France (Nord) Roubaix (59100)

Conflits commémorés
  • 1914-18
  • Monument communal
dernière mise à jour le 14/08/2015

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Pilier commémoratif
      • Piédestal
  • Représentations féminines
    • Femme avec divers attributs
      • Femme - bouquet en mains
  • Représentations animalières
    • Autres animaux
      • Hydre
  • Types de sculpture
    • Bas-relief
  • Ornementation civile et militaire
    • Armes de la ville

Sur un large socle se dresse la figure de la Paix debout sur un animal énorme, comme convulsé.
L'hydre de la guerre a le corps d'un serpent à la queue entortillée. Il est ailé et, dans la partie antérieure de son corps, possède deux énormes pattes griffues, musclées et couvertes d'écailles aux extrémités. Cet animal a une espèce de buste terminé par un large cou supportant une tête ressemblant à celle d'un boeuf, abaissée en signe de défaite, de soumission.

La figure de la Paix trône au-dessus, bien campée sur ses deux jambes, sur l'aile gauche de l'hydre qu'elle semble avoir terrassé sans le moindre effort. Son visage est grave et impassible et les nombreux plis de sa longue robe resserrée sous la poitrine, ne sont aucunement dérangés. Ses cheveux sont en partie tressés et regroupés sur la nuque en chignon. Elle porte une corne d'abondance dans la main droite et un immense rameau d'olivier sous la main gauche, attributs traditionnels de cette figure allégorique.
A. Descatoire a également réalisé deux bas-reliefs placés sur les côtés du socle.

Matériaux

Béton et ciment armés pour le socle Pierre de Pouillenay rose de première qualité pour la statue et les bas-reliefs

Economie

Prix

408958.2

Commentaires (économie)

En 1926 un trottoir fut construit devant le monument.

Commentaires

Le 14 octobre 1914 les Allemands occupent Roubaix. Ils n’en sortiront que le 17 octobre 1918. Durant ces quatre années, la ville vit un martyre que rappelle le monument aux morts du boulevard Leclerc. Dans la brochure de l'inauguration, il est fait mention de 4 plaques : L'attaque, l'exode, le travail, la famille Sur le monument actuel on en trouve plus que 2 : l'attaque et l'exode

Les morts

Pas de noms

Sources / Bibliographies / Sites Internet

Historique du monument