France (Nord) Malo-les-Bains (59941)

Conflits commémorés
  • 1914-18
  • 1939-45
  • Monument communal
informations déposées par Choubard Alain et mises à jour par Saget Philippe dernière mise à jour le 05/12/2018

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Monument
  • Représentations - Soldats
    • Divers Types de Soldats
      • Marin(s)
    • Diverses Représentations de Poilus
      • Groupe de Poilus
Le monument aux morts à Malo-les-Bains montre quatre soldats blessés qui sont rentrés du front et se dirigent vers un poste de premiers secours.
Le soldat a été conduit en aveugle, sa main droite est sur ses yeux et sa main gauche semble chercher la voie à suivre.
Le deuxième soldat a été gazé et penche sa tête sur le soldat aveugle.
Derrière lui, le troisième homme apparaît sur le point de s'effondrer et il est soutenu par le dernier des soldats, qui est aussi blessé et est clairement dans un état de choc.

Matériaux

pierre d'Euville marbrière, fondation en Béton

Economie

Prix

110 000 francs

Subvention fête

10 000 francs (Tombola)

Commentaires

Le monument aux morts (monument aux Morts] à Malo-les-Bains montre quatre soldats blessés qui sont rentrés du front et se dirigent vers un poste de premiers secours. Le soldat a été conduit en aveugle. Sa main droite est tenu à ses yeux et ses main gauche semble se sentir pour une voie à suivre. Le deuxième soldat a été gazé et penche sa tête sur le soldat aveugle. Derrière lui, le troisième homme apparaît sur le point de s'effondrer et il est soutenu par le dernier des soldats, qui est aussi blessé et est clairement dans un état de choc. Ce monument se trouve dans le delta du lieu dans Malo-les-Bains.

Sources / Bibliographies / Sites Internet

Historique du monument

  • 1929
  • Comité d'érection 1929

    En 1929 l'Amicale des Anciens Combattants de Malo demande l'érection d'un monument aux morts : la municipalité confie le travail au sculpteur Edmond Delphaut, ancien combattant de Malo

  • 1933
  • Autres 1933

    La maquette définitive est choisie en décembre 1933

  • Devis 11/12/1933
    Source : Archives -O. Ryckebusch

    AM Dunkerque : 1M20 Entête DELPHAUT Sculpteur-Statuaire Malo-les-Bains Le 11 décembre 1933 Devis forfaitaire du projet de Monument aux Malouins Morts pour la France ...

    Lire la suite
    Devis 11/12/1933

    AM Dunkerque : 1M20

    Entête DELPHAUT Sculpteur-Statuaire Malo-les-Bains
    Le 11 décembre 1933
    Devis forfaitaire du projet de Monument aux Malouins Morts pour la France

    • 1°- Une maquette demie grandeur sera étudiée et présentée pendant ses différentes phases, au Comité,
    • 2°- Quand cette maquette aura été reconnue bonne, l'exécution se fera en pierre d'Euville marbrière choisie,
    • 3°- Les fondations se feront entièrement en béton suivant les indications fournies par Monsieur LEMBROUCK, architecte et sous sa surveillance
    • 4°- Le prix net et forfaitaire est de : 110.000 Frs
    • 5°- Ce prix comprend le Monument proprement dit, et les marches avant ;
    • 6°- Sont à la charge de la ville, les honoraires d'architecte, les bordures d'entourage et la transformation du parterre de gazon et fleurs ; et le déplacement de la grille actuelle
    • 7°- Paiements : 10.000 Frs, à la commande officielle, comme provisoire et couverture ; 65.000 Frs au cours de l'année 1934 ; le solde, soit 35.000 Frs à la réception de l'oeuvre Fait en double à Malo-les-Bains, le 11-12-1933
  • 1935
  • Inauguration 23/06/1935
    Source : Archives -O. Ryckebusch

    L’inauguration de ce monument se fait en même temps que la 27e fête Fédérale des sociétés Musicales du Nord- Pas-de-Calais. M Schipman, maire de la commune, a réussi à faire ...

    Lire la suite
    Inauguration 23/06/1935

    L’inauguration de ce monument se fait en même temps que la 27e fête Fédérale des sociétés Musicales du Nord- Pas-de-Calais. M Schipman, maire de la commune, a réussi à faire venir pour l’occasion la musique du Ier Régiment des Guildes de Bruxelles.

    La journée d’inauguration sera donc festive, rythmé par les fanfares et défilés.

    Personnalités présentent : M Arnaud Guillon, Préfet du Nord, M Schipman, maire de Malo, M Albert Mahieu, sénateur du Nord et M Félix Vautrin, président de l’Amicale des Anciens Combattants.

    Chacun de ces représentants ont pris la parole avant de dévoiler le monument.
    Le discours du maire nous apprend d’ailleurs que l’ancien maire le Docteur Geeraert avait fait le choix d’ériger une chapelle dans le cimetière pour les 33 Malouins morts pour la patrie, considérant que dans une station balnéaire, lieux toujours en fête, il était plus convenable de leurs faire un lieu de recueillement discret. Elle fut érigée en 1920 dans le cimetière.

    L’Amicale des anciens combattants demanda la construction d’un monument sur une place publique en 1929, le maire M Schipman accède à leur requête en 1933.

    Les discours d’inauguration seront suivit par les festivités.
    Et elle se terminera par un banquet officiel de 500 couverts au Casino de Malo-les-Bains.

  • 2009
  • Autres 11/2009
    Source : Dunkerque Magazine

    Dunkerque Magazine, Novembre 2009, n°201, p. 30 Le chef-d'oeuvre de Malo-les-Bains Installé au centre de la place Delta à Malo-les-Bains depuis 1935, le monument dédié aux Malouins ...

    Lire la suite
    Autres 11/2009

    Dunkerque Magazine, Novembre 2009, n°201, p. 30

    Le chef-d'oeuvre de Malo-les-Bains Installé au centre de la place Delta à Malo-les-Bains depuis 1935, le monument dédié aux Malouins tombés durant de la Première Guerre mondiale se distingue par sa taille, son style, son originalité et sa sobriété.
    Conçue et exécutée par le sculpteur Edmond Delphaut, artiste malouin et ancien combattant, cette oeuvre de quatre mètres de haut et de neuf mètres de long met en scène quatre poilus blessés, de retour du front, se dirigeant vers un poste de secours.
    Le premier, aveugle, la main crispée sur le front, est guidé par un gazé qui tente d’arracher le col de sa capote pour mieux respirer. Le troisième, mourant, s’effondre au pied du dernier fantassin qui, épuisé et blessé, semble prêt à perdre la raison.

    Saisissante de réalisme, cette sculpture nous ferait presque oublier l’autre monument aux morts de Malo-les-Bains : un dépositoire élevé quelques années plus tôt au fond de l’allée centrale de l’ancien cimetière.

    Dédiée aux 220 Malouins « morts pour la France », cette construction décorée par Maurice Ringot présente un soldat et une France symbolique dont le manque d’originalité incita certainement la commune à faire édifier un nouveau monument plus majestueux au centre de la place Delta.