France (Indre) Villegouin (36500)

Conflits commémorés
  • 1914-18
  • 1939-45
  • Monument communal
informations déposées par Didier Dubant dernière mise à jour le 27/11/2017

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Stèle
  • Ornementation végétale
    • Palme(s)
    • Guirlande
    • Feuille(s)
      • Feuille(s) de Chêne
      • Feuille de Laurier
  • Ornementation civile
    • Drapeau(x)
      • Drapeaux entrecroisés
  • Ornementation associée
    • Casque, Palme(s)
    • Épée et palme entrecroisées
  • Décorations militaires
    • Croix de Guerre
  • Autres éléments
    • Entourages
      • Entourage Grilles

Le monument à l’aspect d’une stèle installée au sommet d’un socle trapézoïdal, lui même posé sur trois niveaux d’assise à très leger fruit. La partie supérieure de la stèle en pierre calcaire, qui superspose à des feuillages (chêne et lauriers), deux drapeaux déployés entrecroisées est dominée par une grande reproduction de Croix de Guerre.

En dessous des drapeaux, de chaque côté de la stèle pend une guirlande constituée de cinq fleurs de taille décroissante. Des deux côtés la guirlande est suspendue à un mouluration par  un noeud  façonné à partir d’un caliquot. La face antérieure de la stèle accueille dans une réservation, à sommet en arc de cercle, une plaque en marmorite de teinte noire de même forme. Cette plaque, plus haute que large, comporte sur six lignes (la première seule étant inscrite en arc de cercle), l’inscription principale : “SOUVENIR DE LA COMMUNE DE VILLEGOUIN A SES ENFANTS MORTS POUR LA FRANCE”. Viennent ensuite sur deux colonnes séparées par un filet vertical les noms et prénoms des 39 enfants de la commune tués pendant la Grande Guerre, présentés dans l’ordre chronologique des dates de décès (“1914”, “1915”, “1916” pour la colonne de gauche,  1916, “1917” et “1918” pour la colonne de droite). Dans cinq cas les grades ont été indiqués ensuite en abrégé.

En dessous sur quatre lignes est inscrite la phrase :

“ILS SONT MORTS FACE AU CIEL, MARTYRS DE LEUR VAILLANCE ;

AU PIED DE CETTE TOMBE, INCLINE TOI PASSANT !

ET VOUS MERES, PRIEZ !... GLOIRE AUX POILUS DE FRANCE

LEUR ETOILE D’HONNEUR SCINTILLE AU FIRMAMENT”.

Deux palmes horizontales, liées au centre du panneau et tournées vers l’extérieur, ornent la base de la plaque. L’ensemble est doré.

Sur la base de la face antérieure de la stèle fut ajouté par la suite une plaque rectangulaire (plus large que haute) de teinte noire. Sur cette plaque sous “1939 – 1945” sont inscrits sur deux colonnes séparées par un filet vertical, quatre noms et prénoms, un cinquième figurant en dessous des deux colonnes.

Sur la face antérieure du socle trapézoïdal est sculpté en relief un casque de type Adrian tourné vers la droite et portant une grenade avec sa flamme (insigne caractérisant habituellement l’appartenance du combattant qui le porte à l’Infanterie). Il repose sur une épée d’un style en usage au XIXe siècle (représentée inclinée pointe tourné vers la droite), que dissimule en partie une palme (représentée pointe légèrement redressée tournée vers la droite et portant un caliquot à sa base).  

En dessous de ce décor, une plaque de bois portant une petite palme en alliage cuivreux, positionnée pointe tournée vers la gauche, est fixée contre la face antérieure du niveau d’assise supérieur.

Le monument est actuellement protégé par une grille fixée sur muret. Ce muret est constitué de trois tronçons. Le tronçon central est interrompu dans l’axe du monument par un double portillon. L’examen des cartes postales révèle qu’une grille métallique d’un périmètre plus restreint que l’actuelle protégeait à l’origine la face antérieure de ce monument.

Ces cartes postales anciennes permettent également de constater que les deux noms omis qui furent ajoutés suite à la décision d’octobre 1927 furent tout simplement ajoutés en fin de colonne (Foucret Marcel à gauche et Camail Abel à droite).

Economie

Prix

2 930 francs

Subvention commune

2 700 francs + 230 francs en 1927

Commentaires (économie)
2.700 francs + 230 francs en 1927 pour la modification des inscriptions sur la plaque.

