France (Nord) Odomez (59970)

Conflits commémorés
  • 1870-71
  • 1914-18
  • 1939-45
  • AFN-Algérie (54-62)
  • Monument communal
informations déposées par Choubard Alain dernière mise à jour le 18/08/2020

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Pilier commémoratif
      • Colonne tronquée
  • Représentations - Sculptures (de série)
    • Poilu - Sentinelle (Camus - Jacomet)
  • Types de sculpture
    • Bas-relief
  • Représentations animalières
    • Coq(s)
      • Coq en bas-relief
  • Ornementation végétale
    • Couronne
      • Couronne Feuilles de Laurier/Feuilles de Chêne ruban
  • Décorations militaires
    • Croix de Guerre
  • Autres éléments
    • Entourages
      • Entourage Bornes/Chaînes ou barres

Matériaux

sculpture : fonte de fer bronzée

Les morts

CANIPEL César
CUVILIÉ Louis
1914
BAGAGE Louis
BLOTTIAU Jules
DELCOURT Alfred
GUELTON Léopold
-
1915
BALAN Henri
BOISSEAU Alphonse
BOIVIN Joseph
LAUNOY Irénée
LEGER Albert
TRICART Georges
DONNET Jeanne tuée à l'ennemi
-----
1916
PATOIR Paul
-
1918
CARPENTIER Georges
DELOFFRE Nazaire
LEMAIRE Arthur
TOUCOURT Marin
et 10 personnes victimes de l'évacuation
DELCOURT Henri
RASPILAIR Joseph
NORMAND Gilbert déporté STO
CAMPANA Marcel

Historique du monument

  • 1922
  • Inauguration 06/07/1922
  • Inauguration - Presse 13/08/1922
    Source : Le Grand Hebdomadaire

    Le Grand Hebdomadaire, n° 33, dimanche 13 août 1922, p. 522. Une émouvante cérémonie s’est déroulée à Borre, à l’occasion de l’inauguration du monument élevé à la ...

    Lire la suite
    Inauguration - Presse 13/08/1922

    Le Grand Hebdomadaire, n° 33, dimanche 13 août 1922, p. 522.

    Une émouvante cérémonie s’est déroulée à Borre, à l’occasion de l’inauguration du monument élevé à la mémoire des enfants de la commune morts pour la France. Borre, sise à 4 km d’Hazebrouck, connut l’invasion des pillards allemands et souffrit des bombardements qui endommagèrent la majeure partie des maisons d’habitations.

    Le matin, un service solennel à la mémoire des morts de la guerre, fut chanté en l’église paroissiale.

    Le conseil municipal, ayant à sa tête M. Léon Thoories, maire, y assistait au complet, ainsi que la Société des Anciens militaires et les familles des victimes.

    L’inauguration officielle eut lieu à cinq heures du soir.

    Un cortège, qui comprenait de nombreuses notabilités, parcourut les rues du village, pavoisées et ornées de feuillages et de fleurs.

    Devant le monument, les enfants des écoles exécutèrent les hymnes patriotiques.

    Des discours furent prononcés par MM. Léon Thooris, maire ; le capitaine Bonte ; de la Grange ; le sous-préfet et M. l’abbé Lemire qui, tour à tour, exaltèrent le sacrifice sublime accompli par les héros disparus.