France (Haute-Garonne) Toulouse (31000)

Conflits commémorés
  • 1914-18
  • 1939-45
  • Indochine (46-54)
  • AFN-Algérie (54-62)
  • Monument communal
informations déposées par Devillers Bruno et mises à jour par Martine Aubry dernière mise à jour le 18/08/2019

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Exèdre (demi-cercle)
    • Monument
      • Monument à colonnes
Grand monument architecturé en péristyle semi-circulaire à 7 baies avec colonnes doriques et piliers. Hauteur de 7 mètres, avec un arc de 28 mètres
Le mur du fond porte gravés , sur 200 plaques de marbre, les noms des 5211 toulousains morts pour la France en 14/18. Au dessus des plaques commémoratives, courre tout le long du monument une frise en carreaux de terre cuite vernissée ou céramique colorée portant les noms des principales batailles:La Marne, La Belgique, L'Yser, L'Alsace, L'Argonne, L' Artois, Verdun, Soissons, Reims, Les Flandres, La Champagne, La Somme.
Le parvis , à trois degrés,a été traité toute surface en dalles polies de granit sur lesquelles sont gravés les noms de 1706 poilus dont 530 africains du Nord de confession musulmane et 289 "indochinois" morts pour la France en 14/18 qui reposent dans la crypte crée en 1952 en dessous.
La pierre tombale en sur-épaisseur au centre du parvis recouvre l'entrée de la crypte qui n'est accessible que très exceptionnellement.

Matériaux

Brique, pierre calcaire,pour le batiment
dalles calcaire blond pour les plaques 14/18
dalles granit rouge pour le parvis

Inscriptions présentes sur le monument

Au fronton des deux avant-corps de part et d'autre, formant entrée, sont gravés en bas relief sur la pierre de calcaire
À gauche
TOULOUSE À SES ENFANTS  1914

À droite
1918  MORTS POUR LA FRANCE

A l'intérieur sur la frise
LA MARNE  LA BELGIQUE  L'YSER  L'ALSACE  L'ARGONNE  L'ARTOIS  VERDUN  SOISSONS  REIMS  LES FLANDRES  LA CHAMPAGNE  LA SOMME

Sur la face interne du pilier central
AUX COMBATTANTS MORTS
EN ALGERIE MAROC TUNISIE
1952 - 1962

sur la plaque en dessous:
LA F.N.A.C.A. A SES CAMARADES MORTS EN A.F.N.

Sur la dernière plaque commémorative interne:
MONUMENT ÉLEVÉ A LA MEMOIRE
DES ENFANTS DE TOULOUSE
MORTS POUR LA FRANCE
PENDANT LA GUERRE
1914 - 1918

DÉLIBÉRATION
DU CONSEIL MUNICIPAL
EN DATE
DU 15 NOVEMBRE 1915

Sur la plaque en dessous:
MACONNERIE : J.A.LAMARQUE
MARBRERIE: B;VALETTE
SCULPTEURS: G et J RIGAL
CÉRAMISTES: G et R VIREBENT
COUVERTURE: M.PUECH

Sur une plaque à l'opposé du péristile:
R.ISIDORE  ARCHITECTE  1923-1926
ST BLANCAT Chef de Service

Historique du monument

  • 1915
  • Délibérations Conseil municipal 15/11/1915
    Source : inscription sur le monument
    Délibération du conseil municipal de Toulouse le 15.novembre 1915
  • 1923
  • Construction 1923
    Source : inscription sur le monument
    Dates de construction sous la signature de l'architecte: 1923-1926
  • 1926
  • Inauguration 1926
    Source : actu.fr/occitanie/toulouse
    Texte de Mathieu ARNAL du 11 novembre 2015 sur le site web: actu.fr
  • 1952
  • Modifications 1952
    Source : actu.fr/occitanie/toulouse et pyrros.fr

    texte de Mathieu ARNAL du 11 novembre 2015 sur le site web: actu.fr "Création d'une crypte sous le parvis du monument pour accueillir les 1706 cercueils de poilus morts ...

    Lire la suite
    Modifications 1952
    texte de Mathieu ARNAL du 11 novembre 2015 sur le site web: actu.fr
    "Création d'une crypte sous le parvis du monument pour accueillir les 1706 cercueils de poilus morts pour la France exhumés du cimetière voisin de Terre Cabade, afin de dégager de la place dans ce dernier."

    texte de Loïc TRIPIER du 11 novembre 2015 sur le site web: pyrros.fr
    " Jusqu'en 1948, les combattants toulousains, ceux tombés aux combats dont on a pu rapatrier le corps et ceux décédés suite à leurs blessures sont enterrés dans les carrés du cimetière de Terre Cabade. Il est alors décidé pour des raisons de place de regrouper les corps des combattants dans une crypte de 200 m2 construite sous le Monument aux Morts entre 1952 et 1954. Le cimetière de Terre Cabade est divisé en deux parties. La première se nomme Terre Cabade ( La terre qu'on extrait) elle est séparée de la seconde par le chemin de Callibens. La seconde partie se nomme Cimetière de Salonique ( en mémoire de l'expédition de Salonique en Grèce lors de la première Guerre Mondiale).
    Dans cette crypte propre et silencieuse sont regroupés 1706 corps, chacun dans une boîte à ossements, sorte de petits cercueils sur lesquels sont notés le nom du soldat, la date de son décès. Sur les boîtes à ossements des soldats tombés lors des combats portent la mention "Morts pour la France".  903 soldats de métropole, 514 frères d'arles d'Afrique, et 289 d'Indochine appelés sous les drapeaux sont enterrés là, côte à côte, sans distinction de grades. Après réduction des ossements, les restes ont été ré-inhumés dans ce mausolée. Le nom de chaque combattant inhumé dans la "Crypte des Poilus de Saloniques" est inscrit sur le sol en granit rose du monument.
  • 2015
  • Cérémonies diverses 30/10/2015
    Source : Presse Côté Toulouse 2015.11.21
    Ouverture et visite exceptionnelle de la crypte organisée à l'occasion du 11 novembre 2015