France (Meurthe-et-Moselle) Lunéville (54300)

Conflits commémorés
  • 1914-18
  • 1939-45
  • Monument communal
informations déposées par Dupuis Claude et mises à jour par Joaquin Laura, Saget Philippe, dernière mise à jour le 26/11/2018

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Monument
  • Représentations animalières
    • Autres animaux
      • Cheval
  • Représentations féminines
    • Femme(s)
      • Femme debout bras ouvert
  • Représentations - Soldats
    • Diverses Représentations de Poilus
      • Poilu
Le monuments aux morts se trouve dans le parc des bosquets, il y'en a également un devant la Mairie de lunéville. Le monument aux mort que j'ai étudié est entouré d'une haie de vegeteaux d'arbustres bien délimités. L'animal symbolique est : le cheval qui se trouve en haut des obélisques taillé dans dans le calcaire.
Le monument aux morts de Lunéville a été élevé en 1927 par les architectes André Gutton et Germain Grange, avec le concours du sculpteur Claude Grange et de l'entrepreneur Henri Masson.
Le choix du parc des Bosquets s'est imposé pour accueillir ce lieu de mémoire.
Loin de l'agitation de la ville, sans être trop excentré, il offre la possibilité aux familles de se recueillir et un espace suffisamment vaste pour accueillir les cérémonies.
Le classement des morts est fait par ordre alphabétique, comportant environ 945 morts Lunévillois tués entre 1914 et 1918.
[De Martino Lise]

Matériaux

Pierre d'Euville marbrière

Economie

Prix

300 000 francs

Historique du monument

  • 1924
  • Délibérations Conseil municipal 20/02/1924
    Source : AD54 WO2139

    Séance extraordinaire en vue du choix définitif de l'emplacement du monument aux morts, en présence du Jury spécial du concours, sous la présidence de M. Prouvé, directeur de l'Ecole des ...

    Lire la suite
    Délibérations Conseil municipal 20/02/1924

    Séance extraordinaire en vue du choix définitif de l'emplacement du monument aux morts, en présence du Jury spécial du concours, sous la présidence de M. Prouvé, directeur de l'Ecole des Beaux-Arts de Nancy, et du Conseil Municipal. Jury spécial constitué de MM. Prouvé, Bouet, sous-préfet, Charbonnier, Deville et Le Bourgeois, architectes, Pierre Boyé, archéologue, de Conigliano, conservateur des Musées, Gosserez, Professeur de dessin. Conseil municipal constitué de : MM. Richlin et Villard, adjoints, Bichat, George, Bony, Ferry Paul, Pierson, Peignier, Vannier, Parmentier, Lalitte, Petitjean, Bernhard, Guérin, Claude, Rode, Simonet, Ribaud et Keller (excusés MM. Robert, Westermann et de Turckheim).

    Convocation du Jury afin d'évaluer la possibilité de concilier le monument aux morts de grande guerre avec celui de 1870.

    M. Prouvé estime la juxtaposition très difficile, sinon impossible, au point de vue esthétique ; tout au plus, la chose aurait-elle été praticable si le Monument de 1870 avait été moins important et n'avait pas occupé le centre du square ; il craint qu'en raison de ses proportions, l'idée de défaite qu'il évoque ne puisse laisser à celle de la victoire toute la place qu'elle mérite.
    M. Charbonnier juge aussi qu'il y a là question de dimensions et que ce qui a été possible à Toul ne le serait pas à Lunéville.

    M. Prouvé, traduisant la pensée de ses collègues, estime également qu'un monument nouveau encombrerait le Square, le Monument de 1870, très vaste et d'une signification qui s'impose se prêterait mal à cette combinaison et rendrait extrêmement difficile l'association de deux idées et de deux architectures très différentes.
    Monsieur Le Bourgeois craint que l'on ne puisse éviter la prédominance de l'impression de tristesse et d'humiliation qui se dégage du monument actuel.
    Le maintien de l'emplacement du square mis aux voix, obtient cinq suffrages ; il est par conséquent abandonné.

    Discussions quant aux emplacement du Bosquet ou de la place Léopold. L'emplacement Léopold est voté à onze voix contre huit.

    Etablissement du texte d'ouverture du concours pour l'érection d'un monument commémoratif. Le concours est fixé à deux degrés. L'ensemble du monument serait situé sur la place Léopold vers l'origine de la rue des Capucins. Le projet devra s'élever, honoraires non compris, à la somme de 300 000 francs. Les noms des combattants morts pour la France et ceux des victimes civiles au nombre total de 850 seront inscrits sur le Monument. Les noms des combattants seront groupés par année de guerre. Ils devront se trouver dans des conditions de visibilité à peu près identiques, la hauteur des lettres sera d'environ 0,03 ; les noms des victimes civiles constitueront un seul groupe. Le concours est ouvert entre tous les architectes et les sculpteurs français qui en feront la demande à la Municipalité le 1er Mai 1924. 

    Le concours comportera deux degrés. Le premier degré sera surtout un concours d'idées (dessins en géométral, devis et mémoire sommaire). Chaque concurrent aura le droit d'envoyer deux projets. Le Jury choisira parmi les concurrents de ce premier degré sixc projets dont les auteurs seront désignés pour le second degré. Pour le second degré, les projets seront présentés en géométral à l'échelle de 0m05 par mètre. Des dessins perspectifs pourront compléter ces géométraux. Chaque projet sera accompagné à l'échelle de 0,10 par mètre. Un devis estimatif détaillé et un mémoire descriptif indiquant les matériaux proposés accompagneront les projets. Pour le premier degré, l'anonymat sera rigoureusement exigé. Il ne sera délivré aucune prime au concours du 1er degré. Pour le concours du 2nd degré, les prix sont ainsi ficxés : 1er prix : exécution ; 2ème prix : 3 000 francs ; 3ème prix : 2 000 francs ; 4ème prix : 1 000 francs. Le Jury aura la faculté, dans le cas où il le jugerait utile de décerner deux primes supplémentaires au 5ème et 6ème projet. Moyennant le paiement de ces primes, la Ville de Lunéville sera propriétaire des projets. Les projts devront être déposés au Secrétariat de la Mairie de Lunéville le 15 mai 1924. Exposition et jugement du 15 mai au 15 juin.

     

  • 1927
  • Inauguration 19/06/1927
    Source : Archives municipales, Programme de l'inauguration

    Inauguration du Monument aux Morts de Lunéville et du Préventorium de Méhon en présence de Raymond Poincaré, Président du Conseil.

  • 2018