France (Alpes-Maritimes) Bonson (06830)

Conflits commémorés
  • 1914-18
  • 1939-45
  • Monument communal
dernière mise à jour le 29/05/2018

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Plaque commémorative
  • Décorations militaires
    • Croix de Guerre
  • Ornementation civile
    • Flambeau/Flamme
      • Flamme
Implantation dans la masse rocheuse qui supporte les ruines de l'ancien donjon, à côté de la chapelle Saint-Antoine-de-Padoue
Plaque sous un arc en plein cintre, dans la roche, dans un jardinet clôturé

Matériaux

pierre et marbre

Economie

Prix

4 500 francs

Souscription

1 000 francs

Subvention commune

3 500 francs

Inscriptions présentes sur le monument

RF

BONSON À SE SMORTS
GRANDE GUERRE
1914-1918

GLOIRE À NOTRE FRANCE ÉTERNELLE
GLOIRE À CEUX QUI SONT MORTS POUR ELLE

Les morts

ANDRÉ Alfred
ANDRÉ Sosthène
ANDRÉ Jean
ANDREIS Henri
DALLO Victorin
FIETTA Louis
GASTAUD Cyrille
GASTAUD Léopold
ISNARD Auguste
LAUGERY Désiré
MARTIN Emmanuel
MARTIN Marius
MAUREL Joseph
OLIVARI Baptistin
PISTAMIGLIO Emmanuel
PRAT Antoine
PRICCO Paul
ROUX Maurice
CHAMPOUSSIN Edmond

Sources / Bibliographies / Sites Internet

http://www.memorialgenweb.org/memorial3/html/fr/resultcommune.php?idsource=24752

KINOSSIAN Yves, CALVALIÉ Hélène (sous la dir.), Les Monuments aux Morts 1914-1918 dans les Alpes-Maritimes, Milan, Silvana Ed., 2015, P. 98-99

Historique du monument

  • 1922
  • Inauguration 08/10/1922

    Le maire et conseiller général, Albert Martiny, prend la parole en ces termes repris par la presse : "J'ai présente à la mémoire une inscription que je lisais au cours ...

    Lire la suite
    Inauguration 08/10/1922
    Le maire et conseiller général, Albert Martiny, prend la parole en ces termes repris par la presse : "J'ai présente à la mémoire une inscription que je lisais au cours d'un récent pélerinage aux champs de bataille de l'Est. Cette inscription, placée au fronton de la chapelle provisoire élevée à quelques centaines de mètres du fort de Vaux pour servir d'ossuaire aux restes épars des soldats tombés autour de Verdun dit "Qui que tu sois, passant, entre et salue bien bas les restes des Héros tombés pour ton Salut !". Il n'est rien de plus émouvant que la vue de ces cerceuils contenant les restes de 350 000 morts anonymes placés sous la pieuse garde de médaillés qui demeurent, nuit et jour, auprès de ces débris glorieux. Sur des milliers d'hectares aux alentours, c'est le silence et la mort. Là, en quelques heures, j'ai eu la tragique vision de tout ce qu'a souffert la France, de tout ce qu'ont souffert nos soldats. Quand on traverses cet immense champ de repos, quand on se sent au milieu de ces morts, quand on croit encore entendre leurs voix suppliantes, le coeur se serre et s'étreint. On se demande comment il est possible que ces êtres humains aient pu, sans défaillir, surmonter de telles souffrances et vers tous ces martyrs de la Grande Guerre, quelque soit le lieu où ils sont morts, monte une reconnaissance et une adminration toute pleine de pitié".
  • 1928
Soumettre de nouvelles informations

Localisation

Autre
À l'angle de la rue de l'église et de la rue de la Chapelle.