plomb servant à donner une patine bronze).

    Cette stèle aura les dimensions et la forme qui sont figurées sur les plans joints au présent marché. Elle comportera en gravure les inscriptions et attributs donnés au plan, ainsi que les 28 noms prénoms et grades, ces derniers en abrégé, des enfants de la Commune Morts pour la Patrie.

    Le marché comprend les terrassements et les massifs de béton nécessaires pour les fondations de la stèle, tels qu’ils sont décrits sur le plan. Ne seront pas exécutés les jardinières.

    M. Villeneuve s’engage à respecter les indications du plan dont il a été parlé ci-dessus et à se conformer pour l’exécution de son travail aux directives qui lui seront données par M. A. Laprade, Architecte à Châteauroux ou son représentant.

    Les travaux devront être terminés le 10 octobre 1928 au plus tard.

    Ils seront exécutés suivant toutes les règles de l’art et avec des matériaux de la meilleure qualité, notamment la pierre de taille sera spécialement choisie dans les bancs résistants à la gelée et garantie sur facture contre ce défaut.

    L’entrepreneur est responsable des accidents qui pourraient survenir à l’occasion de son travail. Il devra justifier à M. le Maire qu’il est assuré dans les conditions prévues par les lois et réglements en vigueur.

    Les travaux seront reçus provisoirement dans le mois qui suivra leur terminaison.

    La réception définitive aura lieu six mois après la réception provisoire.

    Pendant ce délai l’entrepreneur devra l’entretien de son ouvrage et les réfections ou remplacements des parties qui seraient reconnues défectueuses.

    Le présent marché est forfaitaire pour la somme de cinq mille cinq cents francs.

    Il comprend dans les limites spécifiées ci dessus toutes fournitures de matériaux et matériel ou agrés ou ingrédients nécessaires, les transports et charrois la main d’œuvre et les frais généraux et le bénéfice de l’entrepreneur.

    L’entrepreneur sera payé suivant les régles de la comptabilité administrative et par virement à son compte de chèques postaux... ...en exécution du décret du 3 août 1920.

    Il recevra au cours des travaux des acomptes dont le montant total n’exédera pas les 9/10 du travail et des fournitures réellement faites au moment de la demande d’acompte.

    Le dernier dixième lui sera payé à la réception définitive.

    L’entrepreneur sera soumis pour tout ce qui n’est pas spécifié ci-dessus, aux prescriptions du cahier des charges et conditions générales des Ponts et Chaussées.

    Le présent marché est passé par application de l’ordonnance du 14 novembre 1837 (travaux d’art spéciaux). Il (ne) sera définitif qu’après approbation par M. le Préfet de l’Indre.

    Fait à Varennes-sur-Fouzon, le 25 juillet 1928.

    Dressé par l’Architecte soussigné.

    A. Laprade.

    Lu et approuvé par l’entrepreneur.

    Lu et approuvé par le maire”.

    “Vu et approuvé. Châteauroux le 22 août 1928. Pour le Préfet et par délégation”.

  • Délibérations Conseil municipal 19/08/1928
    Source : Didier Dubant

    - 19 août 1928 : “Le Conseil municipal de Varennes approuve le marché de gré à gré passé avec M. Villeneuve de Châteauroux pour le monument s’élevant ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 19/08/1928

    - 19 août 1928 :

    “Le Conseil municipal de Varennes approuve le marché de gré à gré passé avec M. Villeneuve de Châteauroux pour le monument s’élevant à 5.000 francs. Le Conseil municipal dans sa réunion du 17 juin 1928 avait déjà examiné le devis et le marché établi entre la C(ommu)ne de Varennes et M. Villeneuve. Il en approuve tous les termes et autorise le Maire à y apposer sa signature”

  • 1930
  • Marché de gré à gré 01/09/1930
    Source : Didier Dubant

    - 1er septembre 1930 : “Département de l’Indre. Commune de Varennes-sur-Fouzon. République Française. Monument Commémoratif aux enfants de ...

    Lire la suite
    Marché de gré à gré 01/09/1930

    - 1er septembre 1930 :

    “Département de l’Indre.

    Commune de Varennes-sur-Fouzon.

    République Française.

