France (Côte-d'Or) Dijon (21000)

Conflits commémorés
  • 1870-71
  • Monument cantonal
  • Monument construit pour 1870
informations déposées par Martine Aubry dernière mise à jour le 12/02/2020

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Pilier commémoratif
      • Colonne
      • Crénelages
  • Statuaires féminines
    • Femme en pied
      • Femme debout
Le 30 octobre 1870 eut lieu un combat des plus vifs et des plus meurtriers qui fut livré juste à la limite de la place la première bataille de Dijon. À l'issue de la guerre, la ville décide de faire élever un monument commémoratif de la Résistance.
La première pierre fut posée le 30 octobre 1871. La statue est de Paul Cabet, le haut-relief de Moreau et Vionnois. Cette statue, ayant paru séditieuse du fait du port d'un bonnet phrygien, fut déboulonnée par l'armée le 21 octobre 1875, cinq jours avant l'inauguration. La statue de Paul Cabet est alors détruite sur ordre du préfet en 1876. Une copie fut reconstruite par les élèves de Paul Cabet et inaugurée le 30 octobre 1880. Quatre jours après la reddition de la ville, le 5 novembre 1870, le Conseil Municipal décidait : Qu'un monument serait élevé en l'honneur des braves défenseurs qui ont été tués ou blessés, le dimanche 30 octobre 1870, dernière attaque dirigée contre la ville de Dijon par l'armée allemande.

Commentaires

En 1905 sur un caveau rassemblant 2000 corps de soldats français, allemands et italiens inhumés sur le territoire de la ville. Sur la Crypte, une pyramide triangulaire fut construite dont la face principale porte le millésime 1870-1871 et la dédicace «  Aux Victime de la Guerre » - sur les deux autres face : Français... Allemands – Italiens – A l'origine une croix en pierre était implantée au sommet de la pyramide. Les noms de 80 victimes Français sont sculptés sur le Monument aux Morts de la place du 30 octobre

Les morts

Les victimes de ce conflit ont été inhumés au cimetière de Dijon - Les Péjoces
GELIN
BUREAU
MENAGER
MAULARD
FICHEWALET
MONDANGE
GRISMANN
LEMEME
GUENOT
TAUZIN
-----
VIGNE
SUGIER
MILLOT
BAYSSAC
CAVAILLE
PETITJEAN
JOURDAN
GIBELIN
ASTIER
BRIAND
CLAUDEY LAGNEAU
-----
MARC
LOBRY
GUIRGUY
RAUBERT
CARRIERE
GUIMAULT
CHABAUT
AROUAIX
SEGUIN
BOIRE
-----
MAIRE
MICHEL
MOYAUX
PAILLET
THEVENIN
FOURNERAT
LHUGNOT
LIEUTET
SIMEON
ROSAT
-----
CAVE
MARTIN
CAUROT
THIBAUT
GUIGFARD
BOSSELIS
JAVELLE
AMASSE
DECIZE
PINTAL
----
FIET
CHAMP
NAUDIN
BOILAU
PERRAULT
COUTURIER
PARADIS
HUTTER
CODOT
AUBIN
-----
LUC
FAGOT
MASSON
GAILLARD
VERREAUX
LIMBARDET
VERPEAUX
GUELRON
DEVAUX
JOVIN
-----
REMI
BRETON
BERAUD
HELINIE
LEPERON
CARREAU
TARREAU
CHARLES
HUSSON
NAUDET

Historique du monument

  • 1870
  • Délibérations Conseil municipal 05/11/1870

    Quatre jours après la reddition de la ville, le 5 novembre 1870, le Conseil Municipal décidait : Qu'un monument serait élevé en l'honneur des braves défenseurs qui ont été tués ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 05/11/1870
    Quatre jours après la reddition de la ville, le 5 novembre 1870, le Conseil Municipal décidait : Qu'un monument serait élevé en l'honneur des braves défenseurs qui ont été tués ou blessés, le dimanche 30 octobre 1870, dernière attaque dirigée contre la ville de Dijon par l'armée allemande.
  • 1871
  • Pose Première pierre 30/10/1871
    La première pierre fut posée le 30 octobre 1871. La statue est de Paul Cabet, le haut-relief de Moreau et Vionnois. 
  • 1875
  • Destruction 21/10/1875
    Cette statue, ayant paru séditieuse du fait du port d'un bonnet phrygien, fut déboulonnée par l'armée le 21 octobre 1875, cinq jours avant l'inauguration.
  • 1876
  • Destruction 1876
    La statue de Paul Cabet est alors détruite sur ordre du préfet en 1876
  • 1880
  • Inauguration - Presse 31/10/1880