France (Ariège) Orgibet (09800)

Conflits commémorés
  • 1914-18
  • 1939-45
  • Monument communal
informations déposées par Martine Aubry dernière mise à jour le 24/06/2023

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Pilier commémoratif
      • Piédestal
  • Statuaires de série
    • Statuaires de série - Soldats
      • Poilu - Sentinelle (E. Camus)
  • Autres éléments
    • Entourages
      • Entourage Grilles
Situé sur un soubassement en béton armé, le monument aux morts est en marbre gris veiné de blanc et composé de deux marches surmontées d'un socle, d'un fût puis d'une corniche et d'une base sur laquelle repose une statue en fonte de fer.
Gravée et dorée sur la corniche et le fût, la dédicace communale comprend les dates 1914-1918 encadrées de croix latines.
Elle est suivie, sur deux colonnes, celle d'Orgibet et celle d'Augistrou, des 36 noms et prénoms des soldats morts pendant la Grande Guerre puis, au-dessous du nom de celui mort en 1939-1945.
Le monument est entouré de grille en fer de couleur grise, équipée en façade d'un portillon, et de quatre gros obus (dim : h= 87, diamètre inférieur = 27) surmontant chacun un pilier en béton.
Le socle du monument est surmonté d'une statue en fonte de fer représentant un Poilu.

Matériaux

Matériau : marbre
Matériau : fonte
Matériau : fer
Mise en oeuvre : béton armé

Inscriptions présentes sur le monument

LA COMMUNE À SES ENFANTS

MORTS
POUR LA FRANCE
1914-1918

ORGIBOT  AUGISTROU

Les morts

Orgibet
TERRE Joseph
ST SERNIN Étienne
LAFFONT Joseph
CASTET Jean
CAU Henri
RIBET Joseph
ABADIE Jean
OUAZE Philippe
MARROT Aristide
ST SERNIN Jean
BORDES Joseph
LAPEYRE Jean
CAU Jean Marie
BUGA Pierre Ferdinand
BACOU Jean
MEGARDON Albert
ST SERNIN Émile
ST SERNIN ALphonse
-
Augistrou
CASTET Clément
CASTET Ambroise
ARAN Aimé
DUBUC Olivier
ECHENE Eugène
ELIE François
LAPEYRE Théophile Adjudant
LAFFORGUE Isidore
ECHENE Ernest
CAZES Basile
VIGNES Auguste
FEUILLERAT Auguste
BUGAT Frnaçois
FLORVAL Sergent
BUSCAIL Antoine Lieutenant
GARRIC Alfred
DOMENC Frnaçois
DUBUC Clément
ESTAQUE Adrien

Historique du monument

  • 1920
  • Délibérations Conseil municipal 29/08/1920

    Dans la séance du 29 août 1920, le conseil municipal présidé par son maire Bernard Saint-Sernin décide de demander au préfet l'autorisation de lancer une souscription publique et de présenter ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 29/08/1920
    Dans la séance du 29 août 1920, le conseil municipal présidé par son maire Bernard Saint-Sernin décide de demander au préfet l'autorisation de lancer une souscription publique et de présenter devant la commission départementale d'esthétique réunie à Foix les plans et devis du monument projeté par monsieur Miramont, agent-voyer de Saint-Girons. Puis, il nomme une commission communale qui proposera l'emplacement sur lequel l'édifice sera érigé. La cour de l'école communale est le lieu choisi. 
  • 1921
  • Courriers divers 07/02/1921

    L'inspecteur d'académie de l'Ariège approuve ce choix car, écrit-il au préfet le 7 février 1921, sa  situation est exceptionnelle . Le monument sera situé à l'entrée du village, en bordure ...

    Lire la suite
    Courriers divers 07/02/1921
    L'inspecteur d'académie de l'Ariège approuve ce choix car, écrit-il au préfet le 7 février 1921, sa  situation est exceptionnelle . Le monument sera situé à l'entrée du village, en bordure de la route départementale et "rappellera constamment aux enfants le souvenir de leurs aînés morts pour la patrie". 
  • Approbation Préfecture 25/02/1921

    Le décret ministériel est signé le 25 février 1921 et le maire peut engager la réalisation de ce projet d'un coût de 8 500 francs couvert grâce au produit de ...

    Lire la suite
    Approbation Préfecture 25/02/1921
    Le décret ministériel est signé le 25 février 1921 et le maire peut engager la réalisation de ce projet d'un coût de 8 500 francs couvert grâce au produit de la souscription, d'un crédit voté par le conseil et d'une subvention de 884 francs de la part de l'Etat. Le maire signe donc un traité de gré à gré avec Joseph Lagarde, entrepreneur et marbrier à Saint-Girons qui doit garantir sur cinq ans la solidité du monument. Puis il passe commande auprès de l'entreprise Jacomet située à Villedieu dans le Vaucluse, de la statue d'un montant de 3 000 francs diffusée par la maison Camus à Toulouse. 
  • 1922
  • Inauguration 20/08/1922

    Le dimanche 20 août 1922, à 9 heures, la commune inaugure sous la présidence d'honneur de Paul Laffont, député, conseiller général et sous-secrétaire d'Etat des P.T.T., en présence de Marcel ...

    Lire la suite
    Inauguration 20/08/1922
    Le dimanche 20 août 1922, à 9 heures, la commune inaugure sous la présidence d'honneur de Paul Laffont, député, conseiller général et sous-secrétaire d'Etat des P.T.T., en présence de Marcel Bernard, préfet de l'Ariège, d'élus locaux et de nombreux habitants le monument aux morts dédié aux enfants d'Orgibet et d'Augistrou érigé sur la partie de terrain pris à la cour d'école. Le monument est alors protégé par une grille et "" quatre gros obus encadrent un Poilu en bronze "" comme il est rapporté dans un article relatant la cérémonie paru dans le quotidien régional ""La Dépêche"". Les autorités religieuses béniront l'après-midi le monument aux morts. Après la Seconde Guerre mondiale, le nom d'Adrien Estaque est ajouté sur le socle du monument. 
Soumettre de nouvelles informations

Localisation

Rue/Route
En dessous de l'école, face à la Poste