France (Indre) Chalais (36370)

Conflits commémorés
  • 1914-18
  • 1939-45
  • Monument communal
informations déposées par Dubant Didier dernière mise à jour le 26/04/2020

Description du monument

Caractéristiques

  • Représentations féminines
    • Femme - Représentation symbolique
      • Femme = Douleur
  • Structure
    • Pilier commémoratif
      • Obélisque
  • Autres éléments
    • Entourages
      • Entourage Bornes/Chaînes ou barres
  • Décorations militaires
    • Croix de Guerre
  • Ornementation végétale
    • Palme(s)
Le monument est constitué d’un obélisque avec un léger retrécisement à la base de sa pointe. Cet obélisque est séparé de son socle quadrangulaire par un ressaut. La base de ce socle, plus large, repose sur deux assises en forme de marche.
Une croix de guerre occupe la partie supérieure de la face antérieure de l’obélisque, toute la surface en dessous étant occupée par l’inscription principale gravée en lettres dorées.
Les noms et prénoms des 26 “enfants de Chalais morts pour la France” pendant la première guerre mondiale sont écrits en lettres dorées sur trois plaques de marbre noir disposées sur la face antérieure et sur les faces latérales du socle du monument. La partie basse de chacune des trois plaques est ornée d’une palme dorée horizontale.
Au pied de la face antérieure du monument un buste de femme en bronze repose sur l’assise supérieure.
Evoquant les représentations féminines réalisées par le sculpteur Jean Clément pour les Monuments aux Morts de Bélâbre, Orsennes et Chalais, Daniel Bernard précise qu’une seule et même personne à servi de modèle pour les trois monuments : “Fernande Aimée Levrault, née le 1er décembre 1897 à la Forge de la Gâtevine (Bélâbre), mariée à Désiré Bourdon le 9 août 1915” (BERNARD p. 178-179).
Une grille à trois pans assure la protection du Monument aux Morts.
Le portillon d’accès à double porte se trouve au milieu du pan central, juste devant la face antérieure du monument.

Economie

Prix

4 000 francs

Inscriptions présentes sur le monument

À LA
MÉMOIRE
DES
ENFANTS
DE CHALAIS
MORTS POUR
LA FRANCE
1914 – 1918

Les morts

Sur la face antérieure du monument sous l’inscription principale, une plaque de marbre noir porte inscrite en lettres d’or :
VICTIMES DE LA GUERRE 1939 – 1945 Lemerle Paul, Prot Jean-Marc”.
Face antérieure
DORÉ Onésime
VIAUX Jean
SAINTIER Georges
VAUCELLE Maurice
BICHET Henri
AUGROS Clément
SARRAZIN Julien
RODIER Joseph
CHARRET Désiré
--
Côté gauche
TRANCHANT Louis
CAMUS Adrien
LAROCHE Eugène
VIOT Clément
MOREAU Louis
BERNERON Louis
COUTURAUD Louis
LAFONTAINE Désiré
--
Côté droite
LACOUX Auguste
TRINQUART Alexandre
LE MINOUX Louis
MAILLAUD Léon
IMBERT Lucien
RADURIOT Hilaire
COLAS Henri
LARDEAU Julien
ROLQUIN Clément
LEMERLE Paul
PROT Jean-Marc

Sources / Bibliographies / Sites Internet

Historique du monument

  • 1920
  • Délibérations Conseil municipal 01/08/1920
    Source : Dubant Didier

    - Le 1er août  1920, le Maire de Chalais, Désiré Gourdin, invite le  Conseil municipal “à délibérer sur l’opportunité d’ériger un monument commémoratif aux morts de la guerre. Considérant que ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 01/08/1920

    - Le 1er août  1920, le Maire de Chalais, Désiré Gourdin, invite le  Conseil municipal “à délibérer sur l’opportunité d’ériger un monument commémoratif aux morts de la guerre. Considérant que cette érection entrainerait de grosses dépenses pour la Commune, décide de faire graver les noms des soldats tués à la guerre sur une plaque placée à la Mairie et dont le modèle sera envoyé à la Préfecture aussitôt qu’un devis aura été donné par un fabricant”.