    Monument Commémoratif aux enfants de la commune de Varennes-sur-Fouzon, Morts au Champs d’Honneur pendant la guerre 1914-1918.

    Entre les soussignés :

    M. le Maire de la Commune de Varennes-sur-Fouzon, agissant en cette qualité et en vertu d’une délibération du Conseil Municipal en date du 19 août 1928,

    d’une part

    et M. Villeneuve, marbrier à Châteauroux, 81 Rue des Américains

    d’autre part.

    Il a été convenu ce qui suit :

    La Commune de Varennes-sur-Fouzon ayant décidé de faire édifier un monument commémoratif aux enfants de la Commune morts au Champ d’Honneur pendant la guerre 1914-1918.

    Confie à M. Villeneuve qui déclare accepter les travaux ci-après désignés :

    SAVOIR :

    Stèle en pierre de taille de Lavoux (Vienne) statuaire, avec socle de même nature.

    Fondation sur béton de chaux hydraulique.

    Gravure des lettres et inscriptions.

    Pour toute fourniture, taille, transport et mise en place.

    M. Villeneuve s’engage à se conformer, pour le surplus des détails à exécuter, aux directives qui lui seront données par M. A. Laprade, Architecte ou par son représentant.

    Les travaux devront être terminés dans le délai de six semaines à dater du 1er courant.

    Ils seront reçus provisoirement dans le mois qui suivra leur achèvement et reçus définitivement trois mois après la réception provisoire.

    Le présent marché est conclu entre les partis pour la somme forfaitaire de cinq mille francs.

    M. le Maire de la Commune de Varennes-sur-Fouzon s’engage à payer la totalité de cette somme à M. Villeneuve à la réception définitive.

    Ce paiement sera fait à M. Villeneuve suivant les règles de la comptabilité administrative.

    L’entrepreneur sera soumis pour tout ce qui n’est pas spécifié aux prescriptions du cahier des charges et conditions générales des Ponts et Chaussées.

    Le marché ne deviendra définitif qu’après approbation par M. le Préfet.

    Dressé par l’Architecte soussigné.

    Châteauroux le 1er septembre 1930.

    A. Laprade.

    Lu et approuvé par l’entrepreneur.

    Lu et approuvé par le Maire. Trouard-Riolle”.

    “Approuvé. Châteauroux le 18 octobre 1930. Le Préfet de l’Indre”.

  • Procès-verbal de Réception 16/10/1930
    Source : Didier Dubant

    - 16 octobre 1930 : “Département de l’Indre. Commune de Varennes-sur-Fouzon. Procès Verbal de Réception Définitive. Monument Commémoratif. ...

    Lire la suite
    Procès-verbal de Réception 16/10/1930

    - 16 octobre 1930 :

    “Département de l’Indre.

    Commune de Varennes-sur-Fouzon.

    Procès Verbal de Réception Définitive.

    Monument Commémoratif.

    Monsieur Villeneuve, marbrier à Châteauroux, 81 rue des Américains.

    L’an mil neuf cent trente, le 16 octobre.

    Nous soussigné, Architecte du Monument Commémoratif de la Commune de Varennes-sur-Fouzon, accompagné de MM. Trouard-Riolle, Augras, Caseron, Estrade, membres de la commision des travaux, nous sommes transportés sur les lieux pour examiner et vérifier les travaux exécutés au monument par M. Villeneuve, marbrier à Châteauroux, 81 rue des américains.

    Nous avons reconnu que ces travaux satisfont aux conditions du marché et sont en bon état d’entretien.

    En conséquence, le délai de garantie étant expiré, nous déclarons qu’il y a lieu d’en accorder la réception définitive.

    A Varennes-sur-Fouzon, les jours, mois et an que dessus.

    Le Maire : (signé) Trouard-Riolle. L’Architecte : (signé) A. Laprade.

    Les Conseillers Municipaux (signé) Caseron, Augras, Estrade”.

    “Vu et approuvé. Châteauroux 24 octobre 1930. Le Préfet. Pour le Préfet et par Délégation”.

  • Mémoire 01/11/1930
    Source : Didier Dubant

    - 1er novembre 1930 : “Département de l’Indre. Commune de Varennes-sur-Fouzon. Décompte définitif. Monument Commémoratif... ...

