France (Indre) Brives (36100)

Conflits commémorés
  • 1914-18
  • Monument communal
informations déposées par Dubant Didier et mises à jour par Choubard Alain, Lacour Lucien dernière mise à jour le 17/03/2016

Description du monument

Caractéristiques

  • Représentations - Soldats
    • Bustes
      • Buste de Poilu
  • Décorations militaires
    • Croix de Guerre
  • Ornementation végétale
    • Couronne
      • Couronne végétale

Le monument est constitué d’un buste de combattant dominant un socle constitué de deux pierres superposées, de nature différente. La partie basse du socle repose sur sur trois niveaux d’assise formant emmarchement. Les angles de l’assise inférieure sont renforcés de blocs cubiques ayant un sommet en forme de pointe de diamant.

Le combattant représenté jusqu’à la taille, porte la fourragère sur son épaule gauche et sur sa poitrine une Croix de guerre. Il tient ses mains devant lui au niveau de sa taille, appuyées contre deux cartouchières. Dans sa main droite il dissimule un grenade à main (cette grenade à quadrillage externe, pour une meilleur prise, ressemble au type défensif F1 français). Sa main gauche fermement serrée souligne la préparation du geste de lancé de la grenade qu’il va effectuer avec sa main droite. Son regard droit semble fixé sur un objectif et il porte le casque de type Adrian, dont outrage du temps, la visière à l’avant à disparu. Le combattant porte, dans le dos à la base des reins, une cartouchière flanquée de deux musettes.

Sous la statue, sur la face antérieure une reproduction de Croix de guerre assure la transition entre le buste du combattant et le socle. De part et d’autre de la partie inférieure de cette Croix de guerre en relief, sont gravées les dates “1914 ” et “1918 ”.

Toujours sur la face antérieure, au niveau de la partie supérieure du socle a été enchassé une plaque de marbre blanc. Cette plaque porte en lettres dorées à reflets rouges l’inscription principale et en dessous sur deux colonnes les noms et prénoms des 22 enfants de Brives tués pendant la première guerre mondiale.

Sur la face postérieure la base du socle est ornée d’un léger relief : une couronne de feuilles, non fermée en partie supérieure et tenue à la base par un lien.

Matériaux

Sculpture : pierre artificielle

Economie

Prix

2 960 francs

Souscription

772 francs

Subvention commune

2 500 francs

Subvention Etat

490 francs

Commentaires (économie)

Les chiffres ci-dessus correspondent aux informations données dans les délibérations municipales du 8 avril 1923 (Archives départementales de l'Indre 2O /027) et à la réponse faite à l'enquête du Préfet en 1932 (A.D.I. R 909-3).
Pour l'obtention d'une subvention le maire avait évalué le coût du monument à 3 500 francs et n'avait pas fait état de la souscription recueillie (A.D.I. 827 W 55).  

Inscriptions présentes sur le monument

Face antérieure :
1914 – 1918

BRIVES
À SES HÉROÏQUES ENFANTS
MORTS POUR LA FRANCE

Les morts

. Colonne de gauche :
Bailly Jean,
Landureau Émile,
Longuet Léon,
Perrot Albert,
Lancement Gabriel,
Lemaitre Ernest,
Chedeau Raymond,
Beaujoin Auguste,
Chaumet Gustave,
Robin André,
Roué Abel.
--
. Colonne de droite :
Guillaume Léon,
Aussiette Eugène,
Beaujoin Jules,
Boursier Louis,
Roumet Lucien,
Charpentier Eugène,
Longuet Henri,
Bruneau Émile,
Dore Joseph,
Chevalier André,
Pichon Georges.

Historique du monument

  • 1922
  • Délibérations Conseil municipal 20/08/1922
    Source : Archives départementales de l'Indre (Dubant Didier)

    - Le 20 août 1922, le Conseil Municipal de la commune de Brives se réunit sous la présidence de Jean Moreau, Maire. Objet de la séance : “Souscription pour élever ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 20/08/1922

    - Le 20 août 1922, le Conseil Municipal de la commune de Brives se réunit sous la présidence de Jean Moreau, Maire. Objet de la séance : “Souscription pour élever un monument aux soldats de Brives, morts pour la Patrie” :  “Le Conseil Municipal demande à M. le Préfet l’autorisation d’ouvrir une souscription dans la commune pour l’érection d’un monument aux soldats de Brives, morts pour la France”.

  • 1923
  • Souscriptions 11/02/1923
    Source : Archives départementales de l'Indre (Dubant Didier)

    - Le 11 février 1923, Jean Moreau, “le Maire, communique au Conseil municipal l’état des souscriptions volontaires consenties pour plaque commémorative aux morts pour la France et l’invite à se ...

    Lire la suite
    Souscriptions 11/02/1923

    - Le 11 février 1923, Jean Moreau, “le Maire, communique au Conseil municipal l’état des souscriptions volontaires consenties pour plaque commémorative aux morts pour la France et l’invite à se prononcer sur leur acceptation conformément à l’ordonnance du 31 mai 1840 et aux circulaires ministérielles du 28 décembre 1841 et 25 janvier 1850.

