France (Nord) Lallaing (59167)

Conflits commémorés
  • 1914-18
  • 1939-45
  • AFN-Algérie (54-62)
  • Monument communal
dernière mise à jour le 05/04/2016

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Pilier commémoratif
      • Colonne quadrangulaire
  • Décorations militaires
    • Croix de Guerre

Les morts

1914
BOULANT François
BOURDON Oscar
CARBONNEL Lucien
CARON Hippolyte
DELANNOY Ernest
DELANNOY Eugène
DELANNOY Joseph
DHELEMME Marcel
DUPUIS Anatole
DUPUIS Edmond
FLEURY Arthur
GUILLAUME Alphonse
ROUSEAUX Pierre
LAGACHE Georges
LEGRAND Paul
LOUBET François
MAZINGUE Charles
MONCHECOURT Charles
RAMIOLLE Ferdinand
WALLET Cléophas
--
1915
BAR Alfred
BASTIEN André
BERNARD Alphonse
BLERVAQUE Louis
BESIEUX Alfred
BESIEUX Georges
BRISSE Jules
CAPELLE Ange
DASSONVILLE Amédée
DASSONVILLE Joseph
DEBRUILLE Jean Baptiste
DEREGNAUCOURT Joseph
DEVRED Alfred
DEWASMES Oscar
DUBOIS Émile
DUCATILLON Joseph
DUJARDIN Jules
DUJARDIN Julien
DUSSE Joseph
FAUQUEUX Marcel
JARBEAU Ferdinand
LAMOUR Alphonse
--
LAMOUR Léon
LENGLIN Eugène
MARESCAUX Émile
MAZINGUE Marcel
NOTTEZ Charles
TENEDOS Henri
TRÉDEZ Georges
VANDENBROUCK
WACQUEZ Charles
WACQUEZ Émile
WACQUEZ François
WASSON Émile
WILLIATTE Victor
--
1916
BLASSEL Henri
BODELLE Théophile
BOULANT Ernest
CARON Paul
COGEZ Henri
DELANNOY Alphonse
DEVRED Privas
DUBOIS Jean-Baptiste
DUBOIS Jules
DUBUIS Arsène
FOURDRIN Maurice
HERBO Émile
JOSEPH Denis
LOUBET Jules
LOUBET Jules Joseph
MORELLE Louis
PARENT Jules
PENEZ Henri
TAILLEZ Henri
TAILLEZ Louis
WACQUEZ Camille
--
1917
BLERVAQUE Omer
BOULANT Émile
DELVAL Georges
PARENT Julien
WASSON Gustave
--
1918
CAPON Charles
COURTIN Henri
DUCATILLON Léon
DUREUX Alcide
GUEDIN Eugène Prudent
GUILLAUME François
LEFEVRE François
MARTINAGE Arthur
MONCHECOURT Louis
TAILLEZ François
VANDENABEELE Charles
VERNAGUT Eugène
WILLIATTE François
--
Étrangers
BOCHINSKY Martin
CROVECKI Félix
MITKO Joseph
PIETA
PIETRASEZ
REYER Joseph
REYER Sylvestre
STRADATA Émile
SZTOR André
TOMEZAK Stanislas
WACHSMUTH Jean
--
1919
JOSEPH Alexis
PENEZ Paul
VERNAGUT Eugène
--
Mutilés décédés des suites de guerre
1921
DELANNOY Camille 1921
DERIDDER Gérard 1921
BOURLON Georges 1924
MERTENS Alexandre 1928
CARBONNEL Fernand 1929
VASSEUR Louis 1930
Militaires et prisonniers
CONSILLE Jean
DELABRE Théophile
JARBEAU Alfred
LAMOUR Jean
PORTE Norbert
BASTIEN Léon
PIETOWSKI Édouard
STICKER Anatole
TWARDOWSKI François
D'HALLUIN Jean
TATIEZ Gustave
--
Déportés et fusillés
DEBARGE Géraud
DEVRED Fidèle
LEVERT Ernest
OLESINSKI Stanislas
WILLIATTE Albert
--
Victimes civiles
ARIA Jean-Baptiste
BEAUSSART Armand
BEAUSSART Charles
BEAUSSART Jean-Marie
BEAUSSART-LESTIENNE
DEVRED-DEWEZ Anna
FERRARI Giulio
SKUZA François
WACQUEZ François
LUCZAK Bernard
JURASZYK Raymond
GOUGET Jacques

Historique du monument

  • 1922
  • Inauguration 17/09/1922

    Le Grand Hebdomadaire, n° 39, dimanche 24 septembre 1922, p. 618. Les monuments aux morts se multiplient dans notre région, et presque chaque dimanche voit une inauguration de l’un d’entre ...

    Lire la suite
    Inauguration 17/09/1922
    Le Grand Hebdomadaire, n° 39, dimanche 24 septembre 1922, p. 618. Les monuments aux morts se multiplient dans notre région, et presque chaque dimanche voit une inauguration de l’un d’entre eux, parfois même de plusieurs. Il nous est impossible de rendre compte de ces belles solennités qui se développent suivant un programme identique. Presque toujours la cérémonie débute par un service religieux, à la mémoire de ceux qui, glorieusement, sont tombés aux champs de carnage ; une oraison funèbre prononcée avant l’absoute loue leur vaillance et tire les enseignements que comporte le sacrifice que ces héros ont fait d’eux-mêmes pour le salut de la patrie. Puis, soit au cimetière, soit sur la place publique, l’inauguration du monument qui doit perpétuer leur mémoire, se fait en présence des autorités locales, des sociétés d’anciens combattants, des sociétés de gymnastique et de préparation militaire, etc. Des discours sont prononcés, des fleurs sont jetées à profusion sur le socle du monument, des musiques se font entendre, et les assistants se retirent profondément impressionnés. Et partout, c’est la même chose, parce que toujours c’est le même courage, le même héroïsme qu’il s’agit de célébrer, parce que c’est la même reconnaissance, le même souvenir, la même émotion qu’apportent à ces solennités ceux qui y assistent. À vouloir rendre compte de ces grandioses manifestations on ne pourrait que se répéter ; aussi nous associant au sentiment pieux des manifestants, voulons-nous au moins, dans la mesure du possible, reproduite quelques-uns de ces monuments qui tous clament l’héroïsme de nos soldats et la foi de nos populations dans les immortelles destinées de la Patrie. Les photographies que nous reproduisons en disent plus que toutes les paroles dont nous pourrions les accompagner. Elles sont un témoignage durable de la vénération de notre région pour les grands morts qui furent ses enfants.