    Lire la suite
    Mémoire 01/11/1930

    - 1er novembre 1930 :

    “Département de l’Indre.

    Commune de Varennes-sur-Fouzon.

    Décompte définitif.

    Monument Commémoratif...

    ... M Villeneuve, entrepreneur, marbrier, demeurant à Châteauroux (Indre).

    1/ Stèle en pierre de Lavoux, statuaire, avec socle de même nature.

    2/ Fondation sur béton de chaux hydraulique.

    3/ Gravure de lettres et inscriptions.

    4/ Pour fourniture, taille, transport et mise en place.

    Prix convenu...........5.000 Frs.

    Dressé par l’Architecte.

    Châteauroux, le 1er septembre 1930.

    A. Laprade.

    Accepté par l’Entrepreneur

    Villeneuve”.

  • 1931
  • Délibérations Conseil municipal 26/11/1931
    Source : Didier Dubant

    - 26 novembre 1931 : “Après explications données par M. le Maire le Conseil municipal l’autorise à traiter avec MM. Corset et Chêne pour la construction d’un ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 26/11/1931

    - 26 novembre 1931 :

    “Après explications données par M. le Maire le Conseil municipal l’autorise à traiter avec MM. Corset et Chêne pour la construction d’un escalier et d’un entourage du monument commémoratif”. Une annotation en marge indique : “l’escalier et l’entourage sont terminés depuis longtemps c’est le paiement (du devis de 6.200 francs comprenant escalier, clôture et portillon en fer) qui est difficile”.

  • Délibérations Conseil municipal 28/11/1931

    - 26 novembre 1931 : “Le Conseil accepte le projet d’escalier et d’entourage qui lui a été fourni par les Architectes Laprade et Varaine (projet daté du ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 28/11/1931

    - 26 novembre 1931 :

    “Le Conseil accepte le projet d’escalier et d’entourage qui lui a été fourni par les Architectes Laprade et Varaine (projet daté du 15 octobre 1931). Il demande 2 portillons à l’est et quand ces travaux seront exécutés. Le Conseil est décidé a améliorer l’intérieur du jardin jardin public et l’extérieur, y compris la supression du caniveau ou sa modification”.

  • 1933
  • Marché de gré à gré 22/03/1933
    Source : Didier Dubant.

    * Le 22 mars 1933 un contrat de gré à gré est passé entre la mairie de Varennes-sur-Fouzon (Indre) et Chene Henri, entrepreneur de maçonnerie à Varennes-sur-Fouzon, pour la réalisation, ...

    Lire la suite
    Marché de gré à gré 22/03/1933

    * Le 22 mars 1933 un contrat de gré à gré est passé entre la mairie de Varennes-sur-Fouzon (Indre) et Chene Henri, entrepreneur de maçonnerie à Varennes-sur-Fouzon, pour la réalisation, “d’un escalier en face le monument”, en se conformant aux directives de A. Laprade. Le montant définitif certifié par l’Architecte Varaine le 22 mars 1933 fut de 2.416F20.

  • Mémoire 22/03/1933
    Source : Didier Dubant

    * R. Corset, entrepreneur à Chabris (Indre) fournira de son côté le 22 mars 1933 un mémoire d’un montant de 3.037F15 pour “Serrurerie” (portillon et clôture autour du monument) exécuté ...

    Lire la suite
    Mémoire 22/03/1933

    * R. Corset, entrepreneur à Chabris (Indre) fournira de son côté le 22 mars 1933 un mémoire d’un montant de 3.037F15 pour “Serrurerie” (portillon et clôture autour du monument) exécuté pour le compte de la Commune de Varennes-sur-Fouzon (Indre).

     

Soumettre de nouvelles informations

Localisation

Autre

en centre bourg, au  nord de l’église Saint-Jean-Baptiste, à côté du carrefour entre les D52, D4, D4A et D578, à l’emplacement du SQUARE GEORGES TROUARD-RIOLLE 1856 - 1938 Maire Conseiller Général (maire de Varennes-sur-Fouzon (Indre) de 1890 à 1912, puis de 1919 à 1936). Le monument se dresse au sud sud-est d’un aménagement paysager en arc de cercle. Il est tourné vers le nors nord-ouest.