France (Haute-Saône) Chagey (70400)

Conflits commémorés
  • 1870-71
  • 1914-18
  • 1939-45
  • Indochine (46-54)
  • Autres
  • Monument communal
informations déposées par Archives 70 et mises à jour par Ad70, dernière mise à jour le 27/11/2017

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Pilier commémoratif
      • Obélisque sur socle
  • Représentations féminines
    • Femme avec divers attributs
      • Femme avec drapeau et palme
  • Autres éléments
    • Entourages
      • Entourage Bornes/Chaînes ou barres

Monument aux morts de la Bataille de Montbéliard, constitué d'un socle surmonté d’une pyramide tronquée en granit de Belgique (taille de M. Cathlin de Servance, maçonnerie de Morand Wicker d’Héricourt) orné d'une diaichotte, paysanne du pays de Montbéliard en costume local, sculptée par Antoine Gautier et fondue par Gruet, offerts par l'industriel et alors capitaine au 50e régiment d'infanterie, Alfred Engel et inauguré le 7 novembre 1897, contenant les restes de 28 soldats français et de trois soldats prussiens, tous restés inconnus (source Wikipédia)

Matériaux

Bronze, Granit

Inscriptions présentes sur le monument

LA COMMUNE
DE
CHAGEY
À LA MÉMOIRE
DES SOLDATS MORTS
POUR LA PATRIE
DANS LES COMBATS
DES
15, 16 ET 17 JANVIER 1871

MORTS POUR LA PATRIE
1914-1918

Les morts

Pas de noms

1914
Alfred Brochon
Eugène Jeanfaivre
Jules Martin
Louis Buschsenschutz
-
1915
Paul Miller

Alfred Thomas
Louis Dorey
-
1916
Jules Besanceney
Maurice Dorey
Louis Buschsenschutz
Marcel Nardin
Augustin Jacquot
Louis Brochon
-
1917
Émile Berard
Léon Vitte
-
1918
René Vienot
Paul Verchot
Axel Verchot
Axel Petithory
Pierre Le Dallo
Émile Faivre
Louis Faivre

1944
Monnot René
Morel Marthe
Schaffner Marie
-
1945
Dormoy Gaston
Rennequin Charles
Lods Eugène
Pequignot Maurice
-
1946
Buschsenschutz Paul
-
1947
Sevin Paul

1949 FLEURY André

1967 HENNEQUIN Théodore

Historique du monument

  • 1897
  • Inauguration 07/11/1897
    Source : AD

    Monument offert par l'industriel et alors capitaine au 50e régiment d'infanterie, Alfred Engel et inauguré le 7 novembre 1897, contenant les restes de 28 soldats français et de trois soldats ...

    Lire la suite
    Inauguration 07/11/1897

    Monument offert par l'industriel et alors capitaine au 50e régiment d'infanterie, Alfred Engel et inauguré le 7 novembre 1897, contenant les restes de 28 soldats français et de trois soldats prussiens, tous restés inconnus