Inscriptions présentes sur le monument

Au sommet de la plaque principale :
SOUVENIR
DE LA
COMMUNE
DE VILLEGOUIN
À SES ENFANTS
MORTS POUR LA FRANCE

A la base de la plaque principale :
ILS SONT MORTS FACE AU CIEL, MARTYRS DE LEUR VAILLANCE ;
AU PIED DE CETTE TOMBE, INCLINE TOI PASSANT !
ET VOUS MÈRES, PRIEZ !... GLOIRE AUX POILUS DE FRANCE
LEUR ÉTOILE D’HONNEUR SCINTILLE AU FIRMAMENT

Au sommet de la deuxième plaque :
1939 – 1945

Les morts

Plaque principale :
. Colonne de gauche :
“1914”
Debrune Fernand,
Pinault Jules,
Girault Henri,
Nivet Eugène,
Pauplin-Doireau,
Dupin Vincent,
Caillet Arthur,
Boussin-Baudiment,
“1915”
Gullion-Livonnet,
Raveau Abel,
Vincent Edouard,
Robin Alfred,
Depond Louis Capl,
Pronteau Alphonse,
Pinault Gaston,
Depert J. Baptiste.
“1916”
Moure Amédée,
Pinault Armand,
Perrot Julien,
Foucret Marcel.
. Colonne de droite :
Guillon Florent Sergt, (Guillon Fleurent Clément),
Bonnet Joseph,
Depond Jean,
Thibault Paul Capl,
Basset Désiré,
Vacher Victor.
“1917”
Lignelet Modeste,
Paulmier Lucien,
Henault Albert S. Lt,
Pinault Henri CAPl,
Doireau Jean.
“1918”
Depond Auguste,
Moreau-Baudiment,
Charron Fernand,
Depond Eugène,
Mourret Constant,
Pinault Octave,
Caillet Charles,
Camail Abel.
Au sommet de la deuxième plaque, sous “1939 – 1945” :
. Colonne de gauche :
Bertrand Roger,
Debrune Jean.
. Colonne de droite :
Marchal Paul,
Naudet Jules.
. En dessous au centre :
Préjean Robert.

Sources / Bibliographies / Sites Internet

. Livre d’or de Villegouin, Archives Nationales, cote 19860711, art. 217, F9 4117.

. Archives Départementales de l’Indre 2 O/243 art. 7.

Historique du monument

  • 1919
  • Autres 18/09/1919
    Source : ADINDRE 2 O/243

    - 18 septembre 1919. La cote 2 O/243 art. 7, des Archives Départementales de l’Indre, comporte un calque représentant le Monument aux Morts proposé à la municipalité ...

    Lire la suite
    Autres 18/09/1919

    - 18 septembre 1919.

    La cote 2 O/243 art. 7, des Archives Départementales de l’Indre, comporte un calque représentant le Monument aux Morts proposé à la municipalité de Villegouin, avec pour titre à gauche “Commune de Villegouin” et à droite “Echelle 1/10e Châteauroux 18 7bre 1919 (signé) Néret”.

  • Marché de gré à gré 25/11/1919
    Source : Didier DUBANT

    - Le 25 novembre 1919 : “Traité de gré à gré. Entre les soussignés, M. Néret, sculpteur, 60, rue du Pilier ...

    Lire la suite
    Marché de gré à gré 25/11/1919

    - Le 25 novembre 1919 :

    “Traité de gré à gré.

    Entre les soussignés,

    M. Néret, sculpteur, 60, rue du Pilier à Châteauroux (Indre) d’une part

    et M. Depond Auguste, Maire de la Commune de Villegouin,

    il a été convenu et arêté ce qui suit :

    M. Néret fournit à la Commune de Villegouin un monument en mémoire des soldats “Morts pour la France” suivant le plan dressé et daté du 18 septembre 1919. Hauteur totale 3m50, plaque marmorite noire, noms et prénoms gravés et dorés.

    Ce monument mis en place pour le prix de deux mille sept cents francs, le transport de Châteauroux à Villegouin (Indre) sera effectué par voiture à la charge de la Commune, ainsi que les fondations et maçonneries pour recevoir le Monument.

    Paiement 1/2 à la commande, 1/2 le Monument terminé.

    Le dit Monument devra être mis en place le 1er juin 1920.

    Le Maire de Villegouin, après examen du traité et après avis demandé au Conseil Municipal accepte le dit  traité.

    Fait à Villegouin, le 25 novembre 1919.

    Le Maire (signé) Depond”.

    “Vu et approuvé.

    Châteauroux le 16 novembre 1920.

    Pour le Préfet le Conseiller de Préfecture”.