    Le Conseil considérant qu’il est avantageux pour la Commune d’accepter ces souscriptions délibère :

    Les souscriptions volontaires montant à la somme de 772 francs mentionnées dans l’état ci-dessus sont acceptées. Le recouvrement en sera effectué par le Receveur municipal au compte de la commune et avis de la présente délibération sera donné à chacun des souscripteurs par les soins de M. le Maire”.

    - La cote 2 O/027 art. 7. Archives Départementales de l’Indre conserve un document de trois pages intitulé “Souscription pour l’achat d’un monument aux morts pour la France de la commune de Brives”. Ce document comporte les noms et prénoms des donnateurs ainsi que la somme qu’ils ont donnée. Cette liste comporte 61 noms et le résultat de cette souscription a donné la somme de 772 francs. Le premier inscrit sur la liste est le Maire. : M. Moreau. Un autre exemple de la même souscription avec les signatures porte au tampon la date du 14 mars 1923.

     

  • Délibérations Conseil municipal 08/04/1923
    Source : Archives départementales de l'Indre (Dubant Didier)

    - Le 8 avril 1923, sous la présidence de Jean Moreau Maire de Brives, le Conseil Municipal se réunit et “décide d’élever un monument aux soldats de Brives morts pour ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 08/04/1923

    - Le 8 avril 1923, sous la présidence de Jean Moreau Maire de Brives, le Conseil Municipal se réunit et “décide d’élever un monument aux soldats de Brives morts pour la France et à cet effet vote une somme de 2.500 francs, qui avec la somme de 772 francs qui a été recueillie par souscription dans la commune de Brives s’élève à 3.272 francs.

     

     

  • Marché de gré à gré 01/05/1923
    Source : Archives départementales de l'Indre (Dubant Didier)

    - Le 1er mai 1923, “Entre les soussignés. D’une part Monsieur Moreau Jean, Maire de Brives agissant pour le compte de cette commune en vertue d’une ...

    Lire la suite
    Marché de gré à gré 01/05/1923

    - Le 1er mai 1923, “Entre les soussignés.

    D’une part Monsieur Moreau Jean, Maire de Brives agissant pour le compte de cette commune en vertue d’une délibération du Conseil Municipal en date du 8 avril 1923.

    Et d’autre part Monsieur Gourdon, entrepreneur de marbrerie, 33 rue Poussin à Paris (dans le 16e arrondisement), il a été convenu ce qui suit.

    Monsieur le Maire remet à Monsieur Gourdon, qui accepte, commande d’un monument commémoratif aux Enfants de Brives, Morts pour la france, aux conditions suivantes :

    . le monument sera exécuté conformément aux dessins et devis descriptif et estimatif remis et signé ce jour par l’Entrepreneur soussigné pour le prix à forfait de 2.960 francs y compris les inscriptions et l’envoi d’un ouvrier pour faire la pose, mais à qui la commune fournira aides et matériaux nécessaires.

    Cette somme est payable : un tiers à la commande, un tiers à la livraison et le solde aussitôt pose et achèvement.

    Cette fourniture est garantie de solidité absolue de pose et des matériaux employés.

    L’entrepreneur s’engage à n’employer pour l’exécution de ce monument aucun produit de provenance allemande”.

  • Devis 28/06/1923
    Source : Archives départementales de l'Indre (Dubant Didier)

    Ci-joint le plan, devis descriptif et estimatif que nous avons choisi et pour lequel nous demandons qu’il plaise à M. le Préfet de vouloir bien nous donner son approbation”. ...

    Lire la suite
    Devis 28/06/1923

    Ci-joint le plan, devis descriptif et estimatif que nous avons choisi et pour lequel nous demandons qu’il plaise à M. le Préfet de vouloir bien nous donner son approbation”.

    Le document porte la mention : “Vu et approuvé : Châteauroux, le 28 juin 1923. Pour le Préfet le Secrétaire Général”.

  • Commission d’art 26/07/1923
    Source : Archives départementales de l'Indre (Dubant Didier)

    - Le 26 juillet 1923, la Commission chargée d’examiner, du point de vue artistique, les projets de monuments aux “Morts pour la France”, répond “approuvé” au projet de la commune ...

    Lire la suite
    Commission d’art 26/07/1923

    - Le 26 juillet 1923, la Commission chargée d’examiner, du point de vue artistique, les projets de monuments aux “Morts pour la France”, répond “approuvé” au projet de la commune de Brives.

  • 1924
  • Courriers divers 15/03/1924
    Source : Archives départementales de l'Indre (Dubant Didier)

    - Le 15 mars 1924, le Préfet de l’Indre écrit au Sous-Préfet d’Issoudun, pour transmission à M. le Maire de Brives : “J’ai l’honneur de vous faire connaître que, sur ...

    Lire la suite
    Courriers divers 15/03/1924

    - Le 15 mars 1924, le Préfet de l’Indre écrit au Sous-Préfet d’Issoudun, pour transmission à M. le Maire de Brives : “J’ai l’honneur de vous faire connaître que, sur ma proposition et par arrêté en date du 12 mars courant, M. le Ministre de l’Intérieur a attribué une subvention de 490 francs à la commune de Brives à titre de participation de l’Etat aux dépenses d’érection de monument commémoratif aux “Morts pour la Patrie”.

    Je vous prie de vouloir bien donner avis de cette décision à la Municipalité intéressée”. 

  • Inauguration 21/09/1924