France (Gard) Saint-Pons-la-Calm (30330)

Conflits commémorés
  • 1914-18
  • Monument communal
informations déposées par Remusat Patrick et mises à jour par Choubard Alain dernière mise à jour le 07/10/2015

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Pilier commémoratif
      • Piédestal
  • Représentations - Sculptures (de série)
    • Poilu - Sentinelle (Camus - Jacomet)
  • Ornementation végétale
    • Couronne
      • Couronne mortuaire
  • Autres éléments
    • Entourages
      • Entourage Bornes/Chaînes ou barres

Le modèle retenu est une statue en fonte moulée représentant un poilu au repos, choisi dans une série fondue à Toulouse et commercialisée par les établissements JACOMET de Villedieu (Vaucluse).

Matériaux

sculpture : fonte de fer bronzée

Economie

Subvention commune

1200,00 francs

Commentaires (économie)

Un comité, présidé par l'abbé BOUSSAYE, est constitué à cet effet. Le financement est assuré à hauteur de 1200 F par le produit de la vente de l'ancienne maison commune de la rue des Remparts (maison COURT), le reliquat par souscription publique.

Inscriptions présentes sur le monument

1914-1918

LA COMUNE DE ST PONS-LA-CALM
À SES MORTS GLORIEUX

ÉRIGÉ PAR LA MUNICIPALITÉ ET SOUSCRIPTION PUBLIQUE
THIBAUD Maxime - maire
BOUSSAYE François président du comité

INAUGURÉ LE 25 JUIN 1922

Les morts

1914
PLAGNE Urbain
MONTAGNON Jean
ABAUZIT Louis
BROCHE Ernest
--
1915
JEAN Aimé
GRASSOT Paul
AUDIBERT Marius
BERTRAND Alexis
CABLE Hubert
--------
LAMBLARD Camille
--
1916
GAYTE Abel
FABRIGOULE St Ange
ROLLAND Ludovic
--
1917
BAUDE Julien
--
1918
TACUSSEL Fernand
VIGNAL Alfred
GAYTE Clément

Historique du monument

  • 1922
  • Délibérations Conseil municipal 1922
    Source : REMUSAT Patrick

    En 1922, la commune élève un monument à la mémoire de ses enfants morts pour la France. Un comité, présidé par l'abbé BOUSSAYE, est constitué à cet effet. Le financement ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 1922

    En 1922, la commune élève un monument à la mémoire de ses enfants morts pour la France. Un comité, présidé par l'abbé BOUSSAYE, est constitué à cet effet. Le financement est assuré à hauteur de 1200 F par le produit de la vente de l'ancienne maison commune de la rue des Remparts (maison COURT), le reliquat par souscription publique.

     Le modèle retenu est une statue en fonte moulée représentant un poilu au repos, choisi dans une série fondue à Toulouse et commercialisée par les établissements JACOMET de Villedieu (Vaucluse). Le même modèle se retrouve à Blendas, Carmes, Chamborigaud et Saint-Alexandre.

  • Inauguration 25/06/1922
    Source : REMUSAT Patrick

    L'inauguration le 25 juin 1922 se déroule dans une émotion intense et une grande ferveur patriotique  L'abbé BOUSSAYE rend un vibrant et émouvant hommage à ceux qui ...

    Lire la suite
    Inauguration 25/06/1922

    L'inauguration le 25 juin 1922 se déroule dans une émotion intense et une grande ferveur patriotique

     L'abbé BOUSSAYE rend un vibrant et émouvant hommage à ceux qui sont tombés en soulignant que tout homme a trois mères :

    - celle qui lui a donné le jour et qu'implore le soldat qui meurt en criant "maman ",

    - la mère patrie qui justifie son sacrifice,

    - la Sainte Vierge qu'invoque le chrétien.

Soumettre de nouvelles informations

Localisation

Près de l'église

Monument situé à côtè de l'église Place le Planas