     

  • Délibérations Conseil municipal 10/12/1919

    - Le 10 décembre 1919, le Conseil municipal de Villegouin se réunion en session ordinaire sous la présidence d’Auguste Depond, maire : “Le Maire communique au Conseil ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 10/12/1919

    - Le 10 décembre 1919, le Conseil municipal de Villegouin se réunion en session ordinaire sous la présidence d’Auguste Depond, maire :

    “Le Maire communique au Conseil les plan et devis d’un Monument commémoratif à élever en mémoire des Enfants de Villegouin “Morts pour la France”.

    Après examen, le Conseil approuve les plan et devis de M. Néret, sculpteur à Châteauroux, s’élevant à deux mille sept cents francs. Il décide en outre que le paiement s’exécutera sur les fonds communaux et prie M. le Préfet de vouloir bien intervenir auprès de l’autorité supérieure, s’il y a une subvention de bien vouloir penser à la commune de Villegouin”.

  • 1920
  • Procès-verbal de Réception 13/06/1920
    Source : Didier DUBANT

    - Le 13 juin 1920 : “Commune de Villegouin. Procès-verbal de réception définitive. Erection d’un Monument Commémoratif aux Enfants de la ...

    Lire la suite
    Procès-verbal de Réception 13/06/1920

    - Le 13 juin 1920 :

    “Commune de Villegouin.

    Procès-verbal de réception définitive.

    Erection d’un Monument Commémoratif aux Enfants de la Commune “Morts pour la France”.

    M. Néret, entrepreneur, en vertu d’un marché de gré à gré en date du 25 novembre 1919.

    L’an mil neuf cent vingt, le treize juin, nous soussigné Maire de la Commune de Villegouin assisté de M. Néret signataire du devis et de MM. Thibault Alfred et Bertrand Alexandre conseillers municipaux, en présence de l’entrepreneur dûment appelé, nous nous sommes transportés sur les lieux, pour examiner et vérifier les travaux exécutés par M. Néret, entrepreneur.

    Nous avons reconnu que ces travaux satisfont aux conditions du devis et se trouvent en bon état de réception.

    En conséquence, le délais de garantie était expiré nous déclarons qu’il y a lieu d’accorder la réception définitive.

    A Villegouin, les jours, mois et an que dessus.

    Le Maire (signé) A. Depond. Les Conseillers municipaux (signé) A. Thibault, A. Bertrand. L’entrepreneur (signé) Néret”.

    “Vu et approuvé.

    Châteauroux, le 26 octobre 1920.

    Pour le Préfet.

    Le Secrétaire Général

    (signé) Guillerot”.

  • Commission d’art 17/06/1920

    - Le 17 juin 1920, la Commission chargée d’examiner, du point de vue artistique, les projets de Monuments aux “Morts pour la France” répond au projet présenté par la commune ...

    Lire la suite
    Commission d’art 17/06/1920

    - Le 17 juin 1920, la Commission chargée d’examiner, du point de vue artistique, les projets de Monuments aux “Morts pour la France” répond au projet présenté par la commune de Villegouin : “Certaine recherche. Ce projet demande à être étudié comme proportion”.

  • Courriers divers 19/09/1920
    Source : Didier DUBANT

    - Le 19 septembre 1920 : “Mairie de Villegouin. Monsieur le Préfet, Monsieur le Percepteur de Pellevoisin (Indre) ne pourra payer les mandats ...

    Lire la suite
    Courriers divers 19/09/1920

    - Le 19 septembre 1920 :

    “Mairie de Villegouin.

    Monsieur le Préfet,

    Monsieur le Percepteur de Pellevoisin (Indre) ne pourra payer les mandats relatifs au Monument, s’il n’a les délibérations :

    1/ de l’approbation des plans et devis de M. Néret,

    2/ de réception du monument.Je vous serais respectueusement reconnaissant de bien vouloir les lui adresser, vous les ayant envoyés.

    Veuillez agréer, Monsieur le Préfet l’assurance des mes respectueux remerciements.

    Le Maire (signé) A. Depond”.

     

  • Délibérations Conseil municipal 21/09/1920
    Source : Didier DUBANT

    - Le 21 septembre 1920 : “Monsieur le Maire de Villegouin est informé que la délibération approuvant les plan et devis du Monument aux Morts a été ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 21/09/1920

    - Le 21 septembre 1920 :

    “Monsieur le Maire de Villegouin est informé que la délibération approuvant les plan et devis du Monument aux Morts a été retournée approuvée le 24 août 1920.