  • 1936
  • Marché de gré à gré 11/07/1936
    Source : Dubant Didier

    - Le 11 juillet 1936, un traité de gré à gré pour la “Construction d’un monument aux morts de la guerre 1914-1918” pour la “COMMUNE DE CHALAIS” est passé “entre ...

    Lire la suite
    Marché de gré à gré 11/07/1936
    - Le 11 juillet 1936, un traité de gré à gré pour la “Construction d’un monument aux morts de la guerre 1914-1918” pour la “COMMUNE DE CHALAIS” est passé “entre les soussignés : Monsieur LEON Maurice, Maire de la Commune de Chalais, agissant au nom de cette commune, d’une part et Monsieur DAGO Laurent, demeurant au Blanc, d’autre part.
    Il a été convenu et  arrêté ce qui suit.
    • Article 1er. Monsieur Dago se soumet et s’engage à exécuter les travaux de construction d’un monument aux morts, dans le bourg de Chalais, aux conditions suivantes.
    • Article 2. Les  travaux comprendront : des fondations et une plateforme en béton de ciment ; un monument en élévation en granit de marbre (noir et blanc) et ciment fondu, entièrement poli, d’une hauteur de 3m12 ; une inscription ciselée et dorée dans la masse ; trois plaquettes en marmorite aux dimensions de 50cm sur 68 cm avec gravure et dorure de 24 noms, y compris trous et vis de fixation des plaques.
    Ces travaux et fourniture pour un prix forfaitaire de 4.000 francs.
    • Article 3. Des marches en astragale de 0m27 de largeur en béton de ciment avec chape de 0m02 bouchardée, complèteront le monument.
      Prix des marches : le mètre linéaire 30 francs.
    • Article 4. Le mortier de ciment pour béton des fondations et de la plateforme sera dosé à raison de 300 kg de ciment par mètre cube de sable et celui des marches à 350 kg par mètre cube de sable;
    • Article 5. Les prix ci-dessus comprennent tous bénéfices, faux frais et sujétions résultant des travaux…”. Ce document fut approuvé par le Sous-Préfet, le 3 août 1936.
  • Inauguration - Presse 25/11/1936
    Source : Dubant Didier

    - Le mercredi 25 novembre 1936, en page deux, le journal La Dépêche du Centre consacre un article à l’inauguration du Monument aux Morts de Chalais : ...

    Lire la suite
    Inauguration - Presse 25/11/1936

    - Le mercredi 25 novembre 1936, en page deux, le journal La Dépêche du Centre consacre un article à l’inauguration du Monument aux Morts de Chalais :

    “la municipalité de Chalais à depuis deux ans réalisé une belle besogne. Dimanche dans cette commune sera inauguré le Monument aux Morts de la Guerre, dont la construction est achevée”. L’article précise que monsieur Dago en est l’entrepreneur, monsieur Aublanc assurant la construction ; que les travaux furent dirigés par monsieur Bernard, ingénieur à Belâbre et que “l’architecte Jean Clément, propriétaire à Bélâbre et artiste à fait don à la commune d’une tête de femme en bronze qui a été posée sur le monument : femme aux traits tirés de douleur, aux joues ravagées par les larmes, symbole des mères”, Jean Clément est indiqué comme ayant été également “l’auteur de la maquette du Monuments aux Morts de Bélâbre”. La présence de messieurs Chichery, Rotinat (député) est attendue.

  • Inauguration 29/11/1936
    Source : Dubant Didier

    - Dimanche 29 novembre 1936 : inauguration du Monument aux Morts.

Soumettre de nouvelles informations

Localisation

Rue/Route
Le Monument se trouve dans le centre bourg, contre un mur à l’angle de la rue du Gué et de la Rue Desiré Gourdin.