    En ce qui concerne la réception du monument, cette pièce, qui doit être établie par l’Architecte, directeur des travaux n’est jamais parvenue à la préfecture.

    Châteauroux le 21 7bre 1920.

    Pour le Préfet.

    Le Secrétaire Général

    (signé) Guillerot”

    Sur la même feuille est ajouté :

    “Répondu le 29 7bre 1920.

    Délibération retournée approuvée le 24 août 1920.

    Faire connaître que deux membres du Conseil Municipal suffisent pour la réception du Monument”.

    Réclamé deux délibérations, approuvant plan et devis et portant crédit, le 18 octobre 1920”.

  • Paiements 17/11/1920
    Source : Didier DUBANT

    - Le 17 novembre 1920, le Maire de Villegouin établit un mandat d’un montant de 2.700 francs au profit de “M. Néret sculpteur demurant à Châteauroux (Indre)” pour “fourniture d’un monument élevé ...

    Lire la suite
    Paiements 17/11/1920

    - Le 17 novembre 1920, le Maire de Villegouin établit un mandat d’un montant de 2.700 francs au profit de “M. Néret sculpteur demurant à Châteauroux (Indre)” pour “fourniture d’un monument élevé à la mémoire des “Morts pour la France” suivant détail d’autre part”. A verso du document se trouve le décompte de M. Néret, daté du 9 9bre 1920.

    Celui-ci précise : “Juin 1920. Monument suivant dessin du 18 7bre 1919, hauteur totale 3m50. Plaque marmorite noire, noms et prénoms gravés et dorés. Compris mise en place à Villegouin pour la somme de deux mille sept cents francs”.

  • Devis 25/11/1920
    Source : Didier DUBANT

    - Le 25 novembre 1920, sur papier à entête : “ATELIER DE SCULPTURE, MARBRERIE & GRAVURE Travail mécanique des pierres, marbres, granits par l’outillage ...

    Lire la suite
    Devis 25/11/1920

    - Le 25 novembre 1920, sur papier à entête :

    “ATELIER DE SCULPTURE, MARBRERIE & GRAVURE

    Travail mécanique des pierres, marbres, granits par l’outillage pneumatique, les scies & moulureuses. Polissage Inaltérable des granits durs. Gravure au jet de sable pour la Fabrication des enseignes, plaques d’inscription et ex-voto en Marmorite, Opalines, Glaces & Sous Glaces.

    Néret sculpteur 60 rue du Pilier 60 Châteauroux”, M. Néret adresse le courrier récapitulatif suivant au Maire de la commune de Villegouin :

    “Devis d’un Monument Communal en pierre blanche à ériger à Villegouin.

    Monument suivant dessin du 18 7bre 1919.

    Plaque marmorite noire,  noms et prénoms gravés et dorés.

    Ce monument mis en place à Villegouin pour le prix de deux mille sept cents francs.

    Le transport de Châteauroux à Villegouin sera effectué par voiture à la charge de la Commune, ainsi que la fondation & maçonnerie pour recevoir le monument.

    Paiement 1/2 à la commande, 1/2 le monument terminé.

    Vu, lu et approuvé

    (signé) Néret.

    Vu, lu et approuvé par nous maire de la Commune de Villegouin le présent devis s’élevant à deux mille sept cents francs.

    Le Maire (signé) Depond”.

  • 1927
  • Délibérations Conseil municipal 02/10/1927
    Source : Didier DUBANT

    - Le 2 octobre 1927, le Conseil Municipal de Villegouin se réunit en séance extrordinaire sous la précidence de Louis Camail, maire : “Le Conseil sur la ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 02/10/1927

    - Le 2 octobre 1927, le Conseil Municipal de Villegouin se réunit en séance extrordinaire sous la précidence de Louis Camail, maire :

    “Le Conseil sur la proposition du Maire, décide de faire ajouter sur la plaque du “Monument aux Morts” les grades des enfants de la Commune tués à la guerre, et deux noms précédement omis. La dépense s’élèvera à 230 francs.

    Le Conseil demande à M. le Préfet, l’autorisation de prendre la somme ci-dessus sur les chapitre “dépenses imprévues” (art. 94 budg. prév. et 18 bud. ad.)”.

    “Vu Châteauroux le 21 novembre 1927. Pour le Préfet et par délégation”.

Soumettre de nouvelles informations

Localisation

Rue/Route

en centre bourg, le long de la Rue Grande (D15), à côté de l’église Notre-Dame, dans un angle en arc de cercle pris sur l’espace de la cour située à l’arrière de l’école communale.